Redman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Redman
Description de cette image, également commentée ci-après

Redman aux X Games de Los Angeles, en 2006.

Informations générales
Surnom Doc, Funk DoctaSpock, Red Doc Reggie
Nom de naissance Reginald Noble
Naissance (45 ans)
Newark, New Jersey, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, producteur de musique, compositeur, acteur
Genre musical Hip-hop, rap East Coast, funk rap, rap hardcore, dirty rap, gangsta rap
Années actives Depuis 1990
Labels Def Jam, Gilla House
Site officiel redmansworld.com

Redman, de son vrai nom Reginald « Reggie » Noble, né le à Newark, dans le New Jersey, est un rappeur, producteur de musique et acteur américain. Il se popularise au début des années 1990 au label Def Jam. Il est également bien connu pour ses collaborations aux côtés de Method Man, au sein du duo Method Man and Redman[1], et avec qui il joue dans la série Method et Red, une comédie inspirée leur propre vie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Redman est né le à Newark, dans le New Jersey[2]. Il est découvert à la fin des années 1980 par Erick Sermon, le fondateur du groupe EPMD, qui l'intègre avec Keith Murray dans le Def Squad au début des années 1990.

Signé au label Def Jam, Redman publie son premier solo en 1992, Whut? Thee Album où il mêle ses influences reggae et funk avec un rap satyrique[2]. L'album atteint la 49e place du Billboard 200[3]. En 1994, Redman publie son deuxième album, Dare Iz a Darkside le 22 novembre[4], qui atteint la 13e place du Billboard 200[5]. Il contient les singles Can't Wait et Rockafella.

Muddy Waters et Doc's da Name 2000 (1996–1999)[modifier | modifier le code]

Le , Redman publie son troisième album Muddy Waters, d'où est extrait Whatever Man avec son acolyte de toujours, Method Man. L'album est particulièrement bien accueilli par la presse spécialisée[6],[7]. L'album contient également le single It's Like That (My Big Brother). La chanson Do What You Feel est égaleemnt incluse dans le jeu vidéo Grand Theft Auto: Liberty City Stories. L'album est certifié disque d'or par la RIAA le 12 février 1997. L'album atteint la 12e place du Billboard 200[8].

En 1998, Redman publie son quatrième album, Doc's da Name 2000[9]. Il est le premier album de l'artiste à être certifié disque de platine. Ses thèmes préférés restent les mêmes : les « délires », la consommation de cannabis et les femmes. La même année sort le premier album du Def Squad, El Niño, reprenant pour l'occasion le Rapper's Delight du Sugarhill Gang. En 1999, il participe au Hard Knock Life Tour coorganisé par Def Jam et Roc-A-Fella Records. C'est une tournée de 54 dates aux États-Unis où participent notamment Jay-Z, Ja Rule, Method Man, DMX, et Memphis Bleek. Le documentaire On / Off retrace en partie cette tournée de deux mois et demi. La même année, il retrouve Method Man pour l'album Blackout!, d'où est extrait le tube Da Rockwilder, repris plusieurs fois par divers artistes et utilisé sur la bande originale de How High, et bien d'autres.

Mixtapes, collaborations et production (depuis 2001)[modifier | modifier le code]

Redman sur scène en 2007.

Après trois ans d'absence en solo, Redman fait son retour en 2001, avec l'album Malpractice le 22 mai[10]. L'album atteint la quatrième place du Billboard 200[11] et est certifié disque d'or par la RIAA le 21 juillet 2001[12]. Il contient deux singles, Let's Get Dirty (I Can't Get in da Club) et Smash Sumthin'.

Toujours en 2001, il exerce ses talents d'acteur dans le film How High aux côtés de Method Man. Il participe également à la bande son du film, How High. Redman part ensuite en quête de collaborations diverses, fort de son succès international. Il fait des apparitions en featuring avec des artistes variés, allant de la pop au punk : Gorillaz (Gorillaz on My Mind), The Offspring (Original Prankster), Pink (Get It Started (Remix)), Christina Aguilera (Dirrrty) ou encore Limp Bizkit (Rollin RMX) et le groupe de rap marseillais IAM (Noble Art également avec Method Man). En 2004, Def Jam annule la sortie de Red Gone Wild. Comme plan de secours, il sort sa première mixtape officielle Ill at Will Vol. 1 sur son nouveau label Gilla House.

En 2005, il sort sa deuxième mixtape Ill At Will Vol. 2 - BC4 : Straight Outta Lo-Cash accompagné du producteur Govmattic. Après avoir été repoussé à de nombreuses reprises, Red Gone Wild sort finalement en mars 2007. Redman, aussi appelé Doc, est connu pour ses collaborations avec le rappeur Method Man avec qui il joue dans la série Method et Red, une comédie inspirée leur propre vie. Sortie en 2004, la série est un échec et s'arrête après seulement neuf épisodes et n'est pas diffusée en Europe. En 2008, Redman reprend une tournée dans le monde avec des dates en Europe, aux côtés de Method Man. Il y annonce notamment la sortie de sa marque de blunts, Redgies Blunts. « Redgies Blunts » est tout simplement tiré de son nom « Reggie Noble ». Il annonce avec Method Man sur scène la sortie, pour l'été 2008, de Blackout! 2, la suite de leur premier et plus grand opus, en plus de la suite de How High, How High Part. 2. Blackout! 2 sort en mai 2009 avec des productions d'Erick Sermon, Rockwilder, Pete Rock, Buckwild, Nasty Kutt, DJ Scratch, Havoc, Mathematics, Ty Fyffe et Bink!.

En 2011, il fait un trio avec le rappeur italien Fabri Fibra et Soprano pour Tranne Te. En 2013 il collabore avec le groupe de rap hardcore hollandais Dope D.O.D sur le titre groove.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Ill at Will Vol. 1
  • 2005 : Ill at Will Vol. 2 BC4 Straight outta Lo-Cash with Govmattic
  • 2007 : Live from the Bricks (avec DJ Scoob Doo)
  • 2014 : Welcome 2 Reggie Noble

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Blow Your Mind
  • 1993 : Time 4 Sum Aksion
  • 1993 : Tonight's da Night (feat. Hurricane G.)
  • 1994 : Rockafella
  • 1995 : Can't Wait
  • 1995 : How High (feat. Method Man)
  • 1995 : Funkorama
  • 1996 : It's Like That (My Big Brother)
  • 1997 : Whateva Man (feat. Erick Sermon)
  • 1997 : Pick It Up
  • 1998 : Full Cooperation (feat. Def Squad)
  • 1998 : I'll Be Dat
  • 1998 : Da Goodness (feat. Busta Rhymes)
  • 1999 : Tear It Off (feat.] Method Man)
  • 1999 : Y.O.U (feat. Method Man)
  • 1999 : Da Rockwilder (feat. Method Man)
  • 2001 : Let's Get Dirty (I Can't Get in da Club)
  • 2001 : Smash Sumthin
  • 2007 : Put It Down

Singles en featuring[modifier | modifier le code]

Bandes originales[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Redman: "I Am Officially A Wu-Tang Member" », XXL Magazine,‎ (consulté le 30 mars 2012).
  2. a et b (en) Wynn, Ron, « Redman Biography », sur AllMusic (consulté le 28 décembre 2015).
  3. (en) Wynn, Ron, « Redman - Whut? Thee Album Awards », sur AllMusic (consulté le 28 décembre 2015).
  4. (en) Jason Birchmeier, « Redman - Dare Iz a Darkside Overview », sur AllMusic (consulté le 28 décembre 2015).
  5. (en) « Redman - Dare Iz a Darkside Awards », sur AllMusic (consulté le 28 décembre 2015).
  6. (en) Steve Huey, « Redman - Muddy Waters Review », AllMusic (consulté le 3 janvier 2011).
  7. (en) Joe Schmoh, « Redman – Muddy Waters (album review) », Sputnikmusic,‎ (consulté le 4 janvier 2011).
  8. (en) « Redman - Muddy Waters Awards », sur AllMusic (consulté le 28 décembre 2015).
  9. (en) « Doc's the Name: Redman: Music », Amazon (consulté le 2 mars 2011).
  10. (en) Jason Birchmeier, « Redman - Malpractice Overview », sur AllMusic (consulté le 28 décembre 2015).
  11. (en) « Redman - Malpractice Awards », sur AllMusic (consulté le 28 décembre 2015).
  12. (en) « RIAA - Gold & Platinum Searchable Database - November 19, 2015 », RIAA (consulté le 19 novembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]