Batman v Superman : L'Aube de la justice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Batman v Superman
L'Aube de la justice
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo francophone du film.
Titre original Batman v Superman:
Dawn of Justice
Réalisation Zack Snyder
Scénario David S. Goyer
Chris Terrio
Musique Hans Zimmer
Junkie XL
Acteurs principaux
Sociétés de production DC Entertainment
RatPac Entertainment
Atlas Entertainment
Cruel and Unusual Films, Inc
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Super-héros
Durée 151 minutes
183 minutes (version longue)
Sortie 2016

Série l'univers cinématographique DC

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Batman v Superman : L'Aube de la justice (Batman v Superman: Dawn of Justice) est un film de super-héros américain réalisé par Zack Snyder, sorti en 2016.

Distribué par Warner Bros., produit par Charles Roven et écrit par Chris Terrio et David S. Goyer, le film est fondé sur les personnages Batman et Superman de DC Comics. Il est le deuxième de l'univers cinématographique DC, après Man of Steel (2013), et précède Justice League (2017), tous deux du même réalisateur que Batman v Superman.

Le film met en scène Ben Affleck, Henry Cavill, Amy Adams, Jesse Eisenberg, Gal Gadot, Diane Lane, Laurence Fishburne et Holly Hunter dans les rôles principaux.

Le film est considéré comme un événement car il met en scène pour la première fois au cinéma Superman et Batman dans le même film, deux icônes de la pop culture depuis les années 1930. C'est également la première apparition cinématographique d'autres héros de DC Comics comme Wonder Woman, Flash, Aquaman et Cyborg[1],[2],[3],[4],[5].

S'il obtient des critiques mitigées à sa sortie, le film est ensuite partiellement réhabilité grâce à sa version longue. Il est également un succès au box-office même si ses résultats furent en deçà de ceux espérés par les studios.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Enfant, Bruce Wayne fuit l'enterrement de ses parents (un flash-back montre leur assassinat par un inconnu), puis tombe dans la caverne où une nuée de chauve-souris lui inspire son identité de héros. Des dizaines d'années plus tard, alors que Superman affronte le général Zod pour sauver Metropolis (événements vus dans le film Man of Steel), Bruce tente de secourir des employés de Wayne Enterprises pris au piège dans un gratte-ciel alors que le vaisseau kryptonien survolant la ville provoque d'importants dégâts collatéraux. Il assiste alors, impuissant, à l'effondrement du bâtiment qui fait d'innombrables victimes. Héros en activité depuis près de 20 ans à Gotham City sous l'identité de Batman, Wayne est persuadé que Superman causera un jour la perte de l'Humanité et qu'il est inévitable de se préparer à l'éliminer.

Dix-huit mois plus tard, Lois Lane part en Afrique avec un photographe du Daily Planet pour donner une interview au général Amajagh, le chef d'un groupe radicalisé. Elle et son assistant retrouvent sur place des terroristes ainsi qu'un détachement de mercenaires américains et russes dirigé par Anatoly Knyazev. Malheureusement, le partenaire de Lois se révèle être un agent infiltré de la CIA et il est exécuté sur le champ par Amajagh, furieux d'avoir été trompé. Lois Lane est prise en otage par les soldats. C'est alors que les mercenaires commencent à se retourner contre les terroristes en les éliminant par surprise. Superman intervient pour interrompre le conflit et neutralise le général Amajagh qui menaçait Lois. À Washington, au Capitole, les sénateurs américains reçoivent le témoignage d'une jeune femme pour l'attaque d'Afrique. Cette dernière accuse Superman du meurtre de ses parents.

De retour aux Etats-Unis, Lois Lane débute une enquête en comprenant par la suite que l'opération d'Afrique a été montée de toutes pièces par les mercenaires américano-russes afin de tester de nouvelles munitions pouvant hypothétiquement blesser Superman et qu'elle visait aussi à faire un maximum de victimes pour incriminer le héros de Métropolis. Lex Luthor, PDG de la multinationale LexCorp, présente à des sénateurs la Kryptonite, un minéral radioactif découvert dans les débris du vaisseau de terraformation kryptonien tombé dans l'Océan Indien, et qui a la capacité d'affaiblir Superman. En effet, il veut en faire une arme de dissuasion contre de potentielles menaces extraterrestres. Il obtient d'un sénateur la permission d'accéder au vaisseau kryptonien écrasé au centre de Métropolis et l'accès à la dépouille du général Zod pour analyse.

À Gotham City, Batman n'est plus que l'ombre de lui-même. Devenu un justicier impitoyable, mégalomane et cruel à la suite du meurtre de son ancien partenaire Robin par le Joker, il n'hésite plus à violer son code moral en éliminant et marquant au fer les criminels. Étant sur la piste d'un mystérieux fournisseur d'arme, le Portugais Blanc, il est confronté à son mentor, Alfred Pennyworth qui lui reproche ses pratiques violentes et souligne son comportement impulsif vis-à-vis de Superman. En dépit des accusations de son majordome, il reste sourd à la raison et poursuit ses recherches sur Anatoly Knyazev, un témoin clé dans son enquête.

