Mouvement normand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mouvement normand
Image illustrative de l'article Mouvement normand
Logo officiel
Présentation
Président Didier Patte
Fondation 29 septembre 1969, à Lisieux
Siège Écaquelon
Fondateur(s) Pierre Godefroy
Jean Mabire
Didier Patte
Idéologie Régionalisme
Site web www.mouvement-normand.com/

Le Mouvement normand est le principal mouvement régionaliste normand. Didier Patte exerce les fonctions de président, Jean Mabire et Pierre Godefroy sont à l’origine même de cette organisation[1].

Origine du Mouvement normand[modifier | modifier le code]

Les origines de ce mouvement se trouvent au sein de l'Union pour la région normande (URN), créée par le député gaulliste Pierre Godefroy, l'historien et journaliste Jean Mabire et le militant étudiant Didier Patte.

L'URN fusionna avec la FER (Fédération des étudiants de Rouen), adhérente de la FNEF, dirigée par Didier Patte, pour donner naissance le 29 septembre 1969 à Lisieux au Mouvement de la jeunesse de Normandie. En 1971, il prend le nom définitif de Mouvement normand.

Depuis ce jour, Didier Patte, aujourd'hui membre du Conseil économique et social de Haute-Normandie, en est le président. Depuis janvier 2009, son porte-parole est Emmanuel Mauger, ancien responsable du Mouvement de la jeunesse de Normandie dans les années 1990.

Le Mouvement normand milite pour la réunification de la Normandie. il publie le bimestriel L'Unité normande et le trimestriel Culture normande.

Orientation politique[modifier | modifier le code]

Le mouvement ne revendique pas le séparatisme[2],[3] d'autant plus qu'il se considère comme l'un des peuples fondateurs de la France et la Normandie comme une « terre de France »[2]. Il se partage entre des tendances diverses, autonomistes ou fédéralistes européens et refuse l'utilisation de la violence terroriste. Le Mouvement normand recrute dans tous les horizons politiques, tant à gauche qu'à droite. C'est un mouvement qui nouerait des relations avec des mouvements étrangers, notamment d'Europe du Nord[réf. nécessaire]. Il a assisté plusieurs fois aux conférences sur l'Europe des régions, à Copenhague[réf. nécessaire].

Accueillant des personnes de tous bords politique, le MN veut la réunification de la Normandie comme première étape d'une politique réellement décentralisée et régionalisée. Partisan d'un régionalisme à la normande, à la fois reconnaissant la nation française mais luttant contre son centralisme parisien mortifère (jacobinisme) et le rôle de la Normandie comme ouverture vers les nations scandinaves, ou de l'Est de l'Europe pour la France, mais aussi sa particularité de peuple entre deux nations : l'anglaise et la française.

Publications[modifier | modifier le code]

Culture Normande est une revue intellectuelle mensuelle fondée par le Mouvement normand, dirigée par Michèle Le Flem[4], dont la rédaction est à majorité féminine[4], qui a succédé la revue Haro Sleipnir, elle-même issue de la fusion de la revue Haro (créée en 1969) et du bulletin bibliographique Sleipnir (créé en 1976)[4]. Ses auteurs aux parcours et horizons divers ont pour objectif de partager aux lecteurs la Culture Normande[4]. Elle conserve depuis sa fondation une ligne éditoriale proche de la pensée de Jean Mabire et de Didier Patte, une défense et une promotion de l'héritage culturel de la Normandie[4].

L'Unité Normande est le mensuel du Mouvement normand, dont le tirage tourne aux environs de 3000 exemplaires[5].

Par ailleurs, depuis septembre 2010, le Mouvement Normand a lancé sa propre WebTélévision TVNormanChannel ou TVNC, qui diffuse des émissions hebdomadaires sur l'actualité, l'histoire, la politique, etc.

Diaspora normande[modifier | modifier le code]

Selon Didier Patte, les Normands sont « les fils de la Scandinavie, les fils de la mer. Notre communauté existe aussi bien au Québec que sur les îles britanniques, puisque nous avons conquis l'Angleterre. Pour nous, Paris et Londres sont deux pôles entre lesquels se nouent tous les rapports de la géopolitique normande ».

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Forum de discussion au sein des instances du Mouvement Normand, Éditions d’Héligoland, 2007, 112 p., 15 €.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr) TVNormanChannel Webtélévision du Mouvement Normand, avec émissions historiques, éphémérides normandes et actualités hebdomadaires. En anglais, également.