Chesley Sullenberger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chesley Burnett Sullenberger

Description de cette image, également commentée ci-après

Chesley Sullenberger en 2009.

Alias
Sully
Naissance 23 janvier 1951 (63 ans)
Danville (Californie)
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Pilote de ligne
Famille
Marié, 2 enfants

Chesley Burnett Sullenberger, né le 23 janvier 1951 à Danville (Californie) [1],[2], est un ancien pilote de ligne américain, expert en sécurité aérienne et enquêteur sur des accidents, auteur de best-sellers, conférencier et consultant qui a fait la une de la presse mondiale en posant, le 15 janvier 2009, son appareil, un Airbus A320, endommagé par un double impact d'oiseau qui causa l'arrêt des deux turboréacteurs, sur le fleuve Hudson aux abords immédiats de New York[3],[4]. Les 155 passagers et membres d'équipage ont été évacués et pris en charge par un dispositif de bateaux et d'hélicoptères (voir l'article Vol 1549 US Airways). Pour cet amerrissage, le maire de New York Michael Bloomberg a remis symboliquement à Sullenberger et à son équipage les clés de la ville[5].

Jeunesse et carrière militaire[modifier | modifier le code]

Chesley B. Sullenberger est le fils d'un dentiste, descendant d'immigrants suisses, les Sollenberger[6], et d'une enseignante[7]. Bien que né en Californie, c'est à Denison au Texas qu'il grandit. Il est élève à la Denison Public School puis à la highschool de cette petite ville où il obtient l'équivalent du baccalauréat en France en 1969[8]. Passionné d'aviation, il obtient son brevet de pilote à 14 ans[9]. C'est donc tout naturellement qu'ensuite, il étudie à la United States Air Force Academy où il obtient son baccalauréat en sciences [10]. Lors de son passage à l'Académie, il est sélectionné avec une douzaine de cadets pour participer à un programme sur planeurs ; au bout d'une année, il reçoit son brevet d'instructeur sur ce type d'aéroplane[7]. Il sert ensuite comme pilote de chasse dans l'United States Air Force (USAF)[2], sur F-4 Phantom II de 1973 à 1980[11] ; il devient par la suite chef d'escadrille puis instructeur après avoir acquis de l'expérience en Europe, dans le Pacifique et à Nellis Air Force Base[11]. Lors de son engagement dans l'USAF, il est également membre de la commission d'enquête sur les accidents d'aéronefs[12]. Il achève sa carrière militaire avec le grade de capitaine de l'US Air Force[13].

Carrière civile[modifier | modifier le code]

Sullenberger (à gauche), le copilote Jeffery B. Skiles (à droite), et le sénateur du Kentucky Jim Bunning lors de l'investiture de Barack Obama le 20 janvier 2009

Sullenberger est employé d'US Airways depuis 1980[14]. Il a quarante années d'expérience de vols et travaille pour une société de conseil en matière de sécurité, qu'il a fondée, la Safety Reliability Methods Inc[2]. Il a participé à de nombreuses enquêtes sur des accidents aériens pour l'USAF et le Conseil National de la Sécurité des Transports (National Transportation Safety Board), il a travaillé comme instructeur et membre de la commission technique nationale de l'Air Line Pilots Association (ALPA)[2],[14] et il a participé à des colloques internationaux sur la sécurité. Au moment de son amerrissage sur le fleuve Hudson le 15 janvier 2009 (voir vol 1549 US Airways), il avait accumulé environ 19 000 heures de vol [15]. Le président George W. Bush l'appela personnellement pour le féliciter d'avoir sauvé la vie de ses passagers[16], ainsi que le président élu Barack Obama[17], qui l'invita à sa cérémonie d'investiture du 20 janvier 2009 [18].

Il témoigne ensuite, le 24 février 2009, devant la Commission des transports de la Chambre des représentants américaine, de la forte dégradation des conditions salariales de son métier, intervention reprise par Michael Moore, dans son documentaire Capitalism : A Love Story.

Carrière académique[modifier | modifier le code]

L'Airbus A320 du Vol 1549 US Airways après son amerrissage dans l'Hudson.

Sullenberger a obtenu sa maîtrise ès sciences à l'université Purdue et une maîtrise en arts à l'University of Northern Colorado[11]. Il est professeur invité au Centre pour la gestion des catastrophes de l'université de Californie à Berkeley[19],[11]. En 2007, il a fait une présentation en deux volets[20] lors de la conférence internationale des High Reliability Organizations (HRO) à Deauville, dont le thème était sans doute prédestiné, Bridging the Gap Between Theory and Practice (combler le fossé entre théorie et pratique)[11],[21].

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dossier scolaire de Sullenberger à la Denison Public Schools , Fox News, 16 janvier 2009, consulté le 19 janvier 2009.
  2. a, b, c et d « Profile: Captain Chesley Sullenberger », BBC News,‎ 16 janvier 2009 (consulté le 16 janvier 2009)
  3. (en) (en) « Conference Speakers », High Reliability Organizations, 2007 (consulté le 16 janvier 2009)
  4. (en) (en) Jennifer Maloney, « Pilot's heroic journey started long ago », Newsday,‎ 16 janvier 2009 (consulté le 16 janvier 2009)
  5. (en) Hudson pilot Chesley Sullenberger: 'I left the praying to passengers', Times Online, 9 février 2009
  6. (de) (en) « «Held vom Hudson» stammt aus Wynigen », Berner Zeitung,‎ 20 janvier 2009 (consulté le 22 janvier 2009)
  7. a et b (en) Ray Rivera, « In a Split Second, a Pilot Becomes a Hero Years in the Making », The New York Times,‎ 16 janvier 2009 (consulté le 17 janvier 2009)
  8. (en) Dawn Tongish, « 'Hero on the Hudson' Pilot grew up in North Texas », Dallas/Fort Worth, TX, The 33 News (en),‎ 16 janvier 2009 (consulté le 20 janvier 2009)
  9. (en) Tony Gonzalez, « Glider training likely helped, Valley Soaring club members say », Waynesboro News Virginian (en),‎ 16 janvier 2009 (consulté le 17 janvier 2009)
  10. « Safety Reliability Methods, Inc.: About us », Safety Reliability Methods, Inc,‎ 2007 (consulté le 16 janvier 2009)
  11. a, b, c, d et e « Chesley B. Sullenberger III », AccessInterviews,‎ 16 janvier 2009 (consulté le 16 janvier 2009)
  12. Matthew Moore, « New York plane crash pilot Chesley B. Sullenberger III: Committed to air safety », The Telegraph,‎ 16 janvier 2009 (consulté le 16 janvier 2009)
  13. (en) Alex Altman, « Two-Minute Bio: Chesley B. Sullenberger III », Time Magazine,‎ 16 janvier 2009 (consulté le 16 janvier 2009)
  14. a et b (en) « Captain’s skill saved lives of everyone », The Herald (Glasgow),‎ 16 01 2009 (consulté le 16 01 2009)
  15. « Le pilote héroïque était à Deauville », Paris-Normandie,‎ 19 septembre 2009 (consulté le 19 janvier 2009)
  16. (en) « Bush salutes Hudson River pilot who landed plane », Associated Press,‎ 16 janvier 2009 (consulté le 22 janvier 2009)
  17. (en) « Obama, Sullenberger speak by phone », CNN,‎ 16 janvier 2009 (consulté le 16 janvier 2009)
  18. (en) « Obama, Sullenberger invitation to inauguration », The Guardian,‎ 19 janvier 2009 (consulté le 22 janvier 2009)
  19. Duncan Riley, « A320 Pilot Chesley Sullenberger’s Other Jobs: Accident Investigator and Safety Lecturer », TheInquisitr,‎ 15 janvier 2009 (consulté le 16 janvier 2009)
  20. Titres des présentations de Sullenberger à Deauville: Flying Right, Low and High Reliability in Air Transportation Systems et A Comparison of Field Experience in HRO Implementation: Aviation, Aerospace and Medicine.
  21. (en) Conference Archive, High Reliability Organizations.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

halllo[modifier | modifier le code]