De son côté, Clark Kent travaille toujours en tant que journaliste au Daily Planet. Scandalisé par les méthodes peu conventionnelles du Chevalier Noir, il se met en tête de s'occuper de son cas en cherchant à obtenir des informations. Bruce Wayne assiste à des combats clandestins et rencontre Knyazev, son principal suspect dans l'affaire du Portugais Blanc. Après avoir secrètement piraté son portable, il s'aperçoit que l'homme en question a des relations professionnelles avec le milliardaire Alexander Joseph Luthor. Déterminée à poursuivre son investigation sur l'affaire d'Afrique, Lois Lane part à Washington. Elle se confronte brièvement au secrétaire à la Défense des États-Unis, Calvin Swanwick, qui rejette son interview et lui préconise d'annuler ses recherches.

Pendant un gala tenu à la résidence principale de Lex Luthor, Bruce Wayne est en mission d'infiltration pour voler des données informatiques à Luthor qu'il soupçonne d'être lié au Portugais Blanc alors que Clark Kent est sur place pour couvrir l'événement en tant que représentant du Daily Planet. Les deux finissent par se rencontrer et confrontent leurs opinions sans connaitre leurs identités respectives de héros. En proie à la colère, Wayne a l'intime conviction que Superman est un danger pour la nation, tandis que ce dernier veut faire cesser les violences de Batman. Mais alors que le milliardaire de Gotham est sur le point de s'éclipser, une mystérieuse femme lui subtilise les informations confidentielles de Luthor et s'enfuit. Après un recueil de plusieurs témoignages, le Capitole convoque Superman pour les altercations de Métropolis et celle d'Afrique.

Tandis que Bruce Wayne décrypte dans la Batcave les données informatiques volées à Lex Luthor que la femme lui a restitué, le milliardaire fait alors un rêve apocalyptique où Superman est devenu un dictateur sanguinaire à la tête d'une armée qui exécute le chef de la résistance, Batman, en lui perforant la poitrine. Bruce se réveille soudainement de ce cauchemar et se retrouve face un homme masqué surgissant d'un vortex temporel, qui lui crie un étrange message lui disant qu'il ne s'est pas trompé et que Loïs Lane est la clef. Wayne se réveille alors en sursaut. Le décodage des données accompli, Batman découvre que la mystérieuse femme apparaît sur une photo prise pendant la Première Guerre mondiale en Belgique ainsi que la véritable identité du Portugais Blanc qui n'est autre qu'un navire transportant des fragments de kryptonite. Par ailleurs, il obtient également des informations sur l'existence d'autres méta-humains comme Flash, Aquaman et Cyborg.

Lors d'une mission d'interception, Batman attaque un convoi de LexCorp mais Superman s'interpose en lui intimant de cesser ses activités. Après plusieurs négociations, les membres du gouvernement américain interdisent à Lex Luthor de créer une arme capable de tuer des Kryptoniens, convaincus des intentions douteuses de ce dernier. Luthor décide alors de se venger en manipulant la commission sénatoriale qui enquête sur les activités de Superman, pour faire d'une pierre deux coups. En installant des explosifs dans le fauteuil roulant d'un employé de Wayne Enterprises, victime indirecte de la confrontation entre Superman et Zod, il élimine les sénateurs rétifs à son projet et entache publiquement l'image de Superman en le montrant présent dans le Capitole pour répondre aux accusations mais incapable de contrer un simple acte de terrorisme. Le monde entier commence alors à soupçonner l'implication de Superman dans la destruction du bâtiment. Un Bruce Wayne indigné assiste en direct à l'attentat et reçoit des courriers lui reprochant de ne pas avoir sauvé les employés de Wayne Enterprise du raid de Métropolis.

Découvrant les laboratoires LexCorp saccagés par le justicer de Gotham, venu pour voler la Kryptonite, Lex Luthor met en place son plan B : utiliser le cadavre du général Zod. Une fois dans le vaisseau kryptonien, il lui transmet un peu de son sang pour une expérience de régénération afin de le transformer en une immonde créature : Doomsday. Luthor profite également de la situation pour accéder aux bases de données scientifiques de Krypton à travers l'ordinateur du vaisseau. Ayant deviné l'identité secrète de Batman puis de Superman, il enlève Lois Lane et Martha Kent par le biais d'Anatoly Knyazev et de ses hommes. Il jette Lois du sommet de la tour LexCorp en guise d'appât pour attirer Superman à lui. Ce dernier tombe dans le piège et lui porte secours. Une fois seul avec le Kryptonien, il dévoile son plan : il a tout fait pour attiser la haine de Batman envers Superman en provoquant l'explosion au Capitole et en accentuant la culpabilité de Bruce Wayne concernant les employés de Wayne Enterprises morts à Métropolis.

En plus de souffrir d'un complexe d'infériorité face à Superman, Lex Luthor lui dévoile son passé douloureux auprès d'un parent violent, ce qui l'a poussé à perdre foi en l'humanité. Et à la suite de l'apparition de Superman qui a attisé l'espoir sur Terre, il s'est enfermé dans le déni, refusant catégoriquement de reconnaître qu'il s'était trompé sur le sort de l'humanité. Dans sa névrose, Lex voulait ainsi asseoir son point de vue comme une vérité, quitte à éliminer des innocents. Il veut aussi prouver que Superman n'est pas un Dieu, car selon lui, personne ne peut être tout puissant et tout bienfaisant à la fois. En salissant l'image de Superman, Luthor veut montrer au monde que les valeurs morales et la justice n'existent pas. Il le force ainsi à affronter Batman dans un combat à mort, et menace d'éliminer Martha Kent, la mère de Superman s'il ne rapporte pas la tête du Chevalier noir.

Superman retrouve Batman à Gotham City pour lui demander de l'aide mais ce dernier ne lui laisse pas le temps de s'expliquer. En ayant dissimulé des pièges dans la zone de rencontre, Batman s'en prend à Superman et profite de l'effet de surprise. Un combat s'engage entre les deux super-héros où Superman retient ses coups et tente de raisonner Batman. L'homme chauve-souris parvient non sans mal à prendre l'avantage grâce à un gaz à base de kryptonite qui affaiblit Superman. Alors que le Chevalier Noir s’apprête à porter le coup fatal avec une lance en kryptonite, Superman comprend qu'il ne pourra pas s'en sortir et lui demande de sauver sa mère Martha qui est sur le point d'être éliminée. Batman est alors perturbé par les paroles du Kryptonien. Il pense qu'il fait allusion à Martha Wayne, sa propre mère. Il se prépare à l'achever lorsque Lois Lane surgit et explique au justicier de Gotham que la mère de Superman s'appelle également Martha.

Ce nom fait réagir Batman qui hésite momentanément à empaler Superman avec la lance. Il revit alors l'assassinat de Martha et Thomas Wayne en flashbacks. Après le meurtre de ses parents qui s'est déroulé sous ses yeux, le jeune Bruce Wayne s'est promis de combattre les criminels pour qu'aucun autre enfant ne vive la même perte que lui. Il est ainsi devenu Batman, un justicier qui protège les opprimés et défend la justice. Il réalisa ainsi qu'en tuant Superman, il deviendrait ce qu'il déteste le plus et qu'il s'est promis d'arrêter : un meurtrier qui prive un enfant innocent de ses parents.

Horrifié par ses actions, Batman se débarrasse de la lance en kryptonite et décide d'aider Superman, qui lui explique la situation. Le justicier de Gotham part secourir Martha Kent des hommes de Lex Luthor pendant que Superman va retrouver son ennemi. Ce dernier, furieux de voir l'Homme d'acier toujours vivant, dévoile sa dernière carte pour éliminer Superman : Doomsday. Après avoir essayé de tuer son créateur, le monstre devient rapidement incontrôlable et attaque Métropolis. Dans une violente confrontation, Superman tente de le projeter dans l'espace pour sauver des vies civiles et les forces américaines en profitent pour frapper le duo avec un missile nucléaire. La créature retombe cependant sur Terre, dans la baie de Gotham, alors que le Kryptonien doit attendre le lever de Soleil dans l'espace pour se régénérer. Depuis la Batwing, Batman attire Doomsday en faisant diversion. Il est rejoint par la mystérieuse voleuse, vêtue d'une armure et munie d'une épée, d'un bouclier et d'un lasso. Elle révèle s'appeler Diana Prince et être la princesse des Amazones connue sous le nom de Wonder Woman.

Comprenant que la seule solution est la kryptonite, Batman utilise ses dernières cartouches de gaz sur Doomsday tandis que Wonder Woman essaie de maîtriser la créature difforme. Lois récupère la lance en kryptonite conçue par Batman pour tuer Superman, mais la force de Doomsday est telle que seul Superman peut la manipuler de près. Affaibli par les radiations en Kryptonite de la lance, il se sacrifie en empalant Doomsday, mais ce dernier lui perce le cœur et le tue avec une de ses griffes. Le combat s'achève avec les cris fracassants de Superman qui propagent des ondes sonores dans le ciel. Visiblement perturbé et même attristé, Batman enveloppe soigneusement le corps de Superman dans sa propre cape et le remet à Lois Lane. Cette dernière pleure son compagnon en compagnie du justicier de Gotham et de l'Amazone.

Le lendemain de l'annonce de la mort de Superman, l'enterrement de Clark Kent se déroule à Smallville, en présence de Bruce et Diana, tandis que l'Amérique rend hommage à un cercueil vide. Lex Luthor est emprisonné à Belle Reve pour tous ses crimes et reçoit une visite de Batman qui le prévient que désormais, il sera surveillé de près et qu'il a fait en sorte qu'il soit transféré à l'asile d'Arkham. Ce dernier, pris de délires paranoïaques de par ses découvertes dans le vaisseau alien, hurle qu'ils ont été démasqués et qu'une nouvelle menace approche.

Bruce Wayne demande alors de l'aide à Diana Prince pour retrouver leurs semblables méta-humains. Cette dernière est réticente à l'idée de les sortir de leur anonymat volontaire, mais Bruce lui assure que son instinct lui commande de le faire afin qu'ils soient prêts à se battre en vue de potentiels ennemis comme il pouvait le voir dans ses cauchemars.

