Maudétour-en-Vexin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Val-d'Oise
Cet article est une ébauche concernant une commune du Val-d'Oise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Maudétour-en-Vexin
Image illustrative de l'article Maudétour-en-Vexin
Blason de Maudétour-en-Vexin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Canton Vauréal
Intercommunalité Communauté de communes Vexin Val de Seine
Maire
Mandat
Didier Vermeire
2014-2020
Code postal 95420
Code commune 95379
Démographie
Gentilé Maldestoriens, Maldestoriennes
Population
municipale
198 hab. (2014)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 00″ nord, 1° 47′ 00″ est
Altitude 180 m (min. : 109 m) (max. : 206 m)
Superficie 6,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Maudétour-en-Vexin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Maudétour-en-Vexin

Maudétour-en-Vexin est une commune française située dans le département du Val-d'Oise en région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les maldestorien(ne)s.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé sur le plateau du Vexin français, à environ cinquante kilomètres au nord-ouest de Paris. L'émetteur de télévision de Maudétour-en-Vexin atteint 200 mètres de hauteur.

Communes limitrophes de Maudétour-en-Vexin[1]
Genainville Charmont Banthelu
Maudétour-en-Vexin[1] Arthies
Villers-en-Arthies Aincourt

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Maudétour-en-Vexin

Les armes de Maudétour-en-Vexin se blasonnent ainsi : D'azur semé de fleurs de lys d'or à la devise en fasce vivrée d'argent, brisé en chef d'un lambel d'hermine.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Maldestor en 1186, Mondétour[2], Maudestor en 1556.

Le nom provient de l'ancien français mal, mauvais, et destour, lieu écarté. Cette origine fait probablement allusion au mauvais état des chemins et aux risques que courait le voyageur à cause des brigands.


Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1789   David Maillard    
1807 1830 Charles-Louis, comte de Rancher   Officier des Gardes françaises
1830 1831 Pierre Truffaut    
1831 1848 Michel-Ange Bouillette    
1848 1850 Jean-François Buinard    
1850 1852 Pier-Jean Harrang    
1852 1855 Michel-Ange Bouillette    
1858 1863 François-Honoré Truffaut    
1863 1878 Charles Legendre    
1878 1888 Denis-Michel Delorme    
1888 1909 René-Clément, comte de Rancher    
1909 1932 Ernest Hebert    
1932 1944 Marcel Hebert    
1944 1953 René Michel    
Les données manquantes sont à compléter.
1971 1985 Willy Paul Romain    
1985 1989 Claude Delavaud    
1989 2001 Francis Gagnaison    
mars 2001 en cours
(au 29 avril 2014)
Didier Vermeire DLF Réélu pour le mandat 2014-2020[3],[4]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 198 habitants, en augmentation de 1,02 % par rapport à 2009 (Val-d'Oise : 3,04 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
295 279 260 248 256 252 245 219 220
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
213 194 180 180 169 176 176 157 173
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
168 161 156 136 131 137 122 111 136
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
135 124 142 167 183 177 195 199 198
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006 [8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Le village vit essentiellement de l'agriculture céréalière.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument historique[modifier | modifier le code]

Maudétour compte un monument historique sur son territoire, se décomposant en le château et son parc, avec la cour d'honneur.

Maudétour ne compte qu'un seul monument historique sur son territoire, le château avec son parc.

  • Château de Maudétour (inscrit monument historique par arrêté du 11 avril 1947[9]) : Il fut édifié au début XVIIIe siècle à l'emplacement de l'ancien manoir des Rubentel, dont il ne reste aucune trace. Il se caractérise par une étrange apparence, un corps de logis dépourvu de sa partie gauche et doté d'une unique aile à droite, étant resté inachevé. Il possède une cour d'honneur fermée par une grille en fer forgé portant les initiales « CR », Charles de Rancher, seigneur de Maudétour et commanditaire du château en 1818. Le corps de logis principal possède un corps central faisant légèrement saillie au fronton décoré d'un bas-relief. Le toit à la Mansart est couvert d'ardoise. À droite, un pavillon plus bas permet la jonction avec une longue aile encore plus bas, en retour d'équerre sur la cour d'honneur. Les écuries à colombages datent du XVIIIe siècle et longent la cour d'honneur. En face, sont disposés l'auditoire (tribunal) comportant également une prison, ainsi que la chapelle du château de 1738. Son clocheton en fer forgé a été abattu en 1933 du fait de sa vétusté[10]. Le château n'est qu'occasionnellement accessible à la visite.
  • Le parc du château : Dessiné par Le Nôtre, il s'étale sur 13 ha. L'on y trouve une glacière, les vestiges d'un potager et les vestiges d'une fontaine de pierre. Le pigeonnier de plan carré, également du XVIIIe siècle, est construit en pierre de taille. Il se démarque fortement des colombiers des fermes par ses façades soignées et l'agencement des ouvertures[10].

Autres éléments du patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption : L'édifice de néoclassique, fut bâtie sur un plan rectangulaire de 1837 à 1839 afin de remplacer l'ancienne église du XIIe siècle. Cette dernière occupait un emplacement excentré sur cimetière actuel. Déjà très dégradée au XVIIIe siècle, elle fut partiellement démolie en 1773, puis en 1784, et entièrement détruite en 1835. Ses pierres ont été récupérées pour la nouvelle église. Ses façades sobres en pierre de taille sont agrémentées par des chaînages et une corniche simple en haut des murs. Les fenêtres sont en plein cintre, tout comme les baies abat-son du clocher, qui trône à cheval sur la toiture au-dessus de la façade occidentale. Cette dernière possède un pignon garni d'une horloge et un portique d'entrée dorique, seule luxe que l'architecte s'est permis. La cloche datée de 1733 provient de l'ancienne église, à l'instar des fonts baptismaux du XVIe siècle. La tribune était réservée aux habitants du château, et n'est accessible que par une porte extérieure[10].
  • Un pan de mur, route des Moines, à mi-chemin entre Maudétour et Genainville : ce haut mur consolidé par deux contreforts et percé d'une petite fenêtre constitue le dernier vestige de la maladrerie Saint-Thomas. Fondée au XIIe siècle, elle a été agrandie au XIVe siècle et probablement démolie au XVIe siècle. Elle passe pour avoir été l'une des maladreries les plus importantes du Vexin[10].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Maudétour-en-Vexin au cinéma et à la télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Communes limitrophes de Maudétour-en-Vexin sur Géoportail.
  2. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  3. Site officiel de la préfecture du Val d‘Oise-liste des maires, 3 août 2009 [PDF])
  4. « Les maires du Val-d'Oise » [PDF], Les élus du Val-d'Oise, Préfecture du Val-d'Oise,‎ (consulté le 13 septembre 2015).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. Notice no PA00080121, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. a, b, c et d Jean-Loup Corbasson, Pascal Goutrat et Stéphane Gasser, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Maudétour-en-Vexin », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. II,‎ , p. 571-573 (ISBN 2-84234-056-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]