Tavini Huiraatira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tavini huiraatiraa
Image illustrative de l'article Tavini Huiraatira
Logo officiel
Présentation
Porte-parole James Chancelor
Fondation 1977 (FLP)
1986 (Tavini)
Siège Faaa
Idéologie Gauche, Indépendantisme
Couleurs bleu
Site web www.tavinihuiraatira.com/
Présidents de groupe
Sénat François Rebsamen (SOC)
Assemblée de la Polynésie française Antony Géros (UPLD)
Représentation
Députés
0 / 577
Sénateurs
1 / 348
Députés européens
0 / 72
Élus polynésiens
9 / 57

Le Tavini Huiraatira, souvent abrégé en Tavini, de son nom complet, en tahitien, Tāvini Huira'atira nō te Ao Mā'ohi - FLP (serviteur du peuple polynésien) est un parti politique polynésien, dirigé par James Chancelor, et dont le but est, à terme, l’indépendance de la Polynésie française. Il fait partie de la coalition UPLD, Union pour la démocratie. Il se confond dans ses statuts avec le Front de libération de la Polynésie (FLP) fondé par Oscar Temaru en 1977. Lors de l'élection des représentants à l'Assemblée de la Polynésie française de 2013, l'UPLD obtient 11 représentants (sur 57), dont 9 Tavini.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Front de libération de la Polynésie naît en mai 1977, en s'inscrivant dans la mouvance de l'Organisation de libération de la Palestine. En mars 1983, Oscar Temaru remporte la mairie de Faaa. Le 16 mars 1986, en obtenant 8,47 % des voix, le FLP entre dans l'Assemblée de la Polynésie française avec deux représentants. Un statut et le changement de nom, proposé par Henri Hiro, le FLP devient la même année le Serviteur du peuple (nom complet Tavini Huiraatira no te Ao maohi) et prend la devise Te Atua tau fatu (Le Seigneur est mon maître). En 1991, le Tavini remporte quatre représentants à l'Assemblée de la Polynésie française (11 % des voix) , puis 11 représentants en 1996 avec plus de 25 % des voix, avant d'atteindre 13 députés en 2001. En 2004, il s'allie au sein de l'Union pour la démocratie (UPLD) avec d'autres formations (Ai'a Api, Ia Mana te Nunaa. Here Aia) et un syndicat (O oe to oe rima), ce qui lui permet de remporter la victoire le 23 mai 2004. Le 13 février 2005, il remporte voix supplémentaires, avec le slogan « Taui Roa ».

Lien externe[modifier | modifier le code]