Lois Lane, restée seule avec la bague au doigt que Clark avait prévu de lui offrir, jette une dernière poignée de terre sur son cercueil. Elle part sans voir l'infime frémissement de celle-ci.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

N.B. : la version longue a été doublée seulement en VF, non en VQ. Quant à la version de 151 minutes, le doublage existe bien en VF et VQ. Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Source : version française (VF) sur RS Doublage[15] et selon le carton du doublage français cinématographique[16]. version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[17]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

L'idée d'un film réunissant Batman et Superman au grand écran ne date pas des années 2010. En effet, début 2001, le cinéaste Wolfgang Petersen devait réaliser ce film[18]. Le script était écrit par Andrew Kevin Walker, mais le film est mis à l'écart dès l'annonce des reboots Batman Begins (qui a été un grand succès) et Superman Returns (qui a été considéré comme un échec commercial par les studios qui n'ont pas donné suite).

Peu avant la sortie de Man of Steel en 2013, Henry Cavill, interviewé par un journaliste, avoue qu'il aimerait voir Batman combattre Superman le temps d'une scène. Toujours avant la sortie du film, Warner Bros. annonce déjà une suite, toujours réalisée par Zack Snyder[19]. Un projet fut au départ présenté comme Man of Steel 2 avec une sortie prévue dès 2014[20].

La présence de Batman dans cette suite est annoncée officiellement lors du Comic-Con de San Diego en juillet 2013 par Zack Snyder qui a introduit Harry Lennix récitant un célèbre passage de la bande-dessinée Batman: Dark Knight, dite par Batman devant les fans[21]. Le titre officiel du film, Batman v Superman: Dawn of Justice, est annoncé en mai 2014[22].

Début février 2016, les premiers extraits de la bande originale signée Hans Zimmer et Junkie XL sont mis en ligne[23].

Le 28 avril 2016, selon le site américain Screencrush, la version longue non censurée, prévue en Blu-ray et en DVD, pourrait prochainement sortir dans les salles avant d'arriver dans les bacs[24].

Attribution des rôles[modifier | modifier le code]

Bruce Wayne / Batman[modifier | modifier le code]

Ben Affleck, lors de sa présentation au Comic-Con 2014.

Dès l'annonce du film, tous les médias voulaient savoir qui jouerait le chevalier noir. Josh Brolin[25], Ryan Gosling ou encore Richard Armitage ont été approchés pour jouer le justicier. Mais c'est finalement Ben Affleck qui est officialisé fin août 2013.

Critiques

Dès l'annonce de l'interprétation de Batman par Ben Affleck, de nombreux fans critiquent ce choix. Pour beaucoup de fans, Affleck est loin d'être l'acteur idéal pour jouer ce personnage emblématique, en particulier à cause de son interprétation dans Daredevil, jugée mauvaise par beaucoup.

Charles Roven, producteur du film, s'est expliqué sur ce choix en octobre 2014, argumentant qu'il recherchait quelqu'un ayant un passé difficile, mais également un acteur qui serait plus grand que Henry Cavill (Affleck mesure 1,93 m, soit 6 cm de plus que Cavill), de façon à forcer Superman à lever les yeux pour regarder Batman[26], bien que ce prétexte semble peu vraisemblable, car pouvant aisément être compensé par divers effets spéciaux et techniques de caméra (preuve étant que Peter Jackson et Bryan Singer s'étaient déjà prêtés à l'exercice pour les films Le Seigneur des Anneaux et X-Men).

Matt Damon, Kevin Smith ou encore George Clooney soutiennent l'acteur ; ce dernier affirme qu'il « ne fera pas pire que moi », après avoir joué ce personnage dans Batman et Robin (1997). Le réalisateur Zack Snyder explique qu'il a voulu engager un acteur plus âgé que Christian Bale ou Val Kilmer pour « créer une dynamique intéressante et encore jamais vue au cinéma entre Batman et Superman »[27].

« J'ai trouvé le scénario de Chris Terrio génial et Zack Snyder est un bon réalisateur, très visuel, et c'était globalement un projet intéressant. Je n'aurais pas accepté la proposition si j'avais pensé que j'étais incapable d'incarner ce personnage. […] Donc je me suis lancé, en me doutant qu'il y aurait toutes sortes de réactions, car tout le monde se fait une idée précise de ce héros. Disons que ça fait partie du jeu. »

— Ben Affleck, interview de Entertainment Weekly (2014)[27]

Wonder Woman[modifier | modifier le code]

Gal Gadot, lors de sa présentation au Comic-Con 2014.

En novembre 2013, le personnage de Wonder Woman est confirmé après de longues rumeurs dans un communiqué de Warner Bros disant qu'ils recherchent une actrice brune, athlétique et à l'air exotique. Olga Kurylenko et Élodie Yung auditionnent pour le rôle. En décembre 2013, c'est Gal Gadot qui est annoncée pour jouer la princesse amazone pour la première fois au cinéma.

Tout comme Ben Affleck, ce choix est critiqué par certains fans en raison du physique trop chétif de l'actrice israélienne[28].

Lex Luthor et Alfred Pennyworth[modifier | modifier le code]

Beaucoup d'acteurs comme Bryan Cranston[29], Joaquin Phoenix[30], Adam Driver ou encore Terry O'Quinn et Mark Strong[31], ainsi que de nombreux autres acteurs étaient pressentis pour jouer le grand méchant Lex Luthor avant que Jesse Eisenberg ne soit confirmé en février 2014, en même temps que Jeremy Irons dans le rôle du majordome de Bruce Wayne, Alfred Pennyworth[32].

Costume[modifier | modifier le code]

Dans le magazine de cinéma Total Film d'octobre 2015, on apprend que l'exosquelette de Batman est un effet numérique créée en post-production. L'acteur Ben Affleck a tourné les scènes en « pyjama ». Comme l'a révélé l'interprète du Dark Knight, « c’est un peu humiliant à porter (...) mais c’est plus facile pour les gars des effets spéciaux ».

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le sur le campus de l'université d'East Los Angeles pour filmer une scène de match de football américain entre Gotham City et Metropolis[33], avant d'entrer dans une phase de préproduction et développement du film, comptant une réécriture du scénario par Chris Terrio ou la complétion du casting.

Le tournage reprend le à Détroit et à Washington en août.

En août 2014, l'acteur Ben Affleck interprétant Batman se blesse l'articulation du bras gauche lors d'une scène. La production décide de le remplacer brièvement par une doublure[27].

Montage[modifier | modifier le code]

À l'origine, le réalisateur Zack Snyder et le monteur David Brenner souhaitaient que la version Ultimate Edition qui dispose de 3 H de film soit diffusée en salles en mars 2016. Cependant, les exécutifs de Warner Bros. préférèrent miser sur le montage de 2 H 30 qui devint la version cinéma pour multiplier les séances par jour et avoir de meilleurs revenus. L'objectif étant pour les producteurs d'obtenir le milliard de dollars au box office[34]. Le scénariste du film, Chris Terio, affirmera plus tard que la version cinéma étant amputée de 30 minutes nécessaires à l'intrigue, était « comparable à un château de cartes dont on aurait retiré les fondations »[35].

Musique[modifier | modifier le code]

Batman v Superman: Dawn of Justice
Original Motion Picture Sountrack

Bande originale de Hans Zimmer et Junkie XL
Sortie
Durée 71:35
90:27 (deluxe)
Genre musique de film
Compositeur Hans Zimmer, Tom Holkenborg
Label WaterTower Music

Bandes originales de l'univers cinématographique DC

La musique du film est composée par Hans Zimmer et Junkie XL.

Liste des titres (édition standard)
No Titre Durée
1. Beautiful Lie 3:47
2. Their War Here 4:34
3. The Red Capes Are Coming 3:32
4. Day of the Dead 4:01
5. Must There Be a Superman? 3:58
6. New Rules 4:02
7. Do You Bleed? 4:36
8. Problems Up Here 4:25
9. Black and Blue 8:30
10. Tuesday 4:00
11. Is She with You? 5:46
12. This Is My World 6:23
13. Men Are Still Good (The Batman Suite) 14:03
71:37

Accueil[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Lors de son avant première aux États-Unis, il a gagné 27,7 millions de dollars, le jeudi , ce qui en fait le meilleur démarrage de l'année 2016 (détrônant ainsi Deadpool) et devient par la même occasion, le meilleur démarrage lors d'un week-end de Pâques (battant le record de Fast and Furious 7), le deuxième meilleur démarrage pour un film de super-héros (derrière The Dark Knight Rises) et le septième meilleur démarrage de tous les temps pour une 1re journée d'exploitation, avec 3,6 millions de dollars de recettes pour de projections IMAX, ce qui est également un nouveau record pour le week-end de Pâques[36],[37]. Le film enregistre ensuite des baisses de fréquentation record[38]. Le film réalise ensuite le cinquième meilleur jour d'ouverture de tous les temps, et le deuxième pour un film de super-héros (derrière Avengers: l'Ère d'Ultron) avec 81,6 millions de dollars. Il va ensuite réaliser le septième meilleur week-end d'ouverture, et le quatrième pour un film de super-héros après Avengers, Avengers: L’Ère d'Ultron et Iron Man 3 avec 166,007 millions de dollars.

Le film finit son exploitation avec 330,3 millions de dollars de recettes, dont 63 % provient de la semaine de sa sortie[39]. À titre de comparaison, il réalise des recettes supérieures à celles de Man of Steel (291 millions de dollars en 2013)[40], mais moindres que celles de son concurrent principal de Marvel, Captain America : Civil War, qui a rapporté 400 millions de dollars sur le territoire américain en moins de temps. Deadpool, autre film produit par Marvel, a engrangé 363 millions en dix-huit semaines[39].

International[modifier | modifier le code]

Le film fait un excellent démarrage lors de sa sortie en salles, en s’érigeant à la première place dans plus de dix pays, amassant au total plus de 7 millions de dollars de recettes en l'espace d'une seule journée sur 5 900 écrans, ce qui est un record pour un film de superhéros[41],[42].

Au Mexique, il devient le meilleur démarrage pour un film de la Warner Bros et le deuxième meilleur démarrage de tous les temps avec 5,8 millions de dollars, battant ainsi tous les records pour des séances de minuit[41]. Il devient également le meilleur démarrage au Brésil (avec plus de 3,5 millions de dollars) et le meilleur démarrage pour un film de super-héros en 2016 en Allemagne (avec 2,8 millions de dollars)[43]. Ailleurs, il atteint les 2,5 millions de dollars de recettes en Australie, 1,9 million de dollars en Russie, 1,7 million de dollars en Corée du Sud et 1,1 million de dollars de recettes pour les Émirats arabes unis et Hong Kong[43].

Au total, lors du weekend de Pâques, il récolte plus de 420,007 millions de dollars de recettes mondiales, ce qui en fait le meilleur démarrage de l’histoire de la Warner Bros. et de DC Comics et le quatrième meilleur démarrage de tous les temps[44],[45],[46],[47],[48],[49].

Au 5 juin 2016, Batman v Superman a rapporté 542,3 millions de recettes à l'international pour un total de 872,7 millions de dollars dans le monde, plus que Man of Steel (662 millions de dollars de recettes mondiales dont 291 à l'international)[50]. Bien que le film ait réussi à atteindre son objectif en engrangeant les 800 millions de dollars de recettes pour récupérer son investissement selon les analystes financiers[51],[52],[53], Batman v Superman est considéré comme une déception au box-office. Malgré ce score, il n'a pas atteint le milliard de dollars de recettes comme certains films récents du concurrent Marvel (Avengers, Iron Man 3, Avengers : L'Ère d'Ultron, Captain America: Civil War) ou comme le précédent Batman de Christopher Nolan, The Dark Knight Rises[39],[40]

Critique[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le film reçoit un accueil très mitigé pour ne pas dire négatif de la presse[54], avec 28 % de commentaires favorables sur le site Rotten Tomatoes, pour 327 commentaires et une moyenne de 510[55], tandis qu'il obtient un score de 44100 sur le site Metacritic, pour 51 critiques[56]. Si le The Wall Street Journal et Business Insider émettent des critiques négatives en qualifiant le film de mauvais[57], d'autres comme le magazine Forbes déclare que c'est « visuellement superbe, avec une puissante narration émotionnelle et un spectacle d’action grandiose »[58], tandis que l'Illinois Times en relève que c’est « une adaptation sombre, lugubre mais surtout intelligente des personnages originaux de la culture pop mythologie du XXe siècle, un film qui rend à la fois hommage aux origines de ces personnages tout en offrant des incarnations modernes de ces derniers et qui deviennent le miroir de l'époque actuelle »[59].

Les journaux Variety ou encore Newsweek sont, quant à eux, mitigés[60],[61],[62].

En France, il obtient également un accueil mitigé de la presse, avec une moyenne de 2,6/5 sur le site Allociné, pour 25 critiques[63].

Globalement, le film est un échec pour la critique. Batman v Superman reçoit également un accueil partagé de la part des spectateurs américains (mais moins que la presse professionnelle) avec 6,4/10 sur IMDb[64]. En France, le film divise également les spectateurs avec une note de 3,3/5 sur Allociné[65].

Le motif qui fait cesser l'affrontement entre Batman et Superman, connu sous le nom de « Martha Scene », fut raillée sur internet et par de nombreuses critiques[66],[67],[68],[69]. A posteriori, Deadpool 2 tourna en dérision la scène[70] et une scène analogue de Transformers: The Last Knight fut comparée à cette situation[71],[72],[73].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
330 360 194 $[74] 12
Drapeau de la France France 2 500 796 entrées[75] 9
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 95 769 365 $[74] 5
Monde Total hors États-Unis 543 277 334 $[74] 12
Monde Total mondial 873 637 528 $[74] 12

Le film demeure un succès au box-office et confirma les intentions de la production en ce qui concerne le lancement d'une suite (Justice League), sortie dès l'année suivante. Le budget du film est estimée entre 250 et 300 millions de dollars.

Version Ultimate Edition[modifier | modifier le code]

La version Ultimate Edition (version longue qui contient 30 minutes supplémentaires), sortie en Blu-ray en même temps que la version cinéma, reçoit de meilleures critiques. Mark Hughes de Forbes apprécie que les scènes rajoutées permettent de mieux comprendre l'intrigue et donnent du temps aux personnages d'enquêter[76]. Selon Jack Shepherd de The Independent, cette version éclaircit certains points obscurs du plan de Lex Luthor, sans pour autant pallier les faiblesses du scénario[77]. Thomas Suinot, du magazine spécialisé Ciné Saga loue dans le numéro spécial super-héros d'avril 2017 un nouveau film « plus fluide, moins compliqué, tout simplement plus réussi ».

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le film obtient de nombreuses distinctions, notamment aux Teen Choice Awards, mais aussi aux Razzie Awards, récompensant le pire du cinéma, qui lui vaut d'être avec Zoolander 2 le film ayant le plus de nominations dans les catégories que comprend les Razzie.

Nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Promotions[modifier | modifier le code]

  • La Batmobile du film ainsi que trois drapeaux avec le logo de Batman, Superman et Wonder Woman sont disponibles en tant que contenu additionnel payant dans le jeu Rocket League.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Justin Carissimo, « Batman v Superman: Dawn of Justice: The Flash confirmed », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. (en) « Batman v Superman: Costume Designer Confirms Flash Appearance, Nightmare Scene », IGN, (consulté le )
  3. (en) Russ Burlingame, « Batman V. Superman: Bruce Wayne Nightmare, Flash Cameo Reportedly Confirmed », Cosmic Book News,
  4. (en) Brian Truitt, « 2016 brings Batman, Superman and the 'Dawn' of a new superhero universe », USA Today,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (en) Anthony Breznican, « This Week's Cover: Behind the brawl of Batman v Superman: Dawn of Justice », Entertainment Weekly, (consulté le )
  6. a et b (en) Sociétés de production et distribution sur l’Internet Movie Database
  7. (en) « Superman vs. Batman? DC's Real Battle Is How to Create Its Superhero Universe », sur The Hollywood Reporter (consulté le )
  8. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  9. « BATMAN V SUPERMAN : L'AUBE DE LA JUSTICE : Visa et Classification », sur cnc.fr (consulté le ) : « Autorisation pour tous publics assortie d’un avertissement en raison de la violence et des situations agressives répétées qui ne sont pas adaptées à un jeune public. L’avertissement suivant sera indiqué : «Certaines scènes violentes sont susceptibles de heurter le jeune public »
  10. (en-US) « Batman v Superman Rumor: Is Scoot McNairy Jimmy Olsen? », sur Slashfilm (consulté le )
  11. (en) « Callan Mulvey Reportedly Cast As KGBeast In Batman V. Superman », sur Comicbook.com (consulté le )
  12. Reviewer.fr, « Batman V Superman : 'Les fans de The Dark Knight Returns seront ravis' », sur Reviewer.fr (consulté le )
  13. https://agencecadieux.com/talent/clifford-leduc-vaillancourt/
  14. (en) « Jena Malone’s Secret Batman vs. Superman Role Revealed », sur ScreenCrush (consulté le ).
  15. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage, (consulté le ) [m-à-j].
  16. Liste des comédiens situé après le générique de fin.
  17. Fiche du doublage québécois du film, consulté le 25 octobre 2016
  18. « Superman vs. Batman : Will Smith aurait pu voir le film en 2007 ! », sur AlloCiné, (consulté le )
  19. « Man of Steel 2 : Snyder de retour, pas Nolan ? », sur AlloCiné, (consulté le )
  20. « Man of Steel : la suite en... 2014 ??? », sur AlloCiné, (consulté le )
  21. « C'est officiel : Batman et Superman dans un même film dès 2015 ! », sur AlloCiné, (consulté le )
  22. « Batman vs. Superman a trouvé son titre officiel ! », sur AlloCiné, (consulté le )
  23. « Batman v Superman - Men Are Still Good (The Batman Suite)- FIRST LISTEN - Hans Zimmer & Junkie XL », sur SoundCloud (consulté le )
  24. lefigaro.fr, « Batman v Superman: une version longue bientôt au cinéma ? », sur Le Figaro (consulté le )
  25. Josh Brolin aurait pu être Batman: "Je me sens mal pour Ben Affleck" - L'Express.fr
  26. (en) « Charles Roven: Ben Affleck "Was the First Guy We Went to" for Batman Role », (consulté le )
  27. a b et c Mathilde Bergon, « Batman V Superman : Ben Affleck blessé à l'épaule sur le tournage », sur Le Figaro, (consulté le ).
  28. « Mais qui est Gal Gadot, la Wonder Woman de Batman vs Superman ? », sur AlloCiné, (consulté le )
  29. « Man of Steel 2 : Bryan Cranston, nouveau Lex Luthor ? », sur AlloCiné, (consulté le )
  30. « Batman vs Superman : Joaquin Phoenix a refusé le rôle de Lex Luthor ! », sur AlloCiné, (consulté le )
  31. « Man of Steel 2 : Mark Strong en Lex Luthor ? », sur AlloCiné, (consulté le )
  32. Jesse Eisenberg et Jeremy Irons dans BATMAN VS SUPERMAN - Cinemateaser.com
  33. « Batman vs Superman : les premières images du tournage », sur AlloCiné, (consulté le )
  34. « Batman v Superman : suite aux résultats décevants du film, Warner pourrait ralentir son rythme de production », sur EcranLarge.com, (consulté le )
  35. « Chris Terrio revient (à son tour) sur le long feuilleton Zack Snyder's Justice League | COMICSBLOG.fr », sur www.comicsblog.fr (consulté le )
  36. (en) Anthony D'Alessandro, « Batman v Superman KOs Avengers' & Ultron In Thursday Previews », Deadline.com, (consulté le )
  37. (en) Rebecca Ford, « Box Office: Batman v Superman Soars to Huge $27.7 Million Thursday », The Hollywood Reporter, (consulté le )
  38. « Batman v Superman : 500 millions de dollars rapportés au Box-Office », sur DC Planet (consulté le ).
  39. a b et c « Batman v Superman finit sa course au box-office », sur DC Planet (consulté le ).
  40. a et b http://lestoilesheroiques.fr/2016/05/batman-v-superman-laube-de-justice-box-office-cest-lheure-bilan.html
  41. a et b (en) Nancy Tartaglione, « Batman V Superman Conquers China With $21.2M, Raises Overseas Haul To $65M+ – Intl Box Office Update », Deadline.com, (consulté le )
  42. (en) Pamela McClintock, « Box Office: Batman v Superman: Dawn of Justice Flies to Early $7M Overseas », The Hollywood Reporter, (consulté le )
  43. a et b (en) Scott Mendelson, « Batman V Superman Overseas Box Office: $44M In Two Days, Nearing $100M Global », Forbes, (consulté le )
  44. (en) « WORLDWIDE OPENINGS », Box Office Mojo (consulté le )
  45. (en) Nancy Tartaglione, « Batman V Superman Lassoes $424M Global; Biggest Superhero & March Openings Ever Offshore – Intl B.O. Update », Deadline.com, (consulté le )
  46. (en) « WARNER BROS. », Box Office Mojo (consulté le )
  47. (en) « DC Comics », Box Office Mojo (consulté le )
  48. (en) Anthony D'Alessandro, « Batman V Superman Kicks Avengers For Best Superhero Global Debut & Beats Hunger Games For Pre-Summer Opening U.S. Title — Sunday B.O. », Deadline.com, (consulté le )
  49. (en) Anthony D'Alessandro, « Batman V Superman Opening Taking Pre-Summer, Easter & March & Warner Bros. Records — Early Sunday B.O. Update », (consulté le )
  50. http://www.boxofficemojo.com/people/chart/?view=Director&id=zacksnyder.htm
  51. (en) « 'Batman v Superman' Won't Be Joining $1 Billion Box Office Club », sur TheWrap, (consulté le ).
  52. (en) James Rainey, « WB's 'Batman v Superman' Faces High Expecations », sur Variety.com, (consulté le ).
  53. (en) Anthony D'Alessandro, « 'Batman V Superman' Box Office : DC Tentpole Eyes $170 Million Opening », sur Deadline.com, (consulté le ).
  54. http://www.lepoint.fr/pop-culture/cinema/batman-v-superman-assassine-par-la-critique-americaine-23-03-2016-2027351_2923.php ; moyenne de 44/100 de la part de la presse sur l'IMDb : https://www.imdb.com/title/tt2975590/criticreviews?ref_=tt_ov_rt
  55. (en) « Batman v Superman : Dawn of Justice (2016) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  56. « Batman v Superman : Dawn of Justice » [vidéo], sur Metacritic (consulté le ).
  57. (en) « Batman v Superman: What Critics Are Saying », The Wall Street Journal (consulté le ) - (en) « Batman v Superman could lose a lot of money based on its bad reviews, according to a box office expert », Business Insider (consulté le )
  58. (en) Hughes, Mark, « Review: Batman V Superman Triumphant », sur Forbes,
  59. (en) Koplinski, Chuck, « Intelligent script grounds Justice », Illinois Times,
  60. (en) « Early Batman v Superman Reviews: What the Critics Are Saying », Variety (consulté le )
  61. (en) « Batman v Superman: Dawn of Justice gets mixed reviews from critics », Newsweek (consulté le )
  62. (en) « The first reviews of Batman v Superman: Dawn Of Justice are out...and it's a mixed response from the critics », Irish Examiner (consulté le )
  63. « Critiques presse de Batman v Superman », sur AlloCiné (consulté le )
  64. Batman Vs Superman sur imdb.com
  65. Batman Vs Superman sur allociné.fr
  66. « Batman v Superman : Zack Snyder s'explique sur la polémique autour de Martha », sur Écran Large,
  67. « Dumb things in Batman v Superman everyone just ignored », sur Grunge
  68. « Batman v Superman : 9 incohérences scénaristiques qui peuvent gâcher le film », sur RTL,
  69. « Batman v Superman : l'Aube de la justice : un ennuyeux concours de capes et d'effets », sur Télérama,
  70. « Deadpool 2 Perfectly Mocks the Worst Moment in Batman v. Superman », sur The Wrap,
  71. « The New Transformers Revealed in Transformers: The Last Knight », sur Comic Book Movie,
  72. « [Critique] : Transformers : The Last Knight, si seulement c'était aussi le dernier film… », sur L'Info tout court,
  73. « TRANSFORMERS – THE LAST KNIGHT : La désolation de Bay », sur Le Cinéphile Anonyme,
  74. a b c et d Batman v Superman : L'Aube de la justice sur Boxofficemojo.
  75. CBO-Boxoffice.com ; page du film Batman v Superman : L'Aube de la Justice
  76. (en) « Review: Batman V Superman: Ultimate Edition Expands Story And Wins Praise »,
  77. (en) Jack Shepherd, « Batman v Superman: Dawn of Justice: Ultimate Edition, review: Three hours to tell a story about two men in spandex punching each other, no thanks »,
  78. a et b Kevin Boucher, « Nominations aux Razzie Awards 2017 : "Batman v Superman" et "Zoolander 2" pires films de l'année ? », sur Ozap.com, Puremédias, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Batman v Superman: l'Aube de la justice » (p14-31), Ciné Saga (Spécial Super-héros),‎ , p. 114

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]