Panislamisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec panarabisme.

Le panislamisme est un mouvement politico-religieux réclamant soit l'union de toutes les communautés musulmanes dans le monde, soit l'union des territoires considérés comme musulmans.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette idéologie est d'abord défendue par les sultans ottomans et devient influente après la Première Guerre mondiale, avec l'application de l'accord Sykes-Picot qui met fin aux espoirs des nationalistes arabes d'avoir un état arabe libre et indépendant. Le panislamisme est un courant de pensée anticolonialiste et anti-impérialiste entrant très souvent en conflit avec les courants nationalistes arabes.

Dans L’islam et la psychologie du musulman (1923), André Servier, historien français du début du XXe siècle, écrit que le Parti nationaliste égyptien « vise au rétablissement de la puissance islamique et à l'expulsion de l'étranger. C'est une forme nouvelle du panislamisme mais une forme plus dangereuse parce qu'elle a des tendances réalistes, qu'elle vise un but pratique, immédiatement réalisable. Ce mouvement d'émancipation est né en Égypte par réaction contre la domination anglaise. Son inspirateur fut Moustafa Kamel Pacha qui, le 22 octobre 1907, fit acclamer à Alexandrie le programme du Parti national dont il était le chef : « Les Égyptiens pour l'Égypte, l'Égypte pour les Égyptiens. » Moustapha Kamel ajoutait : « Nous sommes des spoliés et les Anglais des spoliateurs. Nous voulons notre pays libre sous la domination spirituelle du Commandeur des Croyants. » Or, il est admis que Moustapha Kamel Pacha était un ferveur défenseur de la laïcité.

Acteurs panislamistes[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, le panislamisme est largement représenté par des mouvements religieux comme les frères musulmans, des organisations anti-nationalistes qui préfèrent l'oumma (communauté des croyants) à la nation (watan). Dans la logique où les musulmans se disent tous faire partie d'une communauté, cette communauté est représentée comme étant fraternaliste.

Au niveau politique, al-Qaida se présente en tant que panislamique, réclamant une nation musulmane allant du Maroc jusqu'en Indonésie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]