Us (Val-d'Oise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Us
Us (Val-d'Oise)
La mairie-école.
Blason de Us
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Intercommunalité CC Vexin Centre
Maire
Mandat
Jhony Bourgin
2020-2026
Code postal 95450
Code commune 95625
Démographie
Gentilé Ussoises, Ussois
Population
municipale
1 339 hab. (2019 en augmentation de 1,21 % par rapport à 2013)
Densité 122 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 03″ nord, 1° 58′ 04″ est
Altitude 50 m
Min. 40 m
Max. 55 m
Superficie 10,98 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Pontoise
Législatives 1re circonscription du Val-d'Oise
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Us
Géolocalisation sur la carte : Val-d'Oise
Voir sur la carte topographique du Val-d'Oise
City locator 14.svg
Us
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Us
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Us
Liens
Site web https://us-en-vexin.fr/

Us [ys] Écouter, autrefois écrit « Ws », est une commune du Vexin français bordant la Viosne au cœur du parc naturel régional du Vexin français située dans le département du Val-d'Oise en région Île-de-France.

La commune est parfois appelée Us-en-Vexin, sans que ce soit son nom officiel.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Le village d'Us est bâti dans la vallée de la Viosne, à 40 km au nord-ouest de Paris.

Il se trouve dans le Parc naturel régional du Vexin français.

La commune dispose de la gare d'Us) sur la ligne de Saint-Denis à Dieppe desservie par des trains Transilien du réseau Saint-Lazare qui effectuent des missions sur la ligne J entre les gares de Gisors et Paris-Saint-Lazare

Le sentier de grande randonnée GR1 traverse la commune. Il se prolonge vers Santeuil au nord et Ableiges au sud.

Le centre commercial le plus proche est situé à Marines.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont Ableiges, Vigny, Théméricourt, Le Perchay, Santeuil et Frémécourt.


Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Us est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Us - Panneau.jpg

Le nom de la localité est mentionné sous la forme Ws en 1066, puis, au fil des temps, Huss, Vu ou encore Hus[7]

Ws prend le nom d'Us le [7].

Us tire très probablement son nom du latin Vicus, le « village », ou peut-être de l'anthroponyme latin Uccius.[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare, au tout début du XXe siècle.

Le site d'Us fut habité à l'époque préhistorique, comme en témoigne l'existence d'une allée couverte.

La chaussée Jules-César traverse la commune. Le village semble s'être construit à la fin du XIIIe siècle autour du château de Dampont, commandant tous les fiefs alentour. Les plus vieux éléments architecturaux de l'église peuvent en effet être datés de cette période.

Quoique le village manifeste une activité principalement agricole, il a été le siège d'une fonderie de métaux non ferreux de 1951 à 1998 et comprend toujours une unité de production d'Alcoa Fastening Systems spécialisée dans les fixations pour l'industrie aéronautique.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

Antérieurement à la loi du 10 juillet 1964[8], la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département du Val-d'Oise et à son arrondissement de Pontoise après un transfert administratif effectif au .

Elle faisait partie de 1801 à 1967 du canton de Marines de Seine-et-Oise. Lors de la mise en place du Val-d'Oise, la ville intègre le canton de Vigny [9]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux[modifier | modifier le code]

Pour les élections départementales, la commune est membre depuis 2014 du canton de Pontoise

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la première circonscription du Val-d'Oise.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune, initialement membre de la communauté de communes des Trois Vallées du Vexin, est membre, depuis le , de la communauté de communes Vexin centre.

En effet, cette dernière a été constituée le par la fusion de la communauté de communes des Trois Vallées du Vexin (12 communes), de la communauté de communes Val de Viosne (14 communes) et de la communauté de communes du Plateau du Vexin (8 communes), conformément aux prévisions du schéma départemental de coopération intercommunale du Val-d'Oise approuvé le [10].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[11]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1803 1804 Michel Guerin    
1804 1808 Pierre Choinel    
1808 1813 Michel Saintard    
1813 1816 Jean-Baptiste Hamot    
1816 1821 Nicolas Vaudrant    
1821 1826 Charles Auger    
1826 1841 Pierre Combault de Dampont    
1841 1843 Charles Auger    
1843 1853 M. du Tremblay de Saint-Yon    
1853 1881 Léon de Coetnempren de Kersaint    
1881 1884 Stanislas Galmel    
1884 1895 Adolphe Cheron    
1895 1899 Stanislas Galmel    
1899 1902 Désiré Duterlin    
1902 1908 Stanislas Galmel    
1908 1919 Paul Asseline    
1919 1945 Adrien Obert    
1945 1946 André Bourgine    
1946 1950 Paul Lobjois    
1950 1959 René Girault    
1959 1989 René Potin    
mars 1989 2008 Denis Chéron    
mars 2008[12] mai 2020 Édith Andouvlie[13]    
mai 2020[14] En cours
(au 2 décembre 2020)
Jhony Bourgin    

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

La poste, encore ouverte en 2013.

La commune s'est équipée en 2017, avec l'aide de divers donateurs, d'une nouvelle école maternelle, route de Santeuil, comprenant sur 500 m², deux salles de classe, une salle de motricité, un dortoir et un préau, qui remplace les anciens locaux implantés dans la mairie datant de 1880[15],[16]

Le bureau de poste a fermé la même année[15]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[18].

En 2019, la commune comptait 1 339 habitants[Note 3], en augmentation de 1,21 % par rapport à 2013 (Val-d'Oise : +4,6 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
425409434415407406417400409
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
412418442571576593517579630
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
639593631616733772742685742
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
8969801 0111 2321 2601 2531 2471 2511 317
2014 2019 - - - - - - -
1 3121 339-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

L'atelier-grange d'Us, 6, rue de la Libération, aménagé par la céramiste Bernadette Wiener, accueille régulièrement des expositions d'autres artistes[20],[21].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune d'Us compte deux monuments historiques sur son territoire :

  • Église Notre-Dame (inscrite monument historique en 1926}, à l'exclusion de la nef[22]) :
    elle répond à un plan cruciforme simple, avec une nef sans bas-côtés, et en même temps dissymétrique, car le croisillon nord comporte des arcatures romanes et une absidiole en cul-de-four du second quart du XIIe siècle, tandis qu'une grande chapelle de style gothique rayonnant occupe l'emplacement de l'ancien croisillon sud. Ses voûtes et chapiteaux tiennent leur inspiration de la Sainte-Chapelle, mais les réseaux des fenêtres déploient des dessins qui renvoient à une période plus tardive.
    Les parties les plus intéressantes du vaisseau central, soit la croisée du transept, en même temps base du clocher, et le chœur composé d'une travée droite et d'une abside polygonale à sept pans, ont apparemment été édifiées en deux temps, avec une longue interruption du chantier : deux arcs-doubleaux non moulurés de la croisée du transept, le clocher et les élévations extérieures évoquent les premières années du gothique au troisième quart du XIIe siècle, alors que les voûtes du chœur et ses colonnettes à chapiteaux ne paraissent pas beaucoup antérieurs au milieu du XIIIe siècle.
    La sculpture évoque les parties basses de la nef de la basilique de Saint-Denis. La voûte de la base du clocher ne date du reste que de la seconde moitié du XVIe siècle, et l'étage de beffroi du clocher manque. La vieille nef, dont l'on sait seulement qu'elle était de plan basilical grâce à la découverte des bases de l'arcade à la fin du bas-côté nord, dans le sol du croisillon nord, a été démolie vers le milieu du XIXe siècle, et remplacée par une construction néo-gothique, qui intègre toutefois des chapiteaux anciens, en partie romans, et des éléments du portail contemporain des voûtes du chœur[23].

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  • Château de Dampont, dit aussi château du Héron (inscrit monument historique en 2002[24]) :
    À l'emplacement de l'ancien manoir de Dampont, ce château de style éclectique principalement néo-Renaissance mais aussi néogothique est attribué à l'architecte Eugène Viollet-le-Duc, et a été construit pour le comte Guy de Kersaint.
    L'édifice en pierre de taille s'articule autour d'une grosse tour rectangulaire de quatre niveaux, flanquée à une certaine distance par deux tours carrées plus petites de trois niveaux, disposées à un angle de 20° par rapport à la tour rectangulaire, et communiquant avec cette dernière par des éléments d'un seul étage, en léger retrait. Les angles des trois tours sont pourvus d'échauguettes en encorbellement, et les lucarnes devant les hauts combles à la française de frontons triangulaires aigus, garnie d'une riche ornementation sculptée. Les échauguettes de la tour centrale vont sur deux niveaux, et un balcon court devant l'étage supérieur. La façade côté jardin comporte en outre un double escalier desservant un étroit balcon devant la vaste baie du premier étage. Le parc domine le cours de la Viosne et abrite quelques fabriques : une fausse ruine de chapelle, un temple de l'Amour rond avec six colonnes corinthiennes, etc[25],[26]

On peut également signaler :

  • Ancien prieuré Saint-Blaise - ferme du Cornouillet : Après son désaffection, l'ancien prieuré bénédictin est transformé en ferme. Subsistent l'ancienne chapelle au chevet en hémicycle du XIIe siècle, le logis avec tour octogonale, la grange dîmière du XIIIe siècle et une cave du XIVe siècle[25].

L'agence d'écotourisme Vél'OFIL, basée à Us, organise des promenades dans le Vexin au moyen de vélos à assistance électrique[27],[28]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Us dans les arts et la culture[modifier | modifier le code]

Le créateur et styliste français Jacquemus a organisé le un défilé de ses créations dans les champs du village[29].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Us Blason
Coupé : au 1er d'or au lion léopardé de sable terrassé du même, au 2e de sable à l'inscription « WS » en lettres capitales d'or, à la fasce d'or brochant sur la partition.
Détails
Adopté par la municipalité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Us », Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, .

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Communes limitrophes d'Us » sur Géoportail..
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Commune hors attraction des villes », sur insee.fr (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. a et b Joseph Canu, « Retours sur le passé du village : Le village ne porte d'ailleurs ce nom que depuis le 13 février 1885, après avoir connu diverses appellations : Ws, Huss, Vu ou encore Hus », La Gazette du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. Loi no 64-707 du 10 juillet 1964 portant réorganisation de la région parisienne, JORF no 162 du 12 juillet 1964, p. 6204–6209, fac-similé sur Légifrance.
  9. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. « Schéma départemental de coopération intercommunale du Val-d'Oise » [PDF], Préfecture du Val-d'Oise, (consulté le ), p. 14-15.
  11. « Les maires de Us », sur http://www.francegenweb.org (consulté le ).
  12. Préfecture du Val-d'Oise - Liste des maires du département du Val-d'Oise, avril 2008
  13. Réélue pour le mandat 2014-2020 : « Les maires du Val-d'Oise » [PDF], Les élus du Val-d'Oise, (consulté le ).
  14. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  15. a et b Joseph Canu, « L'école maternelle sera inaugurée cet été », La Gazette du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. Marie Persidat, « Us : les donateurs invités à l’inauguration de la maternelle : La nouvelle école, qui avait fait l’objet d’un appel aux dons sur Facebook, est inaugurée ce samedi matin », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  20. B.N., « Quatre artistes exposent leurs œuvres à l'atelier-grange d'Us : À Us (Val-d'Oise), elles y présentent leur exposition Résonance, qui se traduit des rencontres improbables entre matériaux. Le vernissage a eu lieu vendredi 8 novembre 2019 », La Gazette du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  21. B.N., « L’Atelier-Grange a rouvert ses portes à Us ! : Jusqu’au 19 juillet 2020, le lieu situé à Us (Val-d'Oise) accueille l’exposition Après l’orage déconfinement des Célestes », La Gazette du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. « Église Notre-Dame », notice no PA00080216, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  23. Bernhard Duhamel, Guide des églises du Vexin français : Us, Paris, Éditions du Valhermeil, , 344 p. (ISBN 2-905684-23-2), p. 314-315.
  24. « Château de Dampont », notice no PA95000009, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  25. a b et c Jacques Sirat et Stéphane Gasser, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. II,‎ , p. 1012-1014 (ISBN 2-84234-056-6).
  26. Marie Persidat, « Châteaux à vendre en Ile-de-France et dans l’Oise : ces nouveaux investisseurs français qui dopent le marché : Un nombre important de propriétés historiques se retrouvent sur le marché immobilier actuel. Qui sont les clients qui optent pour la vie de château ? De riches entrepreneurs français et des professionnels de l’hôtellerie, d’après les spécialistes. Mais aussi de nouveaux châtelains, beaucoup moins fortunés, qui se lancent par amour des vieilles pierres », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le ) « L’intérieur impressionnant du château de Dampont, avec sa somptueuse bibliothèque et ses vitraux, les habitants du village d’Us (Val-d’Oise) l’ont découvert pour la première fois sur les photos des annonces des sites de ventes immobilières de luxe. Car de mémoire d’habitant, la demeure classée aux Monuments historiques était toujours restée dans la même famille ».
  27. Baptiste Ringeval, « J’ai testé pour vous Vél’OFIL du Vexin : J’ai pu tester samedi 5 juin au départ de Us (Val-d'Oise), une balade en vélo à assistance électrique lancé par Genséric Maingraud, Vél’OFIL du Vexin », La Gazette du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  28. Maxime Laffiac et Baptiste Ringeval, « L'entreprise Vél'OFIL passe aux séjours à Us : Dans le Val-d'Oise, la société basée à Us, spécialisée dans les circuits à vélo à assistance électrique, vient d'obtenir le statut d'Agence de Voyage », La Gazette du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Alors que jusqu’à maintenant Vél’OFIL était spécialisé dans les circuits à vélo à assistance électrique (V.A.E) d’une journée maximum, l’entreprise lancée par Genséric Maingreaud à la sortie du 1er confinement en 2020, à Us (Val-d’Oise) vient d’obtenir le statut d’Agence de Voyage ».
  29. « Val-d’Oise. Jacquemus défile dans les champs de blé à Us : Le créateur Jacquemus a présenté ce jeudi « Love », sa collection printemps/été 2021 dans les champs du Parc Naturel Régional du Vexin (Val-d’Oise) », La Gazette du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le ).