Sony Computer Entertainment

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sony entre sur le marché du jeu vidéo dès 1991 avec sa filiale d'édition et de distribution de jeux vidéo Sony Electronic Publishing, qui sera rebaptisée en 1993 en Sony Computer Entertainment, Inc. (SCEI) (en japonais : 株式会社ソニー・コンピュータエンタテインメント), filiale de Sony Corporation spécialisée dans l'industrie du jeu vidéo et fondée en 1993 à Tokyo, au Japon. La compagnie développe, produit et commercialise des consoles de jeu et des jeux vidéo. Le succès de la gamme PlayStation en fait l'un des principaux acteurs du marché.

Ken Kutaragi, considéré comme le créateur de la PlayStation, a présidé la compagnie jusqu'en 2007. Kaz Hirai lui a succédé pendant quatre année mais c'est actuellement Andrew House qui préside cette branche du groupe Sony[1]. SCEI est divisé en plusieurs filiales couvrant les principaux marchés : l'Asie avec SCE Japan et SCE Korea, l'Amérique du Nord avec SCE America, l'Europe et l'Océanie avec SCE Europe.

Consoles de salon[modifier | modifier le code]

PlayStation[modifier | modifier le code]

La console PlayStation.
Article détaillé : PlayStation.

La PlayStation est la première console de la Sony Computer Entertainment. Lancée en 1994 au Japon et en 1995 en Amérique du Nord et en Europe, cette console de cinquième génération s'est imposé sur le marché devant ses principales concurrentes de Nintendo et de Sega. Avec plus de 100 millions d'unités produites[2], c'est l'un des plus importants succès de l'histoire des consoles de jeux vidéo. La PlayStation, qui utilise le format CD-ROM, a participé à la généralisation de la 3D dans les jeux vidéo et à la démocratisation de ce loisir. Une version relookée de la console, la PSone, est sortie en 2000.

PlayStation 2[modifier | modifier le code]

Article détaillé : PlayStation 2.

La PlayStation 2 (PS2) est une console de sixième génération lancée en 2000. Elle connut un succès encore plus fulgurant que son aînée, avec plus de 150 millions d'unités vendues à travers le monde[2], ce qui en fait la console de salon la plus vendue de l'histoire du jeu vidéo. La PlayStation 2 utilise le support DVD-ROM et fait office de lecteur de DVD. Réputée difficile à programmer, la PlayStation 2 propose pourtant une vaste ludothèque. Une version compacte de la PS2 est sortie en 2004.

La PSX est une déclinaison de la console qui fait office de graveur DVD, de tuner TV et de magnétoscope numérique grâce à un disque dur intégré (160 GB ou 250GB) avec fonction RVP. Le centre multimédia peut se connecter à la PSP. Commercialisé en décembre 2003 au Japon, il s'agit d'un système haut de gamme[3]. Ses ventes sont restées confidentielles et le système n'a pas été commercialisés en dehors de l'archipel nippon.

PlayStation 3[modifier | modifier le code]

Article détaillé : PlayStation 3.

La PlayStation 3 (PS3) est une console de septième génération lancée en 2006 au Japon et en Amérique du Nord, puis en 2007 en Europe. Conçu comme un système de divertissement numérique, c'est le premier système à être équipé en série du lecteur haute définition Blu-ray, elle possède aussi un disque dur. Elle possède de nombreuses autres caractéristiques, telles que la possibilité de lire de multiples formats vidéos et musicaux et permet aussi une visualisation de photographies transférées au préalable. Elle est compatible avec les jeux PlayStation et pour le modèle 60 GB avec les jeux PlayStation 2. Elle propose un service en ligne, le PlayStation Network, plus étoffé que son aînée. Réputée difficile à programmer, la PS3 intègre le processeur central Cell[4] et le processeur graphique RSX[5].

Cette console connaîtra des débuts difficiles dans sa commercialisation et restera longtemps moins vendue que ses deux concurrentes (Wii et Xbox 360). Néanmoins son succès grandissant au fil des années (grâce à des baisses de prix et l'arrivée de nouvelles exclusivités) lui permettra de finalement se vendre à plus de 80 millions d'exemplaires et d'ainsi dépasser sa rivale de chez Microsoft[6]

PlayStation 4[modifier | modifier le code]

Article détaillé : PlayStation 4.

La PlayStation 4 (PS4) est une console de huitième génération annoncée le 20 février 2013[7] et présentée à l'E3 2013[8]. La console a été lancé le 15 novembre aux États-Unis et le 29 novembre en Europe[9]. Elle est conçue sur la base des générations PlayStation précédentes, proposant un véritable centre de divertissement numérique (Jeux/Blu-Ray/Films/3D/Musiques) toujours équipée d'un lecteur Blu-Ray et d'un disque dur. Contrairement à son aînée, elle est connue au près des développeurs comme la console la plus simple à programmer de sa génération. L'accent est misé sur la puissance et la fiabilité de la console ainsi que sur sa nouvelle manette, la DualShock 4, qui signe une réelle différence par rapport aux manettes des génération précédentes.

C'est la console la plus vendue en pré-commande et Day-One de tout les temps avec un score de 1 million de ventes en 24 heures aux États-Unis et au Canada seulement, étant lancées plus tard dans les pays européens et asiatiques, réussissant d'entrée de jeux à dépasser sa rivale principale, la Xbox One.

Consoles portables[modifier | modifier le code]

PocketStation[modifier | modifier le code]

PocketStation.
Article détaillé : PocketStation.

La PocketStation est une console de jeux vidéo miniature mise en vente en décembre 1998, seulement au Japon. Elle fait office d'accessoire pour la PlayStation, à l'instar de la VMU de Sega pour la Dreamcast. Les jeux compatibles peuvent être téléchargés sur l'appareil une fois connecté à la fente de carte mémoire de console (mais aussi aux bases infrarouges situées dans plusieurs magasins de jeux vidéo). Le multijoueur était possible grâce à une connexion infrarouge. Le logiciel Tamagotchi était disponible pour le téléchargement dans les magasins de jeux vidéo.

PlayStation Portable[modifier | modifier le code]

PlayStation Portable
Article détaillé : PlayStation Portable.

Après ses différents succès sur le marché des consoles de salon, Sony a décidé de se lancer sur le marché des consoles portables avec la PlayStation Portable, ou PSP. La console fut dévoilée en mai 2004 à l'occasion de l'Electronic Entertainment Expo et fut lancée en 2004 au Japon et en 2005 en Amérique du Nord et en Europe. La PlayStation Portable est conçue comme une plate-forme de divertissement portable permettant de jouer mais aussi de lire des vidéos, d'écouter de la musique, visualiser des photos numériques ou encore naviguer sur internet. A la place des traditionnelles cartouches, la PSP emploie un format propriétaire appelé Universal Media Disc (UMD). L'appareil est aussi compatible avec les Memory Stick, des cartes mémoires qui permettent de sauvegarder et transférer le contenu multimédia entre la PSP et d'autres appareils numériques. La PlayStation Portable est également compatible avec la PlayStation 3.

PlayStation Vita[modifier | modifier le code]

PlayStation Vita
Article détaillé : PlayStation Vita.

La PlayStation Vita est une console portable de Sony qui est commercialisée à la fin de l'année 2011 au Japon et en février 2012 en Europe. Elle est dotée d'un écran tactile 5" OLED, de deux joysticks, d'un pavé tactile à l'arrière et d'un système Wi-Fi, et ou 3G/GPS.

Linux[modifier | modifier le code]

En 2002, Sony a commercialisé son premier système d'exploitation pour une console de jeux vidéo, à la suite de l'expérience acquise avec le Net Yaroze. Le kit transforme la PlayStation 2 en un ordinateur à part entière fonctionnant sous Linux. Le mélange de matériel et de logiciel coûte environ 175 dollars canadiens au lancement.

