Fernando Morientes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fernando Morientes
Morientes.jpg
Biographie
Nom Fernando Morientes Sánchez
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance 5 avril 1976 (1976-04-05) (38 ans)
Lieu Cilleros (Espagne)
Taille 1,86 m (6 1)
Période pro. 1993 – 2010
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1993-1995 Drapeau : Espagne Albacete 022 00(5)
1995-1997 Drapeau : Espagne Real Saragosse 073 0(30)
1997-2005 Drapeau : Espagne Real Madrid 269 (100)
2003-2004 Drapeau : France AS Monaco 042 0(22)
2005-2006 Drapeau : Angleterre Liverpool FC 057 0(17)
2006-2009 Drapeau : Espagne Valence CF 101 0(37)
2009-2010 Drapeau : France Marseille 019 00(1)
1993-2010 Total 583 (212)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1994 Drapeau : Espagne Espagne - 19 ans 004 00(4) [1]
1995 Drapeau : Espagne Espagne - 20 ans 005 00(0) [2]
1995-1998 Drapeau : Espagne Espagne Espoirs 013 00(2)
1998-2007 Drapeau : Espagne Espagne 047 0(27)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Fernando Morientes Sánchez, né le 5 avril 1976 à Cilleros, dans la province de Cáceres, est un ancien footballeur espagnol. Formé à Albacete, il évolue au Real Saragosse avant de passer six saisons au Real Madrid. Avec le club madrilène, l'attaquant remporte à trois reprises la Ligue des champions, et par deux fois le championnat d'Espagne. Morientes est prêté à l'AS Monaco au cours de la saison 2003-2004. Après un passage au Liverpool FC, il a évolué au Valence CF jusqu'en 2009. Sans club après avoir résilié, le , son contrat avec l'Olympique de Marseille, il annonce le 30 août 2010 mettre un terme à sa carrière de footballeur, devenant consultant pour Telecinco. Depuis 2012, il entraîne l'équipe jeune "B" du Real Madrid.

Morientes est international depuis 1998. Il a inscrit 27 buts en 47 matches disputés avec l'équipe d'Espagne et a notamment pris part à deux Coupes du monde, en 1998 et 2002.

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Albacete et Saragosse[modifier | modifier le code]

Fernando Morientes est formé à Albacete. En novembre 1993, il effectue ses débuts dans le championnat d'Espagne en disputant les quinze dernières minutes du match opposant son club au CD Tenerife[3]. Il prend part à 20 matches de Primera División la saison suivante, dont 9 comme titulaire, et inscrit 5 buts[4]. Morientes est recruté par le Real Saragosse en 1995 pour pallier le départ de l'attaquant Juan Eduardo Esnáider au Real Madrid[5]. Régulièrement titularisé par l'entraîneur Víctor Fernández, puis par son successeur Víctor Espárrago, il inscrit 28 buts en 66 rencontres de 1re division durant ses deux saisons passées à Saragosse[3]. Morientes dispute la Coupe des coupes 1995-1996 avec les Blanquillos et inscrit ses deux premiers buts européens. Il marque au premier tour face à l'Inter Bratislava, puis en quart de finale devant le Deportivo La Corogne[6].

Real Madrid[modifier | modifier le code]

En 1997, Fernando Morientes rejoint le Real Madrid, alors entraîné par l'italien Fabio Capello. Il évolue durant six saisons dans le club madrilène, et est notamment associé à Raúl, qu'il côtoie par la suite en équipe d'Espagne. Durant sa première saison à Madrid, il est le meilleur buteur de son équipe en championnat avec douze réalisations[5]. Morientes inscrit quatre buts au cours de la Ligue des champions 1997-1998[6], il marque notamment lors de la demi-finale aller face au tenant du titre, le Borussia Dortmund[7], et remporte son premier titre européen avec le Real qui s'impose en finale devant la Juventus. En 1998-1999, il atteint son meilleur total en championnat avec 19 buts inscrits en 33 rencontres, dont 24 disputées en tant que titulaire[8]. Il marque à six reprises durant la Ligue des champions 1999-2000[6], ouvrant notamment la marque lors de la finale remportée par le Real devant Valence CF[9].

Blessé durant un match amical en août 2000, Morientes manque le début de la saison et reste indisponible durant sept semaines[10]. Il est de nouveau écarté des terrains en fin de saison, en raison d'une blessure à l'aine[11], et doit subir une opération au mois de mai 2001[12]. Durant la saison 2000-2001, Morientes remporte son premier titre de champion d'Espagne avec le Real, marquant 6 buts en 22 rencontres de championnat, dont 13 disputées comme titulaire[13]. Il inscrit également 4 buts en Ligue des champions, dont son premier doublé devant le Sporting Clube de Portugal[6]. La saison suivante, il dispute 33 matches de Primera División, dont 28 comme titulaire, et marque à 18 reprises[14]. En février 2002, il inscrit notamment un quintuplé devant Las Palmas, battu 7-0 par le club madrilène[15]. Il prend part à la campagne victorieuse du Real en Ligue des champions, durant laquelle il inscrit 4 buts[6]. Sa place dans le onze de départ est remise en cause en 2002-2003 par l'arrivée du brésilien Ronaldo[16]. L'attaquant espagnol marque à 5 reprises en 19 rencontres de championnat, mais est seulement titularisé à 3 reprises par l'entraîneur Vicente del Bosque[17].

AS Monaco[modifier | modifier le code]

Fernando Morientes part en prêt à l'AS Monaco au cours de la saison 2003-2004 afin de retrouver du temps de jeu. Le club monégasque est alors privé de son attaquant Shabani Nonda, gravement blessé. L'ASM termine troisième du championnat de France 2003-2004, durant lequel Morientes inscrit dix buts. Il dispute également la Ligue des champions 2003-2004 et est sacré meilleur buteur de la compétition avec neuf réalisations[18]. Morientes marque à quatre reprises lors de la phase de groupes et inscrit un nouveau but en 8e de finale devant le Lokomotiv Moscou[6]. En quarts de finale, Monaco est opposé au Real Madrid. Au cours du match aller, disputé au stade Santiago Bernabéu, les monégasques sont menés 4-1 lorsque Morientes réduit la marque de la tête (victoire du Real 4-2)[19]. Ce second but inscrit à l'extérieur s'avère par la suite important ; Monaco s'impose en effet lors du match retour, disputé à domicile. Morientes délivre une passe décisive pour Ludovic Giuly, qui égalise en fin de première période, puis donne l'avantage à l'ASM en seconde mi-temps. Le score final de 3-1 permet à Monaco d'éliminer le Real au bénéfice du plus grand nombre de buts marqués sur le terrain de l'adversaire[20]. Morientes s'illustre de nouveau en demi-finale, face au Chelsea FC. Lors du match aller, disputé au stade Louis-II, alors que le score est de 1-1 et que l'ASM joue à dix en raison de l'expulsion d'Andréas Zíkos, Morientes permet à son club de reprendre l'avantage. Nonda, rétabli de sa blessure, rentre en fin de match et inscrit un troisième but[21]. Au retour, un but de Morientes inscrit suite à un une-deux avec Lucas Bernardi permet à Monaco de revenir à 2-2[22]. L'ASM se qualifie pour la finale, disputée face au FC Porto. Le club portugais, alors entraîné par José Mourinho, s'impose 3-0 et remporte la Ligue des champions.

Liverpool FC[modifier | modifier le code]

À la fin de son prêt, Fernando Morientes est rappelé au Real Madrid par José Antonio Camacho, le nouvel entraîneur des Merengues. Celui-ci est remplacé par Mariano García Remón, qui relègue Morientes sur le banc des remplaçants, lui préférant le plus souvent Raúl, Ronaldo et la nouvelle recrue du club madrilène, l'anglais Michael Owen[23]. En janvier 2005, Morientes est recruté par le Liverpool FC pour la somme de 9 millions d'euros afin de pallier la longue indisponibilité de Djibril Cissé. L'attaquant espagnol, qui a déjà joué en Ligue des champions avec le Real en début de saison, ne peut prendre part à la campagne européenne de son nouveau club. Il signe un contrat de 4 ans avec les Reds, dont l'équipe est entraînée par Rafael Benítez et compte déjà plusieurs joueurs espagnols dans ses rangs, tels Luis Garcia et Xabi Alonso[18],[23]. Morientes ne s'impose pas à Liverpool, il inscrit seulement 12 buts en 61 rencontres, toutes compétitions confondues, durant son passage en Angleterre[24]. Il enrichit malgré tout son palmarès en remportant la Supercoupe de l'UEFA en 2005 et la FA Cup en 2006, avant de rejoindre pour trois ans le club de Valence CF, entraîné par Quique Sánchez Flores[25].

Valence CF[modifier | modifier le code]

Fernando Morientes dispute la Ligue des champions avec les valenciens, il inscrit notamment un triplé durant la phase de groupes face au club grec d'Olympiakos Le Pirée[26]. Il est indisponible pour le match aller des quarts de finale opposant Valence à Chelsea FC, qui se termine sur le score de 1-1. Au retour, Morientes trouve le poteau, avant d'ouvrir la marque à la demi-heure de jeu sur une passe de Joaquín Sánchez. Les londoniens remportent néanmoins la partie sur le score de 2-1 et se qualifient pour les demi-finales[27]. Morientes inscrit 12 buts dans le championnat d'Espagne 2006-2007 [28] ; Valence se classe 4e et se qualifie pour la Ligue des champions. Sous la direction de l'entraîneur Ronald Koeman, le club se classe 10e du championnat d'Espagne 2007-2008 et est éliminé dès la phase de groupes de la Ligue des champions. Blessé en décembre 2007 lors d'un match face au FC Barcelone, Morientes manque la majeure partie de la saison et ne reprend la compétition qu'au mois de mars[29]. Valence remporte néanmoins la Coupe d'Espagne face à Getafe CF. Entré en jeu en fin de match lors de la finale, Morientes inscrit le troisième but de son équipe, qui s'impose 3-1[30].

Olympique de Marseille[modifier | modifier le code]

Arrivé en fin de contrat avec le Valence CF, il se met d'accord avec l'Olympique de Marseille le pour un contrat de deux saisons[31]. Il retrouve ainsi son ancien entraîneur de l'AS Monaco Didier Deschamps. Le joueur sera absent des premiers match amicaux de l'OM du fait qu'il n'a eu aucune préparation.

Le 8 août, il participe à son premier match avec ses nouvelles couleurs contre Grenoble (2-0) en remplaçant Brandao à la 90e minute. Le 26 septembre, il est titularisé pour la première fois par l'entraineur Didier Deschamps à l'occasion du déplacement au Valenciennes FC comptant pour la 7e journée de Ligue 1 et inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs. Sa première partie de saison 2009-2010 est néanmoins très décevante, avec un faible temps de jeu dû à la concurrence au sein de l'effectif marseillais, et une blessure au tendon d'Achille qui l'éloigne des terrains[32].

Le , le site officiel de l'Olympique de Marseille indique que Morientes et le club sont tombés d'accord sur une résiliation de son contrat[33].

Le , il annonce qu'il met un terme à sa carrière de footballeur professionnel, après 17 saisons au plus haut niveau. Il deviendra consultant sportif pour la chaîne de télé espagnole Telecinco, où il commentera les matchs de Ligue Europa ainsi que ceux des éliminatoires de l'Euro 2012[34].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Fernando Morientes prend part à la Coupe du monde des moins de 20 ans en 1995. Il dispute un match durant le premier tour, face au Burundi, puis la rencontre pour la 3e place opposant l'Espagne au Portugal. Il est retenu par Javier Clemente pour disputer le tournoi de football des Jeux olympiques de 1996 et est titularisé à deux reprises, face à l'Australie et à l'Arabie saoudite[35].

