VSD (magazine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir VSD
VSD
Image illustrative de l'article VSD (magazine)

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Genre Presse nationale
Diffusion 215 649 ex. (2005)
Date de fondation 1977
Éditeur Daniel Daum
Ville d’édition Paris

Propriétaire Prisma Media
Directeur de publication Rolf Heinz
Rédacteur en chef Hedi Dahmani
ISSN 1278-916X
Site web http://www.vsd.fr

VSD (sigle de « vendredi-samedi-dimanche ») est un magazine généraliste d'actualité et de loisirs hebdomadaire, publié en France à l'origine tous les jeudis, puis le mercredi, puis depuis août 2010 à nouveau le jeudi. Il est répertorié par l'OJD comme faisant partie de la catégorie « actualité générale »[1], et par le site journaux.fr dans la catégorie « people » .

Historique[modifier | modifier le code]

Le titre a été lancé le 9 septembre 1977 par Maurice Siegel, ex-directeur d'Europe 1. Après la mort de Maurice Siegel en 1985, le magazine est repris par ses fils, François et Jean-Dominique. En août 1995, VSD dépose le bilan. Le 28 février 1996, le tribunal donne la préférence au rachat du titre au groupe Prisma Presse — qui met 200 millions de francs sur la table[2] —, suivant en cela les vœux des salariés de VSD qui s'étaient prononcés une semaine auparavant. En juin 1996, Prisma Presse tente une relance de l'hebdomadaire avec une nouvelle formule et un prix de vente en baisse de 15 à 10 francs[3].

VSD a connu son heure de gloire dans les années quatre-vingt en faisant la part belle au photojournalisme et aux paparazzi, aux enquêtes musclées et aux modèles féminins légèrement vêtus, mais aussi aux sports mécaniques, couvrant notamment le rallye Paris-Dakar. L'une des journalistes, Nathaly Odent, travaillant en parallèle au Journal du dimanche, est d'ailleurs décédée, le 14 janvier 1986, lors de l'accident d'hélicoptère dans lequel Thierry Sabine et Daniel Balavoine ont été tués. À cette époque, l'hebdomadaire atteint les 400 000 exemplaires et ses principaux concurrents sont Paris Match et Newlook.

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Selon l'APPM, VSD compte en 2005 près de 1 187 000 de lecteurs, soit une diffusion totale payée de 215 649 exemplaires (OJD 2005).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]