XIIIe dynastie égyptienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue du régisseur Gebu, XIIIe dynastie

La XIIIe dynastie est la première de la seconde période intermédiaire. Elle couvrirait la période allant de -1801 ou -1786 (selon D. B. Redford) ou -1766 (selon K. S. B. Ryholt) ou -1759 (selon D. Franke) à v.-1650 ou -1634 (-1750 selon Altemüller).

Les rois parvenus au pouvoir, souvent par voie d'usurpation, n'arrivent que rarement à régner sur tout le pays, leur autorité étant contestée par d'autres usurpateurs locaux. C'est évidemment le principe même de succession qui est en cause. Sous la XIIIe dynastie on distingue deux lignées de rois, qui ont résidé respectivement à Thèbes et à Ithet-Taoui aux environs de Licht, la capitale administrative.

La XIIIe dynastie n'entraîne cependant guère de changement dans l'art et le fonctionnement de l'Égypte, c'est pourquoi certains égyptologues ne la comptent pas dans la seconde période intermédiaire.

Alors que la XIIe dynastie constituait une unité familiale, les rois de la XIIIe dynastie n'ont pas un crédit suffisant, ils peuvent rarement fonder une lignée, leurs règnes durent quelques années, voire quelques mois. Nombre d'entre eux sont des roturiers, des militaires ou des étrangers asiatiques.

Le pays est divisé en trois districts administratifs : le Nord qui concerne le delta du Nil et la région de Memphis, la tête du Sud qui concerne Thèbes et sa région, et le Sud qui va du Fayoum à la Nubie. Les périodes d'équilibres et de stabilités vont alterner dans le pays avec celles de troubles et de guérillas. Paradoxalement alors que le trône est agité de soubresauts incessants, les hauts fonctionnaires restent en place, poursuivant l'administration du royaume.

Il est difficile de faire une liste très juste des rois de cette dynastie, Manéthon et le papyrus de Turin donnent une soixantaine de noms, mais trop d'entre eux sont mal connus voire complètement inconnus. L'ordre des rois ci-dessous est donc très incertain et varie selon les spécialistes.

Souverains de la XIIIe dynastie[modifier | modifier le code]

Un pharaon Sobekhotep figuré assis en tenue du jubilé Heb-Sed - Musée du Louvre

Selon le papyrus de Turin :

Autres rois connus mais qui ne peuvent pas être identifiés dans le papyrus de Turin :

  1. Senouseret IV (Sésostris IV),
  2. Montouemsaf,
  3. Néferhotep III,
  4. Montouhotep V,
  5. Nerkarê, (Ner(?)karê)
  6. Ousermontou (ou Ousermont),
  7. Sobekhotep VIII,
  8. Ini II,
  9. Montouhotep VI,
  10. Senaib,
  11. Sobekhotep IX,
  12. Oupouaoutemsaf,
  13. Hor Meritaoui,
  14. Sebekai,
  15. Khouiiker,
  16. Sânkhptah,
  17. Sakarê (sûrement imaginaire).

Liens externes[modifier | modifier le code]