Esprit (revue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Esprit (homonymie).
Esprit  
Image illustrative de l'article Esprit (revue)

Discipline Philosophie
Langue français
Directeur de publication Marc-Olivier Padis
Publication
Maison d’édition Éditions Esprit (France)
Période de publication de 1932 à aujourd'hui
Fréquence mensuel
Indexation
ISSN 0014-0759
Liens

Esprit est une revue intellectuelle française fondée en 1932 par Emmanuel Mounier et dont les orientations personnalistes se sont définies, dans les années 1930-1934, en relation avec les orientations parallèles du groupe Ordre Nouveau, au sein de la nébuleuse des non-conformistes des années 30. À ce titre, Mounier a été largement inspiré par le philosophe Jacques Maritain.

Après 1934, Esprit approfondit les conséquences sociales et philosophiques du personnalisme, dont il devient l'expression la plus connue, tandis que se crée autour de la revue un réseau national et international de groupes destinés à diffuser ses idées.

Après l'armistice de 1940, Esprit reparaît, Mounier s'installant à Lyon (en zone libre) pour relancer la revue[1]. Après avoir manifesté de l'intérêt pour certaines des orientations initiales de la Révolution nationale du Régime de Vichy, la revue exprime des opinions de plus en plus critiques qui aboutissent à son interdiction en août 1941.

À la Libération, Mounier relance la revue, qui participe activement aux débats et controverses de l'après-guerre, en manifestant une certaine orientation « philocommuniste », au moins jusqu'en 1949. Après la mort de Mounier en 1950, la direction de la revue est assurée par le critique littéraire Albert Béguin, par Jean-Marie Domenach puis par Paul Thibaud.

Progressivement, tout en participant à différentes tentatives pour faire naître une « nouvelle gauche », l'identité personnaliste de la revue s'atténue tandis que s'affirme son rôle de carrefour intellectuel. Le philosophe Paul Ricœur y écrivit régulièrement.

Esprit a été dirigée entre 1989 et 2012 par Olivier Mongin, qui a laissé sa place en 2013 à Marc-Olivier Padis. La revue tire aujourd'hui à presque 10 000 exemplaires (deux fois plus qu'à la fin des années 1980)[2].

Édition[modifier | modifier le code]

La revue Esprit est éditée par les éditions Esprit. Le service à l'édition est assuré par la société Transfaire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles Paris, "La saga des revues. 8 - Esprit. Personnalisme, antitotalitarisme, et après…", Le Monde, 21 juillet 2010
  • Goulven Boudic, Esprit, 1944-1982 : les métamorphoses d'une revue, Seuil, 2005
  • Jean-Louis Loubet del Bayle, Les non-conformistes des années 1930, Seuil, 1969 ; Point-Seuil, 2001
  • Pierre de Senarclens, La revue Esprit, 1932-41, Lausanne, l'Âge d'Homme, 1974
  • Michel Winock, Histoire politique d'Esprit, Seuil, 1975

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La revue Esprit à Lyon
  2. « Entretien avec Olivier Mongin et Marc-Olivier Padis », Bastien Engelbach et François Quinton, nonfiction.fr, 27 juin 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]