La PlayStation 3 peut recevoir le système d'exploitation Linux via la distribution Yellow Dog Linux, disponible en téléchargement dans sa version 5.0. Il est prévu que d'autres distributions telles que Ubuntu, Fedora ou Debian soient proposées en version compatible PS3. Depuis le 1er avril 2010, la mise à jour 3.21, la fonction other-os est retirée des consoles modèles FAT (les modèles slim étant déjà amputés de cette fonction).

Le système d'exploitation de la PSP fonctionne avec un système Linux embarqué personnalisé[réf. nécessaire]. En novembre 2005, Sony a créé l'Alliance Linux avec IBM et Philips.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Sony Computer Entertainment développe et/ou édite de nombreux jeux vidéo dans quasiment tous les genres existants; soit par le biais de studios de développement internes, soit au gré d'association avec des studios indépendants. Parmi les créateurs de jeux les plus connus travaillant pour la firme, il y a Kazunori Yamauchi, Fumito Ueda, David Jaffe ou encore Keiichiro Toyama.

Franchises propriétaires[modifier | modifier le code]

Les franchises Gran Turismo, God of War, Uncharted font partie des plus importants succès populaires de la compagnie. Ico, Shadow of the Colossus et PaRappa the Rapper comptent parmi les plus jolies réussites critiques.

Studio de développement[modifier | modifier le code]

Siège de Sony Computer Entertainment à Tokyo.

L'arrivée de Sony Computer Entertainment sur le marché s'est accompagné d'une importante politique de création de studios de développement, comme avec Polyphony Digital en 1998, et de rachat, comme avec l'éditeur anglais Psygnosis en 1993.

À partir du 1er septembre 2005, l'ensemble des studios de développement de la compagnie ont été regroupés derrière la bannière de SCE Worldwide Studios (SCE WWS). SCE WWS est responsable de la gestion créative, technique et stratégique de l'ensemble des développements logiciels du groupe. Ce choix stratégique a pour but de renforcer, coordonner et étendre les activités de développement, en maîtrisant davantage les coûts de développement et en accélérant le processus de création[10], notamment en partageant la technologie et les méthodes de production. Au total, SCE WWS comprend 2500 salariés sur une quinzaine de sites différents, principalement au Japon, aux États-Unis, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas[11]. SCE WWS était présidé par Phil Harrison jusqu'à sa démission en février 2008. Kazuo Hirai lui a succédé à titre temporaire avant d'être remplacé par Shuhei Yoshida, autre vétéran de chez SCEA[12],[13].

Studios internes[modifier | modifier le code]

Studios associés[modifier | modifier le code]

Studios disparus[modifier | modifier le code]

Prise de capitaux dans des entreprises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.jeuxactu.com/article-53510-sony-changement-de-presidence.html
  2. a et b Business Data, Sony Computer Entertainment, consulté le 4 septembre 2007.
  3. Le prix de la PSX est environ de 825 dollars canadiens.
  4. Le Cell a été développé conjointement par IBM, Toshiba et Sony
  5. Le RSX a été développé par Nvidia et Sony.
  6. « VGChartz : Platform Totals »
  7. « Conférence de présentation de la PlayStation 4 », sur http://www.lesnumeriques.com/ (consulté le 21 février 2013)
  8. « Présentation de la PS4 à l'E3 2013 »
  9. « PS4: la sate de sortie », sur http://www.gamekult.com/
  10. Sony regroupe ses studios, Gamekult, 14 septembre 2005.
  11. (en) Sony Reveals Evolution/BigBig Acquisition Details, Gamasutra, 20 septembre 2007.
  12. (en) SCE Worldwide Studios President Phil Harrison Resigns, Sony Computer Entertainment, 25 février 2008.
  13. (en) Shuhei Yoshida appointment - Press Release, GamesIndustry.biz
  14. (en) Shareholder information, Square Enix Holdings, 31 mars 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]