Playboy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Playboy (homonymie).
Playboy
Image illustrative de l'article Playboy
Logo de Playboy

Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue Anglais
Périodicité Mensuel
Genre Presse masculine, érotique
Diffusion 1 500 000 ex. (2011)
Fondateur Hugh Hefner
Date de fondation Décembre 1953
Éditeur Playboy Enterprises

ISSN 0032-1478
Site web www.playboy.com

Playboy est un magazine de la presse masculine américain fondé à Chicago en 1953 par Hugh Hefner. Il est connu pour ses playmates et ses photographies érotiques, mais aussi pour certains de ses articles de qualité.

Le magazine est géré par Playboy Enterprises qui tire 48%de son chiffre d'affaires de la télévision, 31 % de l'édition de magazines, 15 % d'internet et 15 % des produits dérivés de sa marque. Édité dans de nombreux pays, la version française est apparue en 1973.

Histoire et évolution du magazine[modifier | modifier le code]

Hugh Hefner en 1979

Playboy est créé en 1953 par Hugh Hefner, dans sa ville natale de Chicago dans l'Illinois. Il s’agit d’un mensuel avec des photos de femmes nues mais aussi des articles sur la mode et l'art de vivre. Après plusieurs idées de titres (Stag Party, The Gentlemen’s Club), Hugh Hefner et son associé Eldon Sellers s’arrêtent sur le titre de Playboy. Le premier numéro sort en décembre 1953. Il n'avait pas de date au cas où les ventes ne fussent pas bonnes. C’est un succès immédiat. En quelques semaines, le titre se vend à plus de 50 000 exemplaires à 50 cents le numéro.

Le second numéro fut publié en janvier 1954. Quelques grands auteurs contemporains ont publié leurs nouvelles dans Playboy. On peut citer Arthur C. Clarke, Ian Fleming, Vladimir Nabokov ou encore Margaret Atwood. Il est également connu pour sa ligne éditoriale sur la politique libertarienne.

Dans les années 1970, le magazine vend presque 9,5 millions d’exemplaires à travers le monde, toutes éditions confondues. La meilleure vente est pour le numéro de novembre 1972 de l'édition américaine : 7 161 561 exemplaires. Pam Rawlings faisait la couverture. La concurrence est de plus en plus présente : Penthouse et Hustler dès les années 1970 puis d'autres titres comme FHM ou Maxim. Depuis, les ventes sont en déclin.

En janvier 2004, Playboy fête son 50e anniversaire. Il est toujours le leader dans le marché des magazines masculins, vendant 3 millions d’exemplaires par mois aux États-Unis.

En novembre 2009, Reuters révèle que le groupe Playboy, au vu du déficit de 8 millions de dollars qu'a coûté en 2009 l'édition du magazine, s'apprête à déléguer la majeure partie de la production du magazine à la société de média American Media Inc.[1]. Le groupe Playboy conserve cependant la ligne éditoriale du magazine, mais doit faire face à une chute des ventes.

En janvier 2014, Playboy a fêté son soixantième anniversaire avec une couverture et une série de photos consacrées à Kate Moss.

Le lapin[modifier | modifier le code]

Le célèbre logo, qui représente un profil stylisé de lapin portant un nœud papillon de smoking, a été dessiné par l'artiste Art Paul pour le deuxième numéro du magazine et est apparu sur la couverture de chacun des numéros depuis. Le lapin est caché dans le graphisme de l'image de couverture et les lecteurs peuvent jouer à le retrouver. Hefner a dit qu'il avait choisi le lapin comme mascotte pour sa « connotation sexuelle humoristique ». Le premier choix avait été un cerf à grands bois, et c'est au dernier moment que sa tête a été remplacée par celle du lapin[2].

Les Playmates de Playboy[modifier | modifier le code]

Ida Ljungqvist (PMOY 2009) et Kara Monaco (PMOY 2006)
Article détaillé : Playmate.

La première playmate en novembre 1953 (alors appelée Sweetheart of the Month) était Marilyn Monroe. Elle fut rejointe assez rapidement par Jayne Mansfield.

Déjà pin-up depuis quelques années, Bettie Page devient Playmate en janvier 1955.

Hugh Hefner popularisa The Girl Next Door (« La fille d'à côté ») en juillet 1955, alors qu'une secrétaire de Playboy, Janet Pilgrim posa pour le magazine. Elle fut playmate trois fois, en juillet 1955, en décembre 1955 et en octobre 1956.

Une des images de référence en traitement d'images est issue de l'exemplaire de novembre 1972. Il s'agit de la page centrale, la photo de la playmate du mois, Lena Söderberg (plus couramment appelée Lenna).

Jeane Manson fut miss août 1974 avant de devenir chanteuse et actrice.