Avec 27 buts en 47 matches, Morientes est le 4e meilleur buteur de la sélection derrière David Villa, Raúl et Fernando Hierro[36]. Appelé en équipe d'Espagne par Clemente en mars 1998 pour disputer un match amical face à la Suède, il inscrit un doublé pour sa première sélection[37]. Il fait partie des joueurs retenus pour la Coupe du monde 1998 et dispute deux matches durant la phase de groupes. Remplaçant face au Paraguay, il entre en jeu en seconde mi-temps. Il débute la rencontre opposant l'Espagne à la Bulgarie et inscrit un doublé[35]. Morientes dispute cinq rencontres durant la Coupe du monde 2002. Il débute le tournoi en tant que remplaçant et entre en cours de match face à la Slovénie, puis au Paraguay. Il inscrit un doublé lors de ce second match, et est titularisé pour la suite de la compétition, dont la dernière rencontre du premier tour face à l'Afrique du Sud. Il ouvre la marque en 8e de finale face à la République d’Irlande, inscrivant son troisième but du tournoi. En quart de finale, l'Espagne fait match nul 0-0 avec la Corée du Sud et s'incline durant l'épreuve des tirs au but[35]. Morientes n'est pas retenu pour Euro 2000[38], mais est appelé par Iñaki Sáez pour prendre part à l'édition 2004. Durant le tournoi, il inscrit l'un des deux seuls buts espagnols. Morientes est appelé par Luis Aragonés en août 2005 pour disputer un match amical face à l'Uruguay, un an après sa dernière sélection[39]. Il participe à la campagne qualificative pour la Coupe du monde 2006, prenant part à trois rencontres en tant que remplaçant. En novembre, il entre en fin de partie et marque face à la Slovaquie dans un match remporté 5-1 par les espagnols[40]. L'attaquant figure dans la pré-sélection de 27 joueurs établie par Aragonés en vue du tournoi, mais n'est pas retenu dans la liste finale de 23 joueurs. Le sélectionneur, qui écarte également Rubén Baraja, déclare avoir « pris le parti d'aligner un groupe jeune. »[41] Morientes retrouve la sélection en 2007, en mars il inscrit son 27e but face au Danemark lors des éliminatoires de l'Euro 2008[42].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

       

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Date Lieu Adversaire Résultat Competition
1. Stade Balaídos, Vigo, Espagne Drapeau : Suède Suède 4-0 Match amical
2. Stade Balaídos, Vigo, Espagne Drapeau : Suède Suède 4-0 Match amical
3. 3 juin 1998 Stade El Sardinero, Santander, Espagne Drapeau de l’Irlande du Nord Irlande du Nord 4-1 Match amical
4. 3 juin 1998 Stade El Sardinero, Santander, Espagne Drapeau de l’Irlande du Nord Irlande du Nord 4-1 Match amical
5. 24 juin 1998 Stade Félix-Bollaert, Lens, France Drapeau : Bulgarie Bulgarie 6-1 Coupe du monde de football de 1998
6. 24 juin 1998 Stade Félix-Bollaert, Lens, France Drapeau : Bulgarie Bulgarie 6-1 Coupe du monde de football de 1998
7. Antonis Papadopoulos Stadium, Larnaca, Chypre Drapeau : Chypre Chypre 2-3 Éliminatoires du championnat d'Europe de football 2000
8. Stade Wojska Polskiego, Varsovie, Pologne Drapeau : Pologne Pologne 2-1 Match amical
9. 10 octobre 1999 Estadio Carlos Belmonte, Albacete, Espagne Drapeau : Israël Israël 3-0 Éliminatoires du championnat d'Europe de football 2000
10. Estadio de Mestalla, Valence, Espagne Drapeau : France France 2-1 Match amical
11. Estadio de Mestalla, Valence, Espagne Drapeau : Autriche Autriche 4-0 Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 2002
12. Estadio de Mestalla, Valence, Espagne Drapeau : Autriche Autriche 4-0 Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 2002
13. Stade Olympique de Montjuic, Barcelone, Espagne Drapeau : Portugal Portugal 1-1 Match amical
14. Windsor Park, Belfast, Irlande du Nord Drapeau de l’Irlande du Nord Irlande du Nord 5-0 Match amical
15. 7 juin 2002 Jeonju World Cup Stadium, Jeonju, Corée du Sud Drapeau : Paraguay Paraguay 3-1 Coupe du monde de football de 2002
16. 7 juin 2002 Jeonju World Cup Stadium, Jeonju, Corée du Sud Drapeau : Paraguay Paraguay 3-1 Coupe du monde de football de 2002
17. 10 juin 2002 Suwon World Cup Stadium, Suwon, Corée du Sud Drapeau : Irlande République d'Irlande 1-1 Coupe du monde de football de 2002
18. Stade Vicente Calderón, Madrid, Espagne Drapeau : Équateur Équateur 4-0 Match amical
19. Stade Vicente Calderón, Madrid, Espagne Drapeau : Équateur Équateur 4-0 Match amical
20. Stade Vicente Calderón, Madrid, Espagne Drapeau : Équateur Équateur 4-0 Match amical
21. El Molinón, Gijón, Espagne Drapeau : Danemark Danemark 2-0 Match amical
22. 5 juin 2004 Coliseum Alfonso Pérez, Getafe, Espagne Drapeau : Andorre Andorre 4-0 Match amical
23. 16 juin 2004 Stade de Bessa XXI, Porto, Portugal Drapeau : Grèce Grèce 1-1 Euro 2004
24. Estadio Gran Canaria, Las Palmas de Gran Canaria, Espagne Drapeau : Venezuela Venezuela 3-2 Match amical
25 Stade El Sardinero, Santander, Espagne Drapeau : Canada Canada 2-1 Match amical
26. Stade Vicente Calderón, Madrid, Espagne Drapeau : Slovaquie Slovaquie 5-1 Phase qualificative de la coupe du monde de football 2006
27. Stade Santiago Bernabéu, Madrid, Espagne Drapeau : Danemark Danemark 2-1 Éliminatoires du championnat d'Europe de football 2008

