Personnel navigant commercial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir PNC.
Hôtesses de l'air de Garuda Indonesia.
Un steward de Austrian Airlines

Le personnel navigant commercial (PNC) assure la sécurité des passagers à bord des avions. Il est également chargé de leur confort et de leur accueil. L'abréviation PNC est principalement utilisée dans les échanges techniques entre personnels navigants et dans la documentation des entreprises aériennes. Dans le grand public, ce sont les termes hôtesse de l'air (au féminin) ou steward (au masculin) qui sont couramment utilisés afin de désigner la fonction de PNC. Au Canada il leur est substitué depuis plusieurs années la qualification d'agent(e) de bord[1].

Fonction[modifier | modifier le code]

À chaque vol, le PNC accueille les passagers à bord de l'avion, les aide à s'installer, leur explique les consignes de sécurité et veille à ce qu'elles soient bien respectées. Pendant le trajet, il s'occupe du confort des passagers (il distribue boissons, repas, en-cas, revue, etc.) et de leur sécurité, ainsi que de la sûreté à bord (lutte contre les interventions illicites).

Ils sont entraînés à la lutte contre les incendies, aux évacuations d'urgence, au secourisme et à la survie. En France, ils sont titulaires du « Certificat sécurité sauvetage » (CSS), devenu « Certificat formation sécurité » (CFS) le 1er juillet 2008 puis « Cabin Crew Attestation » (CCA) depuis 2014. Leur autorisation de vol est tributaire de leur aptitude médicale (visite médicale complète tous les deux ans jusqu'à 40 ans et tous les ans ensuite). Un maintien des compétences est programmé chaque année.

La hiérarchie comprend le (ou la) chef de cabine et le (ou la) chef de cabine principal sur gros porteurs (par exemple, les Boeing 747), le chef-steward ou chef-hôtesse et enfin le chef-PNC. Il est également possible de devenir instructeur.

Chez Air France, les premiers recrutements commencèrent en 1943. Il fallut attendre 2005 pour que la société autorise son personnel navigant féminin à porter le pantalon.

Description du métier[modifier | modifier le code]

Les escales étant souvent de courte durée, il faut en profiter pour se reposer. C’est au top de leur forme physique et mentale que les personnels navigants doivent réintégrer l’appareil pour vérifier les équipements de sécurité, l’approvisionnement des repas, gérer les stocks des produits vendus à bord, veiller ensuite au confort des passagers, servir les repas, effectuer les ventes hors taxes et intervenir en cas de premiers soins.

Une très bonne résistance physique et nerveuse sont indispensables pour ces fonctions. Outre ces qualités, élocution, présentation, courtoisie, sens du service, contact, sens des responsabilités sont aussi nécessaires, sans oublier la pratique d'une ou plusieurs langues étrangères.

Enfin, il faut intégrer d’autres paramètres : horaires de travail décalés et irréguliers, décalages horaires, changements brusques de climat, station debout prolongée et une vie personnelle peu stable.

Études / Formation[modifier | modifier le code]

Pour exercer le métier d'hôtesse de l'air dans une compagnie aérienne française, il faut être titulaire du CCA(Cabin Crew Attestation). Le CCA comporte 105 heures de formation théorique et 36 heures de formation pratique mais contrairement à l'ancien CSS, il n'y a plus de stage à effectuer.

Avant de préparer le CCA, les futurs candidats doivent obtenir une attestation d'aptitude médicale. Elle est payante et délivrée par l'un des centres d'expertise médicale du personnel navigant (CEMPN), avec obligation de reconduction tous les 2 ans. La réglementation étant en cours de changement, la visite médicale sera très bientôt à renouveler tous les 5 ans.

Le CCA est un diplôme délivré par la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). Pour exercer le métier d'hôtesse ou de steward il faut être majeur.

Évolution[modifier | modifier le code]

Hôtesse de l'air de la Pan Am en 1970
Hôtesses de l'air de Japan Airlines en 1951

Un PNC peut évoluer et devenir selon les compagnies : chef de cabine, chef de cabine principal, instructeur ou même chef PNC qui est le poste le plus élevé. Bien entendu, les places pour ces postes ne sont pas nombreuses.

Salaires[modifier | modifier le code]

Selon les compagnies aériennes, le salaire mensuel brut moyen de début de carrière est environ de 1 400 € (+ primes de vol sur long-courrier + indemnités de transport). En fin de carrière une hôtesse peut toucher 3500 € .

Hôtesses de l'air et stewards renommés[modifier | modifier le code]

Hôtesses de l'air et stewards de fiction[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Les trois hôtesses de l'air qui partagent à leur insu le même amant dans la comédie Boeing-boeing (1965) ;

Cinéma / Télévision[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

  • L'Hôtesse de l'air (1969), paroles de Jacques Lanzmann, musique de Jacques Dutronc, interprétée par ce dernier ;
  • Les Hauts et les Bas d'une hôtesse de l'air (1975), interprétée par Diane Dufresne.
  • Toxic (2004), interprétée par Britney Spears ;
  • Ella, elle l'a (2008), interprétée par Kate Ryan (elle y interprète une hôtesse de l'air, une passagère et une pilote).

Divers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Grand dictionnaire terminologique sur le site de l'Office québécois de la langue française, 2005
  2. Bien que dans ce dernier, elle soit élevée au rang de commandant de bord.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]