Ijevsk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ijevsk
Ижевск
Blason de Ijevsk
Héraldique
Ijevsk : au pr. plan l'Ecole technique industrielle, à l'arr. plan l'entreprise Ijevski Motorzavod.
Ijevsk : au pr. plan l'Ecole technique industrielle, à l'arr. plan l'entreprise Ijevski Motorzavod.
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Oural
District fédéral Volga
Sujet fédéral Flag of Udmurtia.svg Oudmourtie
Maire Aleksandr Ouchakov[1]
Code postal 426000 — 426061, 426961
Code OKATO 94 401
Indicatif (+7) 3412
Démographie
Population 632 913 hab. (2013)
Densité 1 999 hab./km2
Géographie
Coordonnées 56° 50′ N 53° 11′ E / 56.83, 53.183 ()56° 50′ Nord 53° 11′ Est / 56.83, 53.183 ()  
Altitude 158,0 m
Superficie 31 666 ha = 316,66 km2
Fuseau horaire UTC+04:00 (MSK)
Heure de Moscou
Divers
Fondation 1760
Statut Ville depuis 1918
Ancien(s) nom(s) Ijevski Zavod (1760-1918)
Ijevsk (1918-1984)
Oustinov (1984-1987)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oudmourtie

Voir sur la carte administrative d'Oudmourtie
City locator 14.svg
Ijevsk

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Ijevsk

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Ijevsk
Liens
Site web www.izh.ru
Sources
Liste des villes de Russie

Ijevsk (en russe : Ижевск, en oudmourte : Ижкар) est une ville de Russie et la capitale de la république d'Oudmourtie. Ijevsk est la première ville d'Oudmourtie par sa population : 632 913 habitants en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ijevsk est arrosée par la rivière Ij, qui lui a donné son nom, et se trouve à 970 km à l'est de Moscou.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ijevsk est la capitale de l'Oudmourtie. C'est un centre industriel, commercial et scientifique, ainsi qu'un carrefour routier et ferroviaire. L'histoire de la ville remonte au printemps 1760, lorsque furent construits simultanément un barrage sur la rivière Ij, ainsi que l'usine métallurgique adjacente. Dans le même temps furent construites les premières maisons d'habitation. Cependant en 1774 l'usine fut en grande partie détruite par les partisans de Pougatchev, l'église fut incendiée et de nombreux cadres de l'usine exécutés.

Le développement futur d'Ijevsk passe en grande partie par la mise en place d'une usine d'armement construite selon les plans et la direction de A. F. Diriabine. est considéré comme la date de fondation de l'usine.

Ensuite, le développement d'Ijevsk fut déterminé par sa spécialisation dans le domaine de la défense, métallurgie, armes à feu et fusils de chasse. La première production de l'usine fut destinée aux guerres napoléoniennes de 1812. Dès le milieu du XIXe siècle, la production des usines d'Ijevsk avait déjà acquis une solide réputation.

En 1808-1815, l'architecte S. Doubline (successeur d'A. Zaharov) planifia la construction de l'usine d'armement avec son bassin d'accumulation. On construisit à la même époque les premiers bâtiments à plusieurs étages de Russie. C'est un exemple du classicisme architectural de la région de l'Oural. Le même architecte conçut aussi les plans de la ville, l'arsenal (1823-1828, aujourd'hui musée national de la république d'Oudmourtie), l'église de la Sainte-Trinité (1814) et la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky selon un projet d'A. Zaharov (1820-1823). En 1879, Ijevsk était officiellement considéré comme un bourg et près de 41 000 personnes y vivaient. Mais par la quantité de ses manufactures, établissements commerciaux et administratifs, Ijevsk pouvait déjà prétendre au statut de Ville. Cependant, pour différentes raisons, le statut de ville ne fut accordé officiellement que le .

Les usines d'armements en 1916.

L'établissement du pouvoir soviétique se fit au prix de violents combats. Il faut dire qu'en tant que centre majeur de production d'armes et en raison de sa forte concentration de main-d'œuvre qualifiée, Ijevsk constituait un enjeu stratégique majeur. La ville passa plusieurs fois dans les mains de l'un ou l'autre des belligérants. S'étant rebellés contre le pouvoir soviétique, une partie des travailleurs d'Ijevsk combattirent jusqu'à la fin du côté des forces d'Alexandre Koltchak.

À l'époque du Premier Plan quinquennal, la ville se développa rapidement grâce à de nouvelles industries, telles que fabrique de motos, machines-outils et chimie. À la même période furent construites les premières maisons en brique pour les ouvriers. Le nombre d'institutions culturelles et éducatives augmenta consécutivement. En , Ijevsk fut proclamée capitale de la république d'Oudmourtie.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'importance de la ville en tant que centre de production d'armes fut considérable. Les usines d'Ijevsk équipaient une division d'aviation et une division d'artillerie par jour. L'après-guerre est caractérisée par le développement de la base industrielle. Les armes, motos, automobiles et machines ont acquis une réputation mondiale. Parmi les principales personnalités, on peut noter les exemples de Mikhaïl Kalachnikov, G. Koulakov, A. Momontov, A. Chijov, G. Skourighine et d'autres.

Entre 1984 et 1987, Ijevsk s'appela Oustinov, en l'honneur du maréchal Dmitri Oustinov (1908-1984), ancien ministre de la Défense de l'Union soviétique.

