Club Atlético San Lorenzo de Almagro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

34° 38′ 08″ S 58° 21′ 53″ O / -34.63556, -58.36472 ()

San Lorenzo

Logo du San Lorenzo
Généralités
Nom complet Club Atlético San Lorenzo de Almagro
Surnoms El Ciclón, Cuervos, Matadores ,
Los Gauchos de Boedo,
Los Carasucias, Santos
Fondation 1er avril 1908 (106 ans)
Couleurs rouge et bleu
Stade Estadio Pedro Bidegain
(43 963 places)
Siège Av. de Mayo 1373, Buenos Aires
Championnat actuel Championnat d'Argentine
Président Drapeau : Paraguay Drapeau : Argentine Matías Lammens (es)
Entraîneur Drapeau : Argentine Edgardo Bauza
Site web www.sanlorenzo.com.ar
Palmarès principal
National[1] Championnat d'Argentine (13)
Championnat d'Argentine D2 (1)
International[1] Copa Sudamericana (1)
Copa Mercosur (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Le Club Atlético San Lorenzo de Almagro est un club sportif et culturel, fondé le 1er avril 1908 et basé à Buenos Aires (Argentine), dont la principale activité est le football professionnel.

Le club évolue au Nuevo Gasómetro.

Son rival historique est Huracán. Il existe également des rivalités avec Club Atlético River Plate, Boca Juniors, le CA Independiente, et le Racing Club.

Ses supporters les plus célèbres sont l'acteur Viggo Mortensen et le pape François[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Entraîneurs du club[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/03/13/jose-maria-bergoglio-ingenieur-chimiste-et-nouveau-pape_1847456_3214.html