Nucourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nucourt
L'hôtel de ville.
L'hôtel de ville.
Blason de Nucourt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Canton Pontoise
Intercommunalité Communauté de communes Vexin Centre
Maire
Mandat
Philippe Flahaut
2015-2020
Code postal 95420
Code commune 95459
Démographie
Gentilé Nucourtois
Population
municipale
726 hab. (2014)
Densité 95 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 00″ nord, 1° 51′ 00″ est
Altitude 100 m
Min. 85 m
Max. 137 m
Superficie 7,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Nucourt

Géolocalisation sur la carte : Val-d'Oise

Voir sur la carte topographique du Val-d'Oise
City locator 14.svg
Nucourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nucourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nucourt

Nucourt est une commune du département du Val-d'Oise, en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Nucourtois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village est situé au cœur du Parc naturel régional du Vexin français, à 4,5 km à l'est de Magny-en-Vexin et à 50 km environ au nord-ouest de Paris.

Communes limitrophes de Nucourt[1]
Serans (Oise) Hadancourt-le-Haut-Clocher (Oise) Bouconvillers (Oise), Lierville
Magny-en-Vexin Nucourt[1] Chars
Cléry-en-Vexin Le Bellay-en-Vexin

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Nucourt possède deux écarts : le hameau de Hardeville et l'église Saint-Quentin.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Nuda curia en 1249[2].

Nucourt tire son nom du latin novus, nouveau, et cortem, domaine, ou Nucitum, nouvelle cité, qui est devenu plus tard Niukor, Nuescort, Nevcort, Nevcourt, Neucourt puis Nucourt[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands utilisèrent des carrières voisines pour le montage des fusées V1. Nucourt fut bombardée une première fois le , lors de l'Opération Crossbow, par 70 B17 et une seconde fois le par 47 Lancaster et 6 Mosquito pour tenter de détruire ces dépôts. Le village a alors été détruit à 80 %. Les carrières ont été murées depuis.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune, initialement membre de la communauté de communes du Plateau du Vexin, est membre, depuis le , de la communauté de communes Vexin centre.

En effet, cette dernière a été constituée le par la fusion de la communauté de communes des Trois Vallées du Vexin (12 communes), de la communauté de communes Val de Viosne (14 communes) et de la communauté de communes du Plateau du Vexin (8 communes), conformément aux prévisions du schéma départemental de coopération intercommunale du Val-d'Oise approuvé le 11 novembre 2011[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1959 1995 Jean Marc Gernigon [4],[5]    
1995 2008 Odile Dywicki    
mars 2008 2014 Alain Prache    
2014[6],[7] septembre 2015 Jean-Claude Impens   Démissionnaire
septembre 2015[8] en cours
(au 11 octobre 2015)
Philippe Flahaut    

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 726 habitants, en diminution de -2,81 % par rapport à 2009 (Val-d'Oise : 3,04 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
240 284 278 291 286 295 309 313 328
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
330 355 340 364 377 411 413 417 366
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
353 361 356 355 418 417 367 293 355
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
442 645 593 544 542 779 774 722 726
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Depuis plusieurs années, toujours vers le dernier dimanche de septembre, le festival "César Fête La Planète" se produit au Camp de César, sur la route menant vers le village de Serans. Plusieurs animations comme des concerts, spectacles pour enfants, ballade à poney, vente de produits régionaux et autres activités s'y déroulent. Festival "ecologique", son nom provient du lieu où il se déroule, le Camp de César. Lieu où sont organisés aussi des mariages, des anniversaires, des colonies de vacances...

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Nucourt compte trois monuments historiques sur son territoire.

