Chabataka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chabataka
Tête de Chabataka, musée de la Nubie
Tête de Chabataka, musée de la Nubie
Fonctions
Pharaon d'Égypte et roi de Napata
v. 702690 avant notre ère
Prédécesseur Chabaka
Successeur Taharqa
Biographie
Dynastie XXVe dynastie
Basse époque
Date de décès v. 690 avant notre ère
Père Piânkhy
Grand-père paternel Kachta
Grand-mère paternelle Pabatjma
Fratrie Taharqa
Conjoint Arti
Deuxième conjoint Kalhat
Enfant(s) avec le 2e conjoint Tanoutamon

Chabataka ou Shebitku est qore (roi) de Napata et pharaon de -702 à -690. Il est le troisième souverain de la XXVe dynastie.

Il est le fils du roi Piânkhy.

Il épouse Arti et Kalhat et est peut-être, selon certains spécialistes, le père par cette dernière de Tanoutamon.

Chabataka est couronné à Thèbes, affirmant ainsi sa volonté de régner sur l'ensemble du nord et sud unifiés et il entérine les croyances égyptiennes et l'art se développe considérablement. Il poursuit les travaux de Chabaka à Memphis, Louxor et Karnak.

Enterré comme ses prédécesseurs à El-Kourrou, site proche de Napata, sa pyramide est référencée Ku 18 sur le plan de la nécropole royale.

Règne[modifier | modifier le code]

Chabataka est celui qui face aux turbulences asiatiques assure la paix initiée par son prédécesseur. En -704, il vient en aide aux rois de Phénicie et de Palestine qui se soulèvent contre l'Assyrie et envoie sur place un corps expéditionnaire commandé par son frère Taharqa. Ce dernier sentant qu’il ne pourrait faire face aux troupes Assyriennes préfère retourner en Égypte. L’empereur d’Assyrie Sennacherib (-705 à -681) se retire à son tour, rappelé par des problèmes en Babylonie, sans parvenir à entrer en Égypte. Chabataka disparaît brutalement en -690. On ne peut affirmer si son frère Taharka, s'est emparé volontairement du pouvoir.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Titulature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Titulature dans l'Égypte antique.

Sépulture[modifier | modifier le code]