La Marseillaise (journal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Marseillaise (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec La Marseillaise (journal, 1868).
La Marseillaise
Image illustrative de l'article La Marseillaise (journal)

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Quotidien
Genre Presse régionale
Date de fondation 1943
Ville d’édition Marseille

Rédacteur en chef Sébastien Madau
Site web La Marseillaise

La Marseillaise est un quotidien régional provençal. Fondé pendant la Seconde Guerre mondiale, il soutient la Résistance communiste, et est encore actuellement un journal de gauche.

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

Siège du quotidien à Marseille

Le journal a longtemps été d'orientation communiste. En 1997, sa ligne éditoriale s'est ouverte à « toutes les composantes du mouvement social ». Il reste un journal indépendant des puissances financières dans un paysage médiatique en pleine recomposition, où ses concurrents sont au cœur de fusions et de rapprochements de grands groupes de presse régionale (comme le Groupe Hersant Média, propriétaire de La Provence en région PACA ou le Groupe Sud-Ouest en Languedoc-Roussillon avec le Midi libre).

Le quotidien est distribué dans les Bouches-du-Rhône, les Alpes-de-Haute-Provence, le Var, le Vaucluse, le Gard et fait paraître une édition héraultaise sous le titre « L'Hérault du jour ».

Historique[modifier | modifier le code]

Fondé le 9 décembre 1943, le journal est né de la volonté du Front national - région sud (réseau de résistance communiste, à ne pas confondre avec l'actuel parti d'extrême droite), de se doter d'un organe de presse. Clandestin, il paraîtra d'abord mensuellement, puis en 1944, et au fur et à mesure de l'avance des armées alliées, chaque semaine, et enfin, quotidiennement dans les jours qui précèdent la libération de Marseille.

C'est le lendemain de cette libération, le 25 août 1944, que paraît le premier numéro légal de La Marseillaise. Les rédacteurs du journal, tous membres du FN CR, rédigeront ce premier numéro depuis les locaux du Petit Marseillais, journal collaborationniste, saisis, encore aujourd'hui propriété du journal. Par la suite, François Billoux, député communiste des Bouches-du-Rhône en sera son directeur politique.

Siège, activités[modifier | modifier le code]

Le siège du journal se trouve au 19 Cours d'Estienne d'Orves. Le bâtiment qui abrite le quotidien est remarquable par son architecture, typique des anciens docks marseillais[réf. nécessaire].

Le journal organise annuellement, chaque premier week-end de juillet, le plus grand concours de pétanque du monde, le Mondial la Marseillaise de pétanque à pétanque[1]. Près de 12 000 joueurs y participent chaque année.

Le journal organise aussi la première course cycliste de la saison en Europe : le Grand Prix Cycliste la Marseillaise, première étape de la coupe de France cycliste et suivi dans la foulée de L'Étoile de Bessèges.

La Marseillaise est adhérente du Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Le site officiel de la Marseillaise

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le mondial à pétanque

Liens externes[modifier | modifier le code]