CASA C-295

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
CASA C-295
Un C-295 polonais en 2005.
Un C-295 polonais en 2005.

Rôle avion de transport tactique / avion de patrouille maritime
Constructeur Union européenne Airbus Defence and Space
Équipage 2
Premier vol 28 novembre 1997
Mise en service 15 novembre 2001
Retrait Toujours en service
Commandes 85[1]
En service 75[1]
Dimensions
Longueur 24,45 m
Envergure 25,81 m
Hauteur 8,66 m
Aire alaire 59,10 m²
Masse et capacité d'emport
Max. au décollage 23,2 t
Max. à l’atterrissage 23,2 t
Kérosène 7 650 L
Passagers de 48 à 71
Fret 7 050 kg (9 250 kg)
Motorisation
Moteurs 2 Pratt & Whitney PW127G
Puissance unitaire 2 281 kW
(3 059 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale 482 km/h
Autonomie (7 tonnes de charge) : 1 550 km
Altitude de croisière 7 620 m

Le CASA C-295 est un avion cargo tactique militaire développé en Espagne par Airbus Defence and Space. Il s'agit d'une évolution du CASA CN-235, qui a donné comme ce dernier naissance à une version d'avion de patrouille maritime baptisée Persuader.

Origine et développement[modifier | modifier le code]

Fin 1996, l’état-major de l’armée de l’air espagnole émit la fiche-programme FATAM (acronyme de « futur avion de transport moyen »), le but étant d’obtenir un avion de transport intermédiaire entre le CASA CN-235, devant remplacer les CASA C-212 Aviocar en fin de carrière, et le C-130 Hercules. La capacité d’emport du CN-235 devait être accrue de 50 % pour des performances identiques et l’appareil devait pouvoir opérer de pistes non préparées.

Pour répondre à un coût faible et dans les délais requis, CASA imagina de modifier le CN-235 en ajoutant une section de fuselage de 1,50 m de long de chaque côté de la voilure et renforçant la section centrale de l’aile, qui recevait trois points pour charges externes de chaque côté. Le train d’atterrissage était également renforcé, avec adoption d’un diabolo avant, une nouvelle avionique développée avec Sextant, aujourd'hui Thales Avionics. Enfin la motorisation était revue, les turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW127G entraînant des hélices à six pales Hamilton Standard 568F-5. Avec une cabine offrant un volume utile de 12,69 × 2,70 × 1,90 m (57 m3) ce cargo tactique offre une charge utile de 7 050 kg (9 250 kg en surcharge) et peut transporter 71 hommes assis ou 48 parachutistes équipés, 24 civières et quatre médecins ou infirmiers, cinq palettes 88 × 108 ou trois véhicules légers.

Le programme fut officiellement présenté durant le Salon international de l’aéronautique de Paris-le Bourget en juin 1997 et une cellule de CN-235 modifiée pour servir de prototype [EC-295], le premier vol intervenant le 28 novembre 1997. La certification espagnole fut obtenue le 30 novembre 1999 après 801 heures de vol, accumulées en 379 sorties. La certification française devait suivre le 3 décembre et celle de la Federal Aviation Administration (FAR 25) le 17 décembre.

Affecté aux essais de certification et aux essais de mise au point des systèmes, un appareil de présérie [EC-236, c/n S1] prit l’air à son tour le 22 décembre 1998 à Séville (Équipage Alejandro Madurga et Jose Murga). Cet appareil a été utilisé en particulier pour le développement du Persuader, version de surveillance maritime et de lutte anti-sous-marine.

La première commande ferme, neuf appareils pour l’armée de l’air espagnole, fut signée en février 2000. Fin octobre 2007, EADS confirmait 60 commandes fermes, espérant vendre 300 avions d’ici 2010.

CASA C-295W[modifier | modifier le code]

Une version améliorée du C-295, baptisée W pour « Winglets » a été révélée le 29 mai 2013 à Séville. Outre les ailettes marginales, cette version adopte une nouvelle version du turbopropulseur PW127G de Pratt & Whitney qui bénéficie d'un nouveau mode de fonctionnement permettant de conserver sa pleine puissance durant la phase de montée après le décollage (Toga, Take Off and Go Around). Ces évolutions permettraient de diminuer de 3 à 6 % la consommation tandis que la charge utile augmentera d'une 1,5 t en conditions normales à 1 t en conditions extrêmes (fortes température et décollage en altitude). Enfin l'endurance de l'appareil est augmenté de 30 minutes malgré la surcharge de 90 kg des ailettes marginales.
Les vols de certifications doivent débuter au second trimestre 2014[2]. Le C-295W sert aussi au développement de la version de surveillance (ISR) équipée d'un rotodôme (équivalent AWACS). Une version équipée d'une arme de sabord de type canon de 27 mm ou de 30 mm, équivalent à l'AC-130 est aussi à l'étude[3]. Le C-295W s'adresse surtout aux pays chauds et/ou bénéficiant de base en altitude tels qu'en Afrique, Amérique Latine, Asie et Moyen-Orient.