Pamela Anderson est la playmate qui est apparue le plus souvent sur la couverture du Playboy (13 fois de 1990 à 2011).

Photographes[modifier | modifier le code]

Avant de devenir réalisateur de films, Russ Meyer (1922 - 2004) fut photographe pour Playboy pendant les premières années du magazine et sa femme, Eve Meyer, fût même Playmate en 1955.

Helmut Newton, Pompeo Posar, Peter Gowland, Ed DeLong, William Figge, Ron Vogel, Mario Casilli, Suze Randall, Herb Ritts, Stephen Wayda, Tony Marco, Paul Morton Smith, Peter Mclean, William Graham, Stan Malinowski, Gene Trindl, Dwight Hooker, Bill & Mel Figge, Richard Fegley, Sam Wu, Scott Windiz, David Mecey, Arny Freytag, Ken Marcus, David Rams, Mizuno...

Playboy dans le monde[modifier | modifier le code]

Carte indiquant la distribution du magazine Playboy. En rose foncé, les pays où le magazine est distribué. En rose clair, les pays où le magazine n'est plus distribué

En plus de l'édition originale américaine dont il se vend environ 1,5 million d'exemplaires chaque mois, il existe actuellement 26 éditions locales publiées dans 26 pays[3] ainsi qu'une édition en braille publiée depuis 1970 aux États-Unis par la Bibliothèque du Congrès.

Édition française[modifier | modifier le code]

La version française apparaît en 1973 sous l'égide de Daniel Filipacchi (qui avait créé Lui dix ans auparavant) alors que l'édition américaine se vend en France à environ 60000 exemplaires[4]. Durant les premières années, le magazine réussit à attirer en couverture quelques actrices françaises de premier plan : Brigitte Fossey (1976), Jane Birkin (1976 et 1982) Nicole Calfan (1978), Marie-France Pisier (1979), Romy Schneider (1980), Anne Parillaud (1981), Dominique Laffin (1982).

En 1985, le magazine change d'éditeur et redémarre sa numérotation. Un slogan apparaît en couverture, "Tous les plaisirs de l'homme", au-dessus d'actrices françaises (Nathalie Baye, Zabou Breitman et Arielle Dombasle) et quelques chanteuses (Elli Medeiros et Caroline Loeb). La fin des années 1980 est également marquée par le défilé de Coco-girls.

En 1989, seuls quelques numéros ont paru avec la mention "Édition spéciale".

Le tournant des années 1990 est particulièrement marquée par une chute des ventes[5].

Une nouvelle série débute en 1991 (Éditions Chicago). Nouveau slogan à la fin des années 1990 : "le magazine aux longues oreilles". Les couvertures sont plus similaires à l'édition américaine de la même période : Sharon Stone, Pamela Anderson, Anna Nicole Smith, Shannen Doherty. À partir de 1995, quelques célébrités françaises apparaissent de temps à autre : Draghixa, Ophélie Winter, Lio, Béatrice Dalle

Depuis avril 2000, une nouvelle série de l'édition française de Playboy est publiée par le Groupe 1633 (qui publie également les magazines Rolling Stone, FHM et Newlook).

En octobre 2007, Playboy inaugure une nouvelle formule[6] "en s'inspirant de l'esprit d'origine et de l'âge d'or du lapin, l'ambition est de faire un magazine à l'image de la France et de sa capitale : glamour et sexy, intelligent et populaire" selon le rédacteur en chef[7]. Célébrités françaises qui ont fait la couverture : Ludivine Sagnier, Lou Doillon, Isild Le Besco, Emma de Caunes, Helena Noguerra, Juliette Binoche...

À partir de 2009, sa périodicité est bimestrielle et ses numéros sont thématiques.

Le dernier numéro date de janvier 2011 et depuis l'édition française de Playboy est en sommeil.

Éditions spéciales[modifier | modifier le code]

Le succès du magazine Playboy a motivé la publication d'autres magazines[8] tels que des hors-séries et d'autres séries comme Playboy's Book of Lingerie ou encore Playboy's Vixens.

En France, le magazine Les filles de Playboy a été publié jusqu'en 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes connexes[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Russell Miller (trad. Elizabeth Kern), L'histoire excessive de Playboy [« Bunny, the real story of Playboy »], Paris, Albin Michel, coll. « Businessman »,‎ juin 1987, 307 p. (ISBN 2-226-02961-3)
  • Gretchen Edgren (trad. Jacques Collin), Playboy - Cinquante ans, Singapour, Taschen,‎ 2005, 464 p. (ISBN 978-3822843840)

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • 1967 : Des lapins et des hommes[9] (14 min 45 s). Diffusé dans Zoom le 31/01/1967.
  • 2007 : Let's play boys[10] (90 min, Florianfilm, André Schäfer, Ingmar trost). Diffusé sur Arte le 25/05/2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]