Psammétique III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Psammétique III
Tête de Psammétique III, Louvre
Tête de Psammétique III, Louvre
Fonctions
Pharaon d'Égypte
v. 526525 avant notre ère
Prédécesseur Amasis
Successeur Cambyse II (XXVIIe dynastie, Ire domination perse)
Biographie
Dynastie XXVIe dynastie
Basse époque
Date de décès v. 525 avant notre ère
Père Amasis
Mère Tenet-Kheta
Grand-père maternel Padineith

Psammétique III[1] est le dernier pharaon de la XXVIe dynastie, régnant de -526 à -525. Manéthon l’appelle Psammenitos ou Psammecheritês et lui compte six mois de règne selon Africanus, mais Eusèbe de Césarée ne cite pas ce roi, il met à la place un Éthiopien, peut-être un simple gouverneur de la ville.

Règne[modifier | modifier le code]

À la fin du règne d'Amasis, presque toute l'Asie était passée aux mains des Perses achéménides. Son fils Psammétique III lui succède dans cette période troublée. Le roi achéménide Cambyse II marche sur l'Égypte, Psammétique III attend du renfort mais il est trahi par son allié, Phanès d'Halicarnasse, le chef des mercenaires et au printemps -525 l'armée perse écrase l'armée égyptienne à Péluse. Cambyse II envahit ensuite le delta du Nil, continue sa progression sans rencontrer de grandes résistances et il fait le siège de Memphis. Psammétique III qui s’y était réfugié subit une nouvelle défaite entraînant avec lui la chute du pays.

Ce fut la fin de l'Égypte saïte qui passe sous domination des Perses et devint une satrapie. Cambyse II fonde la XXVIIe dynastie en se faisant instaurer pharaon par le clergé de Saïs.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Relief représentant Psammétique III en offrande devant Amon de Karnak

On connaît un peu mieux la généalogie de Psammétique grâce à une stèle qu'il déposa dans le sérapéum de Saqqarah à l'occasion de l'enterrement d'un des taureaux Apis mort sous le règne de son père.

Prince héritier, il participa aux rites funéraires du taureau sacré et pour cette raison eut le droit de déposer une dédicace dans le caveau de l'animal sacré aménagé dans ces catacombes.

Dans ce texte, qui fait partie d'un genre biographique assez répandu à cette époque, il précise le nom de sa mère et de son grand-père[2].

Titulature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Titulature dans l'Égypte antique.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. dit aussi Psammitichus ou Psammeticus
  2. Cf. J. Vercoutter, Texte E, p. 37-43

Bibliographie[modifier | modifier le code]