Un échec aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Depuis son lancement, le bimoteur s’est trouvé à de nombreuses reprises en compétition avec l’Alenia C-27J. C’est en particulier pour concurrencer cet avion que le 15 septembre 2002 un appareil de l'armée de l'air espagnole [35-42] a relié Sacramento à Honolulu sans escales, utilisant uniquement ses réservoirs internes. En novembre 2003 fut organisée une tournée de présentation de deux semaines aux États-Unis. Une seconde campagne a été menée en mai 2004 dans le cadre du programme JCA (Joint Cargo Aircraft) et en mai 2005 un accord de coopération a été signé entre EADS North America et Raytheon Space and Airborne Systems, Raytheon étant présenté comme contractant principal. Pourtant le 13 juin 2007 le C-27J Spartan fut déclaré vainqueur du programme JCA.

Versions[modifier | modifier le code]

EADS CASA C-295.svg
  • C-295M : Version de base.
  • C-295 Persuader : Avion de patrouille maritime pour lequel fut développé le système FITS (Fully Integrated Tactical System)
  • C-295-300 : Version proposée pour le programme JCA.
  • C-295 AEW : Version de guet aérien.
  • C-295W : Version améliorée dotée de winglets et d'un nouveau logiciel des contrôle de la motorisation.
  • EJ200 : 3 appareils utilisés pour transporter les réacteurs du même nom (3 réacteurs par avion) de l’Eurofighter Typhoon de l'usine de production du réacteur vers les chaînes d’assemblage final.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Utilisateurs du CASA C-295:
  •      Version C-295M.
  •      Version C-295 Persuader.
  •      Les deux versions.
  • Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan : 8 avions commandé en 2012 auxquels se rajoute deux exemplaires supplémentaires[4].
  • Drapeau de l'Algérie Algérie : 9 (anciennement 10) avions commandés (5 en option), dont 2 Persuader. Un crash a eu lieu le 9 novembre 2012 en Lozère, à Trélans[5].
  • Drapeau du Brésil Brésil : (12) Après une longue période d’essais, le C-295 a été retenu début novembre 2002 pour remplacer les C-115 Buffalo dans le cadre du programme CL-X, les autres concurrents étant l’Alenia C-27J et l'Antonov An-32. Un contrat de 238 millions d’euros portant sur la fourniture de 12 appareils a été finalisé le 29 avril 2005. Les livraisons ont débuté en octobre 2006, le C-295 étant désigné au Brésil C-105A Amazonas. Ils ont été mis en service par le 1°/9° GAv.
  • Drapeau du Chili Chili : 3 Persuader ont été commandés le 18 octobre 2007 par la marine chilienne, avec prise d’option pour 5 machines supplémentaires.
  • Drapeau de la Colombie Colombie : 5 appareils [FAC1280/81] (dont 4 déjà en service en 2012)[6].
  • Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis : (4) En mars 2001 Abou Dabi a annoncé une intention d’achat portant sur 4 patrouilleurs maritimes Persuader.
  • Drapeau de l'Espagne Espagne : (13) Client de lancement, l’Ejército del aire obtint du 21 janvier 2000 du gouvernement espagnol l’autorisation d’acheter 9 appareils à livrer à partir de la fin de l’année. Il faudra pourtant attendre le 15 novembre 2001 pour que le premier appareil soit officiellement remis à la 35e escadre de transport (353 Escuadron). Le dernier fut livré en 2004. Un autre appareil fut acheté en décembre 2005, puis un en décembre 2006 et 2 en juillet 2007. Ces appareils ont effectué de nombreuses rotations entre Getafe et l'Irak en soutien des troupes espagnoles stationnées dans ce pays.
  • Drapeau de l'Égypte Égypte : 20 exemplaires en cours de livraison organisés en 2 commandes (12 + 8). Cinq sont actuellement en service depuis mars 2014[7]. La commande en juillet 2014 du second lot d'appareil fait de l'Egypte le plus gros client de l'appareil[8].
  • Drapeau de la Finlande Finlande : (2 + 5) Le 4 mai 2006 le C-295 a été déclaré vainqueur du programme visant au remplacement des Fokker F27 et 2 avions ont été commandés ferme le 15 mai, avec option pour 5 machines supplémentaires. Le premier appareil a été livré le 6 mars 2007.
  • Drapeau du Ghana Ghana : 2 appareils commandés en août 2011 pour une livraison à partir de début 2012[1]. Ils devraient être complétés par deux appareils supplémentaires en cours de négociation en septembre 2013[9].
  • Drapeau de la Jordanie Jordanie : (2) Début 2003 la Jordanie devint le troisième client du C-295 en achetant 2 appareils. Le premier a été livré dès septembre 2003.
  • Drapeau d'Oman Oman : Un contrat portant sur 8 appareils a été signé en mai 2012 dont trois exemplaires seront des versions maritimes[10]. La police de Oman possède déjà 2 exemplaires.
  • Drapeau de la Pologne Pologne : (12 - 1) Second client du C-295, la Pologne a passé commande de 8 avions pour 212 millions de dollars US le 28 août 2001 dans le cadre d’un accord global entre l’état polonais et EADS, qui est entré à hauteur de 51 % dans le capital de PZL-Okecie, qui produit aujourd'hui les panneaux externes de voilure et toutes les portes de l'avion. Débutées le 8 septembre 2003, les livraisons se sont achevées en juillet 2005, l'appareil étant mis en service par la 13 ELTr. Deux appareils supplémentaires ont été commandés le 28 octobre 2006 et deux autres en octobre 2007. Ces avions sont utilisés en Afghanistan et en Irak, au Liban comme en Bosnie-Herzégovine, en soutien des troupes polonaises participant aux opérations de paix des Nations unies.
    Le 23 janvier 2008 un C-295 polonais [019] du 13e Escadron de Transport Aérien s’est écrasé peu avant de se poser sur la base de Miroslawiec, au nord-ouest de la Pologne, à 19h05. Parmi les 20 personnes se trouvant à bord, toutes tuées, le General Andrzej Andrzejewski, commandant la Brigade d’aviation tactique de Miroslawiec. Deux jours plus tard les 11 appareils en service furent immobilisés au sol. L’enquête a conclu à des manquements graves de l’équipage et du contrôle au sol, combinés à une météo défavorable.
  • Drapeau du Portugal Portugal : 12 appareils commandés en 2006, soit 7 avions de transport tactique et 5 appareils de surveillance maritime. Le premier appareil a officiellement été remis à la FAP le 18 novembre 2008 à Getafe.
  • Drapeau de la République tchèque République tchèque: (4) Contrat signé le 13 mai 2009.

Commandes annulées[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de la Suisse Suisse : (2) Retenu de préférence au C-27J le 5 décembre 2000, l’achat de 2 C-295 a été ajourné durant les délibérations budgétaires pour 2002. Reporté sur le budget 2005, la commande a finalement été rejetée par le parlement helvétique le 17 mars 2005.
  • Drapeau du Venezuela Venezuela : (12) Le 30 mars 2005 fut annoncé, dans le cadre de la visite du Premier Ministre espagnol Zapatero au Venezuela, la signature d’une commande portant sur 12 appareils. EADS a finalement renoncé en octobre 2006 à livrer ces appareils sous la pression des États-Unis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Airbus, « Le Ghana commande deux avions C295 d’Airbus », Aeromorning.com,‎ 4 août 2011 (consulté le 8 août 2011)
  2. Frédéric Lert, « Un nouvel Airbus « wingletisé » », AéroBuzz.fr,‎ 29 mai 2013 (consulté le 31 mai 2013)
  3. François Julian. Airbus Military dévoile le C295W sur Air&Cosmos, le 29 mai 2013.
  4. Jean-Marc Tanguy. Airbus place deux C295 de plus au Kazakhstan le 24 octobre 2013. Le Mammouth
  5. Fabrice Dubault, « Crash d'un avion en Lozère : la préfecture confirme 6 victimes », France 3,‎ 9 novembre 2012 (consulté le 10 novembre 2012)
  6. « Un C295 supplémentaire pour la Colombie »,‎ 16 janvier 2013 (consulté le 17 janvier 2013)
  7. « L’Egypte commande huit C295 », sur Aérobuzz,‎ 18 juillet 2014
  8. Emmanuel Huberdeau, « L'Egypte, plus gros client du C295 d'Airbus », sur Air & Cosmos,‎ 17 juillet 2014
  9. Le Ghana augmente sa flotte de C295 sur info-aviation, le 7 septembre 2013.
  10. Jean-Marc Tanguy. Oman signe pour 8 C295 sur le Mammouth, le 21 mai 2012.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]