Halo: Combat Evolved

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fairytale bookmark silver light.png Vous lisez un « bon article ».
Halo
Combat Evolved
Image illustrative de l'article Halo: Combat Evolved

Éditeur Microsoft Game Studios
Développeur Xbox Bungie Software
Windows Gearbox Software
Mac OS X MacSoft Games
Xbox 360343 Industries
Concepteur Jason Jones
Musique Martin O'Donnell
Michael Salvatori

Date de sortie
Xbox[1]

Icons-flag-jp.png 24 avril 2002
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 15 novembre 2001
Icons-flag-eu.png 14 mars 2002

Windows[2]

Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 30 septembre 2003
Icons-flag-eu.png 10 octobre 2003

Mac OS X[3]

Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 3 décembre 2003

Xbox 360[4]

Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 15 novembre 2011

Genre Jeu de tir subjectif
Mode de jeu Un ou deux joueurs en coopération, un à seize en multijoueur.
Plate-forme
Ordinateur(s)
Console(s)
Média DVD
Contrôle Manette
Clavier

Moteur Halo Engine

Halo: Combat Evolved est un jeu vidéo de tir subjectif (ou FPS) développé par Bungie et publié par Microsoft Game Studios. Il s'agit du premier épisode de la série Halo. Il est sorti en même temps que la console Xbox, le 15 novembre 2001 aux États-Unis et le 14 mars 2002 en Europe. Avec plus de cinq millions d'exemplaires vendus dans le monde le 9 novembre 2005, Halo est considéré comme un succès mondial, applaudi par les critiques et recevant de nombreuses récompenses.

L'histoire se déroule au XXVIe siècle. Un vaisseau de guerre humain tombe sur une structure inconnue du nom de Halo en tentant d'échapper à une armada covenant. Le joueur incarne un super-soldat — le Master Chief (Adjudant) du nom de spartan-117 — et est accompagné par Cortana, une intelligence artificielle intégrée à l'interface neurale du spartan. Son scénario, considéré comme « très prenant », a été adapté et développé dans des livres.

Microsoft a sorti des versions pour Windows et Mac OS en 2003, et le jeu a été réédité en HD : Halo: Combat Evolved Anniversary sorti en novembre 2011 ainsi qu'une préquelle, Halo: Reach, sortie le 14 septembre 2010. En outre, le jeu est ressorti en version originale en téléchargement sur le marché de la Xbox 360.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Étant un jeu de tir subjectif, Halo: Combat Evolved a un système de jeu fondamentalement similaire aux autres jeux de ce type, adoptant la vue des yeux du personnage principal dans un environnement en trois dimensions. Le joueur peut se déplacer et regarder tout autour de lui[5]. Le jeu comprend des véhicules, allant du 4x4 au tank en passant par des véhicules aliens terrestres et aériens. Le jeu passe en vue à la troisième personne lorsque le joueur utilise un véhicule en tant que conducteur ou tireur tandis qu'il conserve la vue à la première personne lorsqu'il est passager[6].

L'affichage tête haute de Halo: Combat Evolved.

Le personnage est équipé d'un bouclier énergétique absorbant les dommages en complément d'une barre de vie. Ce bouclier apparaît comme une barre bleue en haut à droite de l'écran. Lorsque celui-ci est épuisé, le joueur est très vulnérable et les dégâts impactent alors directement sa vie[7]. Le bouclier se recharge si aucun dommage ne survient pendant quelques instants[8].

La plupart de l’arsenal d'armes de Halo est issu de la science-fiction. Le jeu a été remarqué pour le caractère unique de chacune des armes, qui permet de faire un choix adapté à chaque type de scénario[9]. Par exemple, les armes plasma ont besoin de temps pour refroidir lorsque le joueur tire trop rapidement, mais n'ont pas besoin d'être rechargées. Au contraire, les armes à feu conventionnelles ne peuvent surchauffer mais ont un besoin régulier de munitions. Le joueur ne peut transporter que deux armes à la fois[10].

Halo se distingue des conventions du jeu de tir subjectif en permettant au joueur de tirer des grenades et frapper sans ranger l'arme qu'il porte[8]. Toutes les armes peuvent être utilisées pour matraquer les ennemis[8]. Le Spartan John-117 peut porter sur lui jusqu'à huit grenades ; quatre à fragmentation et quatre plasma[11]. Les deux types de grenades diffèrent ; la fragmentation rebondit et explose rapidement[12], tandis que la grenade plasma adhère aux cibles avant d'exploser[13].

Combattants[modifier | modifier le code]

La principale force ennemie du jeu est le Covenant, un groupe d'extraterrestres de diverses origines, rassemblés par leur croyance en une religion similaire. Leurs forces incluent les Élites, des combattants protégés par un bouclier énergétique similaire à celui du joueur, les Grunts, qui sont des petites créatures lâches généralement dirigées par un Élite. À leurs côtés se trouvent les Jackals, qui portent des boucliers énergétiques sur leurs bras, ainsi que les Hunters qui sont de puissantes créatures équipées d'une armure couvrant la majorité de leur corps[14].

La seconde force ennemie est le Parasite qui est une forme de vie extraterrestre parasitaire apparaissant sous trois variantes[15]. La forme originelle du Parasite est la forme « Infection ». Elle est fragile et ne fait subir que des dégâts légers mais voyage souvent par groupes d'une douzaine d'individus. La seconde variante est le « Parasite combattant » qui résulte de la transformation d'humains ou d’Élites par la forme originelle. La dernière forme est une variation du Parasite combattant inutilisée ou âgée, elle sert d'incubateur pour des nouveaux parasites de type « Infection ». La forme incubatrice explose et libère ces parasites lorsqu'elle se trouve près d'une victime potentielle.

Les Sentinels sont quant à eux des drones robotiques combattant toutes les forces en présence. Ils ont été conçus par la race éteinte des Forerunners afin de combattre le Parasite[15].

L'intelligence artificielle dans Halo a reçu un accueil très favorable du public et des médias[16]. Les ennemis se mettent à couvert, et utilisent selon la situation des grenades ou tirs de suppression[9]. Certains ennemis battent en retraite lorsque leur supérieur est tué[17]. Le joueur est souvent aidé par les Marines du Commandement Spatial des Nations Unies (CSNU) qui offrent un support au sol[9].

Multijoueur[modifier | modifier le code]

Le jeu étant sorti avant le Xbox Live, aucun mode de jeu multijoueur en ligne n'est officiellement lié au jeu[18]. Le jeu utilise toutefois un système de jeu en réseau local ou un système de liaison entre console, permettant des parties jusqu'à 16 joueurs. Il s'agit d'une première pour un jeu sur console à l'époque, mais ce système de jeu est considéré comme peu pratique[9],[19]. Le système multijoueur d'Halo ne comporte pas d'intelligence artificielle ennemie, une LAN est nécessaire pour atteindre 16 joueurs. Cinq modes de jeu sont disponibles ainsi que la possibilité de jouer la campagne en coopération à deux joueurs[5]. La richesse du mode multijoueur lui permet d'être considéré comme un excellent jeu multijoueur[6],[20],[21].

Les versions Windows et Macintosh permettent des parties sur internet jusqu'à 16 joueurs et comprennent des environnements non présentes sur la version Xbox[22]. Le 15 mars 2004, Gearbox Software sort Halo: Custom Edition pour Windows, permettant aux joueurs de personnaliser les cartes et les modes de jeu en ligne[23].

Armes[modifier | modifier le code]

L'arsenal du jeu est composé d'armes humaines et d'armes covenant, issues de la science-fiction. Le joueur peut utiliser toutes les armes mais ne peut en porter que deux à la fois. En plus des armes, il existe deux types de grenades : les grenades à fragmentation humaines[24] et les grenades Covenant, constitués de plasma[25].

Trame[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Halo: Combat Evolved prend place dans l'univers de fiction créé par Bungie pour le jeu. D'après l'histoire, la surpopulation de la Terre et la découverte du voyage supraluminique ont permis à la race humaine de coloniser d'autres planètes. Une des colonies militaires, Reach, héberge le Projet Spartan, destiné à créer une armée de super-soldats génétiquement modifiés[8]. Vingt-sept ans avant le début du jeu, une race extraterrestre technologiquement plus avancée que les humains, commence à attaquer des colonies humaines. Les Covenants déclarent la guerre à l'humanité au nom de leurs dieux. Le commandement spatial des Nations unies (en anglais, United Nations Space Command) enchaîne les défaites, et les Spartans sont trop peu nombreux pour inverser le cours de la guerre[8].

Reach, la planète d'entraînement des spartans est attaquée et tombe entre les mains des Covenants[8]. Le vaisseau spatial Pillar of Autumn parvient à s'échapper avec un spartan à son bord. Le jeu débute sur l'arrivée du vaisseau près d'une structure inconnue appelée Halo, suivi par les vaisseaux ennemis qu'il avait tenté de semer[8]. Cette structure est un anneau habitable, de plus de 10 000 kilomètres de diamètre[26].

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des personnages de Halo.

Le joueur incarne le personnage principal, le Spartan John-117[27], un des super-soldats du projet SPARTAN-II. Aux côtés du Spartan, l'intelligence artificielle du Pillar of Autumn, Cortana, accompagne l'adjudant par le biais d'un implant neural dans l'armure du soldat. Le capitaine du vaisseau, Jacob Keyes, joue aussi un rôle important durant le jeu. On trouve enfin 343 Guilty Spark, qui est une intelligence artificielle excentrique, responsable de la maintenance d'Halo[28].

Scénario[modifier | modifier le code]

Débutant immédiatement après les évènements de Halo: Reach, le jeu commence avec la sortie du Pillar of Autumn de l'hyperespace près d'un mystérieux anneau, appelé Halo par les ennemis du jeu, les Covenants[29]. Une flotte covenant attaque et endommage le Pillar of Autumn. Le capitaine Keyes lance le protocole Cole, destiné à empêcher les ennemis de découvrir la position de la Terre. Tandis que le capitaine tente de poser le vaisseau sur Halo, le Masterchief et Cortana parviennent à s'échapper mais s'écrasent sur l'anneau.

Le capitaine survit à l'atterrissage catastrophe du vaisseau mais est capturé par les Covenants[30]. Durant les niveaux deux et trois, le spartan et Cortana rassemblent des survivants et viennent en secours au capitaine, emprisonné à bord du vaisseau alien Truth and Reconciliation. Une fois sauvé, le capitaine ordonne d'attaquer l'ennemi et de découvrir son objectif. Le spartan et Cortana atteignent la salle de contrôle. En parallèle, les Covenants libèrent par accident les Floods, une forme de parasite alien capable de s'étendre en infectant d'autres formes de vie. Le capitaine Keyes est victime des Floods durant une mission. Avec la libération des Floods, l'intelligence artificielle de la structure, 343 Guilty Spark, recrute le spartan afin de retrouver l'« Index » pour activer Halo et détruire l'infection[30].

Le spartan retrouve et s'apprête à activer Halo grâce à l'index lorsque Cortana l'en empêche. Elle lui indique avoir découvert que l'anneau est en fait une arme anéantissant toute forme de vie dans la galaxie, empêchant donc l'expansion du parasite[30].

Le spartan et Cortana décident de détruire Halo afin d'empêcher son activation. En combattant les parasites ainsi que les Sentinels de 343 Guilty Spark, Cortana découvre que le meilleur moyen de détruire l'anneau est de faire exploser le Pillar of Autumn. Toutefois, il est nécessaire d'avoir l'autorisation du capitaine Keyes pour activer l'autodestruction du vaisseau, ce qui les force à retourner sur le vaisseau Truth and Reconciliation, dorénavant infecté par les Floods[30]. Arrivés sur place, ils retrouvent le capitaine infecté de manière irréversible par les Floods. Ils lui prennent donc son implant neural et retournent sur le Pillar of Autumn. Ils activent le compte à rebours, mais celui-ci se voit stoppé par 343 Guilty Spark. Le spartan fait donc exploser les réacteurs du vaisseau, ce qui entraîne la destruction de l'anneau ; il parvient à échapper avec Cortana à l'explosion à bord d'un chasseur spatial[30].

Développement[modifier | modifier le code]

Martin O'Donnell, le compositeur de la musique originale, à New York.

Le 21 juillet 1999, durant la Macworld Conference & Expo, Steve Jobs annonce que Halo sortira simultanément sur Mac OS et Windows[31]. Avant l'annonce au public, la presse spécialisée en jeu vidéo a eu le privilège de découvrir le jeu lors de l'E3 1999[32], et a été subjuguée[31],[32]. Bungie annonce plus tard que le jeu devait au départ être un jeu de stratégie en temps réel, basé dans l'univers du jeu Myth[33].

Durant l'E3 2000, la première bande-annonce du jeu est bien accueillie[34]. La version présentée est très différente de la version dévoilée à la presse auparavant, montrant le changement majeur dans le développement du jeu[35]. Le jeu est à présent un jeu de tir à la troisième personne dans lequel un vaisseau spatial s'écrase sur un mystérieux anneau en orbite autour d'une étoile. Les premières versions montrent les Covenants comme des pilleurs, d'où le déclenchement d'une guerre avec les humains. Ces derniers n'étant pas capable de lutter contre le niveau technologique des extraterrestres, se lancent dans une guérilla[36]. Cette version du jeu comprenait une faune spécifique, abandonné par la suite en raison des difficultés au niveau du design et de l'arrivée des Floods[37].

