Spike (missile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Poste de tir de Spike

Spike est un missile antichars guidé de 4e génération développé par la firme israélienne Rafael.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Spike est un missile de type tire et oublie muni d'un capteur CCD à guidage thermique. Outre le mode « tire et oublie », les versions longue et moyenne portée du Spike ont également une capacité de filoguidage, permettant au tireur de mettre à jour la trajectoire du missile depuis le poste de tir grâce aux informations fournis par le capteur thermique du missile, de changer de cible en cours de vol ou de rectifier le tir en cas d'erreur de cible ou d'anomalie du capteur thermique. Le missile peut aussi être utilisé pour l'observation : à travers des collines par exemple. La charge explosive est subdivisée en deux et placée en tandem, la première charge, plus petite, permet de neutraliser les blindages réactifs et la deuxième charge, la principale, permet de pénétrer la structure des blindés. Le Spike remplace les anciens missiles de seconde génération tel que le Milan et le Dragon encore présents dans de nombreuses armées. Le missile possède un système de lancement permettant le tir depuis des espaces en milieux clos.

Composition[modifier | modifier le code]

Le Spike est séparé en deux systèmes. Un trépied/système de contrôle de lancement et le tube contenant le missile. L'intégralité du système pèse 26 kg dans sa version longue portée. Le gain de poids a été obtenu grâce à la suppression d'organe de visée thermique externe, étant donné que le système utilise le détecteur thermique incorporé dans le missile pour l'acquisition de cible (le capteur CCD embarqué est relié par filoguidage au système de contrôle de lancement).

Le système Spike est généralement desservi par deux fantassins depuis le trépied de lancement, ou un véhicule (blindés, utilitaires) Cela permet aux véhicules initialement non équipés de systèmes antichars d'en posséder un. Le Spike a été testé en tant que système d'arme sur le drone (UAV) français Sperwer fabriqué par Sagem.

Marché[modifier | modifier le code]

Dans le but de faciliter la vente de son système en Europe, la société EuroSpike GmbH a été créée en Allemagne. Ses actionnaires sont Diehl BGT Defence (40 %), RDE (40 %) et Rafael via ERCAS B.V (20 %). ERCAS B.V. est une société néerlandaise appartenant entièrement à Rafael. EuroSpike GmbH est situé à Röthenbach, Allemagne. Le système d'arme Spike diffère légèrement de la version israélienne et est commercialisé sous le nom STN Atlas EuroSpike.

Versions[modifier | modifier le code]

  • Spike-SR est la version courte portée du missile. Sa portée est de 800 mètres et est conçu pour l'infanterie.
  • Spike-MR (aussi connu sous le nom Gil) est la version moyenne portée. Sa portée est de 2 500 m et est utilisé par les forces spéciales et l'infanterie.
  • Spike-LR est la version longue portée. Sa portée est de 4 000 m et est utilisé par l'infanterie et les véhicules blindés léger.
  • Spike-ER est la version extra longue portée. Anciennement appelé NT-Dandy ou NT-D. Sa portée est de 8 000 m. Utilisé par l'infanterie, les véhicules léger et les hélicoptères. L'armée finlandaise l'utilise pour la lutte anti navires.
  • Spike-NLOS (Non Line of Sight) version à très longue portée, de l'ordre de 25 km, à guidage infrarouge ou TV fibre optique. Pesant 70 kg il peut être lancé depuis les avions et les hélicoptères.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Systèmes comparable[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]