Sanakht

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sanakht ou Nebka est l'un des premiers rois de la IIIe dynastie (Ancien Empire). On a pendant longtemps pensé que Sanakht et Nebka étaient deux personnes différentes, mais il s'agit en réalité d'une seule et même personne[réf. nécessaire]. Manéthon l’appelle Necherophès et lui compte vingt-huit ans de règne. Le papyrus de Turin lui en compte dix-neuf ans, ces durées sont bien évidemment excessives.

La résidence des rois se trouve à Memphis. La pierre de Palerme mentionne la construction durant son règne d'un temple en l’an XIII, de la statue de Khâsekhemoui en l’an XVI et la construction d'un bateau en l’an XVIII.

Généalogie[modifier | modifier le code]

La position de Sanakht dans la généalogie de la famille royale n'est pas très précise. Souvent décrit comme successeur de Khâsekhemoui et frère aîné ou beau-frère de Djéser, il est en réalité l'un des successeurs de Djéser et on ne connaît pas les liens de parenté qui unissent s'ils existent Sekhemkhet, Djéser, Khaba et Sanakht.

Titulature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Titulature des pharaons.

Règne[modifier | modifier le code]

Sanakht frappant un ennemi (British Museum)
Sanakht
Période Ancien Empire
Dynastie IIIe dynastie
Fonction roi
Prédécesseur Khaba ou Sekhemkhet ou Djéser
Prise du pouvoir
Dates de règne -2649 à -2630 (selon J. P. Allen)
-2686 à -2667 (selon I. Shaw)
-2647 à -2628 (selon J. Málek)
-2688 à -2682 (selon D. B. Redford)
-2682 à -2665 (selon J. von Beckerath)
-2740 à -2720 (selon R. Krauss)
Durée du règne Vingt-huit ans (selon Manéthon)
Dix-neuf ans (selon le papyrus de Turin)
Successeur Houni ou Khaba ou Sekhemkhet
Passation du pouvoir
Sépulture Non trouvé
Date de découverte Inconnue
Découvreur Inconnu
Fouillée par ?

On situe son règne aux alentours de -2649 à -2630[1].

Quelques spécialistes[Qui ?] pensent que Horus Sanakht et Nebka étaient deux rois différents de cette dynastie. Nebka aurait alors régné avant Djéser et Sanakht après. Contrairement à Djéser, peu de témoignages subsistent de ces deux règnes supposés.

Bien que l'existence de Sanakht soit attestée par un mastaba et un graffito, parmi d'autres objets, sa position en tant que fondateur de la IIIe dynastie, enregistrée par Manéthon, les listes royales d'Abydos et le canon de Turin, a été sérieusement ébranlée par les récentes découvertes archéologiques à Abydos.

Actuellement Sanakht est le plus souvent considéré comme successeur de Djéser[2] car des objets, notamment des sceaux de Sanakht, destinés au culte funéraire de Djéser ont été découverts en 1920 par Cecil Mallaby Firth prouvant que Sanakht rendait un culte à Djéser. Cela permet d'affirmer, à l'appui de l'archéologie, que Sanakht est postérieur à Djéser. Cela confirme du même coup la fausseté de la liste retrouvée à Abydos ; il serait alors un successeur de Djéser. L'égyptologue Michel Baud le placerait entre Khaba et Houni ; mais il pourrait aussi être placé entre Djéser et Sekhemkhet ou entre Sekhemkhet et Khaba ; sa place dans la dynastie et l'ordre des rois de cette dernière sont donc très incertains.

Sépulture[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dates de règne selon Allen.
    Autres avis de spécialistes : -2740 à -2720 (Krauss), -2688 à -2682 (Redford), -2686 à -2667 (Shaw), -2682 à -2665 (von Beckerath), -2647 à -2628 (Malek).
  2. L’égyptologue Michel Baud situe dans son livre Djéser et la IIIe dynastie, Imhotep, Saqqara, Memphis, les pyramides à degrés Djéser comme premier roi de la dynastie.

Liens externes[modifier | modifier le code]