Comme des rumeurs le laissaient entendre[38], Microsoft annonce l'acquisition de Bungie Studios le 19 juin 2000[39]. Halo devient alors un jeu exclusif pour la console Xbox de Microsoft, et Bungie réécrit entièrement le jeu, le transformant en un jeu de tir à la première personne[40]. Un des éléments essentiels du jeu, le multijoueur en ligne, disparaît finalement, le Xbox Live n'étant pas en service à la sortie de Halo. Alors que la démonstration jouable du jeu au Gamestock 2001 est bien accueillie[41], les critiques sont plus mitigées lors de la démonstration à l'E3 2001[42],[43]. Le jeu sort en même temps que la Xbox en Amérique du Nord, le 15 novembre 2001[44] ; le sous-titre Combat Evolved est un ajout du département marketing de Microsoft, qui pense que Halo seul n'est pas assez descriptif pour être compétitif face aux autres jeux de type militaire[45].

Le 12 juillet 2002, une version Windows de Halo est annoncée par Gearbox Software comme étant en développement[46]. Sa présentation à l'E3 2003 reçoit un accueil positif de la part de la plupart des critiques, dont GameSpy[47] et GameSpot[48]. IGN pour sa part, dénonce une version tardive et trop peu ambitieuse[49]. Cette version sort le 30 septembre 2003[50] et inclut une version multijoueur en ligne[22],[51]. Une version pour Mac OS X sort le 11 décembre 2003[52]. Dès le 4 décembre 2007, le jeu est disponible en téléchargement sur le marché de la Xbox 360 pour 1200 points Microsoft[53].

Musique[modifier | modifier le code]

La bande-originale de Halo a été créée par Martin O'Donnell et a reçu de nombreux éloges venant de critiques reconnus[54]. O'Donnell a indiqué que son but était d'apporter « un sentiment d'importance, un poids et un sens de l'ancien »[55].

O'Donnell a travaillé avec les designers des niveaux afin qu'ils lui indiquent ce que doit ressentir le joueur dans chacun des niveaux[54]. La musique ne devait pas être présente en continu car « elle perdrait de son impact »[56].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse papier
Média Note
Edge (GB) (Xbox) 10/10[21]
Presse numérique
Média Note
Eurogamer (GB) (Xbox) 8/10[57]
Gamekult (FR) (Xbox) 9/10[58]
GameSpot (US) (Xbox) 9,5/10[59],
(PC) 9,7/10[60]
IGN (US) (Xbox) 9,7/10[6]
(Editor's Choice & Game of the Year 2001)
Jeuxvideo.com (FR) (PC) 14/20[61]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings (Xbox) 95,58 %[62],
(PC) 86,38 %[63]
Metacritic (Xbox) 97/100[44],
(PC) 83/100[50]

À sa sortie, Halo bat des records de ventes avec un million de jeux vendus le 8 avril 2002. Ce chiffre a été atteint plus rapidement qu'aucun autre jeu de l'histoire des consoles de sixième génération[64]. Durant les deux mois suivant sa sortie, le jeu se vend avec 50 % des consoles Xbox[65]. Le 14 juillet 2003, le jeu atteint les trois millions d'exemplaires vendus dans le monde[66],[67], et atteint les quatre millions le 28 janvier 2004[68]. Le 9 novembre 2005, Halo dépasse les cinq millions d'exemplaires au niveau mondial[69].

En termes d'avis global, le jeu a reçu un score de 97 % sur Metacritic[44] et 95,58 % sur GameRankings[62], sites webs collectant les notes attribuées dans les critiques sur Internet. Le magazine Edge désigne le jeu comme « le plus important jeu de lancement pour une console »[21]. GameSpot présente Halo comme « un des meilleurs jeux de tirs, toute plateforme confondue » et insiste sur la qualité de la campagne[9]. IGN fait le même constat et présente Halo comme étant un jeu à ne pas manquer[6] notamment de par la variété des armes, le rôle des véhicules[52],[6], et l'intelligence artificielle des ennemis[52],[21].