Ijevsk est une ville d'industries mécaniques, célèbre par la fabrique d'armes créée en 1807, et qui porte aujourd'hui le nom d'Izhmash (Ijmach en français). C'est dans cette usine qu'a été mis au point et fabriqué le fusil d'assaut Kalachnikov AK-47 et ses versions ultérieures. Le groupe Ijmach produit également des voitures, de marque « IJ » (ИЖ en russe) ainsi que des motos. La concentration à Ijevsk d'usines travaillant pour la défense en a fait une ville fermée à l'époque soviétique, son accès était interdit aux étrangers.

La ville a beaucoup souffert de la diminution du budget de la défense après la perestroïka. Toutefois depuis 2007 un constructeur de voitures coréen a repris l'assemblage de voitures à Ijevsk[2], ce qui laisse entrevoir de nouveaux espoirs de développement. Au , la ville comptait plus de 600 000 habitants de plus de 30 nationalités.

La ville continue son développement moderne en devenant plus polyvalente et diversifiée[3].

Le , le président vénézuélien Hugo Chávez, qui envisageait la fabrication de Kalachnikov sous licence dans son pays, effectua une visite de l'usine Ijmach[4].

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population [5] :

Évolution démographique
1760 1770 1807 1840 1862 1897* 1926* 1939*
200 2 300 4 000 16 000 22 800 41 000 63 088 175 567
1959* 1970* 1979* 1989* 2002* 2010* 2012 2013
285 294 422 409 548 721 635 109 632 140 628 116 629 455 632 913


Climat[modifier | modifier le code]

Le climat d'Ijevsk est continental. Selon la classification de Köppen, il est de type continental humide. Il peut faire très chaud, plus de 30 °C l'été, mais aussi très froid, près de -35 °C en janvier. Toutefois, pendant l'hiver, les basses températures restent très acceptables, de l'ordre de -15 °C en moyenne. Les précipitations sont limitées, il pleut et neige relativement peu. La neige recouvre le sol en moyenne 155 jours par an de la fin octobre à début avril. La hauteur de neige peut atteindre 113 cm au milieu de l'hiver.

  • Température record la plus froide : -47,5 °C (décembre 1978)
  • Température record la plus chaude : 36,6 °C (juillet 1971)
  • Nombre moyen de jours avec de la neige dans l'année : 133
  • Nombre moyen de jours de pluie dans l'année : 126
  • Nombre moyen de jours avec de l'orage dans l'année : 27
  • Nombre moyen de jours avec tempête de neige dans l'année : 35
Relevé météorologique d'Ijevsk
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) -17,2 -15,9 -9,2 -0,2 5,8 12 13,3 10,7 5,8 -0,4 -8,7 -13 -1,4
Température moyenne (°C) -13,5 -12,1 -5,4 3,7 11,6 17 18,7 15,6 9,8 2,5 -5,6 -10,3 2,7
Température maximale moyenne (°C) -10,1 -7,9 -0,7 8,8 17,7 23,6 24,5 21,3 14,6 5,8 -3,3 -6,6 7,3
Précipitations (mm) 31 22 18 30 39 60 59 64 57 50 40 31 501
Source : Le climat à Ijevsk (en °C et mm, moyennes mensuelles) Pogoda.ru.net


Monuments[modifier | modifier le code]

Vue de la collégiale Saint-Michel

Transports[modifier | modifier le code]

La ville possède un aéroport, et une compagnie Ij-Avia[6] qui assure en général environ deux vols par jour sur Moscou et vice-versa. Environ 2 heures de vol, pas de décalage horaire avec Moscou. Un train par jour vers Moscou en liaison directe, plus quelques autres moins directs. Lents mais ponctuels[7]. Les transports publics fonctionnent bien et sont bon marché.

À propos de Kalachnikov[modifier | modifier le code]

Il est difficile de parler d'Ijevsk sans évoquer son citoyen le plus célèbre, Mikhaïl Kalachnikov, qui y est décédé en 2013. Un musée[8] situé au centre de la ville lui est presque entièrement consacré. Avant d'être un armurier, Mikhaïl Kalachnikov est avant tout un bricoleur autodidacte. Et il le dit lui-même, si la guerre n'était pas venue le chercher, il n'aurait certainement jamais inventé ce fusil (automate en russe). Actuellement la famille de Kalachnikov fait fructifier la marque « Kalachnikov » avec l'aide d'une entreprise de marketing allemande avec des produits tels que snowboards, vodka, soit des produits qui n'ont plus rien de « guerrier ».

Formation[modifier | modifier le code]

L'université (UDGU) fait des efforts louables pour favoriser les échanges internationaux, mais il faut bien reconnaître que le nombre d'étudiants étrangers à Ijvsk reste particulièrement faible.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) « Глава муниципального образования "город Ижевск" », sur izh.ru,‎ 15 mars 2011
  2. Автомобиль KIA Spectra (КИА Спектра): фото, цены, технические характеристики и отзывы
  3. brochure de la ville d'Ijevsk en russe, traduite par parallel33
  4. Venezuela : le président Chavez visite la patrie des fusils Kalachnikov, RFI, 26 juillet 2006. [1]
  5. (ru) Recensements de 1959, 1970 et 1979 sur www.webgeo.ru — Résultats préliminaires du recensement du 14 octobre 2010 [2]
  6. ОАО "Ижавиа"
  7. Твой Поезд - ж.д. расписание СНГ
  8. Support fund for the creation of the museum and exhibition complex of M. Kalashnikov

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :