Harvard Business Review

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Harvard Business Review (HBR) est une revue américaine sur le monde de l'entreprise, éditée mensuellement depuis 1922 par Harvard Business Publishing, maison d'édition appartenant à la Harvard Business School, école de management de l'université Harvard. Elle est considérée comme l'une des plus prestigieuses revues de management.

Présentation[modifier | modifier le code]

Essentiellement consacrée à la recherche, écrite pour des praticiens des affaires, cette revue nécessite une très bonne connaissance des concepts du monde de l'entreprise (management, gestion, stratégie, finance) et comporte essentiellement des articles de professeurs d'université ou de business school, de dirigeants d'entreprise ou de consultants en management. Sa diffusion mondiale en langue anglaise est d'environ 265 000 exemplaires par an[1]. Éditorialement, le magazine est indépendant de la Harvard Business School. Il n'est pas soumis, comme certaines grandes revues scientifiques, à un comité de relecture par des pairs (Peer review). Outre la version américaine, il existe des éditions de la Harvard Business Review dans 11 pays (Allemagne, Brésil, Chine, Asie du sud, Italie, Japon, Pologne, Russie, Taïwan, Turquie et, depuis 2014, France). Ces éditions s'écoulent au total à environ 150 000 exemplaires. La Harvard Business Review sera aussi bientôt lancée en Corée du Sud.

En 2002, une affaire a secoué le comité de rédaction quand a été révélée la liaison entre la rédactrice en chef de l'époque Suzy Wetlaufer et l'ancien président de General Electric, Jack Welch. Deux rédacteurs quittèrent la revue se plaignant que cette liaison qui avait débuté durant le travail de Wetlaufer avec Welch pour un article avait rompu l'éthique journalistique et détérioré le climat dans la rédaction. Peu après ces démissions, Wetlaufer démissionna à son tour le 8 mars, sous la pression des critiques de l'équipe rédactionnelle restante (elle est, depuis, devenue la femme de Jack Welch avec qui elle coécrit des ouvrages de management). 3 mois plus tard, l'éditrice, Penelope Muse Abernathy, fut aussi contrainte de démissionner.

Le rédacteur en chef de la Harvard Business Review est, depuis 2009, le journaliste américain Adi Ignatius[2].

HBR France[modifier | modifier le code]

Le 11 avril 2013, le groupe Prisma Média a publié, à titre de test, un premier numéro en langue française de ce magazine[3]. Suite au succès rencontré (environ 10 000 exemplaires vendus), la revue a été lancée à un rythme bimestriel à compter du 22 janvier 2014. Prisma Média a accompagné ce lancement d'un site web spécifique en langue française[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alliance for Audited Media, « Total Paid & Verified Circulation for Harvard Business Review », sur http://abcas3.auditedmedia.com,‎ 31 décembre 2013 (consulté le 26 avril 2014)
  2. (en) « Harvard Business Review Names Adi Ignatius as Editor-in-Chief », sur http://www.hbs.edu,‎ 6 janvier 2009 (consulté le 26 avril 2014)
  3. Sophie Blitman, « La Harvard Business Review en VF », sur http://www.letudiant.fr,‎ 22 janvier 2014 (consulté le 26 avril 2014)
  4. « Site web de HBR France », sur http://www.hbrfrance.fr (consulté le 26 avril 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]