Le jeu reçoit plusieurs récompenses dont celui de « Jeu de l'année » par Electronic Gaming Monthly, Edge et IGN[70],[71]. La British Academy of Film and Television Arts nomme Halo comme « Meilleur jeu sur console », et le magazine Rolling Stone lui décerne le titre de la « Meilleur bande originale ». Selon Xbox.com, le jeu reçoit un total de 48 récompenses[71].

Bien que Halo ait reçu un accueil largement positif, des critiques se sont portés sur le level design. GameSpy a critiqué la ressemblance trop forte entre les différentes salles de contrôle ainsi que la composition des groupes d'ennemis très similaires le long du jeu[7]. Eurogamer conclut que le jeu est constitué de deux grandes parties. La première est « rapide, excitante, a un design magnifique et est ponctué de surprises ». La seconde partie est « constituée d'intrigues scénaristiques et de fantastiques cinématiques mais est abaissée par un décor beaucoup trop répétitif »[57].

Halo sort avec le lancement du Xbox Live, et l'absence de jeu en ligne et de bot a été largement critiqué par GameSpy[7]. En 2003, GameSpy inclut Halo dans son « Top 25 des jeux les plus surévalués de tous les temps »[72].

La version PC de Halo a entraîné des réactions plus mitigées et a reçu un score de 83/100 sur Metacritic[50]. Pour autant, GameSpot indique qu'il s'agit d'un « vrai classique » et lui octroie le note de 9/10[51]. IGN lui donne 8,2/10, mais pointe du doigt le manque d'originalité du jeu par rapport à la version Xbox[22]. Eurogamer surnomme ce jeu « l'opportunité manquée », mais indique toutefois que le mode multijoueur est un grand plus pour les vétérans d'Halo[73].

Héritage[modifier | modifier le code]

Selon Gamespot, les nombreuses innovations apportées par Halo ont depuis été empruntées par de nombreux autres jeux[74]. Le jeu est souvent cité comme la principale raison du succès de la Xbox[75],[76]. Le concepteur de jeux Theodore Beale (alias Vox Day) estime que Halo a insufflé un nouvel élan et une tendance durable aux jeux de tir à la première personne sur console[77]. En juillet 2006, le magazine Next Generation publie un article estimant que Halo est, au XXIe siècle, le second plus gros générateur de revenus dans les jeux vidéo aux États-Unis, juste derrière Grand Theft Auto: Vice City[78]. La popularité du jeu est telle qu'on parle à présent d'un « clone d'Halo » pour désigner un jeu similaire[79],[80],[81]. Le moteur de Halo a été utilisé pour le jeu Stubbs the Zombie in Rebel Without a Pulse[82].

Halo a été joué dans des ligues des sports électroniques telles que la Major League Gaming et la World Cyber Games[83],[84]. En tant que machinima, le moteur du jeu a été utilisé comme base pour les web-série telles que Red vs. Blue.

La suite du jeu, Halo 2, s'est vendu à 2,38 millions d'exemplaires (soit plus de 125 millions de US$) dès le jour de sa sortie[85], remportant le prix du produit médiatique le plus rapidement vendu dans l'histoire des États-Unis[86]. Trois ans plus tard, Halo 3 récidive et s'empare du record avec plus de 170 millions de dollars de vente dès sa sortie[87].

Adaptations[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

L'histoire entourant Halo: Combat Evolved a été adapté en livres, le premier étant Halo : La Chute de Reach, une préquelle. Publié en octobre 2001, ce roman a été écrit par Eric Nylund[71] et est devenu un best-seller avec près de 200 000 exemplaires vendus[88]. Le roman suivant, Halo : Les Floods, prend directement place dans Halo: Combat Evolved ; il ne décrit pas uniquement le point de vue du Master Chief mais aussi celui des autres personnages, notamment les marines. Écrit par William Dietz, ce roman a été listé par le Sites Weekly comme best-seller durant le mois de mai 2003[89]. Mais c'est à nouveau Eric Nylund qui s'est chargé de l'écriture du troisième roman, Halo : Opération First Strike, qui se déroule entre les évènements de Halo: Combat Evolved et ceux de Halo 2. Il a été publié en décembre 2003[90].

Les romans suivants, Halo: Ghosts of Onyx (écrit par Eric Nylund et paru en octobre 2006 aux États-Unis)[91] et Halo: Contact Harvest (écrit par Joseph Staten), prolongent l'histoire d'Halo par des récits inédits.

