Ron Perlman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Perlman.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ron Perlman
Description de cette image, également commentée ci-après

Ron Perlman au Make-Up Artists and Hair Stylists Guild Awards, en février 2015.

Nom de naissance Francis Ronald Perlman
Naissance (66 ans)
New York (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Films notables La Guerre du feu
Le Nom de la rose
La Cité des enfants perdus
Alien, la résurrection
Hellboy
Drive
Pacific Rim
Séries notables Sons of Anarchy

Francis Ronald Perlman, dit Ron Perlman, est un acteur américain, né le à New York.

Il est connu pour ses performances au cinéma dans La Guerre du feu, Le Nom de la rose et La Cité des enfants perdus, mais aussi pour avoir prêté ses traits à Hellboy dans le blockbuster éponyme et à la télévision pour son incarnation de Clay Morrow dans la série télévisée Sons of Anarchy, diffusée entre 2008 et 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

De nationalité américaine, il est né à Washington Heights, au sein d’une famille juive[1]. Il grandit à New York avant d’intégrer l’université du Minnesota pour se former à la dramaturgie.[réf. nécessaire]

Carrière[modifier | modifier le code]

Ron Perlman au San Diego Comic-Con International en juillet 2011.

L'acteur doit son premier rôle cinématographique à Jean-Jacques Annaud, avec le film La Guerre du feu, sorti en 1981[2]. Un immense succès critique et commercial.[réf. nécessaire]

Ses débuts au cinéma sont particulièrement difficiles. Quand Jean-Jacques Annaud le contacte pour lui confier un rôle dans Le Nom de la rose, l'acteur était devenu chauffeur de limousine et sur le point d'abandonner sa carrière.[3] Les années suivantes lui permettent d'enchaîner quelques films plus exposés, mais surtout de collaborer avec deux cinéastes qui marquent son parcours d'acteur : en 1993, Guillermo del Toro le dirige dans le film indépendant Cronos, puis en 1995, c'est le français Jean-Pierre Jeunet qui lui confie le rôle marquant de One dans le long métrage d'aventure La Cité des enfants perdus. Ne maîtrisant pas la langue française, il apprendra donc ses répliques sans les comprendre.[réf. nécessaire]

En 1997, il est à l'affiche du blockbuster de science-fiction Alien, la résurrection, dont la mise en scène est confiée à Jean-Pierre Jeunet par le studio 20th Century Fox.

En 2001, c'est pour son film de guerre Stalingrad que Jean-Jacques Annaud revient vers lui.

En 2004, Guillermo del Toro lui permet de tenir pour la première fois un rôle principal, avec l'adaptation de comic-book Hellboy. Le blockbuster est un succès et lui donne enfin un peu d'exposition : il ré-endosse ainsi le costume du personnage pour la suite Hellboy 2 : Les Légions d'or maudites, dont l'accueil critique très positif ne permet pas de compenser un box-office trop décevant. Malgré ses efforts, il finit par admettre qu'un troisième et dernier film ne se fera ainsi probablement jamais[4].

En 2007, il parvient à s'imposer avec le rôle du controversé patriarche Clay Morrow, dans la série télévisée d'action Sons of Anarchy, qu'il incarne durant six saisons et 77 épisodes. La série, très populaire, permet à l'acteur d'accéder à une reconnaissance publique internationale[réf. nécessaire], lui qui s'était fait connaître pour la première fois entre 1987 et 1990 avec l'un des rôles principaux de la série fantastique La Belle et la Bête.

Ce succès télévisuel lui permet d'enchaîner les rôles secondaires de « dur à cuire » au cinéma, mais dans des projets de qualité variable. En 2011, il joue aux côtés de Ryan Gosling et Bryan Cranston dans le film Drive, de Nicolas Winding Refn et surtout dans le blockbuster Pacific Rim, de Guillermo del Toro, en 2013.

Il prête aussi sa voix grave et ombrageuse à différentes productions : séries d'animation ou jeux vidéo. Parmi ces derniers, les très populaires Fallout ou Halo 2.

Depuis 2014, il tient le rôle principal d'une nouvelle série télévisée, sous forme de thriller psychologique, Hand of God aux côtés de Dana Delany[5], renouvelée par la plateforme Amazon on Demand pour une deuxième saison, prévue pour 2016.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié à Opal Perlman depuis le . Ils ont deux enfants, Blake Amanda (née en 1984) et Brandon Avery (né en 1990).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Prochainement

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, c'est également Ron Perlman qui prononce la fameuse phrase « War. War never changes. » à l'ouverture de chaque jeu de la saga Fallout.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Marc Alfos était la voix française régulière[7],[8],[9],[10],[11],[12] de Ron Perlman jusqu'à son décès le , à l'âge de 56 ans. Depuis, Michel Vigné et Sylvain Lemarié[13] assurent en alternance avec d'autres comédiens le doublage de l'acteur. Par ailleurs, lors de sa prestation dans La Cité des enfants perdus, il n'a pas été doublé.

Au Québec, Ron Perlman est principalement doublé par Yves Corbeil[14] en alternance avec Denis Mercier[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Easy Street (the Hard Way): A Memoir, by Ron Perlman, Da Capo Press, 2014
  2. Ron Perlman, une gueule d’enfer, Jewpop
  3. Interview de Jean-Jacques Annaud par Bruno Cras dans l'émission « Secrets de tournage » sur Europe 1, 10 août 2014
  4. http://variety.com/2016/film/news/hand-of-god-ron-perlman-pottersville-asher-1201723845/
  5. (en) Nikara Johns, « Dana Delany to Star in Amazon Pilot Hand of God », sur Variety.com,‎ (consulté le 6 mars 2016)
  6. a et b (en) « Filmographie à venir de Ron Perlman », sur IMDb.com,‎ (consulté le 28 septembre 2015) [m-à-j].
  7. a et b « La voix française de Russell Crowe, Marc Alfos, s'est éteinte : également connu pour avoir doublé Ron Perlman » sur Sallesobscures.com
  8. a et b « Le doublage français dit adieu à Marc Alfos, une des plus grandes voix » sur Essentiel-series.fr
  9. a, b, c et d « Doublages effectués par Marc Alfos (séries) » sur Doublage Séries Database
  10. a, b, c, d, e et f « Comédiens ayant doublé Ron Perlman en France » sur Doublagissimo
  11. a et b « Doublages effectués par Marc Alfos » sur RS Doublage
  12. a, b, c, d, e, f, g, h et i Carton du doublage français sur le DVD zone 2 ou télévisuel.
  13. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Comédiens ayant doublé Ron Perlman en France » sur RS Doublage
  14. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Comédiens ayant doublé Ron Perlman au Québec » sur Doublage.qc.ca, consulté le 13 décembre 2014.
  15. « Doublage du personnage Dr Ecks / Double X dans la série d'animation Batman : L'Alliance des Héros » sur La Tour des Héros
  16. « Doublages effectués par Pascal Renwick » sur La Tour des Héros
  17. « Doublages effectués par Pierre Dourlens » sur La Tour des Héros
  18. « Doublages effectués par François Siener » sur La Tour des Héros
  19. « Doublage du personnage Sinestro dans la série d'animation Green Lantern » sur La Tour des Héros
  20. « Fiche du doublage du film d'animation La Ligue des Justiciers : Paradoxe temporel » sur La Tour des Héros

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]