Indépendantisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre, Infant de Portugal, proclame l'indépendance du Brésil en 1822 et en devient le premier empereur.
Détail de la peinture de François-René Moreaux (huile, 1844).

L'indépendantisme, l'aspiration à l'indépendance, est utilisé dans le cadre politique pour désigner la revendication pour une collectivité à ne pas être « soumis à l'autorité d'un autre organe ou d'une autre collectivité »[1].

Il correspond donc à des mouvements politique, généralement d'inspiration nationaliste, visant à obtenir l'indépendance politique d'un territoire et pouvant être représenté par des partis politiques organisés, ou simplement naître d'un vaste mouvement d'opinion, qui s'organise ensuite en mouvements structurés. Les motivations de l'indépendantisme peuvent avoir des racines politiques, ethniques, historiques ou religieuses, aucune motivation n'excluant les autres. Le mouvement de décolonisation survenu au XXe siècle est caractérisé par l'aboutissement d'un ensemble de mouvements d'indépendance.

À la différence de l'autonomisme, l'indépendantisme vise à la sécession d'un État, d'une province ou d'un territoire par rapport au pays auquel il appartient. Les revendications indépendantistes peuvent évoluer vers l'autonomisme, comme dans le cas de la Ligue du Nord en Italie : à l'inverse, des revendications autonomistes peuvent se radicaliser et évoluer vers l'indépendantisme.

L'indépendantisme est également appelé à tort séparatisme. La nuance s'établissant au niveau de l'objectif et du moyen. Pour l'indépendantiste le but est l'indépendance, tandis que la séparation tout comme la sécession n'est qu'un passage obligé pour l'atteindre.

Les revendications indépendantistes peuvent éventuellement s'exprimer par diverses formes de violence, incluant le terrorisme, et aboutir à des conflits armés d'envergure, comme dans le cas d'une guerre d'indépendance - guerre d'Indochine, guerre d'Algérie, guerres de Yougoslavie - mais également dans le cadre d'un processus politique non violent, comme dans le cas de la Tchécoslovaquie, séparée pour devenir la République tchèque et la Slovaquie, ou bien dans le cas de l'éclatement de l'URSS, dont la plupart des anciennes républiques se séparent d'un commun accord, la majorité se réunissant ensuite au sein de la Communauté des États indépendants.

L'exemple du mouvement pour l'indépendance de l'Inde illustre le cas de revendications indépendantistes partagées entre violence et non-violence : Subhash Chandra Bose, partisan de l'action armée, finira par conduire le Gouvernement provisoire de l'Inde libre et affronter militairement les Britanniques durant la Seconde Guerre mondiale, mais c'est finalement la ligne pacifiste du Mahatma Gandhi qui obtiendra quelques années plus tard l'indépendance du pays.

Séparatisme politique/administratif dans le monde[modifier | modifier le code]

Pays démembrés par des mouvements indépendantistes ou séparatistes depuis 1990[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

L'indépendance du Kosovo célébrée à Vienne.
  • Serbie Serbie: séparation avec le Kosovo à la suite de la déclaration d'indépendance de ce dernier le 17 février 2008. Néanmoins, l'indépendance de ce pays n'est toujours pas entièrement reconnue par la communauté internationale.
  • Drapeau de Serbie-et-Monténégro Serbie-et-Monténégro ou République fédérale de Yougoslavie: démembrée par la séparation de la Serbie et du Monténégro à la suite de la déclaration d'indépendance de ce dernier le 3 juin 2006.
  • Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie: ancien pays d'Europe centrale, démembrée depuis le 31 décembre 1992 entre la République tchèque et la Slovaquie.
  • Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie ou République fédérale socialiste de Yougoslavie: ancien pays des Balkans, démembrée par la sécession de la Slovénie, de la Croatie, de la Bosnie-Herzégovine et de la Macédoine le 15 janvier 1992.

Europe et Asie[modifier | modifier le code]

Entités ayant proclamé leur indépendance mais restant non reconnues[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pays non reconnus mondialement.

De nombreuses entités ont proclamé leur indépendance mais celles-ci restent non reconnues (ou partiellement non reconnues) par la communauté internationale.

Pays ayant des mouvements indépendantistes, séparatistes, ou sécessionnistes[modifier | modifier le code]

Logo du comité du OUI lors du référendum de 1980 au Québec
  • Drapeau du Canada Canada : Le mouvement souverainiste du Drapeau : Québec Québec est un mouvement politique dont l'objectif est de réaliser la souveraineté de l'État québécois, province du Canada depuis 1867, en toutes matières auxquelles se rapporte toute disposition d'ordre public qui est applicable sur son territoire. Les souverainistes proposent au peuple québécois de faire usage de son droit à l'autodétermination — principe qui comporte la possibilité de choisir entre l'intégration à un État tiers, l'association politique avec un autre État ou l'indépendance — afin qu'il se donne collectivement, par des moyens démocratiques, son premier État à constitution indépendante.
  • Drapeau de l'Espagne Espagne : Les revendications indépendantistes sont particulièrement fortes en Catalogne, une des régions les plus riches du pays, défendant son identité et sa langue, le catalan. Le président de la communauté autonome Artur Mas envisage un référendum d'autodétermination le 9 novembre 2014, et ce malgré l'opposition du gouvernement espagnol. Le Pays basque connait aussi un fort courant indépendantiste. Le mouvement indépendantiste a longtemps été marqué par la violence terroriste d'ETA. Une éventuelle indépendance se heurte à l'hostilité du gouvernement espagnol, mais aussi à la question des limites du territoire basque (la communauté autonome basque ne comprend ni la Navarre ni le Pays basque français).

Les revendications indépendantistes se fondent sur l'idée queÉcosse Écosse, possédant une culture vigoureuse qui lui est propre, des systèmes bancaire, juridique et éducatif distincts de ceux de l'Angleterre, devrait à terme faire sécession du Royaume-Uni et recouvrer le statut indépendant dont elle jouissait avant 1707. Le mouvement indépendantiste est très hétérogène, allant de ceux qui souhaitent une série de transitions vers l'indépendance avec un transfert progressif des pouvoirs, à ceux qui désirent accéder directement au statut d'État souverain.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Rosière, « La fragmentation de l’espace étatique mondial. », L'Espace Politique , 11 | 2010-2, mis en ligne le 16 novembre 2010. [En ligne] URL : [1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]