Halo Graphic Novel est une autre adaptation écrite d'Halo. Il s'agit d'une collection de quatre nouvelles éditées par Marvel Comics en 2006[92]. Cette adaptation est divisée en quatre récits :

  • « Le dernier voyage de l’Infinite Succor » (« The Last Voyage of the Infinite Succor ») - Lee Hammock et Simon Bisley ;
  • « Test d'armure » (« Armor Testing ») - Jay Faerber, W. Andrew Robinson et Ed Lee ;
  • « La quarantaine » (« Breaking Quarantine ») - Tsutomu Nihei ;
  • « Les derniers jours de New Mombasa » (« Second Sunrise over New Mombasa ») - Brett Lewis et Jean "Mœbius" Giraud[93].

Bungie Studios considère toutes ces adaptations comme des canons[94]. Par la suite, Marvel édite Halo: Uprising, une série de comic books écrits par Brian Michael Bendis et illustrés par Alex Maleev. Le premier numéro est publié en octobre 2007.

Halo: Combat Evolved Anniversary[modifier | modifier le code]

Une réédition haute définition de Halo: Combat Evolved a été développé par la société 343 Industries avec la collaboration de Certain Affinity et Saber Interactive pour la console Xbox 360[4]. Il sort pour les 10 ans du premier épisode, le 15 novembre 2011.

Le jeu est basé sur le moteur graphique d'Halo Reach mais a été amélioré. Il est ainsi possible de basculer de l'affichage haute définition aux graphismes originaux. Cette version se voit également remastérisée au niveau sonore, les musiques sont orchestrées par la Skywalker Symphony Orchestra. L'intelligence artificielle reste quant à elle identique.

La campagne originale est jouable en ligne en coopération. En ce qui concerne le multijoueur, sept cartes issues des deux premiers Halo sont disponibles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jeu Halo : Combat Evolved », sur www.xboxlive.fr
  2. (en) « Halo: Combat Evolved - PC - IGN », sur http://pc.ign.com
  3. (en) « Halo: Combat Evolved box for Macintosh », sur www.gamefaqs.com
  4. a et b « “HALO: COMBAT EVOLVED ANNIVERSARY” - CELEBRE LES 10 ANS DE LA SAGA LEGENDAIRE », sur www.microsoft.com,‎ 15 novembre 2011
  5. a et b (en) « Frequently Asked Questions about Halo: Gameplay » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Halo.Bungie.Org. Consulté le 6 septembre 2006
  6. a, b, c, d et e (en) « Halo: Combat Evolved review at IGN », sur IGN,‎ 9 novembre 2001
  7. a, b et c (en) « Gamespy: Halo », sur xbox.gamespy.com,‎ 15 novembre 2001
  8. a, b, c, d, e, f et g Halo: Combat Evolved Manuel de jeu
  9. a, b, c, d et e (en) « Halo: Combat Evolved review at GameSpot », sur GameSpot,‎ 9 novembre 2001
  10. (en) « Halo: Combat Evolved review at Gameplanet », sur Gameplanet,‎ 16 octobre 2002
  11. (en) « Halo: Combat Evolved », sur Neoseeker
  12. (en) « Human Weapons Intro », sur Bungie.net
  13. (en) « Covenant Weapons Intro », sur Bungie.net
  14. (en) « The GameSpot Guide to Halo: Combat Evolved -- The Covenant », sur GameSpot,‎ 17 octobre 2003
  15. a et b (en) « The GameSpot Guide to Halo: Combat Evolved -- The Flood », sur GameSpot,‎ 17 octobre 2003 Requires GameSpot registration.
  16. (en) « Halo Review (Xbox) », sur TeamXbox,‎ 9 novembre 2001
  17. (en) « Halo: Combat Evolved review at TalkXbox », sur TalkXbox,‎ 13 octobre 2003 (consulté le 6 septembre 2006)
  18. (en)« Halo : FAQInfo : FAQs », sur Bungie,‎ 7 septembre 2006
  19. (en) Mike Laidlaw, « Halo Xbox review »,‎ 22 novembre 2001
  20. (en) Sanders, Shawn, « Halo: Combat Evolved review for the XBOX », sur www.gamerevolution.com,‎ 1er novembre 2001
  21. a, b, c et d (en) « Halo: Combat Evolved », sur Edge,‎ 29 novembre 2001
  22. a, b et c (en) IGN, « Halo: Combat Evolved Review - PC Review »,‎ 27 septembre 2003
  23. (en) « Halo: Custom Edition - PC », sur IGN
  24. (en) Intro sur les armes humaines
  25. (en) Intro sur les armes Covenantes
  26. (en) Claude Errera, « Interview with Matt Soell », sur www.bungie.org,‎ 10 janvier 2000
  27. « Halo, les 10 ans », sur www.gameblog.fr,‎ 15 décembre 2011
  28. « Halo, les 10 ans », sur www.halo.fr,‎ 24 octobre 2011
  29. « Gamekyo : Blog : Halo - Combat Evolved », sur www.gamekyo.com,‎ 17 octobre 2009
  30. a, b, c, d et e « Le mode campagne d'Halo: Combat Evolved » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur http://halo.goldzoneweb.info
  31. a et b (en) Vincent Lopez, « Heavenly Halo Announced from Bungie », sur pc.ign.com,‎ 21 juillet 1999
  32. a et b (en) Daniel Morris, « Your first look at... Halo »,‎ Octobre 1999
  33. (en) « Inside Bungie: History », sur ww.bungie.net
  34. (en) Stephen Heaslip, « Blue's News Best of E3 2000 »,‎ 15 juin 2000
  35. (en) « Frequently Asked Questions about Halo: Media » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 7 septembre 2006
  36. (en) Hiatt, Jesse, « Games That Will Change Gaming », Computer Gaming World,‎ Novembre 1999 (consulté le 31 août 2006)
  37. (en) Bungie, « One Million Years B.X. (Before Xbox) »,‎ 9 avril 2004 (consulté le 7 septembre 2006)
  38. (en) IGN, « Rumors, Rumors Everywhere, but None to Drink »,‎ 15 juin 2000
  39. (en) « Microsoft to Acquire Bungie Software », sur Microsoft,‎ 19 juin 2000
  40. (en) Dale Weir, « Halo (Xbox) Preview » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 14 avril 2001, sur GameCritics.com
  41. (en) Lopez, Vincent, « Playable Halo at GameStock », sur IGN,‎ 4 mars 2001
  42. (en) Wojnarowicz, Jakub; Colayco, Bob, « 2001 E3 Part 1 », sur FiringSquad,‎ 18 mai 2001
  43. Nihei, Wes, « A World Apart »,‎ Mai 1999, p. 42
  44. a, b et c Metacritic, « Halo: Combat Evolved for Xbox »
  45. (en) « 2001: A Space Odyssey », Edge, no 215,‎ 2010, p. 86 :

    « Jaime Griesemer: At the time, Microsoft marketing thought Halo was not a good name for a videogame brand. It wasn't descriptive like all the military games we were competing with. We told them Halo was the name. The compromise was they could add a subtitre. Everyone at Bungie hated it. But it turned out to be a very sticky label and has now entered the gaming lexicon… so I guess in hindsight it was a good compromise. But the real name of the game is just Halo. »

  46. (en) « Halo Officially Official for the PC! », sur IGN,‎ 12 juillet 2002
  47. (en) Accardo, Sal, « Halo (PC): The Very First Look », sur GameSpy,‎ 13 mai 2003
  48. (en) Parker, Sam, « Halo PC Hands-On », sur GameSpot,‎ 15 mai 2003
  49. (en) Sulic, Ivan, « E3 2003: Halo Hands-On », sur IGN,‎ 16 mai 2003
  50. a, b et c (en) « Halo: Combat Evolved for PC », sur Metacritic (consulté le 22 août 2006)
  51. a et b (en) Kasavin, Greg, « Halo: Combat Evolved PC Review », sur GameSpot,‎ 29 septembre 2003
  52. a, b et c (en) « Halo: Combat Evolved Macintosh », sur Gamespot (consulté le 22 août 2006)
  53. (en) Rob Purchese, « Autumn 360 update dated », sur Eurogamer,‎ 13 novembre 2007
  54. a et b (en) Marks, Aaron, « The Use and Effectiveness of Audio in Halo: Game Music Evolved », sur Music4Games,‎ 2 décembre 2002 (consulté le 6 septembre 2006)
  55. (en) « Just the Right Sense of "Ancient" », Xbox.com, sur Microsoft (consulté le 6 septembre 2006)
  56. (en) O'Donnell, Martin, « Producing Audio for Halo », sur Halo.Bungie.Org,‎ 24 mars 2002
  57. a et b (en) « Halo Review », sur Eurogamer,‎ 13 mars 2002
  58. DagDag, « Test Halo Combat Evolved », sur Gamekult,‎ 26 octobre 2001
  59. (en) Joe Fielder, « Halo: Reach review », sur GameSpot,‎ 9 novembre 2001
  60. (en) Greg Kasavin, « Halo: Reach review », sur GameSpot,‎ 29 septembre 2003
  61. Hiro, « Test d'Halo: Combat Evolved », sur Jeuxvideo.com,‎ 27 octobre 2003
  62. a et b (en) « Halo: Combat Evolved for Xbox », sur GameRankings
  63. (en) « Halo: Combat Evolved for PC », sur GameRankings (consulté le 3 mars 2011)
  64. (en) « Halo: Combat Evolved for Xbox Tops 1 Million Mark In Record Time », sur Microsoft,‎ 8 avril 2002
  65. (en) Patrizio, Andy, « Xbox Assault Only Starting », sur www.wired.com,‎ 9 janvier 2002
  66. (en) Thorsen, Tor, « Halo price nearly halved », sur GameSpot,‎ 20 novembre 2003
  67. (en) Parker, Sam, « Halo reaches 3 million », sur GameSpot,‎ 14 juillet 2003
  68. (en) « Halo Sells Over Four Million for Xbox », sur GamePro,‎ 28 janvier 2004 (consulté le 1 septembre 2006)
  69. (en) O'Connor, Frank, « Halo 2: One Year Later », Bungie Studios,‎ 9 novembre 2005
  70. (en) « 2002 5th Annual Interactive Achievement Awards », sur The Academy of Interactive Arts & Sciences,‎ 28 février 2002
  71. a, b et c (en) « Halo: Combat Evolved - Awards », Xbox.com, sur Microsoft (consulté le 1 septembre 2006)
  72. (en) « Top 25 Most Overrated Games of All Time », sur GameSpy,‎ 15 septembre 2003
  73. (en) Kristan Reed, « Halo: Combat Evolved Review - PC », Eurogamer,‎ 15 octobre 2003
  74. (en) « Best Launch Titres », sur GameSpot (consulté le 7 septembre 2006)
  75. (en) The Age, « Xbox wears a Halo of success »,‎ 4 novembre 2004
  76. (en) « Xbox 360 games we can't wait to play », sur CNET,‎ 2 aout 2006 (consulté le 7 septembre 2006)
  77. Vox Day, Halo Effect: An Unauteurized Look at the Most Successful Video Game of All Time, BenBella Books,‎ 2006, 160–161 p., « Halo and the High Art of Games »
  78. (en) Campbell, Colin; Keiser, Joe, « The Top 100 Games of the 21st Century », sur Next-Gen.biz,‎ 29 juillet 2006
  79. (en) Robert Howarth, « VE3D Best of E3 2006 Awards », sur IGN,‎ 20 mai 2006
  80. (en) Louis Bedigian, « Brute Force - XB - Review », sur gamezone.com,‎ 28 mai 2003
  81. (en) Ellie Gibson, « Rare on Revolution controller », sur www.eurogamer.net,‎ 14 novembre 2005
  82. (en) Rainier Van Autrijve, « Rebel Without a Pulse Announced », sur GameSpy,‎ 29 octobre 2004
  83. (en) Jennifer Olsen, « The pomp before the stomp: The World Cyber Games kicks off », sur GameSpot,‎ 7 octobre 2004
  84. (en) Justin Calvert, « $10,000 in prize money for first MLG event », sur GameSpot,‎ 10 septembre 2003
  85. (en) « 'Halo 2' reports $125 million in first-day sales », sur www.msnbc.msn.com,‎ 10 novembre 2004
  86. (en) Rob Fahey, « Halo 2 US sales top $125; UK retail celebrates successful launch », sur www.gamesindustry.biz,‎ 11 novembre 2004
  87. (en) Blake Snow, « Halo 3 shatters retail record; sells $170M in 24 hrs », sur GamePro,‎ 26 septembre 2007
  88. (en) « Books of Halo », sur students.cis.uab.edu,‎ 09 avril 2011
  89. (en) « Halo novel cracks bestseller », sur Gaming-Age,‎ 5 mai 2003
  90. (en) « Halo: First Strike by Eric Nylund » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Random House
  91. (en) « Halo: Ghosts of Onyx Novel to Receive Epic Sequel in 2011 », sur www.planetxbox360.com,‎ 20 juillet 2010
  92. (en) « Halo Graphic Novel at IGN », sur IGN
  93. (en) Mike Deeley, « Halo The Graphic Novel Review » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Comics Bulletin, 23 août 2006. Consulté le 20 février 2007
  94. (en) « Joe Staten Interview », sur Halo.Bungie.Org,‎ octobre 2004

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 25 mars 2012 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.