The Last of Us

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Last of Us
image

Éditeur Sony Computer Entertainment
Développeur Naughty Dog
Concepteur Neil Druckmann
Bruce Straley
Musique Gustavo Santaolalla

Début du projet 2009
Date de sortie PlayStation 3
Sortie internationale 14 juin 2013
Drapeau du Japon 20 juin 2013

PlayStation 4
Sortie internationale 29 juillet 2014
Genre Action-aventure, survival horror
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme PlayStation 3, PlayStation 4
Média Disque Blu-ray, téléchargement
Langue Multilingue
Contrôle Manette (DualShock 3 et 4)

Évaluation ACB : R18+ ?
CERO : Z ?
CSRR : 18+ ?
DJCTQ : 16 ?
ESRB : M ?
FPB : 18
GRB : 18 ?
MDA : M 18 ?
OFLC (NZ) : R18 ?
PEGI : 18
USK : 18 ?
Moteur Moteur de jeu maison (utilisant Havok)

The Last of Us (littéralement « Les derniers d’entre nous ») est un jeu vidéo d’action-aventure en vue objective de type survie développé par Naughty Dog et édité par Sony Computer Entertainment sur PlayStation 3, sorti le 14 juin 2013. Initialement exclusif à la PlayStation 3, le jeu connaitra une version remastérisée et titrée The Last of Us: Remastered, regroupant tous les contenus téléchargeables, prévue pour sortir sur PlayStation 4 durant l’été 2014.

Le titre prend place dans un univers post-apocalyptique après une pandémie provoquée par un champignon appelé le cordyceps. Les deux personnages se nomment Joel (personnage incarné par le joueur) et Ellie, qui doivent survivre ensemble. Les critiques de la presse sont globalement très positives, le qualifiant régulièrement de chef-d’œuvre[1],[2],[3]. Le jeu a également reçu de nombreuses distinctions avant sa sortie, notamment des prix « Best of E3 ».

Le jour de sa sortie, 1,17 million d’exemplaires du jeu sont vendus, et au bout d'un mois, ce sont plus de 3,4 millions de copies qui sont vendues, ce qui en fait le titre PlayStation 3 de 2013 vendu le plus rapidement, ainsi qu'un succès commercial.

Trame[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

Décor post-apocalyptique, semblable au jeu, utilisé pour le film Je suis une légende.

La première bande-annonce du jeu a été mise en ligne le 10 décembre 2011, au moment des VGA, et permet d’introduire les deux personnages principaux. Tous deux semblent faire alliance pour survivre dans un monde post-apocalyptique ravagé et devenu ruine, en se battant contre d’autres personnes pour récupérer munitions et vivres, ou en luttant pour leur survie contre le reste de la population décimée par une peste incontrôlée. Le monologue final d’Ellie laisse à penser que cette situation chaotique dure depuis des années, l’adolescente n’ayant pas de souvenir de l’époque où la population pouvait vivre paisiblement et circuler librement dans les rues[4],[5].

Personnages[modifier | modifier le code]

Les deux personnages principaux sont Joel, un homme barbu armé d’un pistolet, et Ellie, une jeune adolescente armée d’un couteau.

Joel, doublé par Troy Baker en anglais et Cyrille Monge en français, est un homme d’une cinquantaine d'années ayant vécu dans le monde avant qu’il ne soit contaminé alors qu’il n’avait environ que 30 ans. Une fois la quarantaine mise en place, il commence à faire du trafic sur le marché noir.

Ellie, doublée par Ashley Johnson en anglais et Adeline Chetail en français, est une jeune adolescente de 14 ans orpheline qui n’a jamais connu le monde tel qu’il était avant la contamination. Elle s'est endurcie et a appris à se servir de différentes armes, couteau, arc, pistoletetc. Malgré la forte ressemblance avec l’actrice canadienne Ellen Page, celle-ci n’a pas servi de modèle pour la réalisation de ce personnage mais, au contraire, travaillait sur le personnage de Jodie Holmes pour le jeu Beyond: Two Souls[6].

D’autres personnages secondaires apparaissent tels que Bill, un survivant légèrement excentrique, Henry, un autre survivant accompagné de son petit frère Sam, Marlene, la chef des Lucioles, Sarah, la fille de Joel, Tess, la partenaire de Joel, ou Tommy, le petit frère de Joel.

Emblème des Lucioles.

Les Lucioles (Fireflies en version originale) sont un groupe de miliciens qui s’opposent au régime militaire imposé par les forces armées. Le groupe est dirigé par Marlene.

Les infectés sont des humains vivants ayant été infectés par contact avec le sang ou en respirant des spores volatiles dans l’air mais ne sont pas des zombies car ils n’ont pas ressuscité depuis la mort. Ils sont au nombre de quatre types différents : les Coureurs (Runners), Rôdeurs (Stalkers), Claqueurs (Clickers) et Colosses (Bloaters).

Histoire[modifier | modifier le code]

20 ans auparavant[modifier | modifier le code]

26 septembre 2013[NB 1]. Joel est un jeune homme d’environ 30 ans vivant avec sa fille Sarah dans la ville d’Austin. Le jour de son anniversaire, une infection du champignon cordyceps apparaît et contamine peu à peu la population. Les journaux annoncent une augmentation des admissions de 300 % dans les hôpitaux. Il décide de s’enfuir alors avec sa fille et son frère Tommy mais se font rattraper par l’armée qui tente d’abattre toute personne suspectée d’être porteuse du champignon. Sarah est abattue d’une balle et meurt dans les bras de son père. L’infection finit par devenir une pandémie qui dévaste l’humanité et a contraint les habitants restants à fuir dans des camps militaires sous quarantaine placés sous loi martiale.

1 an auparavant[modifier | modifier le code]

2032. […]

Riley vient rendre visite à son amie Ellie après une absence de quarante-cinq jours. Elle lui explique qu’elle s’est faite enrôler chez les Lucioles par Marlene et lui montre son pendentif avec l’inscription « Riley Abel 000129 » qui prouve son appartenance au groupe. Pressée de devoir repartir avec les Lucioles, Riley souhaite montrer quelque chose à Ellie. Elles passent donc dans un centre commercial abandonné en traversant un magasin d’horreur tout en prenant le temps de s’y amuser. Après avoir rétabli le courant électrique dans l’établissement, elles se dirigent vers un manège à chevaux et différents stands où elles passent leur temps à s’amuser. Les infectés trouvent facilement leur emplacement lorsque Riley met le volume de la chaîne Hi-Fi trop fort. Tentant de leur échapper par un échafaudage, Ellie perd l’équilibre où elle se fait attaquer par un infecté mais est sauvée par Riley. Après avoir éliminé tous les infectés, Riley fait savoir à Ellie que celle-ci s’est fait mordre à l’avant-bras droit tout en lui montrant sa propre blessure à la main gauche.

Période actuelle[modifier | modifier le code]

Été 2033. Les villes sont désormais abandonnées et la nature a repris le dessus. Infectés et bandits rôdent dehors, et les rares zones sécuritaires appartiennent à l’armée ou aux Lucioles. Joel est désormais âgé d’environ 50 ans et vit dans une zone militaire de la ville de Boston. Il fait du trafic d’armes et de tickets de nourriture sur le marché noir en compagnie de Tess, sa coéquipière. La dernière transaction ne s’étant pas faite correctement avec un dénommé Robert, ils le poursuivent jusqu’au repaire de sa bande, mais découvrent qu’il a revendu les armes au groupe des Lucioles. Ils tuent ensuite Robert et tombent plus tard sur Marlene, chef des Lucioles, qui leur propose de leur rendre leur marchandise en échange d’apporter un colis à l’autre bout de la ville, au Massachusetts State House. Le colis en question n’est autre qu’Ellie, une jeune orpheline de 14 ans. Après avoir traversé divers passages en surface et en souterrain, ils se font stopper dans leur fuite par l’armée où ils découvrent qu’Ellie est immunisée puisqu’elle est contaminée depuis trois semaines alors que l’infection se propage normalement en un laps de temps maximum de deux jours. Les trois protagonistes se remettent en route, échappent aux soldats de l’armée, traversent des immeubles en ruine du centre-ville et un musée, puis arrivent à l’intérieur du Capitole, où ils ne trouvent rien d’autre que le corps d’un Luciole. Ils se rendent compte que l’armée les a suivi, et au même moment Tess leur avoue qu’elle s’est fait mordre par un infecté et qu’elle ne poursuit pas son chemin. Se sacrifiant, elle reste donc dans l’entrée pour faire gagner du temps à Joel et Ellie et est finalement abattue par l’armée.

Joel décide de rendre visite à son petit frère Tommy pour se rapprocher des Lucioles mais a besoin d’une voiture. Il part à la rencontre de Bill qui réside à Lincoln car celui-ci lui doit une faveur. Une fois partis, ils sont bloqués par de nombreuses voitures en ruines sur l’interstate 76 et sont donc contraints de passer par Pittsburgh. Malheureusement, ils tombent dans une embuscade de bandits qui ont pris le contrôle de la ville. Ils doivent fuir et, en chemin, ils rencontrent Henry et son petit frère Sam, deux autres survivants qui voyageront avec eux. Une fois arrivé en banlieue, les aventuriers se réfugient dans une maison. Sam ayant été contaminé par le champignon, il se transforme en infecté le lendemain. Alors qu’il est sur le point de mordre Ellie, Henry l’abat d’une balle et, suite à son geste, retourne son arme contre lui-même et se suicide.

Automne. Le duo arrive dans le comté fictif de Jackson dans le Wyoming dans le but de retrouver Tommy. Celui-ci s’est logé dans une centrale hydroélectrique à proximité de la rivière Snake pour être autonome en électricité. Joel découvre qu’il s’est marié à Maria et que leur centrale contient une vingtaine de familles de survivants. Durant le passage des deux personnages, la centrale se fait attaquer par un groupe de bandits et Ellie s’enfuit du domaine à cheval car elle ne veut pas que Joel la laisse à son frère. Finalement, Joel et Tommy la récupèrent grâce aux traces laissées par le cheval et Joel prends la décision de continuer l’expédition à ses côtés. Tommy décide de les conduire par la suite vers le repaire des Lucioles dans l’université de l’est du Colorado. Arrivés au dernier étage du laboratoire, seul le cadavre d’un scientifique des Lucioles est présent. Ce dernier a laissé un message pré-enregistré avant son suicide qui indique que les miliciens ont déménagé à l’hôpital de Salt Lake City. En sortant du laboratoire, les bandits de Pittsburgh débarquent pour se venger et l’un d’eux réussit à faire tomber Joel du premier étage, où il s’empale violemment sur une barre en fer. Ellie aide alors son passeur à sortir du laboratoire et le pose sur le cheval. Mais en chemin, il s’évanouit subitement et tombe à terre.

Hiver. Ellie semble désormais seule, livrée à elle-même. Lors d’une session de chasse, elle repère un cerf qui la mène jusqu’à un campement. Elle y rencontre David et, en échange du cerf, arrive à obtenir de lui des antibiotiques. David explique à Ellie qu’il est à la recherche d’une jeune fille et d’un homme qui ont tué des membres de son groupe. Comprenant qu’il fait allusion à elle et Joel, Ellie prend peur mais David la laisse partir. Elle retrouve Joel dans la cave d’une maison de banlieue où elle l’avait laissé mais comprend que David et ses hommes l’ont suivie, déterminés à éliminer la menace que représentent les deux survivants. Après lui avoir injecté une dose de penicilline, elle laisse Joel sur place et s’enfuit à cheval. Celui-ci se fait tuer et Ellie finit par se faire kidnapper par David. Joel parvient à se réveiller et part à la recherche d’Ellie. David montre enfin son vrai visage : il est en fait le chef d’une bande qui fait du trafic de viande humaine. Ellie parvient à s’enfuir et finit, au terme d’une poursuite en pleine tempête de neige, par tuer son ravisseur à coups de couteau. Elle retrouve finalement Joel.

Printemps 2034. Le duo arrive à Salt Lake City par l’interstate 15. Ils y voient notamment un troupeau de girafes se baladant librement en ville. Ils traversent ensuite un tunnel menant à l’hôpital Sainte-Marie, où résident les Lucioles. Ellie ne sachant pas nager et le tunnel étant inondé, cette dernière se noie. Joel tente alors de lui pratiquer un massage cardiaque lorsque des Lucioles l’accostent. Ce dernier les ignore, mais un des soldats le frappe avec son fusil et il s’évanouit sur le coup. Une fois réveillé, Joel se retrouve dans une salle de l’hôpital, et apprend par le biais de Marlene qu’Ellie est sur le point d’être opérée, afin de fabriquer le vaccin contre l’infection. Cependant, l’opération consiste à déloger le champignon mutant qui se trouve dans le cerveau de la fille. Ne croyant pas à l’efficacité du vaccin et préférant sauver un être cher plutôt que l’humanité, Joel décide de la sauver. Après avoir contourné et tué toute la sécurité de l’hôpital, il fuit avec Ellie dans ses bras, toujours anesthésiée. Il élimine Marlene qui l’attendait au parking du bâtiment, et ment à Ellie sur la raison qui l’a poussé à la sauver. Suite à son geste, aucun vaccin n’a pu être élaboré. Les deux héros retournent dans le Wyoming pour s’installer chez Tommy. Prise d’un doute, Ellie demande une nouvelle fois à Joel si aucune solution n’était vraiment envisageable pour trouver un vaccin. Celui-ci, partagé entre le remords et l’amour qu’il porte à Ellie, lui jure que ce qu’il dit est vrai.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

The Last of Us est un jeu de tir en vue objective où le joueur prend le contrôle en solo de Joel, tandis qu’Ellie et les autres personnages sont contrôlés par l’intelligence artificielle. À certains moments dans le jeu, le joueur doit changer de personnage en prenant le contrôle de Sarah ou d’Ellie. Le jeu comporte des fusillades, du combat de mêlée et un système de couverture sans emplacements de couverture prédéfinis, mais seulement en étant accroupi près d’objets, et une navigation normale. Le joueur doit se battre contre les infectés, des humains contaminés, et les survivants, des humains non infectés mais qui sont hostiles envers Joel et Ellie.

L’histoire du jeu se déroule sur environ une année. Les passages où le duo fait les plus grandes traversées des États-Unis ne sont pas visibles et sont entrecoupés dans des cinématiques en passant d’une saison à l’autre.

Le moteur de jeu utilisé est un moteur propre au studio de développement qui a subi des améliorations depuis la sortie de la première bande-annonce[7]. Une caractéristique dans le système de jeu appelée « Dynamic stealth » (furtivité dynamique) apparaît, ce qui signifie qu’il y a différents types de stratégies et de techniques que le joueur peut utiliser à n’importe quel moment donné dès qu’il approche d’une nouvelle situation, face à laquelle les ennemis réagiront différemment. Un système appelé « Balance of power » (balance de puissance) permet aux ennemis de réagir de manière réelle dans n’importe quelle situation de combat dans laquelle ils sont placés s’ils voient le joueur, appelant de l’aide s’ils en ont besoin et même prendre l’avantage sur des joueurs en faiblesse, tel que Joel lorsqu’il utilise son arme à feu pour tirer mais qui se retrouve à court de munitions ou lorsqu’il est attaqué par d’autres ennemis[8].

Tout au long de leur voyage, Joel et Ellie utilisent des armes pour vaincre les ennemis. Il s’agit notamment d’armes à feu à canon long telles qu’un fusil avec un mécanisme à verrou, un fusil de chasse, un lance-flammes et un fusil d’assaut, ou à canon court en tant qu’armes de poing telles qu’un pistolet, un revolver avec ou sans lunette (appelé « El Diablo » avec lunette) et un fusil de chasse scié (appelé « Shorty ») ; mais également d’arme de jet telle qu’un arc ou d’armes blanches telle qu’un couteau ou un surin. Il y a beaucoup de différentes armes de mêlée dégradables qui peuvent être récupérées à partir de l’environnement comme des tuyaux métalliques, des planches, des battes de baseball, des machettes, des hachesetc. Des objets comme des bouteilles vides et des briques peuvent être ramassées et jetées pour distraire ou assommer des ennemis, ainsi qu’être utilisées comme armes de corps à corps simples[9].

Le jeu propose un système de confection. En allant dans le sac à dos, le joueur peut utiliser les notices introduites tout au long du jeu pour confectionner des objets utiles comme un surin, un kit médical, un cocktail Molotov, une bombe ou un fumigène le tout depuis des matières premières inutiles tels que des lames, des liens, des chiffons, de l’alcool, des explosifs ou du sucre. Pour forcer le joueur à prendre des décisions difficiles sur la base de leur situation actuelle, tous les éléments créés exigent certains des mêmes consommables qui peuvent être utilisés pour un autre élément produit. Par exemple, les cocktails Molotov et les kits médicaux exigent tous deux de l’alcool et des chiffons à produire. Un autre aspect du système de fabrication, c’est qu’il se passe en temps réel, ce qui signifie que le jeu ne s’arrête pas pendant la fabrication, obligeant le joueur à choisir leur moment adéquat pour élaborer de manière efficace afin d’éviter d’être mis à profit des ennemis[10].

Le joueur est en mesure de recueillir des boîtes à outils et des pièces mécaniques, sous la forme d’engrenages, pour aider à améliorer ses armes grâce à un ensemble de plans de travail prévus tout au long de la partie. Le nombre d’étuis d’armes, la cadence de tir, la capacité de clip, le recul réduit et la gamme peuvent être augmentés[10]. Des manuels de formation peuvent être ainsi recueillis pour accroître l’efficacité des objets fabriqués. Par exemple, la durabilité des surins conçus peut être augmentée, tout comme le rayon d’explosion des Molotov. Les capacités physiques de Joel peuvent également être accrues. Le joueur peut améliorer sa jauge de vie ou augmenter sa vitesse de fabrication en recueillant des pilules et des plantes médicinales tout au long du jeu.

Le jeu propose des périodes sans combats, où le joueur peut explorer l’environnement et s’engager dans des actions orientées sans combat. Ces sections comportent souvent une conversation entre les personnages, que ce soit automatique ou en option via l’invite, où ils discutent de leur situation actuelle, du milieu environnant, faire des blagues, et ainsi de suite[11],[12]. Parallèlement à ceci, il existe une multitude d’objets de collection qui peuvent être récupérés à partir de l’environnement et stockés dans le sac à dos. Les objets tels que des notes, des affiches ou des cartes peuvent être recueillies pour fournir au joueur des connaissances supplémentaires sur leur environnement actuel et de ses anciens ou actuels habitants. Des pendentifs des Lucioles, avec les noms inscrits de leurs anciens propriétaires, et une série de bandes dessinées intitulées Savage Starlight peuvent être trouvés ainsi[13]. Le joueur doit résoudre de simples dilemmes de plates-formes que les personnages rencontrent en traversant les niveaux. Cela implique de travailler l’un avec l’autre, utilisant des palettes pour qu’Ellie (qui ne peut pas nager) traverse des plans d’eau, ou de trouver des échelles ou des bennes pour atteindre des zones plus élevées.

Multijoueur[modifier | modifier le code]

The Last of Us comprend un mode multijoueur en ligne séparé appelé « Factions » (Factions). Dès le début, le joueur est autorisé à choisir une faction, soit les « Chasseurs » (Hunters) soit les « Lucioles » (Fireflies), pour devenir l’un d’entre eux. Le joueur dispose de douze semaines pour tenir en gardant leur clan en vie grâce à la collecte de fournitures pendant les matchs, avec chaque match comptant comme une journée. En survivant à la fin des douze semaines, le joueur a terminé un voyage et est autorisé à choisir à nouveau leur faction[14]. L’objectif du jeu multijoueur dans The Last of Us est la croissance et la survie du clan. Le balayage des fournitures est le moyen d’atteindre ces objectifs. Les fournitures sont acquises en fonction de comment le joueur fait le match. Tuer un ennemi, aider à une mise à mort, la relance des alliés et la fabrication des objets, tout est bon pour gagner les parties d’un joueur. À la fin du match, ces pièces sont converties en fournitures. Les ennemis laissent tomber des fournitures quand ils meurent qui peuvent être pillées. Alors que le joueur peut remplir son clan avec des personnages non-joueur aléatoires, ils peuvent remplir le clan avec les noms de leurs amis via Facebook. Ceci personnalise le clan du joueur et ne publie pas sur leurs murs Facebook. Pour favoriser l’immersion du joueur, il y a des événements spéciaux qui permettent au joueur de sauver ses personnages avec le nom de ses amis. Le lien avec Facebook donne aussi au joueur l’accès à trois boosters. Le mode dispose d’un système de fabrication identique à celui du mode solo, où les consommables peuvent être trouvés dans certaines zones d’approvisionnement à travers les cartes.

Les factions permettent également au joueur de personnaliser les emplacements en fonction du style de jeu du joueur. Il y a quatre emplacements personnalisables. Chaque emplacement dispose de deux emplacements d’armes, quatre emplacements de compétences de survie et un emplacement pour l’équipement achetable. Lorsque le joueur crée un clan, il commence avec huit points d’emplacement à distribuer dans ces emplacements. Comme l’espace de stockage de fournitures du clan du joueur grandit, le joueur peut éventuellement gagner jusqu’à treize points de stockage. Le montant de point de stockage que le joueur obtient est directement lié à de nombreuses fournitures qu’ils gagnent tout au long de la vie du clan[15].

Le contenu dispose de deux modes de jeu de huit joueurs maximum : « Raid sur les provisions » (Supply Raid) et « Survivants » (Survivors). Les deux offrent des défis uniques pour la survie du clan et comptent vers la progression du clan. « Raid sur les provisions » est un standard du match à mort, où l’équipe qui est à court de respawn perd en premier. « Survivants » est un mode sans respawn où les équipes gagnent le match en tuant l’équipe ennemie entière ou en mettant fin au match avec plus de joueurs, et gagner le match en remportant quatre tours. Les ingrédients de fabrication et les éléments exploitables ne se reportent pas entre les matchs. Un troisième mode de jeu appelé « Interrogatoire » (Interrogation) est mis en place après avoir installé le patch 1.03[16]. Les équipes doivent interroger cinq ennemis en les abattant. Pour gagner, il faut avoir les cinq interrogatoires qui mènent à la position de la boite de l’équipe ennemi pour en dérober son contenu ou avoir le plus grand nombre d’interrogatoires. Les personnages multijoueurs sont personnalisables dont leurs chapeaux, casques, masques et emblèmes peuvent être personnalisés.

Développement[modifier | modifier le code]

Une fourmi infectée par le champignon.

L’idée de The Last of Us est née après avoir regardé une partie de la série télévisée documentaire Planète Terre sur la chaîne BBC, qui montrait une fourmi infectée par le champignon cordyceps, un dangereux champignon parasitaire qui tue habituellement les insectes tels que les fourmis. L’infection se passe dans le cerveau et produit une excroissance fongique sur la tête. L’idée que le champignon puisse infecter les humains est devenue l’idée de base pour le jeu. Les principales inspirations artistiques incluent les romans City of Thieves (en), Je suis une légende, Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme, La Route et la série de comics The Walking Dead[17]. GamesRadar indique que les inspirations cinématographiques sont les films Je suis une légende, La Route, 28 jours plus tard, Les Fils de l’homme et La Révolte des Triffides ainsi que la série télévisée The Walking Dead[18].

Le jeu a été évoqué en premier lieu le 29 novembre 2011 par un panneau publicitaire dans Times Square mentionnant « A PS3 exclusive you won't believe » (en français : « Une exclusivité PS3 à laquelle vous ne pourrez croire »)[19].

Les premières bandes-annonces[20] montrent une fourmi infectée par le champignon cordyceps[21] ainsi qu’un événement post-apocalyptique avec émeutes, épidémie, quarantaine et violence[22].

Le 9 décembre 2011, les joueurs de Uncharted 3 : L’Illusion de Drake ont reporté une référence interne au jeu par rapport à la bande-annonce susmentionnée avec le titre du journal « Scientists are still struggling to understand deadly fungus » (« Les scientifiques ont encore du mal à comprendre le champignon mortel »)[23].

Lors des Spike Video Game Awards, Sony a officiellement dévoilé le jeu, une nouvelle marque avec propriété intellectuelle de Naughty Dog, créé par une équipe de développement de Naughty Dog de 80 personnes. Une bande-annonce du jeu, dont les images sont capturées directement depuis une PlayStation 3, montre un homme et une adolescente se défendre contre un autre survivant et ce qui semble être une personne avec une excroissance fongique avant de s’enfuir dans une ville délabrée dont la nature a repris le dessus, rappelant le décor du film Je suis une légende[24],[25].

Rapidement après l’annonce, Evan Wells, coprésident de Naughty Dog, poste un article sur le blog de PlayStation.

« The Last of Us is a genre-defining experience that blends survival and action elements to tell a character driven tale about a modern plague decimating mankind. Nature encroaches upon civilization, forcing remaining survivors to kill for food, weapons and whatever they can find. Joel, a ruthless survivor, and Ellie, a brave young teenage girl who is wise beyond her years, must work together to survive their journey across what remains of the United States. »

— Evan Wells, Blog de PlayStation[26]

« The Last of Us est une expérience d’un genre défini qui allie la survie et les éléments d’action pour raconter un conte d’un personnage mené autour d’une peste qui décime l’humanité moderne. La nature empiète sur la civilisation, forçant les survivants restants à tuer pour de la nourriture, des armes et tout ce qu’ils peuvent trouver. Joel, un survivant impitoyable, et Ellie, une jeune adolescente courageuse qui est sage au-delà de son âge, doivent travailler ensemble pour survivre à leur voyage à travers ce qui reste des États-Unis. »

— Evan Wells, Blog de PlayStation[26]

L’annonce a confirmé que le nouveau projet est dirigé par le réalisateur du studio de jeu Bruce Straley. Mark Richard Davies, l’ancien concepteur en chef sur Enslaved: Odyssey to the West, a travaillé chez Naughty Dog sur le jeu[27]. Après Uncharted 2: Among Thieves terminé en 2009, une partie de l’équipe de développement du jeu a formé l’équipe de The Last of Us, tandis que le reste a travaillé sur Uncharted 3: L’Illusion de Drake[28]. The Last of Us marque la première fois que Naughty Dog est devenu un studio à deux équipes[17]. C’est également la première fois que le studio a mis en place une deuxième nouvelle propriété intellectuelle[29].

Gustavo Santaolalla

Tandis que l’épidémie du champignon est le décor principal du jeu, Neil Druckmann qualifie le jeu comme étant une « histoire d’amour dans la relation père-fille » et non comme une simple « histoire d’amour romantique » ou comme un « jeu d’horreur ». Contrairement à la plupart des jeux vidéo dont l’action se passe dans un monde post-apocalyptique, Naughty Dog a essayé de faire en sorte que le joueur ressente l’émotion des personnages et que chaque décision que le joueur prend peut influencer sur la relation entre les protagonistes. C’est pourquoi Naughty Dog a révélé qu’il a confié la réalisation de la bande son au compositeur argentin Gustavo Santaolalla, déjà récompensé deux années consécutives de l’oscar de la meilleure musique de film pour Le Secret de Brokeback Mountain en 2006 et Babel en 2007[30],[31]. Le thème principal est joué au charango. Neil Druckmann affirme qu’il essaye de faire ressortir à travers la musique l’émotion qu’il y a dans la relation entre Joel et Ellie et non l’horreur qu’il y a dans les monstres. Il explique avoir choisi cette approche car aucun autre jeu ne se rapprochait de la condition humaine face à un événement apocalyptique. Cependant, à la sortie de la première bande-annonce du jeu Dead Island[32], l’équipe de développement sentait que les deux jeux seraient largement similaires mais à la sortie du jeu en question, l’équipe a réalisé que le gameplay ne correspondait pas à la bande-annonce[17].

Lors de la 18e cérémonie de l’E3[33], une démo jouable du gameplay est présentée[34]. Suite à cette conférence, le jeu reçoit de nombreuses récompenses de différents magazines ou médias numériques.

Naughty Dog confirme qu’en plus du mode solo, le jeu propose un mode multijoueur[35] accompagné de bonus pour personnaliser son personnage ou ses techniques de combat[36]. Les cinématiques, scènes dans lesquelles le joueur ne contrôle pas le protagoniste, ont été réalisées en capture de mouvement avec des acteurs qui ont tournés en studio[37],[38].

Les Spike Video Game Awards de 2012 annoncent officiellement que le jeu sortira le 7 mai 2013[39]. Cependant, Sony et Neil Druckmann de Naughty Dog reporte la date de sortie mondiale au 14 juin 2013 et au 20 juin pour le Japon pour laisser le temps aux développeurs de fignoler le jeu final[40]. Une démo du jeu a été activée le 31 mai pour les joueurs qui possèdent God of War: Ascension[41].

Christophe Balestra, coprésident de Naughty Dog, a confirmé le 16 mai 2013 la fin du développement du jeu en postant une image sur son compte Instagram[NB 2],[42],[43].

Lors de la 19e cérémonie de l’E3[44], la conférence de Sony présente le jeu en premier en diffusant une nouvelle bande-annonce[45].

Le jeu sort le 14 juin 2013 dans le monde puis le 20 juin uniquement au Japon. Seul l’Indonésie a interdit la sortie du jeu sur son territoire jusqu’au 15 août à cause de sa violence[46]. En plus de l’édition de base, il existe plusieurs éditions collectors : en Europe sort les éditions « Ellie » et « Joel » et en Amérique sort les éditions « Survival » et « Post-Pandemic » chacune accompagnée de produits dérivés différents[47].

Le jour de la sortie du jeu, un bug est découvert dans la sauvegarde automatique qui ne fonctionne pas contrairement à la sauvegarde manuelle. Le joueur ne peut ainsi pas enregistrer sa progression. Le problème est réparé le jour même grâce à un patch téléchargeable[48].

En septembre 2013, Bruce Straley[49] et Neil Druckmann[50] déclarent sur Twitter des informations supplémentaires sur la sortie du premier DLC censé se passer le jour de l’épidémie[51]. Celui-ci sort le 15 octobre 2013 sous le titre Abandoned Territories Map Pack et inclut quatre nouvelles cartes pour le mode multijoueur[52],[53].

Au lancement de la PlayStation 4 le 14 novembre 2013, le DLC titré The Last of Us: Left Behind est annoncé. Le contenu est une préquelle à l’histoire principale et présente Ellie et son amie Riley[54]. Le scénario est une histoire non linéaire qui navigue à plusieurs reprises entre l’époque actuelle — après le passage de Joel et Ellie à l’université de l’Est du Colorado et avant qu’Ellie ne parte à la chasse au cerf — et l’époque d’il y a un an — après que Riley revienne de son absence prolongée chez les Lucioles. Dans la première époque, Ellie tente de sauver Joel alors que celui-ci s’est fait transpercer l’abdomen par une tige de métal ; dans la seconde, elle passe du bon temps avec Riley après leurs retrouvailles. The Last of Us: Left Behind sort le 14 février 2014[55].

Le 9 avril 2014, Sony annonce qu’une version du jeu remastérisée intitulée The Last of Us: Remastered est prévue de sortir en 2014 sur PlayStation 4. Cette version aura des graphismes améliorés, une résolution native de 1080p à 60 IPS, des commentaires du directeur et du contenu téléchargeable à la fois en solo et en multijoueur[56],[57],[58]. Le 10 avril sort la bande-annonce présentant le jeu[59]. Le développement de cette version a commencé dès la fin du développement du jeu principal sorti sur PlayStation 3[60].

Un troisième DLC titré Reclaimed Territories Map Pack sort le 5 mai 2014. Tout comme le premier, celui-ci inclut également quatre nouvelles cartes à jouer pour le mode multijoueur ainsi que de nouvelles armes et compétences. Pour le mode solo, c’est un nouveau niveau de difficulté qui s’ajoute[61],[62].

Malgré les différents problèmes liés à la quantité de stockage des données limitée sur le disque Blu-ray que Neil Druckmann a confirmé dans une interview pour le magazine britannique Edge[63],[64], Bruce Straley annonce en juin 2014 sur son compte Twitter la confirmation d’une date de sortie de la version remastérisée[65]. Celle-ci est confirmée lors de la 20e cérémonie de l’E3 pour le 29 juillet 2014[66] avec la diffusion d’une nouvelle bande-annonce[67].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Notes reçues[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse papier
Média PS3
TLOU
PS3
TLOU: LB
PS4
TLOU: R
CVG (GB) 10 / 10[68] 7 / 10[73]
Edge (GB) 10 / 10[69]
EGM (US) 9,5 / 10[70] 8,5 / 10[74]
Famitsu (JP) 38 / 40[71]
GamePro (US) 88 / 100[72]
Presse numérique
Média PS3
TLOU
PS3
TLOU: LB
PS4
TLOU: R
Allgame (US) 4,5 étoiles[75]
Eurogamer (GB) 10 / 10[76] 10 / 10[82]
Gamekult (FR) 9 / 10[77] 7 / 10[83]
GameSpot (US) 8 / 10[78] 9 / 10[84]
GamesRadar (US) 5 étoiles[79]  ?[85]
IGN (US) 10 / 10[80] 9 / 10[86]
Jeuxvideo.com (FR) 19 / 20[81] 18 / 20[87]
Agrégateurs de notes
Média PS3
TLOU
PS3
TLOU: LB
PS4
TLOU: R
GameRankings 95,04 %[88] 89,84 %[91]
Metacritic 95 / 100[89] 88 / 100[92]
MobyGames 91 / 100[90] 88 / 100[93]

En ce qui concerne The Last of Us, avant même sa sortie, le jeu reçoit de nombreuses critiques positives dont le magazine Edge ainsi que les sites web Eurogamer, IGN, Jeuxvideo.fr et VideoGamer.com, chacun des cinq à lui avoir donné une note maximale.

Les défauts qui ressortent parmi les critiques sont des problèmes liés à l’intelligence artificielle comme par exemple les infectés qui n’aperçoivent pas les compagnons lorsque ceux-ci parlent trop fort ou sont visibles ou bien le déroulement du scénario qui ne peut pas avancer tant que la menace présente n’a pas été entièrement éliminée alors qu’une approche d’évitement aurait été possible[78] ainsi que, de manière plus générale, des défauts qui apparaissent largement plus prononcés dus aux très nombreux points positifs[70]. De plus, la version française souffre au début du jeu d’un problème de décalage entre le doublage des personnages et les cinématiques[81].

Andy Kelly du magazine britannique Computer and Video Games dit « Le récit et la caractérisation sont impressionnants, et pas seulement « pour un jeu » »[NB 3], « Il ne perd jamais de vue le fait qu’il s'agit d’un jeu vidéo, pas un film. »[NB 4] ainsi que « The Last of Us est une réalisation remarquable, et l’un de ces rares jeux que vous souhaitez ne jamais finir. »[NB 5],[68].

Le magazine britannique Edge dit « Naughty Dog a livré une histoire épique la plus fascinante, axée émotionnellement de cette génération de console »[NB 6],[69].

Oli Welsh du site web britannique Eurogamer dit « C’est le système de jeu qui tilt en premier, qui viendra comme une agréable surprise à ceux »[NB 7] ainsi que « The Last of Us est un boulot de Hollywood, bien sûr, mais une bonne chose d’Hollywood : un grand cœur, de l’humanité, avec juste une nuance de gris »[NB 8],[76].

David Houghton du site web américain GamesRadar dit « …le jeu est une expérience excitante, émotionnelle et nourrissante intellectuellement. »[NB 9], « …le rythme à combustion lente imprègne chaque rencontre avec une immense charge émotionnelle. »[NB 10], « Il pourrait y avoir beaucoup de temps d’arrêt entre l’action, mais le jeu ne se repose jamais. »[NB 11] ainsi que « Le multijoueur capte l’idéologie d’un magnifique solo… »[NB 12],[79].

Colin Moriarty du site web américain IGN dit « The Last of Us est un chef-d’œuvre, la meilleure exclusivité de la PlayStation 3 et un must-play absolu »[94],[80].

En ce qui concerne The Last of Us: Left Behind, le DLC reçoit lui également d’excellentes notes comprises pour la plupart entre 7 et 10 sur 10.

Le principal défaut qui ressort est le prix excessif pour une durée de vie du jeu bien trop courte[73],[83],[87].

Stace Harman du site web britannique Eurogamer dit « Dans un ou deux cas cruciaux, Left Behind défie sa stature comme une extension optionnelle par la gestion d’élargir l’horizon du milieu dans son ensemble. »[NB 13],[82].

Homosexualité[modifier | modifier le code]

The Last of Us est félicité pour sa représentation de personnages homosexuels, chose inhabituelle dans les jeux vidéo. Le personnage de Bill, un survivant en deuil pour la perte de son partenaire Franck, est révélé comme gay lorsque Ellie trouve sa pornographie. Sam Einhorn a écrit pour le site web GayGamer « The revelation added to his character… without really tokenizing him. » (« La révélation a ajouté à son personnage… sans vraiment le marquer. ») et « Bill is a positive gay character in a AAA game release. You don't see that very often. » (« Bill est un personnage gay positif dans la sortie d’un jeu au blockbuster. Vous ne voyez pas ça très souvent. »)[95]. L’association américaine Gay & Lesbian Alliance Against Defamation, qui promeut l’image des personnes LGBT dans les médias, a déclaré « There weren't many new LGBT characters to be found in mainstream video games this year, but one of 2013's most critically acclaimed featured a particularly interesting one. » (« Il n’y avaient pas beaucoup de nouveaux personnages LGBT à trouver dans les jeux vidéo grand public cette année, mais un des plus acclamé par la critique de 2013 en présentait un particulièrement intéressant. »), nommant le personnage de Bill « …as deeply flawed but wholly unique a gay character found in any storytelling medium this year. » (« …aussi profondément imparfait mais un personnage gay tout à fait unique trouvé dans n’importe quel scénario moyen de cette année. »)[96].

Dans le DLC The Last of Us: Left Behind, sortit le jour de la Saint-Valentin, Ellie et son amie Riley partagent un baiser, faisant d’Ellie un des personnages au plus haut profil homosexuel de jeux vidéo. Kotaku a décrit le baiser comme « a big deal because video games have never suffered from an overabundance of queer characters (let alone two young women in a queer, mixed-race coupling) » (« un gros problème parce que les jeux vidéo n’ont jamais souffert d’une surabondance de caractères bizarres (et encore moins de deux jeunes femmes dans un étrange couple interracial) »)[97]. Le scénariste Druckmann a décrit la réaction du baiser comme « Mostly positive. We’ve seen people really connect with the material and more often than not say their favorite parts are the parts where you’re playing with Riley. But not everybody, I’ve seen some action/hardcore gamers say those were boring. It’s been a mixed bag but mostly I’ve seen a positive reaction. » (« Essentiellement positif. Nous avons vu des personnes vraiment connectées avec le matériel et le plus souvent ne disent pas que leurs parties favorites sont les parties où vous jouez avec Riley. Mais pas tout le monde, j’ai vu certains hardcore gamers dire que c’était ennuyant. C’était bien mélangé mais surtout j’ai vu une réaction positive. »)[98].

Ventes[modifier | modifier le code]

Selon VG Chartz, 1,17 million d’exemplaires du jeu sont vendus le jour de sa sortie[99].

Environ un mois plus tard, le jeu s’est vendu à plus de 3,4 millions d’exemplaires dans le monde ce qui en fait le titre PlayStation 3 de 2013 vendu le plus rapidement d’après Sony[100].

En mars 2014, Sony annonce que 6 millions d'exemplaires du jeu ont été écoulés depuis sa sortie[101].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le jeu a été présenté lors de la 18e cérémonie de l’Electronic Entertainment Expo en 2012, bien avant sa sortie en 2013, où il a reçu de nombreuses récompenses Best de la part d’un grand nombre de médias : IGN[102], PlayStation Universe (en)[103], Destructoid (en)[104], Machinima.com[105], GameSpot[106], G4[107], Digital Trends (en)[108], Game Informer[109], The Electric Playground (en)[110], The Daily Telegraph[111], GamesRadar[112], Electronic Gaming Monthly[113], Polygon (en)[114], Yahoo! Games[115], Game Revolution[116], Cheat Code Central (en)[117],[118] et Game Critics Awards[119].

Autre distinction marquante, pour fêter la fin de la septième génération de console (PlayStation 3, Xbox 360 et Wii), le site spécialisé francophone Gamekult décide, fin octobre 2013, d’organiser un tournoi réunissant, selon leur choix et après délibération, un total de soixante-quatre jeux ayant marqué cette génération. On y retrouve aussi bien des jeux AAA comme Grand Theft Auto V, God of War III, Halo 3 ou encore Super Mario Galaxy mais aussi The Walking Dead, Minecraft, Braid ainsi que Journey[120]. Après un total de plus d’un demi-million de votes, dont onze mille seulement pour la finale, The Last of Us remporte la palme honorifique du « Jeu de la gen’ » en ayant éliminé au passage, et de manière symbolique, des blockbusters comme Max Payne 3 au premier tour, puis respectivement Far Cry 3, Dishonored, BioShock, Red Dead Redemption en demi-finale, pour enfin battre dans l’ultime manche The Elder Scrolls V: Skyrim[121].

Pour l’année 2013, le studio de développement affirme avoir gagné près de deux cents cinquante nominations « Jeu de l’année »[122],[123].

Année Organisateur Cérémonie Récompense Catégorie Résultat Réf.
2013 Games Games of the Year and Other Awards Best New Action Game Lauréat [124]
31e cérémonie du prix Golden Joystick Prix Golden Joystick Best Newcomer Lauréat [125]
Best Storytelling Lauréat
Studio of the Year Lauréat
Game of the Year Nomination [126]
Best Visual Design Nomination
Best Gaming Moment Nomination
Good Game (en) Good Game Awards 2013 Best Game Lauréat [127]
Most Memorable Moment Nomination [128]
Machinima.com 5e cérémonie des Inside Gaming Awards Inside Gaming Awards Best Sound Lauréat [129]
Best Voice Acting Lauréat
Game of the Year Nomination [130]
Most Immersive Nomination
Best Story Nomination
Gamers' Choice Nomination
Cheat Code Central (en) 7e cérémonie des Cody Awards Cody Award Game of the Year Lauréat [131]
Studio of the Year Lauréat [132]
Best Male Character Lauréat [133]
Best Female Character Lauréat [134]
Best PlayStation Game Lauréat [135]
Best Sound 2de place [136]
Best Graphics Nomination [137]
Best Action/Adventure Game Nomination [138]
Spike TV 11e cérémonie des VGX VGX Studio of the Year Lauréat [139]
Best PlayStation Game Lauréat
Best Voice Actor Lauréat
Best Voice Actress Lauréat
Game of the Year Nomination
Best Action Adventure Game Nomination
Best Soundtrack Nomination
GameSpot GameSpot's Game of the Year 2013 Awards PS3 Game of the Year Lauréat [140]
Game of the Year Nomination [141]
Hardcore Gamer (en) Hardcore Gamer's Game of the Year Awards 2013 Game of the Year Lauréat [142]
Best PS3 Game Lauréat [143]
Best Action Game Lauréat [144]
Best Developer Lauréat [145]
Best New Character Lauréat [146]
Best New IP Lauréat [147]
Best Voice Acting Lauréat [148]
Best Writing Lauréat [149]
The Troy Baker Award Lauréat [150]
Best Original Soundtrack Nomination [151]
Best Sound Design Nomination [152]
Best Story Nomination [153]
Destructoid (en) Destructoid's Best of 2013 Game of the Year Lauréat [154]
Community Choice Lauréat [155]
Best Console Exclusive Lauréat [156]
Best Visuals Nomination [157]
Best Story Nomination [158]
Best Action Game Nomination [159]
Best Character Nomination [160]
Best Character Nomination
Edge Edge Awards 2013 Best Audio Design Lauréat [161]
Best Game 2de place [162]
Studio of the Year 2de place [163]
2014 IGN IGN's Best of 2013 Game of the Year Lauréat [164]
Best Overall Action-Adventure Game Lauréat [165]
Best Overall Graphics - Technology Lauréat [166]
Best Overall Sound Lauréat [167]
PS3 Game of the Year Lauréat [168]
Best PS3 Action-Adventure Game Lauréat [169]
Best PS3 Multiplayer Game Lauréat [170]
Best PS3 Graphics Lauréat [171]
Best PS3 Sound Lauréat [172]
Best PS3 Story Lauréat [173]
Best Overall Graphics - Art Design Nomination [174]
Best Overall Music Nomination [175]
Best Overall Story Nomination [176]
The Escapist The Escapist Awards 2013 Game of the Year Lauréat [177]
Best Action-Adventure Game Lauréat [178]
GameTrailers GameTrailers Game of the Year Awards 2014 Game of the Year Lauréat [179]
Best Story Lauréat
Best Third Person Shooter Lauréat
Best PlayStation Exclusive Lauréat
Best Graphics Nomination
Best Soundtrack Nomination
Association internationale du film d’animation 41e cérémonie des Annie Awards Annie Awards Best Animated Video Game Lauréat [180]
Writers Guild of America 66e cérémonie des Writers Guild of America Awards Writers Guild of America Awards Outstanding Achievement in Videogame Writing Lauréat [181]
Academy of Interactive Arts and Sciences 17e cérémonie des DICE Awards DICE Awards Game of the Year Lauréat [182]
Outstanding Achievement in Game Direction Lauréat
Outstanding Innovation in Gaming Lauréat
Online Game of the Year Nomination
Adventure Game of the Year Lauréat
Outstanding Achievement in Visual Engineering Lauréat
Outstanding Achievement in Gameplay Engineering Nomination
Outstanding Achievement in Story Lauréat
Outstanding Achievement in Sound Design Lauréat
Outstanding Character Performance (Ashley Johnson) Lauréat
Outstanding Character Performance (Troy Baker) Nomination
Outstanding Achievement in Animation Lauréat
Outstanding Achievement in Art Direction Lauréat
British Academy of Film and Television Arts 10e cérémonie des British Academy Video Games Awards (en) British Academy Video Games Awards Best Game Lauréat [183]
Action & Adventure Lauréat
Game Design Nomination
Multiplayer Nomination
Story Lauréat
Music Nomination
Artistic Achievement Nomination
Audio Achievement Lauréat
Performer (Ashley Johnson) Lauréat
Performer (Troy Baker) Nomination
International Game Developers Association 14e cérémonie des Game Developers Choice Awards Game Developers Choice Awards Game of the Year Lauréat [184]
Best Design Lauréat
Best Narrative Lauréat
Best Technology Nomination
Best Visual Art Nomination

Postérité[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

En mars 2014, l’adaptation cinématographique de The Last of Us est annoncée en reprenant la même histoire que celle du jeu vidéo[185].

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Dans une interview pour Eurogamer, Neil Druckmann dit qu’il est en train d’examiner les options concernant une suite, même s’il n’y a aucun plan précis de ce que le jeu peut faire par la suite. Druckmann dit qu’une suite ne serait envisageable que s’il y a une histoire intéressante, unique et assez excitante pour valoir la peine d’être racontée[186].

Littérature[modifier | modifier le code]

The Last of Us: American Dreams est un comics écrit par Neil Druckmann, le directeur de la création de Naughty Dog, et Faith Erin Hicks, publié par Dark Horse Comics et sorti le 3 avril 2013[187]. Le livre est une préquelle prenant place un an avant les événements du jeu et relate le quotidien d’Ellie et d’une autre survivante Riley[188].

Un guide officiel en édition classique (ISBN 9780744014587)[189] et édition limitée (ISBN 9780744014938)[190] édité par BradyGames (en) est sorti le 14 juin 2013[191].

The Art of the Last of Us (ISBN 9781616551643) est un artbook publié par Dark Horse Comics et sorti le 19 juin 2013[192],[193].

The Last of Us: The Poster Collection (ISBN 9781608873791) est un artbook publié par Insight Editions et sorti le 29 avril 2014[194],[195].

Musique[modifier | modifier le code]

The Last of Us (Video Game Soundtrack) est la bande originale éditée par Sony Masterworks (en) sortie le 7 juin 2013 sur iTunes[196], sur SoundCloud[197], en contenu téléchargeable de la précommande du pack Sights & Sounds DLC pack ainsi qu’en CD[198].

Toutes les chansons sont écrites et composées par Gustavo Santaolalla

The Last of Us (Video Game Soundtrack)
No Titre Durée
1. The Quarantine Zone (20 Years Later) 3:40
2. The Hour 1:01
3. The Last of Us 3:03
4. Forgetten Memories 1:07
5. The Outbreak 1:31
6. Vanishing Grace 2:06
7. The Hunters 2:00
8. All Gone 1:13
9. Vanishing Grace (Innocence) 0:55
10. By Any Means 1:53
11. The Choice 1:42
12. Smugglers 1:38
13. The Last of Us (Never Again) 1:01
14. The Last of Us (Goodnight) 0:51
15. I Know What You Are 1:21
16. Home 3:08
17. Infected 1:16
18. All Gone (Aftermath) 1:04
19. The Last of Us (A New Dawn) 2:28
20. All Gone (No Escape) 2:54
21. Vanishing Grace (Childhood) 1:41
22. The Path 1:29
23. All Gone (Alone) 1:22
24. Blackout 1:38
25. The Way It Was 1:31
26. Breathless 1:24
27. The Last of Us (You and Me) 2:08
28. All Gone (The Outside) 1:58
29. The Path (A New Beginning) 2:47
30. Returning 3:35
56:21

The Last of Us, Volume 2 (Video Game Soundtrack) est la seconde bande originale éditée par Sony Masterworks (en) et sortie le 7 février 2014 sur iTunes[199] ainsi que sur SoundCloud[200], soit une semaine avant la sortie du DLC The Last of Us: Left Behind. Elle contient des compositions du DLC ainsi que des compositions du jeu principal qui n’étaient pas inclues dans la première bande originale. Il présente des œuvres de compositeurs autres que Santaolalla.

The Last of Us, Volume 2 (Video Game Soundtrack)
No Titre Auteur(s) Durée
1. Fleeting Gustavo Santaolalla 3:00
2. All Gone (Seasons) Gustavo Santaolalla 2:00
3. Evasion Andrew Buresh 1:20
4. All Gone (Partners) Gustavo Santaolalla 2:17
5. Cause and Effect JD Mayer 2:14
6. All Gone (Reunion) Gustavo Santaolalla 1:48
7. Stalking Gustavo Santaolalla 1:59
8. Left Behind (Together) Gustavo Santaolalla 2:43
9. The Capitol Anthony Caruso 3:21
10. Head Rush Gustavo Santaolalla 3:25
11. Wandering Gustavo Santaolalla 2:06
12. All Gone (Overcome) Gustavo Santaolalla 1:52
13. Unstable Gustavo Santaolalla 1:50
14. The Last of Us (Astray) Gustavo Santaolalla 3:28
15. Answers JD Mayer 1:58
16. Drawn In Gustavo Santaolalla 1:09
17. Apprehension JD Mayer 1:32
18. The Path (Vacant) Gustavo Santaolalla 2:59
19. Convergence JD Mayer 2:49
20. Shadows Gustavo Santaolalla 0:58
21. No Mercy Gustavo Santaolalla 2:34
22. Fleeting (Affection) Gustavo Santaolalla 1:47
23. Extinction Andrew Buresh 1:55
24. Consumed Anthony Caruso, JD Mayer 4:14
25. Left Behind Gustavo Santaolalla 3:55
58:29

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La date est visible sur le journal fictif Texas Herald que tient Sarah après la première cinématique.
  2. La ligne de code « makedisc ship final​ » met fin au processus de développement.
  3. Citation originale : « The narrative and characterisation are impressive, and not just 'for a game'. »
  4. Citation originale : « It never loses sight of the fact that it's a video game, not a film »
  5. Citation originale : « The Last of Us is a remarkable achievement, and one of those rare games that you never want to end. »
  6. Citation originale : « Naughty Dog has delivered the most riveting, emotionally resonant story-driven epic of this console generation »
  7. Citation originale : « It's the gameplay that clicks first, which will come as a pleasant surprise to those left cold by the shallow, breezy spectacle of Uncharted »
  8. Citation originale : « The Last of Us is Hollywood stuff, of course, but the good kind of Hollywood: big-hearted, humane, with just a shade of grey »
  9. Citation originale : « …the game is a thrilling, emotionally pounding and intellectually nourishing experience. »
  10. Citation originale : « …the slow-burning pace infuses every encounter with immense emotional weight. »
  11. Citation originale : « There might be a great deal of downtime between the action, but the game never rests. »
  12. Citation originale : « Multiplayer captures the ideology of single-player beautifully… »
  13. Citation originale : « In one or two crucial instances, Left Behind defies its stature as an optional add-on by managing to broaden the horizon of the medium as a whole. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Matt Helgeson, « The Last of Us », sur Game Informer,‎ 5 juin 2013 (consulté le 23 juin 2013)
  2. (en) Brian Bowers, « Story trumps scarcity in survival masterpiece 'The Last of Us' », sur Stars and Stripes,‎ 6 juin 2013 (consulté le 23 juin 2013)
  3. (en) David Meikleham, « The Last Of Us review SPOILER FREE – Naughty Dog’s latest masterpiece is apocalypse wow », sur PlayStation Official Magazine - UK,‎ 5 juin 2013 (consulté le 23 juin 2013)
  4. (en) « VGA 2011: Exclusive Debut Trailer », sur GameTrailers,‎ 10 décembre 2011
  5. Julien Chièze, « The Last of Us : la bande-annonce en français », sur Gameblog.fr,‎ 12 décembre 2011
  6. « The Last of Us : « Ils se sont servis de ma ressemblance » déclare Ellen Page », sur Le Journal du geek,‎ 24 juin 2013 (consulté le 18 juillet 2014)
  7. (en) Zak Islam, « Naughty Dog on The Last of Us’ Graphics Engine Improvements », sur http://www.playstationlifestyle.net/,‎ 20 mai 2012 (consulté le 9 juin 2013)
  8. (en) Scott Grant, « E3 2012: The Last of Us impresses with adaptive AI », sur http://thecontrolleronline.com/,‎ 5 juin 2013 (consulté le 7 juin 2013)
  9. (en) Johnny Hurricane, « The Last of Us Guide: Weapon Location Guide », sur http://www.gamersheroes.com/,‎ 18 juin 2013 (consulté le 12 juillet 2013)
  10. a et b (en) Andrew Yoon, « A guide to crafting in The Last of Us », sur Shacknews (en),‎ 20 mai 2013 (consulté le 12 juillet 2013)
  11. (en) « The Last of Us - All Optional Conversations Locations », sur http://www.powerpyx.com/ (consulté le 12 juillet 2013)
  12. (en) « The Last of Us - All of Ellie's Jokes », sur http://www.powerpyx.com/ (consulté le 12 juillet 2013)
  13. (en) Tony Wilson, « The Last of Us Collectible locations », sur GamesRadar,‎ 19 février 2014 (consulté le 12 juillet 2013)
  14. (en) « The Last of Us Multiplayer Review », sur http://www.stfuandplay.com/,‎ 11 juillet 2013 (consulté le 12 juillet 2013)
  15. (en) Adam Barnes, « The Last Of Us Multiplayer: All The Facts »,‎ 3 juin 2013 (consulté le 13 juillet 2013)
  16. Marianne S., « The Last of Us : nouveaux détails du mode multijoueur »,‎ 29 août 2013 (consulté le 3 mai 2014)
  17. a, b et c (en) Johnny Minkley, « The Last of Us Preview », sur Eurogamer,‎ 13 décembre 2011 (consulté le 8 juin 2013)
  18. (en) Alex Roth, « The Last of Us – 6 post-apocalyptic visions that inspired the game », sur GamesRadar,‎ 28 juin 2012 (consulté le 10 juin 2013)
  19. (en) Jake Denton, « VGAs to premiere 'a PS3 exclusive you won't believe' », sur Computer and Video Games,‎ 30 novembre 2011 (consulté le 4 décembre 2011)
  20. (en) « VGAs to introduce new PS3 exclusive, The Last of Us », sur http://www.vg247.com/,‎ 5 décembre 2011 (consulté le 8 juin 2013)
  21. (en) [vidéo] Cordyceps: attack of the killer fungi - Planet Earth Attenborough BBC wildlife sur YouTube
  22. (en) [vidéo] The Last of Us sur YouTube
  23. (en) « Rumour – The Last of Us teased in Uncharted 3 », sur http://www.vg247.com/,‎ 9 décembre 2011 (consulté le 8 juin 2013)
  24. (en) « Naughty Dog’s The Last of Us announced at VGAs », sur http://www.vg247.com/,‎ 12 décembre 2011 (consulté le 8 juin 2013)
  25. (en) [vidéo] The Last of Us VGA 2011 Trailer sur YouTube
  26. a et b (en) Evan Wells, « Naughty Dog Reveals The Last of Us at 2011 VGAs », sur http://blog.us.playstation.com/,‎ 10 décembre 2011 (consulté le 8 juin 2013)
  27. (en) Tamoor Hussain, « The Last of Us gets Enslaved lead designer, doesn't star Ellen Page », sur Computer and Video Games,‎ 12 décembre 2011 (consulté le 8 juin 2013)
  28. (en) « Second Naughty Dog team at work on The Last of Us for two years », sur http://www.vg247.com/,‎ 13 décembre 2011 (consulté le 8 juin 2013)
  29. (en) Wesley Yin-Poole, « The Last of Us confirmed as a new Naughty Dog PlayStation 3 exclusive », sur Eurogamer,‎ 11 décembre 2011 (consulté le 8 juin 2013)
  30. (en) Johnny Minkley, « The Last Of Us scored by Oscar-winner Gustavo Santaolalla », sur Eurogamer,‎ 13 décembre 2011 (consulté le 8 juin 2013)
  31. (en) [vidéo] Gustavo Santaolalla: The Music of The Last of Us sur YouTube
  32. (en) [vidéo] Dead Island Reveal Trailer (Europe) sur YouTube
  33. (en) [vidéo] E3 Stage Shows - Sony E3 2012 Press Conference sur YouTube
  34. (en) [vidéo] The Last of Us E3 2012 Gameplay sur YouTube
  35. (en) [vidéo] The Last of Us | Multiplayer Reveal sur YouTube
  36. (en) Tom Phillips, « The Last of Us multiplayer mode teased by Naughty Dog », sur Eurogamer,‎ 10 décembre 2012 (consulté le 7 juin 2013)
  37. (en) [vidéo] The Last of Us - Performance Capture Video -- Gamescom 2012 sur YouTube
  38. (en) [vidéo] The Last of Us - Cinematic Process video -- Gamescom 2012 sur YouTube
  39. (en) Jeffrey Matulef, « The Last of Us release date set for May », sur Eurogamer,‎ 8 décembre 2012 (consulté le 7 juin 2013)
  40. (en) Daniel Nye Griffiths, « Last A Little Longer: The Last of Us' Launch Eases Back A Month », sur Forbes,‎ 13 février 2013 (consulté le 6 juin 2013)
  41. (en) Eric Monacelli, « The Last of Us Demo Coming First to God of War: Ascension Owners », sur http://blog.us.playstation.com/,‎ 24 janvier 2013 (consulté le 6 juin 2013)
  42. (en) Tamoor Hussain, « The Last of Us development completed », sur Computer and Video Games,‎ 16 mai 2013 (consulté le 10 juin 2013)
  43. (en) Christophe Balestra, « This is happening right now… », sur Instagram,‎ 16 mai 2013 (consulté le 10 juin 2013)
  44. (en) [vidéo] PlayStation E3 Press Conference 2013 sur YouTube
  45. (en) [vidéo] The Last of Us | Launch Trailer sur YouTube
  46. (en) « 10 banned games from around the world »,‎ 8 ami 2013 (consulté le 23 juin 2014)
  47. « The Last of Us : Les éditions collector », sur Gamekult,‎ 23 janvier 2013 (consulté le 21 juin 2013)
  48. (en) Colin Moriarty, « Sony, Naughty Dog Rapidly Fix The Last of Us' Auto-Save Bug », sur IGN,‎ 14 juin 2013 (consulté le 18 juin 2013)
  49. (en) « Tweet de Bruce Straley sur le premier DLC », sur Twitter,‎ 23 septembre 2013 (consulté le 26 septembre 2013)
  50. (en) « Tweet de Neil Druckmann sur le premier DLC », sur Twitter,‎ 25 septembre 2013 (consulté le 26 septembre 2013)
  51. « The Last of Us : un DLC qui se déroule le jour de l'épidémie ? », sur Reviewer.fr,‎ 26 septembre 2013 (consulté le 26 septembre 2013)
  52. (en) [vidéo] The Last of Us: Abandoned Territories Map Pack Trailer sur YouTube
  53. (en) « The Last Of Us™ Abandoned Territories Map Pack », sur Sony Entertainment Network (consulté le 24 juin 2014)
  54. (en) « Uncharted on PS4, The Last of Us: Left Behind DLC Revealed »,‎ 14 novembre 2013 (consulté le 25 février 2014)
  55. (en) « The Last of Us: Left Behind » (consulté le 25 février 2014)
  56. (en) « The Last of Us™ Remastered », sur PlayStation (consulté le 9 avril 2014)
  57. (en) Wesley Yin-Poole, « The Last of Us: Remastered for PS4 revealed », sur Eurogamer,‎ 9 avril 2014 (consulté le 9 avril 2014)
  58. Jérémy Paquereau, « The Last of Us : Remastered arrive sur PS4 », sur Gameblog.fr,‎ 9 avril 2014 (consulté le 9 avril 2014)
  59. (en) [vidéo] The Last of Us Remastered Announce Trailer sur YouTube
  60. (en) Luke Karmali, « The Last of Us PS4 Development Began Ages Ago », sur IGN,‎ 10 avril 2014 (consulté le 11 avril 2014)
  61. (en) [vidéo] The Last of Us New Difficulty and Multiplayer DLC Trailer sur YouTube
  62. (en) « The Last Of Us™ Reclaimed Territories Map Pack », sur Sony Entertainment Network (consulté le 24 juin 2014)
  63. (en) Edge Staff, « The last of it: Naughty Dog on bringing The Last Of Us to PS4 », sur Edge,‎ 16 mai 2014 (consulté le 10 juin 2014)
  64. Antoine Verselder, « The Last of Us Remastered (PS4) : pas assez de place sur le Blu-ray ? », sur Gameblog.fr,‎ 9 mai 2014 (consulté le 10 juin 2014)
  65. (en) « Twitter de Bruce Straley », sur Twitter,‎ 3 juin 2014 (consulté le 10 juin 2014)
  66. http://www.jeuxvideo.com/news/2014/00072613-e3-2014-the-last-of-us-remastered-sort-le-29-juillet.htm#news
  67. (en) [vidéo] The Last of Us Remastered E3 2014 Trailer (PS4) sur YouTube
  68. a et b (en) Nick Cowen, « The Last of Us review: Apocalypse wow », sur Computer and Video Games,‎ 14 février 2014 (consulté le 8 avril 2014)
  69. a et b (en) « The Last Of Us review », sur Edge,‎ 5 juin 2013 (consulté le 5 juin 2013)
  70. a et b (en) Eric L. Patterson, « EGM Review: The Last of Us », sur Electronic Gaming Monthly,‎ 5 juin 2013 (consulté le 6 juin 2013)
  71. (en) « Famitsu Review Scores: Issue 1276 », sur http://gematsu.com/,‎ 19 juin 2013 (consulté le 3 avril 2014)
  72. (de) André Peschke, « The Last of Us - PlayStation 3 », sur GamePro,‎ 5 juin 2013 (consulté le 6 juin 2013)
  73. a et b (en) Andy Kelly, « Review: The Last Of Us Left Behind is poignant but paltry », sur Computer and Video Games,‎ 5 juin 2013 (consulté le 3 avril 2014)
  74. (en) Eric L. Patterson, « EGM Review: The Last of Us: Left Behind », sur Electronic Gaming Monthly,‎ 13 février 2014 (consulté le 8 avril 2014)
  75. (en) Scott Alan Marriott, « The Last of Us », sur Allgame (consulté le 11 avril 2014)
  76. a et b (en) Oli Welsh, « The Last of Us review », sur Eurogamer,‎ 5 juin 2013 (consulté le 5 juin 2013)
  77. « Test de The Last of Us », sur Gamekult,‎ 5 juin 2013 (consulté le 5 juin 2013)
  78. a et b (en) Tom Mc Shea, « The Last of Us Review », sur GameSpot,‎ 5 juin 2013 (consulté le 5 juin 2013)
  79. a et b (en) David Houghton, « The Last of Us review », sur GamesRadar,‎ 5 juin 2013 (consulté le 6 juin 2013)
  80. a et b (en) Colin Moriarty, « The Last of Us Review », sur IGN,‎ 5 juin 2013 (consulté le 5 juin 2013)
  81. a et b « The Last of Us », sur Jeuxvideo.com,‎ 5 juin 2013 (consulté le 5 juin 2013)
  82. a et b (en) Stace Harman, « The Last of Us: Left Behind review », sur Eurogamer,‎ 14 février 2014 (consulté le 19 juin 2014)
  83. a et b « Test de The Last of Us : Left Behind », sur Gamekult,‎ 14 février 2014 (consulté le 8 avril 2014)
  84. (en) Tom Mc Shea, « The Last of Us: Left Behind Review », sur GameSpot,‎ 13 février 2014 (consulté le 19 juin 2014)
  85. (en) Henry Gilbert, « The Last of Us: Left Behind review », sur GamesRadar,‎ 14 février 2014 (consulté le 19 juin 2014)
  86. (en) « The Last of Us Review », sur IGN (consulté le 8 avril 2014)
  87. a et b « The Last of Us : Left Behind », sur Jeuxvideo.com,‎ 14 février 2014 (consulté le 8 avril 2014)
  88. (en) « The Last of Us », sur GameRankings (consulté le 6 avril 2014)
  89. (en) « The Last of Us », sur Metacritic (consulté le 9 juillet 2013)
  90. (en) « The Last of Us », sur MobyGames (consulté le 9 juillet 2013)
  91. (en) « The Last of Us: Left Behind », sur GameRankings (consulté le 8 avril 2014)
  92. (en) « The Last of Us: Left Behind », sur Metacritic (consulté le 8 avril 2014)
  93. (en) « The Last of Us: Left Behind  », sur MobyGames (consulté le 23 mai 2014)
  94. « The Last of Us is a masterpiece, PlayStation 3's best exclusive and an absolute must-play »
  95. (en) Sam Einhorn, « The Last of Us Has a Gay Character. Really! »,‎ 3 septembre 2013 (consulté le 24 juin 2014)
  96. (en) « The most intriguing new LGBT characters of 2013 », sur GLAAD,‎ 26 décembre 2013 (consulté le 24 juin 2014)
  97. (en) Kirk Hamilton, « Video Gaming's Latest Breakthrough Moment », sur Kotaku,‎ 17 février 2014 (consulté le 19 juillet 2014)
  98. (en) Sal Mattos, « Is Ellie Gay? Naughty Dog’s Neil Druckmann Weighs In on The Last of Us: Left Behind »,‎ 21 février 2014 (consulté le 19 juillet 2014)
  99. (en) « Global Total as of 15th Jun 2013 (units): 1.17m », sur VG Chartz (consulté le 25 juin 2013)
  100. (en) « The Last of Us Exceeds 3.4 Million Sales Worldwide », sur LA Test News Explorer,‎ 9 juillet 2013 (consulté le 9 juillet 2013)
  101. Jean-Baptiste Pochet, « The Last Of Us passe les 6 millions », sur http://www.jvn.com/,‎ 14 mars 2014 (consulté le 7 avril 2014)
  102. (en) « IGN's Best of E3 2012 Awards », sur IGN,‎ 5 juin 2012 (consulté le 9 juin 2013)
  103. (en) « E3 2012 Awards: Best Game », sur PlayStation Universe (en),‎ 12 juin 2012 (consulté le 9 juin 2013)
  104. (en) « Destructoid: Best of E3 2012 revealed List », sur Destructoid (en) (consulté le 9 juin 2013)
  105. (en) Landon Robinson, « Machinima announces best of E3 2012 winners », sur InsideGamingDaily.com,‎ 15 juin 2012 (consulté le 9 juin 2013)
  106. (en) « Best of E3 2012 Editors' Choice Awards », sur GameSpot,‎ 4 juin 2012 (consulté le 9 juin 2013)
  107. (en) « Best of E3 2012 Award Winners », sur G4,‎ 8 juin 2012 (consulté le 9 juin 2013)
  108. (en) Ryan Fleming, « Best of E3 2012 Awards », sur Digital Trends (en),‎ 8 juin 2012 (consulté le 9 juin 2013)
  109. (en) Matt Bertz, « Game Informer's Best of E3 2012 Awards », sur Game Informer,‎ 13 juin 2012 (consulté le 9 juin 2013)
  110. (en) « The Electric Playground’s Best of E3 Winners », sur The Electric Playground (en) (consulté le 9 juin 2013)
  111. (en) Tom Hoggins, « E3 2012: Best in show », sur The Daily Telegraph,‎ 9 juin 2012 (consulté le 9 juin 2013)
  112. (en) « GamesRadar's E3 2012 Most Valuable Games », sur GamesRadar,‎ 8 juin 2012 (consulté le 9 juin 2013)
  113. (en) « EGM Presents: The Best of E3 2012 », sur Electronic Gaming Monthly,‎ 11 juin 2012 (consulté le 9 juin 2013)
  114. (en) « E3 2012: Editor's Choice Awards », sur Polygon (en),‎ 11 juin 2012 (consulté le 9 juin 2013)
  115. (en) « Yahoo! Games: Best of E3 2012 Awards », sur Yahoo! Games,‎ 14 juin 2012 (consulté le 9 juin 2013)
  116. (en) « Best of E3 2012 Awards », sur Game Revolution,‎ 15 juin 2012 (consulté le 9 juin 2013)
  117. (en) « 2012 Best of E3 Awards - Best Overall Game », sur Cheat Code Central (en) (consulté le 9 juin 2013)
  118. (en) « Most Anticipated Gam », sur Cheat Code Central (en) (consulté le 9 juin 2013)
  119. (en) « Game Critics Awards: Best of E3 2012 », sur Game Critics Awards (consulté le 9 juin 2013)
  120. « Elections du jeu de la génération », sur Gamekult (consulté le 7 avril 2014)
  121. « The Last of Us : Votre jeu de la génération », sur Gamekult,‎ 13 novembre 2013 (consulté le 7 avril 2014)
  122. (en) « The Last of Us wins over 200 GOTY awards; Why this annoys me greatly »,‎ 12 janvier 2014 (consulté le 24 juin 2014)
  123. (en) « 2013 Game of the year » (consulté le 24 juin 2014)
  124. (en) « 2014 Games of the Year and Other Awards », sur Games,‎ 15 octobre 2013 (consulté le 9 décembre 2013)
  125. (en) Tamoor Hussain, « Golden Joysticks 2013: Full list of winners », sur Computer and Video Games,‎ 26 octobre 2013 (consulté le 9 décembre 2013)
  126. (en) Andy Robinson, « Golden Joysticks 2013 voting begins », sur Computer and Video Games,‎ 29 août 2013 (consulté le 9 décembre 2013)
  127. (en) « Good Game Stories - Award - Best Game », sur Australian Broadcasting Corporation,‎ 3 décembre 2013 (consulté le 15 décembre 2013)
  128. (en) « Good Game Stories - Award - Most Memorable Moment », sur Australian Broadcasting Corporation,‎ 3 décembre 2013 (consulté le 15 décembre 2013)
  129. (en) Brian P. Rubin, « Winners of the 5th Annual Inside Gaming Awards Announced », sur Machinima.com,‎ 4 décembre 2013 (consulté le 9 décembre 2013)
  130. (en) Rob Smith, « Inside Gaming Awards 2013 Nominees Announced », sur Machinima.com,‎ 21 novembre 2013 (consulté le 9 décembre 2013)
  131. (en) « Game of the Year Winner 2013 », sur Cheat Code Central (en),‎ 6 décembre 2013 (consulté le 15 décembre 2013)
  132. (en) « Studio of the Year Winner 2013 », sur Cheat Code Central (en),‎ 6 décembre 2013 (consulté le 15 décembre 2013)
  133. (en) « Best Male Character Winner 2013 », sur Cheat Code Central (en),‎ 6 décembre 2013 (consulté le 15 décembre 2013)
  134. (en) « Best Female Character Winner 2013 », sur Cheat Code Central (en),‎ 6 décembre 2013 (consulté le 15 décembre 2013)
  135. (en) « Best PlayStation Game Winner 2013 », sur Cheat Code Central (en),‎ 6 décembre 2013 (consulté le 15 décembre 2013)
  136. (en) « Best Sound Winner 2013 », sur Cheat Code Central (en),‎ 6 décembre 2013 (consulté le 15 décembre 2013)
  137. (en) « Best Graphics Nominees 2013 », sur Cheat Code Central (en),‎ 6 décembre 2013 (consulté le 15 décembre 2013)
  138. (en) « Best Action/Adventure Game Nominees 2013 », sur Cheat Code Central (en),‎ 6 décembre 2013 (consulté le 15 décembre 2013)
  139. (en) Patrick Dane, « ‘Grand Theft Auto V’ Tops Spike VGX 2013 Award Winners List »,‎ 7 décembre 2013 (consulté le 9 décembre 2013)
  140. (en) « PS3 Game of the Year 2013 Winner », sur GameSpot,‎ 13 décembre 2013 (consulté le 13 décembre 2013)
  141. (en) « Overall Game of the Year 2013 Winner », sur GameSpot,‎ 19 décembre 2013 (consulté le 20 décembre 2013)
  142. (en) « 2013 Game of the Year Award », sur Hardcore Gamer (en),‎ 22 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  143. (en) « 2013 Best PS3 Game », sur Hardcore Gamer (en),‎ 21 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  144. (en) « 2013 Best Action Game », sur Hardcore Gamer (en),‎ 19 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  145. (en) « 2013 Best Developer », sur Hardcore Gamer (en),‎ 21 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  146. (en) « 2013 Best New Character », sur Hardcore Gamer (en),‎ 21 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  147. (en) « 2013 Best New IP », sur Hardcore Gamer (en),‎ 21 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  148. (en) « 2013 Best Voice Acting », sur Hardcore Gamer (en),‎ 21 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  149. (en) « 2013 Best Writing », sur Hardcore Gamer (en),‎ 21 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  150. (en) « 2013 The Troy Baker Award », sur Hardcore Gamer (en),‎ 21 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  151. (en) « 2013 Best Original Soundtrack », sur Hardcore Gamer (en),‎ 21 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  152. (en) « 2013 Best Sound Design », sur Hardcore Gamer (en),‎ 21 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  153. (en) « 2013 Best Story », sur Hardcore Gamer (en),‎ 21 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  154. (en) Steven Hansen, « The winner of Destructoid's 2013 Game of the Year », sur Destructoid (en),‎ 24 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  155. (en) Andy Dixon, « The winner of Destructoid's best of 2013 community choice », sur Destructoid (en),‎ 24 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  156. (en) Chris Carter, « The winner of Destructoid's best 2013 console exclusive », sur Destructoid (en),‎ 24 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  157. (en) Steven Hansen, « The winner of Destructoid's best of 2013 visuals », sur Destructoid (en),‎ 24 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  158. (en) Steven Hansen, « The winner of Destructoid's best of 2013 story », sur Destructoid (en),‎ 24 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  159. (en) Hamza Aziz, « The winner of Destructoid's best of 2013 action game », sur Destructoid (en),‎ 24 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  160. (en) Conrad Zimmerman, « The winner of Destructoid's best 2013 character », sur Destructoid (en),‎ 24 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  161. (en) « The Edge awards 2013: best audio design », sur Edge,‎ 28 décembre 2013 (consulté le 7 janvier 2013)
  162. (en) « The Edge awards 2013: best game », sur Edge,‎ 26 décembre 2013 (consulté le 7 janvier 2013)
  163. (en) « The Edge awards 2013: studio of the year », sur Edge,‎ 30 décembre 2013 (consulté le 7 janvier 2013)
  164. (en) « Overall - IGN's Best of 2013 », sur IGN,‎ 18 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  165. (en) « Best Overall Action-Adventure Game - IGN's Best of 2013 », sur IGN,‎ 18 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  166. (en) « Best Overall Graphics - Technology - IGN's Best of 2013 », sur IGN,‎ 18 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  167. (en) « Best Overall Sound - IGN's Best of 2013 », sur IGN,‎ 18 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  168. (en) « Best PS3 Game - IGN's Best of 2013 », sur IGN,‎ 18 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  169. (en) « Best PS3 Action-Adventure Game - IGN's Best of 2013 », sur IGN,‎ 18 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  170. (en) « Best PS3 Multiplayer Game - IGN's Best of 2013 », sur IGN,‎ 18 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  171. (en) « Best PS3 Graphics - IGN's Best of 2013 », sur IGN,‎ 18 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  172. (en) « Best PS3 Sound - IGN's Best of 2013 », sur IGN,‎ 18 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  173. (en) « Best PS3 Story - IGN's Best of 2013 », sur IGN,‎ 18 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  174. (en) « Best Overall Graphics - Art Design - IGN's Best of 2013 », sur IGN,‎ 18 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  175. (en) « Best Overall Music - IGN's Best of 2013 », sur IGN,‎ 18 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  176. (en) « Best Overall Story - IGN's Best of 2013 », sur IGN,‎ 18 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013)
  177. (en) « The Escapist Awards - Game of the Year 2013 », sur The Escapist,‎ 11 janvier 2014 (consulté le 17 janvier 2014), p. 1
  178. (en) « The Winners of The Escapist Awards and Game of the Year Nominees », sur The Escapist,‎ 1 janvier 2014 (consulté le 17 janvier 2014), p. 6
  179. (en) « Winners Montage - GameTrailers Game of the Year Awards », sur GameTrailers,‎ 7 janvier 2014 (consulté le 7 janvier 2014)
  180. (en) « 41st Annual Annie Awards Categories », sur Annie Awards,‎ 2 décembre 2013 (consulté le 15 décembre 2013)
  181. (en) « Five Titles Nominated for WGA Videogame Awards », sur Variety,‎ 9 janvier 2014 (consulté le 9 janvier 2014)
  182. (en) « 17th Annual DICE Awards Winners », sur Academy of Interactive Arts & Sciences (consulté le 7 février 2014)
  183. (en) Robert Purchese, « BioShock Infinite isn't up for a Best Game BAFTA • News • », sur Eurogamer (consulté le 14 février 2014)
  184. (en) « The Last Of Us, Tearaway, Gone Home lead Choice Awards nominations », sur Gamasutra,‎ 9 janvier 2014 (consulté le 9 janvier 2014)
  185. François Léger, « Le film The Last of Us suivra l'intrigue du jeu vidéo »,‎ 14 mars 2014 (consulté le 5 avril 2014)
  186. (en) Martin Robinson, « Naughty Dog mulls The Last of Us 2 », sur Eurogamer,‎ 24 février 2014 (consulté le 5 avril 2014)
  187. (en) « The Last of Us: American Dreams #1 », sur Dark Horse Comics,‎ 7 juin 2013 (consulté le 7 juin 2013)
  188. (en) Jennifer Cheng, « NYCC: Neil Druckman, Faith Erin Hicks & Dark Horse introduce "The Last of Us" », sur Comicbookresources.com,‎ 13 octobre 2012 (consulté le 7 juin 2013)
  189. The Last of Us: Signature Series Guide
  190. The Last of Us: Limited Edition Strategy Guide
  191. (en) « The Last of Us Strategy Guides », sur BradyGames (en) (consulté le 11 juin 2013)
  192. The Art of the Last of Us
  193. (en) « The Art of the Last of Us HC », sur Dark Horse Comics (consulté le 18 juin 2013)
  194. The Last of Us: The Poster Collection
  195. (en) « The Last of Us: The Poster Collection », sur Insight Editions (consulté le 7 mai 2014)
  196. (en) « The Last of Us (Video Game Soundtrack) », sur iTunes (consulté le 5 août 2013)
  197. (en) « Gustavo Santaolalla - The Last of Us (Video Game Soundtrack) », sur SoundCloud (consulté le 23 juin 2013)
  198. (en) « The Music of The Last of Us: Gustavo Santaolalla », sur Naughty Dog,‎ 17 mai 2013 (consulté le 5 août 2013)
  199. (en) « The Last of Us, Vol. 2 (Video Game Soundtrack) », sur iTunes (consulté le 11 avril 2014)
  200. (en) « The Last of Us - Vol. 2 (Video Game Soundtrack) », sur SoundCloud (consulté le 11 avril 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) Neil Druckmann (dir.), Faith Erin Hicks (artiste) et Rachelle Rosenberg (coloriste), The Last of Us : American Dreams, t. 1, Dark Horse Comics,‎ 3 avril 2013, 32 p. (résumé)
  • (en) Neil Druckmann (dir.), Faith Erin Hicks (artiste) et Rachelle Rosenberg (coloriste), The Last of Us : American Dreams, t. 2, Dark Horse Comics,‎ 29 mai 2013, 32 p. (résumé)
  • (en) Neil Druckmann (dir.), Faith Erin Hicks (artiste) et Rachelle Rosenberg (coloriste), The Last of Us : American Dreams, t. 3, Dark Horse Comics,‎ 26 juin 2013, 32 p. (résumé)
  • (en) Neil Druckmann (dir.), Faith Erin Hicks (artiste) et Rachelle Rosenberg (coloriste), The Last of Us : American Dreams, t. 4, Dark Horse Comics,‎ 31 juillet 2013, 32 p. (résumé)
  • (en) The Last of Us : Signature Series Guide, BradyGames, coll. « Son Sony »,‎ 14 juin 2013, 27,4 cm × 21,3 cm, couverture couleur, 224 p. (ISBN 9780744014587 et 0744014581, résumé)
  • (en) The Last of Us : Limited Edition Strategy Guide, BradyGames, coll. « Son Sony »,‎ 14 juin 2013, 28,2 cm × 21,8 cm, couverture couleur, 256 p. (ISBN 9780744014938 et 074401493X, résumé)
  • (en) Rachel Edidin (dir.), Neil Druckmann (directeur de création) et Bruce Straley (directeur du jeu), The Art of the Last of Us, États-Unis, Dark Horse Comics,‎ 19 juin 2013, 30,5 cm × 23,9 cm, couverture couleur, relié, 184 p. (ISBN 9781616551643 et 161655164X, résumé)
  • (en) Naughty Dog, The Last of Us : The Poster Collection, États-Unis, Insight Editions,‎ 29 avril 2014, 40,1 cm × 30,2 cm, couverture couleur, broché, 40 p. (ISBN 9781608873791 et 160887379X, résumé)

Site web[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]