Vol 1549 US Airways

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vol US Airways 1549
Image illustrative de l'article Vol 1549 US Airways
Caractéristiques de l'accident
Date 15 janvier 2009
Phase Décollage
Type Collision aviaire[1]
Site New York
Passagers 150
Membres d'équipage 5
Morts 0
Blessés 78
Survivants 155 (Tous)
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil Airbus A320
Compagnie US Airways
Nº d'identification N106US
Localisation
Coordonnées 40° 46′ 10″ N 74° 00′ 17″ O / 40.769444, -74.00472240° 46′ 10″ Nord 74° 00′ 17″ Ouest / 40.769444, -74.004722  

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Vol US Airways 1549

Le vol 1549 US Airways est un vol de la compagnie aérienne américaine US Airways sur lequel un accident aérien a lieu le 15 janvier 2009 au-dessus de la ville de New York, aux États-Unis. L'Airbus A320 piloté par le commandant Chesley Sullenberger et son copilote Jeffrey Skyles, après avoir décollé de l'aéroport international de LaGuardia, percute un groupe de bernaches du Canada ce qui provoque la perte de puissance des réacteurs et oblige l'avion à faire un amerrissage d'urgence dans le fleuve Hudson, face à Manhattan. Le vol a duré cinq minutes huit secondes après son décollage. L'accident n'a fait aucun mort[2].

Déroulement de l'accident[modifier | modifier le code]

Trajectoire du vol 1549 US Airways.
Évacuation de l'appareil et arrivée du premier ferry.

Le jeudi 15 janvier 2009, l'Airbus A320 du vol 1549 décolle à 15 h 26 heure locale (20:26 UTC) de l'aéroport international de LaGuardia dans le Queens, à destination de Charlotte/Douglas, en Caroline du Nord, puis de Seattle-Tacoma, dans l'État de Washington[3]. Il a à son bord 150 passagers et 5 membres d'équipage. Deux minutes après le décollage, alors que l'avion se trouve à 2 800 pieds (environ 850 mètres) au-dessus du Bronx, le pilote rapporte que des oiseaux ont heurté les réacteurs de l'avion. Les passagers ont déclaré qu'ils ont ressenti une baisse de puissance, aperçu des flammes et senti une odeur de carburant[4]. À 15 h 28, le pilote indique qu'il aperçoit devant lui un petit aéroport sur lequel il va essayer de se poser (en fait l'aéroport de Teterboro, banlieue ouest de New York, dans le New Jersey). Mais peu après, alors qu'il survole le nord de Manhattan, l'avion plonge et amerrit à 15 h 31 dans l'eau glacée de l'Hudson, évitant ainsi une catastrophe en pleine ville. Le pilote choisit de garder le train d'atterrissage rentré et réussit à poser sans trop de dommages son appareil sur les eaux du fleuve. L'avion flotte. Les portes avant et centrales de l'appareil sont ouvertes pour l'évacuation. La queue de l'appareil est submergée, l'ouverture des portes arrière est impossible. Les passagers se regroupent sur les toboggans d'évacuation transformés en canots de sauvetage (prévus à cet effet) et pour beaucoup sur les ailes. Différents navires, ferries et vedettes garde-côtes se portent rapidement sur les lieux et l'ensemble des 150 passagers et 5 membres d'équipage sont évacués.

Appareil[modifier | modifier le code]

L'appareil est un Airbus A320-214 immatriculé N106US, portant le numéro de série 1044 et équipé de moteurs CFM56[5]. L'avion avait fait son premier vol le 15 juin 1999 et a été livré à US Airways en août 1999 et été enregistré par Wells Fargo Bank Northwest, NA[5]. Il avait effectué 16 299 cycles (un cycle correspond à un décollage et un atterrissage). Le 6 décembre 2008, il avait fait l'objet du contrôle A-Check, qui est effectué toutes les 550 heures de vol[6]. L'appareil est équipé d'un système fermant toutes les valves et ouvertures sur le ventre de l'appareil pour ralentir l'infiltration d'eau[7] qui n'a cependant pas été activé par l'équipage par manque de temps[8].

Équipage[modifier | modifier le code]

Le pilote, âgé de 57 ans, Chesley Sullenberger, est un ancien capitaine de l'US Air Force et un pilote de planeur[9]. Il est entré comme pilote chez US Airways en 1980[10] et est spécialiste de la sécurité aérienne[10], qu'il enseigne. Il est salué comme un « héros » dans la presse américaine[11]. Le copilote est Jeffrey Skiles, 49 ans[12],[13],[14] et les hôtesses de bord étaient Donna Dent, Doreen Welsh, et Sheila Dail[15]. Le maire de New York Michael Bloomberg a confié à Chesley Sullenberger et à l'équipage les clés de la ville de New York[16],[17].

Précédents[modifier | modifier le code]

C'est l'un des trois amerrissages connus d'avions de ligne n'ayant provoqué aucun décès [10]. Les deux précédents sont un amerrissage d'un avion de l'Aeroflot sur la Neva en 1963 et un amerrissage d'un Boeing 377 près d'Hawaii en 1956[10].

Article détaillé : Amerrissage.

Enquêtes[modifier | modifier le code]

L'avion a été amarré, toujours flottant, à un dock de Manhattan. Un des moteurs s'est décroché lors de l’amerrissage et a coulé au fond de l'Hudson. Le dimanche 18 janvier, l'avion, en grande partie rempli d'eau, a été mis au sec sur une barge grâce à une grue. Pour ce faire, l'avion ayant été déclaré économiquement irréparable, l'entreprise chargée du remontage de l’avion a découpé les ailes et l’empennage. Les deux boîtes noires ont été récupérées[18]. Le moteur qui avait coulé a été repêché quelques jours plus tard.

Le Conseil national de la sécurité des transports (National Transportation Safety Board, NTSB) a envoyé une équipe d'enquêteurs sur place sous la direction de Robert Benzon[19].

Un rapport préliminaire de la Federal Aviation Administration (FAA) indique que l'avion a effectué un amerrissage forcé sur le fleuve Hudson après avoir heurté des oiseaux et perdu sa puissance motrice[20].

Selon la quatrième mise à jour[21] du rapport du NTSB, parue le 12 février 2009, l'avion a heurté un vol de bernaches du Canada. Les tests ADN effectués sur les restes d'oiseaux retrouvés dans les réacteurs montrent qu'au moins 4 bernaches ont été aspirées par ceux-ci.

Ces oiseaux ont en moyenne une masse de 2,6 à 4,8 kilogrammes. Or, le standard avec lequel les réacteurs de l'avion ont été construits incluent une clause selon laquelle un moteur doit pouvoir résister à un choc direct avec un oiseau d'une masse maximale de 1,8  kilogramme. La masse des oiseaux impliqués dans le choc est donc supérieure à cette certification.

Début février 2009, la FAA a rendu public l'enregistrement du dialogue entre la tour de contrôle et le pilote juste avant l'amerrissage[22].

Exposition de l’avion[modifier | modifier le code]

L’Airbus A320 N106US exposé au Carolinas Aviation Museum.

Début janvier 2011, les médias rapportent que l’avion endommagé a été acquis par la Carolinas Historic Aviation Commission pour être exposé au Carolinas Aviation Museum à Charlotte, en Caroline du Nord[23],[24]. Il a fallu une semaine pour transporter le fuselage jusqu’au musée, en juin 2011. Le fuselage a d’abord été exposé seul puis les ailes ont été rattachées en 2012[25],[26],[27]. Les réacteurs n’ont toutefois pas encore été remontés. L’avion est exposé en l’état, tel qu'il a été sorti de l'eau, et n’a pas été restauré.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Miracle sur l'Hudson, documentaire de Charlotte Surtees, Marc Tiley, 2009, 54 minutes ; diffusé sur France 3 le 29 mars 2009 à 22 h 50 dans l'émission Haute tension[28]
  • Baignade dans l'Hudson, de George D'Amato, 2010, dans la série télévisée Mayday : Alerte maximum, diffusé sur France 5, le 8 août 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Loss of Thrust in Both Engines After Encountering a Flock of Birds and Subsequent Ditching on the Hudson River, US Airways Flight 1549, Airbus A320-214, N106US, Weehawken, New Jersey, January 15, 2009 : Aircraft Accident Report NTSB/AAR-10 /03., Washington, D.C. USA, National Transportation Safety Board,‎ 2010, 213 p. (lire en ligne)
  2. « Un Airbus s'abîme dans l'eau près de Manhattan, les passagers sauvés », Le Monde, 16 janvier 2009.
  3. (en) « US Airways #1549 », FlightAware,‎ 1er janvier 2009 (consulté le 17 janvier 2009)
  4. (en) Edith Honan, Claudia Parsons, « Plane ditches in New York river, all aboard are safe », Reuters,‎ 15 janvier 2009
  5. a et b (en) « FAA Registry », Federal Aviation Administration,‎ 16 janvier 2009
  6. (en) « FACTBOX-Downed US Airways plane had 16,000 take-offs », sur uk.reuters.com, Reuters,‎ 16 janvier 2009
  7. (en) « FACTBOX-The Airbus A320 has ditching button in case of water landing », sur uk.reuters.com, Reuters,‎ 16 janvier 2009
  8. (en) « Crews hoist ditched plane from Hudson River » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  9. (en) Pia Sarkar, Tom Liddy et Jeremy Olshan, « Wife : Sully's a “pilot's pilot” », New York Post,‎ 16 janvier 2009 (lire en ligne)
  10. a, b, c et d [« amerrissage forcé après une double extinction », Air et Cosmos, 23 janvier 2009.
  11. « Le pilote de l'A320 devenu le « héros de l’Hudson » », Le Figaro, 16 janvier 2009.
  12. (en) « Hudson River hero is ex-Air Force fighter pilot » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-12-25, The New York Post, 16 janvier 2009
  13. (en) Family of copilot from Hudson River plane crash speaks, WCBD News2, Charleston, SC, 16 janvier 2009
  14. (en) Scott Bauer, « Wis. co-pilot on crashed plane OK », sur chicagotribune.com, Chicago Tribune,‎ 16 janvier 2009
  15. (en) Susan Carey, « Successful Outcome of US Airways Crash Gives Shares a Lift », sur wsj.com, The Wall Street Journal,‎ 16 janvier 2009
  16. (en) « Hero crash pilot Chesley Sullenberger offered key to city of New York », Times Online,‎ 16 janvier 2009
  17. (en) « Mayor Bloomberg and US Airways Chief Executive Officer Doug Parker Honor Civilian and Uniformed Rescuers from Flight 1549 », NYC.gov,‎ 16 janvier 2009
  18. (en) « Officials Find Flight 1549’s Black Boxes  »,‎ 18 janvier 2009 (consulté le 18 janvier 2009)
  19. (en) « NTSB Sending Go team to New York City for Hudson River Airliner Accident », Conseil National de la Sécurité des Transports (National Transportation Safety Board),‎ 15 janvier 2009 (consulté le 15 janvier 2009)
  20. (en) « Rapport préliminaire de la FAA »,‎ 16 janvier 2009 (consulté le 18 janvier 2009)
  21. Communiqué de presse du NTSB du 12 février 2009
  22. [1]
  23. « Charlotte To Exhibit Hudson River Splashdown Plane », CBS New York,‎ 5 janvier 2011 (lire en ligne)
  24. « Miracle on Hudson Plane to Land in Museum », nbcnewyork.com,‎ 5 janvier 2011 (lire en ligne)
  25. « Flight 1549 wings arrive in Charlotte », News 14 Carolina,‎ 15 septembre 2011 (lire en ligne)
  26. Mark Washburn, « Aviation Museum lands flight 1549 engines », The Charlotte Observer,‎ 29 juin 2012 (lire en ligne) (lien mort, constaté en novembre 2013)
  27. « Wings Of ‘Miracle On The Hudson’ Jet To Be Reattached », CBS New York,‎ 20 mars 2012 (lire en ligne)
  28. « Fiche programme : Miracle sur l'Hudson », sur le site guidetv.france3.fr, consulté le 30 mars 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]