AGM-114 Hellfire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hellfire.
AGM-114 Hellfire
Image illustrative de l'article AGM-114 Hellfire
Présentation
Fonction Missile antichar
Constructeur Drapeau des États-Unis Lockheed Martin
Coût à l'unité US$68,000
Déploiement 1985
Caractéristiques
Moteur fusée M120E3
Masse au lancement 45 kg
Longueur 1,63 m
Diamètre 0,178 m
Envergure 0,33 m
Vitesse 1 530 km/h/ Mach 1,3
Portée de 500 m à 8 km
Charge 8 kg de charge creuse
Guidage Laser semi-actif, radar.
Détonation Impact

Le AGM-114 Hellfire (hellfire signifie en anglais « feu de l'enfer ») est un missile antichar à guidage laser semi-actif, ou à guidage radar (de type tire et oublie) en fonction des versions. Il est fabriqué par l'entreprise de défense américaine Lockheed Martin. Il est principalement utilisé sur les hélicoptères, notamment sur l'AH-64 Apache, mais également sur des drones tels que les MQ-1 Predator et MQ-9 Reaper. Très polyvalent, il peut être employé contre tout type de véhicule, mais aussi contre des bâtiments. Sa portée relativement longue permet au lanceur de rester à l'abri, voire invisible.

Développement[modifier | modifier le code]

Les premières versions (A, B et C) ont été construites à partir de 1982 et jusqu'en 1989. Une version intérimaire (la F) fut produite ensuite jusqu'à l'arrivée des versions Hellfire II depuis 1993.

Dans les années 2000, plus de 20 000 ont été livrées à 17 États ; la France devant en recevoir dans les années 2010.

Un programme est en cours pour le remplacer ainsi que d'autres missiles air-sol, il s'agit du Joint Air-to-Ground Missile (en) censé entrer en service à la fin des années 2010.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Vidéo prise d'un hélicoptère Apache montrant l'Hellfire qui abat deux cibles humaines sur une route en Afghanistan.

Le Hellfire II a une portée de 8 km et une précision d'environ 1 m, sa vitesse est de Mach 1,3, en 12 secondes il parcourt 3,75 km et en 37 secondes les 8 km. Il peut adopter plusieurs configurations de vol, volant à une altitude de 183 m pour une cible à 6 km ou 274 ou 488 m pour une cible à 8 km. Il peut emporter trois types de charge militaire, une High Explosive Anti-Tank anti-blindé, à fragmentation ou thermobarique (dénommée Metal Augmented Charge)[1].

Versions[modifier | modifier le code]

AGM-114A Hellfire de base
  • cibles : Tanks, véhicules blindés.
  • portée : 8 000 m
  • Guidage : laser semi-actif.
  • charge : 8 kg charge HEAT.
  • longueur : 163 cm
  • poids : 45 kg
AGM-114B/C Hellfire de base
  • M120E1 propulseur réduisant les gaz d’échappements visible.
  • AGM-114B a une électronique de type SAD (Safe/Arming Device) pour une utilisation sécurisée depuis un navire.
  • Coût unitaire: 25 000 $
AGM-114D/E Hellfire de base
  • version proposée des AGM-114B/C avec un pilote automatique digital. non produite.
AGM-114F Hellfire intérimaire
  • Cibles : Tanks, véhicules blindés.
  • Portée : 7 000 m
  • Guidage : laser semi-actif.
  • Charge : 9 kg charge en tandem HEAT.
  • Longueur : 180 cm
  • Poids : 48,5 kg
AGM-114G Hellfire intérimaire
  • Version proposée du AGM-114F avec électronique SAD. non produite.
AGM-114H Hellfire intérimaire
  • Version améliorée du AGM-114F avec auto-pilote digital. non produite.
AGM-114J Hellfire II
  • Version proposée du AGM-114F avec des composants plus légers, d'une cellule plus courte, et d'une portée accrue. non produite.
AGM-114K Hellfire II
  • Cibles : Tout types de blindés.
  • portée : 8 000 m
  • Guidage : laser semi-actif avec insensibilisation électro-optique face aux contre-mesures. Amélioration de l’auto-pilote digital permettant la ré-acquisition de cible après une perte du signal laser. Nouvelle électronique SAD
  • Charge : 9 kg charge en tandem HEAT
  • Longueur : 163 cm
  • Poids : 45,4 kg
  • Coût unitaire : 65 000 $
  • Essentiellement la version AGM-114J avec électronique SAD.
AGM-114L Longbow Hellfire
  • Cibles : Tout types de blindés
  • Portée : 8 000 m
  • Guidage : Tir et Oubli, Guidage radar à onde courte, couplée à un guidage inertiel. Capacité de guidage même par temps difficile et malgré la présence d’éléments obstruant sur le champ de bataille.
  • Charge : 9 kg, charge creuse en tandem HEAT.
  • Longueur : 176 cm
  • Poids : 49 kg
AGM-114M Hellfire II
  • Cibles : Bunkers, véhicules légers, cibles non blindées, souterrains peu profond.
  • Portée : 8 000 m
  • Guidage : Laser semi-actif.
  • Charge : à fragmentation et incendiaire.
  • Longueur : 163 cm
  • Poids : 48,2 kg
AGM-114N Hellfire II
  • Cibles : Baraquements, navires, cibles urbaines, DCA.
  • Portée : 8 000 m
  • Guidage : Laser semi-actif.
  • Charge : Thermobarique.
  • Longueur : 163 cm
  • Poids : 48 kg
AGM-114P Hellfire II
  • Version du AGM-114K optimisé pour l'utilisation depuis les drones volant à haute altitude.
AGM-114Q Hellfire II
  • Version d'entraînement du AGM-114N avec charge inerte.
AGM-114R Hellfire II
  • Cibles : Bunkers, véhicules légers, cibles urbaines non blindées et caves.
  • Portée : 8 000 m
  • Guidage : Laser semi-actif.
  • Charge : à fragmentation améliorée, optimisation de la dispersion des fragments. (Integrated Blast Frag Sleeve (IBFS))
  • Poids : 50 kg
  • Vitesse : Mach 1,3
AGM-114S Hellfire II
  • Version d'entraînement du AGM-114K avec une charge inerte à effet spotting.
AGM-114T Hellfire II
  • AGM-114R avec un carburant de propulsion amélioré et un contrôle électromagnétique de la poussée.

