Masque à oxygène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un masque à oxygène médical

Un masque à oxygène est un masque fournissant de l'oxygène aux poumons à partir d'un réservoir de stockage. Il couvre généralement le nez et la bouche, voire parfois toute la tête et peut être en plastique, en silicone ou en caoutchouc.

Médecine[modifier | modifier le code]

Les masques à oxygène en plastique sont très utilisés en médecine du fait qu'ils sont jetables, peu chers et légers. Ils sont par exemple utilisés lors de l'anesthésie, faisant inhaler au patient des gaz anesthésiques.

Aviation civile[modifier | modifier le code]

La plupart des avions civils commerciaux sont équipés de masques à oxygène. En général, ils sont sous une pression équivalente à celle de l'atmosphère qu'on respire normalement, sans masque à oxygène, dans la cabine d'un avion volant à 2 400 mètres d'altitude. Si la pression d'oxygène dans la cabine descend en dessous du niveau de sécurité, au risque d'hypoxie, les compartiments contenant les masques à oxygène s'ouvrent automatiquement.

Aviation militaire[modifier | modifier le code]

Les masques à oxygène en silicone et en caoutchouc sont utilisés dans l'aviation militaire dans le cadre de vols à haute altitude.

Astronautique et plongée[modifier | modifier le code]

Ils sont utilisés par les plongeurs et par les astronautes afin d'éliminer l'azote de leur sang avant des promenades spatiales ou lors de la décompression sous-marine.

Montagne[modifier | modifier le code]

Les masques à oxygène sont utilisés par les alpinistes de hauts sommets, tels que par exemple au mont Everest. Ils sont utilisés au-dessus de 7 000 mètres. La première utilisation en est faite en 1922 sous l'impulsion de George Ingle Finch.

En Chine (au Sichuan) et au Tibet, où les sites accessibles aux groupes de touristes non spécialement entrainés sont fréquemment à des altitudes supérieures à 4 000 mètres, des masques à oxygène légers, branchés sur des réservoirs portatifs du même format que les bombes aérosols, sont à la disposition des visiteurs.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :