DualShock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

DualShock est une gamme de manette de jeu officielle des consoles de salon PlayStation de Sony. Son nom fait référence à la présence de doubles moteurs solénoïdes, qui permettent de produire des vibrations dans le contrôleur. Elle comprend quatre modèles : DualShock (1997), DualShock 2 (2000), DualShock 3 (2007) et DualShock 4 (2013) ; qui correspondent aux quatre générations de consoles de Sony.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier modèle de DualShock a été lancé en novembre 1997 au Japon et au printemps 1998 en Amérique du Nord et en Europe. Destiné à la PlayStation, il succède au modèle standard (1994) et au Dual Analog Controller (avril 1997). Le DualShock 2 est apparu en 2000, en même temps que la PlayStation 2. Lors de la sortie de la PlayStation 3, le DualShock n'était pas de mise car il avait été remplacé par le "Sixaxis", qui ajoute une fonction de détecteur de mouvement à la manette, mais qui enlève la possibilité d'avoir des vibrations. Malgré tout le DualShock 3 est apparu en 2007 et fait revenir les vibrations sur la PlayStation 3. En 2013 apparait la DualShock 4, destiné à la PlayStation 4, qui reçoit un design revu et de nouvelles fonctionnalités.

Symboles[modifier | modifier le code]

Teiyu Goto, le designer de la manette explique le choix de symboles plutôt que de lettres pour les boutons :

« Le Triangle (PlayStationTriangle.svg) se réfère au point de vue : il représente la tête de tout un chacun ou une direction, et je l'ai voulu de couleur verte. Le Carré (PlayStationSquare.svg) symbolise une feuille de papier : il représente les menus ou les documents, le tout de couleur rose. Le Rond (PlayStationCircle.svg) et la Croix (PlayStationX.svg) représentent le oui et le non. Je les ai faits respectivement en rouge et en bleu[1]. »

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

La DualSock 3 en schéma

La manette comprend :

  • 1 croix directionnelle (analogique sur les DualShock 2 et 3)
  • 2 sticks analogiques
  • 4 boutons principaux en façade (PlayStationTriangle.svg, PlayStationSquare.svg, PlayStationCircle.svg, PlayStationX.svg) (analogiques sur les DualShock 2 et 3)
  • 2 boutons annexes en façade (Start et Select)
  • 1 bouton Analog de sélection analogique/logique (joystick/croix directionnelle) ; ce bouton a été retiré sur la DualShock 3.
  • 1 bouton marqué du logo PlayStation, au centre du contrôleur, permettant d'accéder à l'interface Cross Media Bar ou encore d'allumer et éteindre la console, à partir de la DualShock 3.
  • 4 boutons sur la tranche (L1, R1, L2, R2) (analogiques sur les DualShock 2 et 3), sur la DualShock 3, les boutons L2 et R2 ont été remplacés par des gâchettes dont l'amplitude permet un contrôle plus précis.
  • 2 boutons sous les joysticks analogiques (L3, R3)
  • 8 Flat Glassid Wheater (R, J2v.1.25)

Modèles[modifier | modifier le code]

DualShock[modifier | modifier le code]

DualShock (1997)

L'un des premiers jeux à tirer parti des capacités de vibrations de la DualShock est Gran Turismo (1997). La manette est compatible avec la PlayStation 2 et, via un adaptateur, avec la PlayStation 3. Ape Escape sorti sur PlayStation fut quant à lui le premier jeu à se jouer exclusivement avec les sticks analogiques de la Dualshock.

DualShock 2[modifier | modifier le code]

DualShock 2 (2000)

Le DualShock 2 est apparue en mars 2000 avec la PlayStation 2. Il constitue une évolution de la DualShock dont elle reprend l'ergonomie générale. Ses sticks analogiques et ses boutons proposent des degrés de sensibilité plus importants. Il est aussi plus léger et a été initialement proposé dans la couleur noire. La manette est compatible avec la première PlayStation ainsi qu'avec la PlayStation 3 (via un adaptateur).

DualShock 3[modifier | modifier le code]

DualShock 3 (2010)

Le DualShock 3, destinée à la PlayStation 3, hérite de toutes les fonctionnalités apportées par le modèle Sixaxis (2006), notamment la reconnaissance de mouvement, et implémente en plus la fonction vibration. La Dual Shock 3 possède les mêmes dimensions que la Sixaxis mais avec un poids légèrement supérieur (193 g au lieu de 138 g). Sony n'ayant pas prévu de batterie plus performante que celle de la Sixaxis, la batterie se vide plus vite lorsque la manette vibre, elle tient donc moins longtemps que la Sixaxis.

Un certain nombre de jeux sortis avant la commercialisation du DualShock 3 exploitent ses capacités vibratoires (parfois au gré d'une mise à jour)[2].

Le 22 septembre 2010, Sony a mis en vente en France des manettes colorées. Ainsi, en plus de la DualShock 3 noire vendue jusque là, la manette existe aussi en blanc, rouge, bleu et argenté[3]. Puis apparaissent d'autres coloris comme le Jungle Green, le Urban Camo, le Slate Gray, le rouge Grenat, bleu Azur.

DualShock 4[modifier | modifier le code]

DualShock 4 (2013)

La DualShock 4, dernier modèle de la manette pour la PS4 présenté le lors d'une conférence de Sony[4]. Dans la continuité des précédents modèles de la marque, elle comprend toutefois plusieurs ajouts dont l'inclusion d'un pavé tactile cliquable en son centre. Les boutons Select et Start disparaissent, remplacés par une touche Options permettant de lancer les jeux. L'ajout de la touche Share (« partager ») offre un accès immédiat aux fonctions sociales de la console. Avec notamment la possibilité de partager en streaming une partie en cours, les joueurs la visionnant pouvant alors aider le joueur[4].

Le design de la manette évolue légèrement, sa forme devient plus arrondie et ergonomique, ses joysticks analogiques restent convexes mais bénéficient d'un creusement, et les touches L2 et R2 sont repensées avec un forme concave destinée à offrir une meilleure prise en main. Sont également présents sur la manette, une prise casque ainsi qu'un haut-parleur[4].

Une barre lumineuse apparaît sur la tranche supérieure de la manette, permettant d'identifier facilement chaque joueur par une couleur différente (bleu, rouge, rose et vert) lors d'une partie en multijoueur[5]. Le dispositif peut également servir d'indicateur de santé pendant un jeu. La barre lumineuse est également compatible avec la double caméra PlayStation Eye, pouvant suivre avec précision les mouvements du joueur[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]