Ailette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ailette (homonymie).
Lot d'Ailettes et d'aubes du moteur Olympus 593 du Concorde.

Une ailette[1] est une petite aile ; son rôle n'est pas forcement de produire une sustentation ou un appui et donc n'a pas souvent un profil d'aile, plus couramment ce n'est qu'une feuille plate de métal ou d'un matériau approprié à sa fonction.

Aérodynamisme[modifier | modifier le code]

  • sur un automobile on utilise des ailerons afin d'améliorer l'aérodynamisme d'une automobile. En Formule 1 des ailettes, placées à des endroits stratégiques, sont chargés de dévier une partie du flux d'air circulant autour de la carrosserie afin d’améliorer l’aérodynamisme et l’adhérence.
  • Sur certains avions, les ailettes verticales (winglet en anglais) en bout d'ailes permettent d'amoindrir le tourbillon marginal et de diminuer ainsi la traînée induite.
  • Dans un moteur à réaction les ailettes servent à orienter le flux d'air de manière à obtenir la poussée maximum avec le meilleurs rendement.

Transfert thermique[modifier | modifier le code]

Lorsqu'elle participe au transfert thermique, l'ailette a pour fonction d'amplifier les échanges de chaleur entre un élément plan et un fluide extérieur. Le transfert entre l'ailette et le "radiateur" se fait par conduction, alors que les échanges avec le fluide extérieur ont lieu par convection. on peut citer deux exemples:

  • Dans les microprocesseurs performants, l’élévation de la température de fonctionnement est combattue par un radiateur à ailettes et un ventilateur[2],

Rendement d'une ailette[modifier | modifier le code]

Le rendement d'une ailette est défini comme le rapport entre la chaleur transmise à travers l'ailette et la chaleur qui serait transmise par convection ou rayonnement à partir de la surface de base de la pièce métallique, si l'ailette était supprimée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ailette, sur le site cnrtl.fr, consulté le 20 décembre 2014
  2. si l'abaissement de la tension de fonctionnement, n'est pas suffisant