Dan the Automator

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dan the Automator
Description de cette image, également commentée ci-après

Dan the Automator lors d'un concert de Handsome Boy Modeling School à New York en 2005.

Informations générales
Nom de naissance Daniel M. Nakamura
Naissance (49 ans)
San Francisco, Californie[1]
Activité principale Producteur, arrangeur, ingénieur du son
Genre musical Hip-hop, hip-hop alternatif, trip hop, rock indépendant, rock alternatif
Instruments Synthétiseur, échantillonneur, boîte à rythmes
Années actives Depuis 1986

Dan the Automator, de son vrai nom Daniel M. Nakamura, né le à San Francisco, en Californie, est un producteur de hip-hop, arrangeur et ingénieur du son américain d'origine japonaise.

Ses productions les plus connues sont celles de Dr. Octagon en 1996, Handsome Boy Modeling School en 1999 et 2004 avec Prince Paul, mais surtout la production des albums de Gorillaz (avant 2005 et Demon Days) en collaboration avec le chanteur de Blur, Damon Albarn.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nakamura est un violoniste affirmé qui se lancera dans le DJing à l'adolescence[2]. Il gagne en popularité en produisant l'album Dr. Octagonecologyst de Kool Keith, publié en 1996[3]. Le studio de Nakamura, appelé The Glue Factory, est enregistre pour DJ Shadow, Latyrx et d'autres artistes du label Solesides[4].

Avec Prince Paul, Nakamura forme un projet collaboratif appelé Handsome Boy Modeling School en 1999, endossant le rôle du personnage de Nathaniel Merriweather. En 1999, il s'assemble avec Del the Funky Homosapien et Kid Koala pour former Deltron 3030. Il produit aussi le premier album du groupe Gorillaz[4] et est membre du duo Got a Girl, aux côtés de l'actrice Mary Elizabeth Winstead[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « California Births, 1905-1995 », sur Family Tree Legends Records Collection (Online Database), Pearl Street Software, 2004-2005 (consulté le 29 décembre 2009).
  2. (en) Len Comaratta, « Whatever Happened no To: Dan the Automator », Consequence of Sound,‎ (consulté le 22 janvier 2015).
  3. (en) David Downs, « Kool Keith and KutMasta Kurt », The A.V. Club,‎ (consulté le 16 février 2012).
  4. a et b (en) Len Comaratta, « Whatever Happened To: Dan the Automator », Consequence of Sound,‎ (consulté le 22 janvier 2015).
  5. (en) Dan Salomon, « Dan The Automator And Mary Elizabeth Winstead On Being A Band ... », Fast Company,‎ (consulté le 2 mai 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]