Ashdod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ashdod
(he) אשדוד - (ar) إسدود
Blason de Ashdod
Héraldique
Drapeau de Ashdod
Drapeau
Administration
Pays Drapeau d’Israël Israël
District District sud
Maire Yechiel Lasri (2008 - )
Démographie
Population 220 000 hab. (2009)
Densité 4 657 hab./km2
Géographie
Coordonnées 31° 47′ 00″ N 34° 39′ 00″ E / 31.78333333, 34.65 ()31° 47′ 00″ Nord 34° 39′ 00″ Est / 31.78333333, 34.65 ()  
Superficie 4 724 ha = 47,24 km2
Divers
Date de création 1956 (ville nouvelle)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Israël

Voir la carte administrative d'Israël
City locator 14.svg
Ashdod

Géolocalisation sur la carte : Israël

Voir la carte topographique d'Israël
City locator 14.svg
Ashdod
Liens
Site web http://www.ashdod.muni.il/
La ville moderne d'Ashdod

Ashdod (en hébreu אַשְׁדּוֹד, en arabe إسدود ʾIsdūd) est la cinquième plus grande ville et le premier port d'Israël (devant Haïfa). Située sur la plaine du littoral à mi-chemin entre Tel Aviv et Gaza, dans le district sud d'Israël, elle se trouve à 35 km de Tel Aviv, à 25 km de Ashkelon et à 70 km de Jérusalem et Beer-Sheva. C'est une ville très dynamique et qui a eu une croissance récente très rapide, notamment grâce à l'apport de nouveaux immigrants en provenance de France, d'Éthiopie, de Russie et d'Amérique latine.

Histoire[modifier | modifier le code]

La cité est l'une des cinq villes fondées par les Philistins dans l'antiquité et fut le centre du culte du dieu Dagon. Selon la Bible, c'est à Ashdod que les Philistins emmenèrent l'Arche d'alliance comme un trophée en l'honneur de Dagon, après une victoire à Afek contre les Hébreux autour de -1050. Le récit mentionne de grands désastres à Ashdod dus à la présence de l'Arche qui sera alors transférée à Gath puis rendue aux tribus d'Israël.

Au Xe siècle avant notre ère, Ashdod et la Philistie auraient été selon la Bible un moment une province vassale du royaume de David, mais auraient continué ensuite leurs hostilités contre les royaumes de Juda et d'Israël après le schisme jusqu'à la conquête de la ville au VIIIe siècle avant notre ère. En -711, Ashdod s'allia à l'Égypte et aux royaumes de Juda, Moab et Edom dans une rébellion contre l'Assyrie jusqu'à l'écrasement de la révolte par les troupes de Sargon II qui firent d'Ashdod une province assyrienne.

Il semble que les philistins avaient temporairement repris le contrôle de Ashdod quand le royaume de Juda fut dévasté en -587[réf. souhaitée].

La cité fut rebaptisée Azotos sous les Grecs (Azotus en latin) après la conquête d'Alexandre le Grand puis la ville passa sous le contrôle des Ptolémées de -323 à -199. Enfin, durant la révolte des Maccabées en Judée, le temple de Dagon fut détruit par Judas Maccabée avant que la ville ne soit intégrée au nouveau royaume hasmonéen puis à l'Empire romain au premier siècle avant notre ère.

En 1956, la ville moderne de Ashdod fut construite sur les ruines de l'ancienne ville et du village de Isdud, détruit au cours de la Guerre de Palestine de 1948. La majorité des résidents arabes du village devinrent des réfugiés palestiniens. La ville était habitée auparavant en 1945 par 4.620 arabes et 290 juifs.[réf. nécessaire]

L'histoire moderne d'Ashdod est liée à celle de l'État d'Israël depuis sa création.

Notamment:

  • au cours de la Guerre israélo-arabe de 1948, les kibboutzim de la région d'Ashdod sont attaqués par l'armée égyptienne.
  • au cours de la Seconde Intifada, un attentat-suicide dans le port d'Ashdod fait 10 morts et 16 blessés le 14 mars 2004. Le Cheikh Ahmed Yassine, leader spirituel du Hamas qui revendiqua l'attentat, se réjouit que la réplique de l'armée israélienne avait été faible. Quelques jours plus tard, le 22 mars 2004, Yassine est tué à la sortie de la prière du matin par une attaque ciblée des hélicoptères israéliens.
  • au cours des affrontements entre Israël et le Hamas, Ashdod est devenue une cible du Hamas et de divers organisations terroristes de la bande de Gaza depuis l'Opération Plomb durci en décembre 2008. Ces organisations tirent des missiles de type BM-21 Grad sur Ashdod et sur plusieurs autres grandes villes du sud d'Israël tel qu'Ashkelon, Beer-Sheva, Netivot ... Depuis, la ville reste régulièrement la cible des-dites organisations terroristes[1]. L'installation de batteries anti-missiles "Dôme d'acier" ont nettement diminué le nombre d'impact sur la ville, sans cependant le réduire à 0[2].

Le 21 juin 2005, une collision entre un train et un camion près de Ashdod fait au moins 8 morts et plus de 191 blessés. Les circonstances exactes de la collision n'ont pas été déterminées.

La ville moderne[modifier | modifier le code]

La ville de Ashdod est surtout connue aujourd'hui pour son infrastructure portuaire qui en fait l'un des rares ports en eaux profondes sur la mer Méditerranée. Il est ainsi devenu un centre important pour la navigation israélienne et internationale. Quelque 15 millions de tonnes de fret par an passent chaque année par Ashdod.

La ville elle-même est divisée administrativement en 17 quartiers. La croissance de cette cité est la plus importante du pays depuis les années 1990 et l'immigration de nombreux juifs de Diaspora.

Photos[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Alain Juppé, Maire de Bordeaux, visite la ville jumelle d'Ashdod

La ville est jumelée avec les villes suivantes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :