Gordon Banks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Banks.
Gordon Banks
Gordon Banks 2007.jpg
Biographie
Nom Gordon Banks
Nationalité Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Naissance 30 décembre 1937 (1937-12-30) (76 ans)
Lieu Sheffield (Angleterre)
Taille 1,85 m
Période pro. 1955-1978
Poste Gardien de but
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1955-1959 Drapeau de l'Angleterre Chesterfield
1959-1967 Drapeau de l'Angleterre Leicester City
1967 Drapeau des États-Unis Cleveland Stokers
1967-1972 Drapeau de l'Angleterre Stoke City
1977 Drapeau de l’Irlande St. Patrick's Athletic
1977-1978 Drapeau des États-Unis Fort Lauderdale Strikers
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1963-1972 Drapeau : Angleterre Angleterre 73 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Gordon Banks, OBE, né le 30 décembre 1937 à Sheffield (Angleterre), est un ancien footballeur anglais, qui évoluait au poste de gardien de but.

Victorieux de la Coupe du monde 1966 avec l'équipe d'Angleterre, il est considéré avec Lev Yachine et Dino Zoff, comme l'un des meilleurs gardiens de l'histoire du football. Il a joué à Leicester City, Stoke City.

Banks a été sélectionné soixante-treize fois avec l'équipe d'Angleterre entre 1963 et 1972.

Il est aujourd'hui président du club de football anglais de Stoke City en Premier League.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gordon Banks fit ses débuts comme gardien dans l'équipe d'une entreprise d'exploitation de charbon près de Sheffield. En 1955, il est recruté dans le centre de formation de Chesterfield après s'être essayé au métier de maçon[1]. Il fera ses débuts professionnels en équipe première en 1958, en Troisième Division anglaise. L'année suivante, il est acheté pour 7 000 livres par Leicester City.

C'est à partir de là que sa carrière décolle véritablement. Après quatre matchs avec l'équipe réserve, il remplace le portier titulaire blessé, Dave McLaren (en) pour deux matchs où il fait une bonne impression. Il est relégué en équipe réserve lorsque celui-ci est rétabli, mais est de nouveau rappelé après que l'équipe ait encaissé 14 buts en 5 matchs. Il devient alors le premier choix au poste de gardien. En 1961, il dispute mais perd sa première finale de FA Cup contre Tottenham Hotspur. Deux ans plus tard, c'est contre Manchester United cette fois que Leicester perd la FA Cup. Il faudra attendre 1964 pour que Banks gagne son premier titre en club: la Coupe de la Ligue anglaise. Gordon Banks commence à apparaître comme l'un des portiers du championnat. Alf Ramsey, le tout nouveau sélectionneur de l'équipe d'Angleterre, nommé après la défaite lors de la Coupe du monde 1962, souhaite tester de nouveaux joueurs en vue de préparer un squad pour la Coupe du monde 1966 organisé en Angleterre. Il offre sa chance à Banks en 1963 et celui-ci devient rapidement le titulaire au poste.

Gordon Banks a contribué largement au succès de l'Angleterre en Coupe du monde 1966. Avant la finale contre la RFA, son talent, ainsi que l'hermétique charnière centrale composée de Bobby Moore et de Jack Charlton, a permis à l'Angleterre de n'encaisser qu'un seul but. Malgré un but litigieux de Geoff Hurst en prolongations, l'Angleterre s'impose 4 à 2.

Néanmoins, ce succès en Coupe du monde ne suffit pas à lui garantir une place de titulaire dans son club. Dès 1966, il est mis en concurrence avec Peter Shilton, un joueur de 17 ans, très doué, qui exige une place de titulaire dans les modalités de son premier contrat professionnel. Bien que Gordon Banks fût le gardien numéro un en Angleterre, il demanda à être transféré. C'est ainsi qu'il rejoint Stoke City en 1967. Il dispute la même année, une saison dans la Ligue professionnelle américaine au sein des Cleveland Stokers (en). En fait, les Cleveland Stokers ne sont à l'époque qu'une franchise américaine de l'équipe de Stoke City, intégré au championnat américain. En 1968, il dispute l'Euro mais échoue en demi-finale contre la Yougoslavie.

une phase de match de football
L'arrêt de Gordon Banks devant Pelé lors de la Coupe du monde 1970

En 1970, Gordon Banks dispute sa seconde Coupe du monde. Le fait marquant de ce tournoi pour Banks est son spectaculaire arrêt réalisé durant la poule de qualifications face au Brésil. Lors de ce match, Pelé exécuta une tête au ras du poteau, que tout le monde voyait déjà au fond des filets. Pelé lui-même cria alors « Gol » mais Banks repoussa le ballon d'une manchette au-dessus de la transversale au prix d'une remarquable détente. Pelé rendit hommage à Banks en déclarant : « J'ai marqué un but mais Banks l'a arrêté ». Néanmoins, cela n'empêchera pas la défaite de l'équipe anglaise 1 à 0, ni leur qualification pour le second tour. Cet arrêt est devenu une référence dans les arrêts réflexes et la parade est souvent citée comme étant l'arrêt du siècle[2]

En quart de finale, l'Angleterre est opposée une nouvelle fois à la RFA dans ce qui peut apparaître comme une revanche de la finale de la Coupe du monde 1966. Gordon Banks, si brillant face au Brésil, n'est pas sur le terrain. Souffrant de maux d'estomac depuis la veille, il est jugé hors de forme par Alf Ramsey et est remplacé par Peter Bonetti. Si le début du match est en faveur des anglais qui mènent 2 à 0, petit à petit, la tendance s'inverse sous l'impulsion de Franz Beckenbauer. Celui-ci marque d'un tir qui passe sous Bonetti et est imité par Uwe Seeler puis par Gerd Müller en prolongations. La RFA élimine l'Angleterre 3 à 2[1].

Deux ans plus tard, Gordon Banks est bien sur le terrain cette fois, lorsque les allemands écartent l'Angleterre en quarts de finale de l'Euro 1972 (3-1). La même année, il remporte sa seconde FA Cup, et s'illustre particulièrement en demi-finale contre West Ham United en arrêtant un penalty de Geoff Hurst.

La carrière de Gordon Banks va cependant connaître une fin brutale. Le 22 octobre 1972, il est victime d'un accident de voiture qui lui coûte l'usage de l'œil droit. Malgré ses trente-quatre ans, il était encore au sommet de sa forme et de ses capacités. Néanmoins, ce handicap l'empêche de continuer une carrière professionnelle à ce poste. Il prend sa retraite la même année et sera remplacé en club, par son ancien coéquipier Peter Shilton.

Il sortira de sa retraite en 1977 pour signer un contrat aux Fort Lauderdale Strikers, dans une Ligue américaine qui propose des ponts d'or aux anciennes gloires du football comme Johan Cruyff, Franz Beckenbauer ou Pelé. Gordon Banks jouera même aux côtés de George Best et malgré son handicap se verra attribuer le titre de "Meilleur gardien du championnat". Il prendra définitivement sa retraite en 1978 après une défaite 3 à 2 contre les Tampa Bay Rowdies.

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe d'Angleterre[modifier | modifier le code]

Avec Leicester City[modifier | modifier le code]

Avec Stoke City[modifier | modifier le code]

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Après 1966, Gordon Banks fut surnommé « Banks of England », un compliment qui voulait dire qu'il était sûr comme la Banque d'Angleterre, The Bank of England.

Dans son album Grand Soir, La Ruda dédie une chanson à son fameux exploit de la coupe du monde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Banks, le gardien qui a tenu tête à Pelé
  2. Casillas mieux que Banks

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :