Chepenoupet Ire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chepenoupet
G14 N36 N37
p Z9
F13
Šp (n) wp(t)
Henemetibamon
i mn
n
G17 W9 F34
ẖnm(t)-jb-Jmn

Chepenoupet Ire ou Shapeneoupet Ire, de nom d’intronisation Henemetibamon (Celle qui s'unit au cœur d'Amon), et de nom de naissance Chepenoupet Hemetnetjer Meretmout (Le cadeau d'Oupet, La divine adoratrice Chepenoupet aimée de Mout), était divine adoratrice d'Amon de -754 à -714 (ou -750 à -715) sous la XXIIIe dynastie.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Chepenoupet Ire
Naissance Date inconnue Décès Date inconnue
Père Osorkon III Grands-parents paternels
Sheshonq IV
Grand-mère paternelle inconnue
Mère Karaotet Grands-parents maternels
Grand-père maternel inconnu
Grand-mère maternelle inconnue
Fratrie Fratrie inconnue
1re épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
2e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
3e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
4e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
5e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
6e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
7e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
8e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
Mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu
2e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu
3e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu
4e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu

Règne[modifier | modifier le code]

Relief représentant la déesse Hathor-Sothis allaitant la divine adoratrice Chepenoupet Ire
Chepenoupet Ire
Période Troisième période intermédiaire
Dynastie XXIIIe dynastie
Fonction Divine adoratrice d'Amon
Prédécesseur
Prise du pouvoir
Dates de règne -754 à -714 (ou -750 à -715)
Durée du règne Inconnue
Successeur Amenardis Ire
Passation du pouvoir chassée par Piânkhy
Sépulture Non trouvé
Date de découverte Inconnue
Découvreur Inconnu
Fouillée par ?

Fille d'Osorkon III et Karaotet, elle fut envoyée par le roi comme épouse du dieu Amon et elle eut, semble t-il, un certain pouvoir politique.

Elle fut la première des nouvelles divines adoratrices, mais fut chassée par le roi de Napata, Piânkhy, qui s’emparait de la Thébaïde. Celui-ci la força ensuite à adopter sa sœur Amenardis Ire pour lui succéder.