Opérateurs militaires[2][modifier | modifier le code]

Vecteurs[modifier | modifier le code]

Hellfire sous un AH-1 Cobra des United States Marine Corps en Irak en 2005.

Armes du même type[modifier | modifier le code]

Au combat[modifier | modifier le code]

Utilisé notamment lors des guerres du Golfe et lors des attaques aériennes américaines au Pakistan par la CIA (sur drone) ayant pour cible les Talibans, il fut reconnu comme une arme redoutable. Son impact est tel qu'en visant une maison, il peut décimer les personnes y demeurant. En utilisation groupée de la même arme, une maison peut être démolie[5].

Dangerosité[modifier | modifier le code]

L'utilisation du missile Hellfire lors de la Guerre d'Irak par l'armée américaine notamment à Falloujah est dénoncé par plusieurs ONG internationales, d'anciens hauts-gradés américains (dont Doug Rokke) et des experts en armement (comme Dai Williams, expert en armement auprès de l'ONU) car cette arme est une bombe thermobarique, une nouvelle arme conçu pour tuer localement. Selon Dai Williams, cette arme dégage une température extrême qui carbonise tout; si une personne se trouve dans un rayon de 50 mètres, l'explosion va aspirer l'air, la pression atmosphérique va tomber et il ne restera que 10% d'oxygène donc les poumons implosent.

Les travaux à Falloujah réalisés en 2009 par le chercheur Christopher Busby, scientifique britannique spécialiste de la radioactivité, à partir d'échantillons de terre et d'eau, ainsi que des prélèvements de cheveux notent la présence de 52 éléments différents. L'un entre eux est de l'uranium appauvri, un déchet radioactif très toxique dont le stockage coûte très cher. L'armée américaine a donc décidé d'en utiliser une partie pour la fabrication de munitions et de blindages. Bien qu'interdit par la Convention de La Haye, il a été utilisé lors du bombardement intensif de la ville irakienne à coups de centaines de tonnes de bombes de 2004 à 2010.

Contaminant l'air, l'eau, la terre et la nourriture, l'uranium appauvri présent dans les missiles est à l'origine de cancers (tumeurs aux cerveaux, problèmes rénaux) sur la population locale ainsi que chez les soldats américains qui ont inhalé de la poussière d'uranium. Par ailleurs, de graves malformations (et de décès) chez les nouveaux-nés irakiens et américains (le cas du soldat américain Gerard Matthews a fait la "Une" des médias américains car son enfant après son retour d'Irak a connu une malformation à la main droite) ont pu être détectés. À Falloujah, une naissance sur cinq seraient concernés par une malformation congénitale, le taux de leucémie est 36 fois supérieure au taux en Égypte, celui du cancer du sein 10 fois plus élevé[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)[PDF]« Hellfire, the Teeth of the Tiger » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Lockheed Martin, 2006. Consulté le 27 mai 2011
  2. "AGM-114 Hellfire and Longbow Hellfire," Jane's Weapon Systems, Vol. 1: Air-Launched, March 19, 2013.
  3. « Heavy U.S. Military Aid to Lebanon Arrives ahead of Elections », Naharnet Newsdesk,‎ 9 avril 2009 (lire en ligne)
  4. http://www.naval-technology.com/projects/f100/
  5. Frappe meurtrière de drone au Pakistan
  6. Documentaire de Feurat ALANI, Irak : les enfants sacrifiés de Falloujah, à consulter sur : http://www.dailymotion.com/video/xp2q7g_irak-les-enfants-sacrifies-de-falluja_news