Article détaillé : Église Saint-Quentin de Nucourt.
  • Église Saint-Quentin (classée monument historique par arrêté du 24 mars 1915[13]) : Comme pour beaucoup d'autres églises vexinoises, le plan rectangulaire d'apparence simple et la relative homogénéité des élévations extérieures, imputable à la réfection d'une bonne partie de fenêtres, cachent en réalité un édifice complexe d'une grande diversité stylistique. L'église de Nucourt se singularise surtout par son implantation loin de toute habitation, et par ses deux clochers issus de deux époques différentes. Le clocher-porche occidental, inachevé, est de style Renaissance, et date de 1560 environ. Le clocher en bâtière central est de style gothique primitif, et date des alentours de 1175. Il peut être considéré comme l'archétype des clochers gothiques du Vexin. Sa base et le croisillon sud sont un peu antérieurs, et constituent les parties les plus anciennes de l'église. Sinon, l'on distingue principalement la nef de trois travées accompagnée de deux bas-côtés, qui sont encore influencés par le style flamboyant tardif mais appartiennent déjà à la Renaissance, et le chœur gothique de deux travées accompagnée de deux chapelles, qui ont été bâtis sous trois campagnes distinctes entre 1210 / 1220 et le début du XIVe siècle. Tout le vaisseau central est à deux niveaux d'élévation, mais complètement dépourvu de fenêtres latérales. Plus que pour son architecture, qui n'atteint pas le même niveau que pour les églises les plus abouties de la région, l'église Saint-Quentin est remarquable pour son grand retable en pierre de la fin du premier tiers du XVIe siècle. Comme la majorité des retables de l'époque, il illustre la Passion du Christ, mais il a été sculpté par un artiste d'une dextérité hors du commun, et séduit tant par la vérité des gestes et attitudes des personnages, que par la profusion du décor et la plasticité des scènes, qui n'a rien à envier aux retables de bois. Les panneaux peints qui formaient jadis les volets du retable ont malheureusement dû être mis en dépôt pour des raisons de sécurité. Ils sont dédiés au martyr de saint Quentin, patron de l'église[14],[15].
  • Croix de cimetière (classée monument historique par arrêté du 19 septembre 1963[16]) : La petite croix en pierre sculptée du XVIe siècle avec son long fût rond repose sur un socle de petit diamètre, prenant lui-même appui sur un soubassement de trois niveaux successifs, à l'instar de marches d'escalier[15].
  • Tombe de Jacques comte de Monthiers (classée monument historique par arrêté du 21 avril 1938[17]) : Déplacé vers le cimetière autour de l'église depuis une nécropole privée au lieu-dit le Vieux-Hêtre, à l'est du village, elle date de 1837 et maintient le souvenir de l'ancien président et lieutenant général des villes et villages de Pontoise, maire de Nucourt et propriétaire du château. L'un de ses mérites est d'avoir caché, pendant la Révolution française, le corps de la bienheureuse sœur Marie de l'Incarnation (1566-1618), fondatrice des carmelites en France[15].

Autres éléments du patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Portail du cimetière : Muni d'une porte cochère et d'une porte piétonne, les deux plein cintre, consolidé de contreforts et recouvert d'un chaperon de tuiles, c'est un portail de ferme caractéristique de la région. Il provient du village et a été disloqué vers le cimetière à l'occasion de l'élargissement d'une rue[15] en 1963.
  • Château de Nucourt, rue de Magny.
  • Croix en pierre du XVIIIe siècle encastrée dans un mur, rue de la Saussaye[15].
  • Neuf calvaires et croix de chemin autour du village et du hameau de Hardeville, ainsi que près de l'église.
  • Statue de la Vierge, 10 rue de la Mare[15].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Nucourt

Les armes de Nucourt se blasonnent ainsi :
Écartelé : au premier d'azur à la devise d'argent accompagnée de six croisettes d'or rangées trois en chef et trois en pointe, au deuxième d'argent aux trois fasces de gueules, au troisième de gueules à l'aigle d'argent becquée et membrée d'or, au quatrième d'or aux trois chevrons de gueules.

Plaque de rue arborant le blason de la commune

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Communes limitrophes de Nucourt sur Géoportail.
  2. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  3. « Schéma départemental de coopération intercommunale du Val-d'Oise » [PDF], Préfecture du Val-d'Oise, (consulté le 31 octobre 2014), p. 14-15
  4. « Nucourt : Inauguration de la place Jean Marc Gernigon »
  5. « Nachrufe zum Tode von M. Jean-Marc Gernigon »
  6. « Les maires du Val-d'Oise » [PDF], Les élus du Val-d'Oise, (consulté le 13 septembre 2015).
  7. « Le tribunal valide des élections municipales », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne).
  8. « Philippe Flahaut, nouveau maire de Nucourt », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  13. « Église Saint-Quentin », notice no PA00080147, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. Bernhard Duhamel, Guide des églises du Vexin français : Nucourt, Paris, Éditions du Valhermeil, , 344 p. (ISBN 2-905684-23-2), p. 249-251.
  15. a, b, c, d, e et f Séverine Charon, Hénin, Maria Pia Hutin-Houillon, Philippe Oyer et Bruno Sternberger, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Nucourt », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. II,‎ , p. 674-678 (ISBN 2-84234-056-6).
  16. « Croix de cimetière », notice no PA00080146, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. Notice no PA00080148, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Régnier, « Excursion à Chars, Bouconvilliers, Nucourt et Magny-en-Vexin : IV. (Nucourt) », Mémoires de la Société historique et archéologique de l'arrondissement de Pontoise et du Vexin, Pontoise, Imprimerie de Amédée Pâris, vol. 11,‎ , p. 14-35 (ISSN 1148-8107, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]