Éditions Agone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
logo
Logo de Éditions Agone
Repères historiques
Création 1998
Fiche d’identité
Forme juridique association
Statut éditeur indépendant
Siège social Marseille
Spécialité(s) éditeur généraliste
Collection(s) Banc d'essais, Contre-feux, Dossiers noirs, Éléments, Manufacture de proses, Mémoires sociales, Passé & présent, Rosa Luxemburg, revue Agone
Langue(s) de
publication
français
Diffuseur(s) Les Belles Lettres
Site officiel www.agone.org

Les éditions Agone, fondées en 1998, sont une maison d'édition indépendante, association à but non lucratif, issue d'une revue du même nom Agone, fondée à Marseille en 1990. Les ouvrages sont distribués par Les Belles Lettres.

Présentation[modifier | modifier le code]

« Notre singularité réside dans la construction d'une ligne éditoriale soucieuse des luttes de notre présent, soumise aux exigences du savoir et qui s'appuyait sur un mode d'organisation auto-gestionnaire en résistance aux logiques médiatiques et marketing. Ce projet éditorial répond aussi et surtout à un projet politique : proposer des œuvres qui fournissent au plus grand nombre des outils pour comprendre le monde dans lequel nous vivons ; à l’écart de toute allégeance académique, nous avons la prétention de donner à lire ce que l’Université, des sciences à la philosophie et à l’histoire, produit encore de connaissance subversive. »[1]. La ligne éditoriale est donc claire : ne pas publier un livre au seul motif de sa rentabilité, un auteur sur le seul critère de sa notoriété, ne pas traiter un sujet en vertu de sa seule actualité. Certains ouvrages bénéficient de subventions de diverses institutions (Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, département des Bouches-du-Rhône, CNL)[2].

Les thèmes abordés à travers les diverses collections sont variés : politique, histoire sociale, philosophie et littérature engagée. Certaines de ces collections sont réalisées en collaboration avec d'autres associations : Survie, le Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire et le collectif d'édition Smolny. Parmi les auteurs publiés : Jacques Bouveresse, Noam Chomsky, Stig Dagerman, Alfred Döblin, Serge Halimi, Karl Kraus, Rosa Luxemburg, Gérard Noiriel, George Orwell, Jean-Marc Rouillan, François-Xavier Verschave, Howard Zinn.

Revues.org propose en ligne la version intégrale de la revue Agone et de quelques titres publiés dans les collections « Banc d'essais » et « Contre-feux »[3].

Conflit social[modifier | modifier le code]

Un conflit social qui s'est soldé par le départ de cinq salariés (sur six) et de plusieurs autres collaborateurs entre fin 2012 et début 2013 continue d'agiter l'association. Des membres de droits de l'association (qui ont participé à l'activité des éditions depuis sa fondation) ont demandé durant l'été 2013 à être convoqués à l'assemblée générale 2013 car ils ne ne se reconnaissaient plus dans le projet défendu par le directeur éditorial avec le soutien du bureau de l'association et de certains directeurs de collection. Ces membres historiques de la revue et des éditions Agone ont tenu le 19 septembre à Marseille une conférence de presse pour informer le public de cette situation[4]. Les éditions Agone avaient fait paraître leur propre interprétation de la crise en juillet 2013 puis dans un communiqué en septembre 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Éditions Agone, kesako ? » 1er janvier 2008.
  2. Interview d'un membre de l'association sur le site Article XI
  3. Livres en ligne d'Agone sur Revues.org
  4. On peut lire l'article paru dans le journal 20 Minutes Marseille du 20 septembre : « Crise de nerfs aux éditions Agone », et le courrier de deux anciens salariés publié par le journal Alternative libertaire dans son n° 230 de juillet-août 2013, p. 30., sous le titre « Stratégies patronales aux éditions Agone ». Voir également dans ce journal la réponse d'autres membres du collectif des éditions Agone.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]