Péribsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Péribsen ou Sekhemib est un roi de la IIe dynastie thinite. Ni Manéthon, ni aucune liste existante ne le mentionnent.

On situe son règne de -2700 à -2674 (selon J. Málek)[1].

Titulature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Titulature dans l'Égypte antique.

Règne[modifier | modifier le code]

Péribsen
Période Époque thinite
Dynastie IIe dynastie
Fonction Pharaon
Prédécesseur Sénedj
Prise du pouvoir
Dates de règne -2734 à -2714 (selon D. B. Redford)
-2700 à -2674 (selon J. Málek)
Durée du règne
Successeur Khâsekhmem
Passation du pouvoir
Sépulture Non trouvé
Date de découverte Inconnue
Découvreur Inconnu
Fouillée par ?

Le fait qu'il voulut mettre le dieu Seth au rang de divinité principale et qu’il ait changé son nom d’Horus en faveur d'un nom de Seth est si important, qu'il a incité les historiens à créer beaucoup d'hypothèses sur son règne. Ainsi, on peut supposer que le nom de Péribsen ait été usurpé, ou que lors de son règne une révolution religieuse eut lieu[2], ce qui a incité Péribsen à prendre un nom de Seth. Cependant aucun objet façonné, qui pourrait clarifier ces événements, n'a été trouvé jusqu'à présent.

À cette époque, Seth, le grand dieu du désordre et du chaos (ainsi que de la mort sous son aspect négatif) était considéré comme un mal nécessaire au maintien de l'équilibre cosmique[3].

Dans tous les cas cela confirmerait la division de l'Égypte en deux royaume concurrents. Sekhemib est-il chassé du Nord et se réfugie dans le Sud où il change de nom pour devenir Péribsen ? On peut penser aussi que Sekhemib Perenmaât et Péribsen sont deux rois différents. Dans ce cas, Sekhemib serait successeur de Péribsen, comme l’indiquent quelques spécialistes[4]. La résolution de ce problème reste immensément complexe.

Ce qui est presque certain sous le règne de Péribsen, c’est que le pouvoir est décentralisé et des règnes simultanés ont lieu. Il est possible qu'il soit enterré dans la nécropole d'Oumm El-Qaab à Abydos (tombe P) où l’on a découvert des objets en cuivre et des poteries. Aucun tombeau à son nom n'a été retrouvé à Saqqarah-Nord, la partie la plus ancienne de la nécropole.

Sépulture[modifier | modifier le code]

La tombe P de la nécropole d'Umm el-Qa'ab près d'Abydos lui est attribuée en raison de la découverte de plusieurs artefacts portant son nom dont notamment un sceau.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Autres avis de spécialistes : -2734 à -2714 (D. B. Redford)
  2. Voir E. Drioton, J. Vandier, W. Kaiser
  3. notamment utilisait sa violence de façon positive, afin de combattre le serpent Apophis, l'incarnation du mal
  4. Voir W. Helck et N. Grimal

Liens externes[modifier | modifier le code]