Paveway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
GBU-24 de 1 164 kg.

Paveway est le terme générique qui désigne les bombes guidées au laser d'origine américaine[1]. Ces bombes constituent une grande partie de l’armement air-sol des forces aériennes des États-Unis et ont été largement exportées.

Histoire et principe[modifier | modifier le code]

Schéma d'une GBU-16.

Au début de la guerre du Viêt Nam, de nombreux raids d'avions équipés de bombes lisses classiques tentèrent de détruire un pont. Vu d'avion, un pont est une petite cible souvent bien défendue et très solide. Après des pertes, et des dizaines de bombes larguées, on adapta une tête de guidage laser et des ailettes de contrôle à l'avant de la bombe, et un empennage permettant à celle-ci de planer afin de ne pas trop exposer l'avion tireur. Les résultats des premiers essais étaient si bons qu'en 1968, la Paveway entrait en service. L'avion tireur (à l'époque un F-4 Phantom II) emporte également un pod d'illumination laser avec lequel il désigne la cible à la bombe. Celle-ci suit alors la trajectoire pour toucher l'objectif.

Au cours de la guerre Iran-Irak, quelques GBU-10 Paveway I furent déployées à partir des quelques F-4D que la force aérienne iranienne avait encore d'opérationnels. Équipé du désignateur laser de première génération "Zot Box", les F-4D devaient voler en ligne droite à moyenne altitude afin que l'officier des systèmes d'armes puisse désigner la cible et la marquer. Cette procédure risquée fut à l'origine de nombreuses pertes dès les premières attaques menées avec les Paveways I. Le commandement de la force aérienne de la République islamique d'Iran estima le taux de perte des F-4D désignateurs bien trop élevé par rapport aux pertes rencontrées au cours des missions de bombardement classique menées par les F-4E, en résultat la mise à l'écart des frappes par bombe guidée par laser.

Les générations suivantes de désignateur ont supprimé ce problème.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

GBU-10 Paveway II[modifier | modifier le code]

GBU-10
  • Mise en service : 1976
  • Poids : 1 162 kg
  • Longueur : 436,88 cm
  • Diamètre : 71,12 cm
  • Charge : Mk-84 de 428,6 kg
  • Rayon d'action : 12,8 km
  • Précision : 9 m

GBU-12 Paveway II[modifier | modifier le code]

GBU-12

Commandée à 1 000 exemplaires par l'armée française en 1999 et 2000.

  • Mise en service : 1976
  • Poids : 227 kg
  • Longueur : 327,66 cm
  • Diamètre : 45,72 cm
  • Charge : Mk-82 87 kg
  • Rayon d'action : 12,8 km
  • Précision : 9 m

GBU-16 Paveway II[modifier | modifier le code]

GBU-16

Commandée à 450 exemplaires par l'armée française en 1999, 2000 et 2001.

  • Mise en service : 1983
  • Poids : 499 kg
  • Charge : Mk-83 204 kg
  • Rayon d'action : 12,8 km
  • Précision : 9 m

GBU-22 Paveway III[modifier | modifier le code]

Version améliorée de la GBU-12 avec remplacement du kit Paveway II par un kit Paveway III. Elle a été développée en même temps que la GBU-24 pour quelques clients export dont l'armée française qui en a commandé 650 exemplaires en 1999 et 2001. La portée est supérieure à 18 km avec un tir à basse altitude et de 30 km avec un tir à haute altitude (10 000 m).

  • Mise en service : 1987
  • Poids : 227 kg
  • Longueur : 327,66 cm
  • Diamètre : 45,72 cm
  • Charge : Mk-82 87 kg
  • Rayon d'action : 30 km
  • Précision : 1 m

GBU-24 Paveway III[modifier | modifier le code]

GBU-24

Commandée en autres à 400 exemplaires par l'armée française en 1999 et 2000.

  • Mise en service : 1987
  • Poids : 1 162 kg
  • Longueur : 436,88 cm
  • Diamètre : 71,12 cm
  • Charge : Mk-84 de 429 kg
  • Rayon d'action : 12,8 km
  • Précision : 1 m

GBU-27 Paveway III[modifier | modifier le code]

GBU-27
  • Mise en service : 1987
  • Poids : 1 162 kg
  • Longueur : 436,88 cm
  • Diamètre : 71,12 cm
  • Charge : Mk-84 de 429 kg
  • Rayon d'action : 12,8 km
  • Précision : 1 m
  • C'est une GBU-24 modifiée pour entrer dans la soute du F-117. Elle est équipée d'un pénétrateur BLU-109.

GBU-28 Penetrator[modifier | modifier le code]

Article détaillé : GBU-28.
Bombe GBU-28 à guidage laser.
  • Mise en service : 1991
  • Poids : 2 132 kg
  • Longueur : 566,42 cm
  • Diamètre : 71,12 cm
  • Charge : 286 kg
  • Rayon d'action : 12,8 km
  • Précision : 1 m

La GBU-28 spéciale est appelée « bunker buster ». Développée en hâte lors de la guerre du Golfe de 1991, la fabrication a débuté le 1er février pour une première livraison le 16 février, le premier essai a lieu le 20 février, la livraison de deux bombes sur le théâtre des opérations le 27 et elles sont larguées le jour même. Son corps est dérivé d’un fût de canon d'artillerie de 8 pouces (203 mm). C’est donc avant tout une grosse masse métallique qui, avec son énergie cinétique, est capable de pénétrer jusqu’à 30 m sous terre ou 6 m de béton avant d’exploser[2].

La charge de la bombe comprend 286 kg (630 lb) d’un explosif puissant ; la nature du reste de la charge est classé secret défense, mais est soupçonnée d’être principalement constituée d’uranium appauvri[3]. Le corps de bombe sans kit de guidage est le pénétrateur BLU-113.

Dotation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Lockheed Martin Receives Unanimous Decision That "Paveway" Is a Generic Term." Space Media Network, 20 October 2011.
  2. (en) Dr Carlo Kopp, « The GBU-28 Bunker Buster », sur http://www.ausairpower.net, Australian Aviation,‎ 1998 (consulté le 16 avril 2010)
  3. « BBC NEWS - Americas - Factfile: Bunker buster bombs », BBC News,‎ mars 2003 (consulté le 21 mars 2011) : « The warhead includes more than 600 lb (272 kg) of high explosive - the rest is believed to be dense depleted uranium »

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]