Nationalisme européen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le nationalisme européen est une mouvance politique dont certaines composantes ont pu promouvoir certaines formes d'antisémitisme[1] favorable à la création d'une nation européenne (Europe-Nation), supprimant ainsi les nations européennes actuelles existantes, qui deviendraient des provinces. À l'inverse, il existe une forme de nationalisme européen qui opte pour la conservation des nations existantes au sein d'une union confédérale, et qui a pu être représentée par le mouvement Eurodroite dans les années 1970. L'Europe connaît une explosion de mouvements se réclamant du nationalisme européen[réf. nécessaire]. Le nombre de sympathisants est incalculable du fait qu'il n'existe aucun mouvement à l'heure actuelle capable de se présenter à des élections.

Histoire du nationalisme européen.[modifier | modifier le code]

Le thème de la "Nation Europe" a été utilisé par les fascistes italiens puis par les services de propagande du III Reich. Ils détournèrent pour cela certains référents historiques, tel le Jeune Europe, fondé par Giuseppe Mazzini en 1834.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, certains fascistes organisèrent deux structures ouvertement pro-européennes. Il y eut la SS-Hauptamt qui envisageait une Europe unifiée sans la Russie et divisée en grandes régions. Les fascistes de la République sociale italienne prônèrent la création d'une fédération européenne dans leur programme de Vérone de 1944.

Après guerre, le Suédois Per Engdahl créa le Mouvement social européen avec notamment le Français Maurice Bardèche.

Peu de temps après Francis Parker Yockey créera le Front européen de libération qui aura une existence assez brève. Il en sera de même pour le Mouvement populaire européen créé à la fin des années 1950 par Otto Strasser.

En 1960, parallèlement à la fondation de Jeune Europe par Jean Thiriart, ce dernier et Oswald Mosley, créèrent brièvement le Parti national-européen (National European Party). Mosley prônait le nationalisme européen dans son ouvrage, Europe a Nation, et au sein de son mouvement britannique Union Movement. Jeune Europe disparaîtra en 1969. Lui succéderont quelques organisation pan-européennes de moindre importance telles le Comité de liaison des européens révolutionnaires et le Front européen de libération (la deuxième organisation à porter ce nom).

Les partis nationalistes européens[modifier | modifier le code]

En France, le nationalisme européen peut être représenté au sein d'au moins quatre organisations :

En Belgique,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "le nationalisme Européen perçoit les Juifs comme une nation étrangère", Gilles Boëtsch, Christian Hervé, Jacques J. Rozenberg, Corps normalisé, corps stigmatisé, corps racialisé, De Boeck, 2007, p.25