Carrière[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupes d’Europe et Intercontinentale Sélection Drapeau : Espagne Espagne
1993 - 1994 Albacete Balompié Drapeau : Espagne Primera División 2 matchs - - -
1994 - 1995 Albacete Balompié Drapeau : Espagne Primera División 20 matchs / 5 buts - - -
1995 - 1996 Real Saragosse Drapeau : Espagne Primera División 29 matchs / 13 buts - 2 + 5 matchs / 0 + 2 buts (SU + C2) -
1996 - 1997 Real Saragosse Drapeau : Espagne Primera División 37 matchs / 15 buts - - -
1997 - 1998 Real Madrid C.F. Drapeau : Espagne Primera División 33 matchs / 12 buts 2 matchs 10 matchs / 4 buts (C1) 4 matchs / 6 buts
1998 - 1999 Real Madrid C.F. Drapeau : Espagne Primera División 33 matchs / 19 buts 5 matchs / 5 buts 1 + 4 matchs (SU + C1) 3 matchs / 1 but
1999 - 2000 Real Madrid C.F. Drapeau : Espagne Primera División 29 matchs / 12 buts 5 matchs 14 + 3 matchs / 6 + 1 buts (C1 + CM) 5 matchs / 2 buts
2000 - 2001 Real Madrid C.F. Drapeau : Espagne Primera División 22 matchs / 6 buts 1 match 8 + 1 matchs / 4 + 0 buts (C1 + CI) 1 match / 1 but
2001 - 2002 Real Madrid C.F. Drapeau : Espagne Primera División 33 matchs / 18 buts 7 matchs 11 matchs / 3 buts (C1) 11 matchs / 7 buts
2002 - 2003 Real Madrid C.F. Drapeau : Espagne Primera División 19 matchs / 5 buts 2 matchs / 1 but 7 matchs (C1) 6 matchs / 3 buts
2003 - 2004 Real Madrid C.F. Drapeau : Espagne Primera División 1 match - - -
AS Monaco Drapeau : France Ligue 1 28 matchs / 10 buts 2 matchs / 3 buts 12 matchs / 9 buts (C1) 6 matchs / 3 buts
2004 - 2005 Real Madrid C.F. Drapeau : Espagne Primera División 11 matchs 2 matchs / 1 but 6 matchs / 2 buts (C1) 2 matchs / 1 but
Liverpool FC Drapeau : Angleterre Premier League 13 matchs / 3 buts 2 matchs - -
2005 - 2006 Liverpool FC Drapeau : Angleterre Premier League 28 matchs / 5 buts 6 matchs / 1 but 10 + 1 + 2 matchs / 3 + 0 + 0 buts C1 + SU + CM) 5 matchs / 2 buts
2006 - 2007 Valence CF Drapeau : Espagne Primera División 23 matchs / 12 buts 3 matchs 10 matchs / 7 buts (C1) 4 matchs / 1 but
2007 - 2008 Valence CF Drapeau : Espagne Primera División 22 matchs / 6 buts 1 match / 1 but 8 matchs / 1 but (C1) -
2008 - 2009 Valence CF Drapeau : Espagne Primera División 20 matchs / 1 but 7 matchs / 3 buts 7 matchs / 3 buts (C3) -
2009 - 2010 Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 12 matchs / 1 but 2 matchs 4 + 1 matchs (C1 + C3) -

Dernière mise à jour le 25 février 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Morientes en sélections de jeunes
  2. Morientes en sélections
  3. a et b (es) Fernando Morientes sur le site de la Liga de Fútbol Profesional
  4. (es) Saison 1994-1995 de Fernando Morientes sur le site de la Liga de Fútbol Profesional
  5. a et b (es) Profil de Fernando Morientes sur le site du Real Madrid
  6. a, b, c, d, e et f (en) Fernando Morientes Sánchez - Matches in European Cups sur le site de la RSSSF
  7. « Madrid au septième ciel », UEFA,
  8. (es) Saison 1998-1999 de Fernando Morientes sur le site de la Liga de Fútbol Profesional
  9. (en) « Real storm to Cup glory », BBC,
  10. (en) « Morientes on the mend », BBC,
  11. (en) « Morientes out of Bayern clash », BBC,
  12. (en) « Morientes sidelined after operation », BBC,
  13. (es) Saison 2000-2001 de Fernando Morientes sur le site de la Liga de Fútbol Profesional
  14. (es) Saison 2001-2002 de Fernando Morientes sur le site de la Liga de Fútbol Profesional
  15. (en) « Morientes and Figo combine to pulverise poor Las Palmas », The Independent,
  16. (en) « Morientes to cast off Ronaldo shadow », BBC,
  17. (es) Saison 2002-2003 de Fernando Morientes sur le site de la Liga de Fútbol Profesional
  18. a et b « Morientes à Liverpool », UEFA,
  19. Real Madrid - Monaco du 24 mars 2004 sur le site de l'UEFA
  20. Monaco - Real Madrid du 6 avril 2004 sur le site de l'UEFA
  21. Monaco - Chelsea FC du 20 avril 2004 sur le site de l'UEFA
  22. Chelsea FC - Monaco du 5 mai 2004 sur le site de l'UEFA
  23. a et b (en) « Liverpool sign Morientes for £6.3m », Daily Telegraph,
  24. (en) « Spain or Turkey could provide bolt hole for unhappy Morientes », The Guardian,
  25. (en) « Morientes completes Valencia move », BBC,
  26. « Valence s'impose sur la fin », UEFA,
  27. Valence CF - Chelsea FC du 10 avril 2007 sur le site de l'UEFA
  28. « Championnat d'Espagne - 38e journée: le classement des buteurs », ESPN Soccernet,
  29. « Valence CF - Morientes s'entraîne », L'Équipe,
  30. « Morientes soulagé pour Valence », UEFA,
  31. (fr) Accord de principe avec Fernando Morientes sur le site officiel de l'Olympique de Marseille
  32. Morientes absent jusqu'en février
  33. Emmanuel Jean, « Morientes a résilié son contrat », sur OM.net, 1er juillet 2010.
  34. Morientes arrête sa carrière sur l'Équipe.fr, le 31 août 2010
  35. a, b et c Fernando Morientes sur le site de la FIFA
  36. (en) Spain - Record International Players sur le site de la RSSSF
  37. (en) Portrait de Fernando Morientes sur le site de la BBC,
  38. (en) « Spain trust in youth for Euro 2000 », Reuters,
  39. « Aragonés rappelle Morientes et Sergio », UEFA,
  40. Espagne - Slovaquie du 12 novembre 2005 sur le site de la FIFA
  41. « Baraja et Morientes absents des 23 », UEFA,
  42. « L'Espagne s'impose difficilement », UEFA,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :