Téos (pharaon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Téos.
Téos
Sarcophage de Téos, Musée du Louvre
Sarcophage de Téos, Musée du Louvre
Fonctions
Pharaon d'Égypte
v. 362360 avant notre ère
Prédécesseur Nectanébo Ier
Successeur Nectanébo II
Biographie
Dynastie XXXe dynastie
Basse époque
Date de décès 360 avant notre ère
Père Nectanébo Ier
Mère Ptolmaïs
Grand-père paternel Djedhor (dynaste de Sebennytos)
Fratrie Tjahépimou

Téos (Tachos), est associé au trône de son père Nectanébo Ier depuis 365, puis pharaon seul de 362 à 360 av. J.-C.

Règne[modifier | modifier le code]

C'est de son époque que date le développement du tombeau de Pétosiris à Tounah el-Gebel, nécropole d'Hermopolis l'antique Khemenou, « la ville des huit ».

Il dut faire face à une nouvelle menace d'invasion perse ; en effet l'empire Achéménide qui s'était repris suite à des difficultés dynastiques et de révolte des territoires conquis, avaient peu à peu repris sa politique impériale matant toute résistance par la force et finalement tourna à nouveau son regard vers l'Égypte. Pour faire face à ce nouveau péril, Téos préleva de lourdes taxes notamment auprès des temples afin de battre monnaie pour pouvoir payer des contingents de mercenaires grecs. Il leva également une armée dans le pays et marcha avec ses alliés contre les perses avant que leur troupes ne se rapprochent trop du Double pays. Toutes ces mesures lui attira une impopularité telle que Nakhthorhebyt, le futur Nectanébo II dut rentrer en Égypte afin de circonscrire la révolte grandissante.

Il a laissé la régence du pays à son frère Tjehépimou alors prince de Mendès qui, profitant du mécontentement général contre Téos, fait proclamer roi son fils Nectanébo II. Téos est forcé de s'enfuir auprès du Grand Roi, en Perse.

Titulature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Titulature dans l'Égypte antique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dieter Arnold, Temples of the Last Pharaos, Oxford University Press, Oxford 1999, (ISBN 0-19-512633-5), p. 122–124.
  • Pierre Briant, Histoire de l'Empire Perse: De Cyrus à Alexandre, Fayard, Paris 1998, (ISBN 2-213-59667-0).
  • Alan B. Lloyd, « The Late Period (664–332 BC) », In: Ian Shaw: The Oxford history of ancient Egypt, Oxford University Press, Oxford 2002, (ISBN 0-19-280293-3), p. 369–394.