Clube de Futebol Os Belenenses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article ne traite que de la section football du club. Pour les autres disciplines sportives du club, voir Clube de Futebol Os Belenenses (omnisports).

CF Os Belenenses

Logo du CF Os Belenenses
Généralités
Nom complet Clube de Futebol Os Belenenses
Surnoms Pastéis de Belém
Fondation 23 septembre 1919
Couleurs Bleu et blanc
Stade Estádio do Restelo
(32 500 places)
Siège Estádio do Restelo
1449-015 Lisbonne
Championnat actuel Liga ZON Sagres
Président Drapeau : Portugal Antonio Soares
Site web www.osbelenenses.com
Palmarès principal
National[1] Championnat du Portugal (1)
Coupe du Portugal (3)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Le Clube de Futebol Os Belenenses est un club de football portugais omnisports basé à Lisbonne.

Le C.F. Os Belenenses, membre fondateur de la Ligue Nationale en 1934, a été l'un des plus grands clubs de football portugais jusqu'au milieu des années 1960. En témoigne le titre de champion du Portugal gagné en 1946 et les nombreuses places d'honneur acquises en championnat.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Le Belenenses est un club de Lisbonne dont les prémices constitutifs sont cocasses. En effet, dix ans avant la constitution du club, deux clubs rivaux de la zone lisboète concouraient pour le championnat de Lisbonne : le clube Ajudence e Sport Uniao Belenenses et le club Sport Lisboa. Ces deux clubs de Belém (quartier de Lisbonne) se disputaient une place (au sens littéral du terme...) car ils voulaient absolument pratiquer leur sport à Belem, sur la terre de Belém. Le premier de ces clubs est devenu par la suite le Belenenses et a acquis ce droit de jouer dans son quartier de naissance (Belém).

Le second, natif du quartier de Belém aussi, s'est retrouvé forcé de s'allier aux hommes du Sport Benfica (un club de la périphérie de Lisbonne) afin d'avoir un stade pour pratiquer leur sport. Ce dernier club est devenu aujourd'hui le club rival : le Sport Lisboa e Benfica, plus connu sous le nom de Benfica de par son absorption de ses origines de Belem. C'est ainsi que les prémices du Belenenses sont étroitement liés à celui du Benfica, dans la rivalité depuis toujours et à jamais.

Au lendemain de la Première guerre Mondiale naît ce Club de Belem qu'est le Belenenses. Ce fut une création impulsive, sanguine d'une multitude de personnes animées par un sentiment d'appartenance à un quartier, Belem, par un besoin d'identité et de reconnaissance. C'est là qu'intervient la poésie dans la constitution de ce club : sous le parrainage de la Place Afonso de Albuquerque, par une nuit d'été d'aout 1919, dans la cadre d'une place publique, un groupe d'amis (Arthur José Pereira et son frère Francisco, Henrique Costa, Sobral, Dias, Joaquim Teixeira Gomes, manuel Veloso, Bogalho) décidèrent de créer leur club de cœur, celui des natifs de Belem. Ce fut chose faite le 23 Septembre 1919.

Le Premier Trophée : la coupe des mutilés de la guerre[modifier | modifier le code]

Ce fut le premier trophée conquis par le Belenenses le 19 juin 1921 face au Sporting Club de Portugal (2-1). Ce trophée était joué annuellement au Portugal et n'appartenait à un club que s'il parvenait à le gagner deux années consécutives ; ce que le Belenenses réalisa deux ans plus tard le 8 juillet 1923 face au Carcavelinhos (3-1).

Équipe vainqueur : Mário Duarte, Azevedo, Morais, Bernardino, Augusto Silva, Anacleto, F. António, Joaquim Almeida, Veloso, Joaquim Rio e Alberto Rio.

Le palmarès de la branche football[modifier | modifier le code]

Championnat de 1re Division Portugaise[modifier | modifier le code]

  • 1 championnat du Portugal de 1re division en 1945/1946.
  • 3 fois vice-champion de 1re Division : 1936/37 ; 1954/55 ; 1972/73
  • 14 fois classés 3e de 1re Division : 1939/40 ; 1940/41 ; 1941/42 ; 1942/43 ; 1943/44 ; 1944/1945 ; 1947/48 ; 1948/49 ; 1952/53 ; 1955/56 ; 1956/57 ; 1957/58 ; 1958/59 ; 1959/60 ; 1975/76 ; 1987/88.
  • 2 fois meilleure attaque de première division portugaise : 1940/41 ; 1941/42
  • 8 fois invaincus à domicile : 1934/35 ; 1942/43 ; 1945/46 ; 1951/52 ; 1956/56 ; 1956/57 ; 1958/59 ; 1975/76 ; 1989/90
  • 3 fois possédant le meilleur buteur du championnat portugais : 1952/53 (Matateu 29 buts) ; 1954/55 (Matateu 32 buts) ; 2005/06 (Meyong 23 buts).

Coupe du Portugal[modifier | modifier le code]

  • 6 Coupes du Portugal : 1926/27 ; 1928/29 ; 1932/33 ; 1941/42 ; 1959/60 ; 1988/1989
  • 8 fois finaliste

Tournois internationaux[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du tournoi de Melilla : 1969/70
  • Vainqueur du tournoi des princes d'Espagne : 1974/75
  • Vainqueur du trophée président : 1975/76
  • Vainqueur du tournoi de la cité royale : 1975/76
  • Vainqueur du tournoi de la ville de Cordoba : 1975/76
  • Vainqueur du Trophée Semana del Sol-Ciudad de Marbella : 1983/84
  • Vainqueur du tournoi du 1er Mai : 1986/87
  • Vainqueur du tournoi de Casablanca : 2006/07

Présence européenne[modifier | modifier le code]

  • 9 présences en Coupe UEFA
  • 1 présence en Coupe des coupes
  • 1 présence en Coupe latine
  • 3 présences en Coupe Intertoto

Décorations[modifier | modifier le code]

- Institution d'utilité publique décret du 6 septembre 1960

- Commandeur de l'ordre militaire du Christ 5 Octobre 1933

- Officier de l'ordre de Benemerência 5 octobre 1935

- Médaillé du mérite sportif 23 Septembre 1956

- Médaillé d'or de la Ville de Lisbonne

Infrastructures sportives[modifier | modifier le code]

Estadio do Restelo : le stade du Belenenses[modifier | modifier le code]

Le stade du Restelo a été inauguré le 23 septembre 1956, ayant fêté ses 50 ans en 2006.

À l'origine, il pouvait contenir 44 000 personnes mais les normes européeennes ont fait baisser ce chiffre à hauteur de 32 000 places.

Le jour de l'inauguration, le Belenenses a battu le Sporting Club de Portugal par 2 buts à 1. Puis deux jours plus tard, ce fut le finaliste de la Coupe d'Europe des clubs champions -le Stade de Reims- qui fut battu 2 buts à 0 par le Belenenses.

La raison de la construction de ce stade fut simple : la mairie de Lisbonne expropria le club Belenenses de son ancien stade de Salesias dans lequel les politiques ambitionnaient de construire des logements sociaux pour créer un nouveau quartier de Lisbonne. En échange de cette expropriation, le Belenenses reçut un terrain sans valeur par la Mairie de Lisbonne...toute contestation s'avérant vaine face au pouvoir très rigide de l'époque.

Le Belenenses entreprit la construction de son stade et devait payer de forts loyers pour le terrain à la Mairie de Lisbonne, ce qui endetta le club. Ce n'est que grâce à la générosité des socios du club (brésil) que le Belenenses put enfin être propriétaire de son stade. 60 ans après cet épisode, aucun logement social n'a été édifié et l'ancien terrain Salesias du Belenenses est en ruine en 2008.

In fine, ce club se heurte à des difficultés bureaucratiques et ce depuis toujours. En effet, ce club n'a jamais reçu aucune aide financière de la municipalité alors que les rivaux (Benfica/Sporting) ont eu droit à de fortes subventions pour la réalisation de leur stade pour l'Euro 2004 au Portugal. Au début des années 1990, le Belenenses voulut construire un nouveau stade afin de faire face en pionnier aux nouvelles réalités du football : refus catégorique de la Mairie de Lisbonne alors que feu vert était donné au Sporting et au Benfica quelques années plus tard.

Pavilion Acasio Rosa et les piscines Olympiques[modifier | modifier le code]

Il s'agit du complexe sportif de préparation du Belenenses : 2 terrains de football (un synthétique), 1 piscine Olympique, 1 centre de gym et de sport physique.

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

  • Drapeau du Portugal Artur José Pereira fondateur du club et qui 25 ans après avoir mis un terme à sa carrière était encore considéré comme le meilleur joueur de football au Portugal. Comme entraîneur, il a gagné 2 championnats du Portugal et 3 championnats de Lisbonne.
  • Drapeau du Portugal Augusto Silva joueur portugais qui fut, pendant plus de 16 ans, le plus capé en sélection nationale et gagna avec son club 3 championnats du Portugal et 4 championnats de Lisbonne.
  • Drapeau du Portugal Pepe Il a marqué 10 buts en un seul match et est devenu une légende pour ce club car il est mort..empoisonné à l'âge de 23 ans. En dépit de sa brève carrière, il gagna 3 championnats de Lisbonne et 2 championnats du Portugal.
  • Drapeau du Portugal Mariano Amaro capitaine de l'équipe du Belenenses championne en 1946 ; joueur génial qui était surnommé "Einstein" car il était un pur prodige d'intelligence à son poste de milieu de terrain.
  • Drapeau du Portugal Matateu Un des meilleurs joueurs portugais de tous les temps...l'égal d'Eusébio du grand rival du Benfica de Lisbonne...un buteur au tir puissant et au dribble chaloupé...inarrétable dans la surface de but.
  • Drapeau du Portugal José Mourinho Il a joué au club durant la saison 1982-1983 et le temps de 16 matches. Une saison courte à l'image de sa carrière de footballeur professionnel (7 ans) mais il se fera surtout un nom en tant qu'entraîneur, avec le succès qu'on lui connaît.
  • Drapeau du Portugal Vicente Frère de Matateu, il est une légende vivante du Belenenses en tant comme joueur que comme entraineur adjoint. Jamais il ne quitta le Belenenses, son club de coeur.
  • Drapeau du Portugal José Pereira Le gardien qui défendit les cages du Belenenses durant 15 ans. On le surnommait le Piaf bleu car il était vif et s'envolait pour faire des arrêts extraordinaires.
  • Drapeau du Portugal César de Matos Champion du Portugal à trois reprises avec le Belenenses (1927/29/33).
  • Drapeau du Portugal Rui Jorge Champion du Portugal à sept reprises avec le FC Porto et le Sporting CP et finaliste de l'Euro 2004


Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Tournoi Ville de Marbella
    • Vainqueur : 1984[2]
  • Tournoi du quatorzième anniversaire de l'armée angolaise
    • Vainqueur : 1988[3]
  • Tournoi du Prince Héritier Moulay El Hassan
    • Vainqueur : 2007[4]
  • Trophée du Prince Filipe
    • Vainqueur : 1975[5]
  • Trophée Ville de Cordoue
    • Vainqueur : 1978[6]
  • Trophée Ville de Salamanque
    • Vainqueur : 2002[7]
  • Tournoi de Guadiana :
    • Vainqueur : 2003[8]

Entraîneurs du club[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « Trofeo Ciudad de Marbella », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  3. « Angola Tournament 1988 », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  4. « Tournoi du Prince Héritier Moulay El Hassan 2007 », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  5. « Trofeo Príncipe Felipe », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  6. « Trofeo Ciudad de Córdoba », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  7. « Trofeo Ciudad de Salamanca », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  8. « Torneio do Guadiana », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]