Ambleville (Val-d'Oise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ambleville
Ambleville (Val-d'Oise)
L'église de l'Immaculée-Conception et le château.
Blason de Ambleville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Intercommunalité CC Vexin - Val de Seine
Maire
Mandat
Philippe Bouillette
2020-2026
Code postal 95420, 95710
Code commune 95011
Démographie
Gentilé Amblevillois
Population
municipale
387 hab. (2019 en diminution de 6,52 % par rapport à 2013)
Densité 49 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 09′ 00″ nord, 1° 42′ 00″ est
Altitude Min. 27 m
Max. 157 m
Superficie 7,96 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Vauréal
Législatives 1re circonscription du Val-d'Oise
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ambleville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ambleville
Géolocalisation sur la carte : Val-d'Oise
Voir sur la carte topographique du Val-d'Oise
City locator 14.svg
Ambleville
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Ambleville
Liens
Site web http://www.ambleville.org/

Ambleville est une commune française située dans le département du Val-d'Oise en région Île-de-France. Ses habitants sont les Amblevillois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village se situe dans le parc naturel régional du Vexin français et domine la rive sud de l'Aubette de Magny. Ambleville est située à 7 km de Magny-en-Vexin, à 5 km de Maudétour-en-Vexin, à 8 km d'Écos, à 11 km de La Roche-Guyon, à 20 km de Vernon et à environ 60 km de Paris.


Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Ambleville est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[6],[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Amblevilla en 1277, Amblainville, Ambreville[8].

Le nom provient de l'anthroponyme goth Amala ou germanique Ambla, ou Amblinus, dérivé de la famille de rois goths Amali, et du latin villare, domaine rural.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune a refusé en 1995 son intégration au parc naturel régional du Vexin français, avant de finalement le rejoindre en 2008 avec quatre autres communes[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs

Antérieurement à la loi du 10 juillet 1964[10], la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département du Val-d'Oise et à son arrondissement de Pontoise après un transfert administratif effectif au .

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Magny-en-Vexin[11]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux

Pour les élections départementales, la commune est membre depuis 2014 du canton de Vauréal

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la première circonscription du Val-d'Oise.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Ambleville est membre depuis 2013 de la communauté de communes Vexin - Val de Seine, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé en 2005 et auquel la commune avait transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Napoléon Alfred Eugène Ponsard    
    Claude Colas    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Didier Leblond    
mars 2008 mai 2020 Martine Sorel[12] SE  
mai 2020[13] En cours
(au 19 février 2021)
Philippe Bouillette    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[15].

En 2019, la commune comptait 387 habitants[Note 3], en diminution de 6,52 % par rapport à 2013 (Val-d'Oise : +4,6 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
395416488601485471457467458
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
454464443446423440420423409
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
423440405388384328329308331
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
338326317339319350359349420
2015 2019 - - - - - - -
382387-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vue des jardins à l'italienne du château d'Ambleville.

La commune compte un monument historique :

On peut également signaler :

  • Église de l'Immaculée-Conception : la précédente église Saint-Donatien-et-Saint-Rogatien était déjà attenante au château comme l'édifice actuel, et datait de la même époque. Menaçant ruine dès le début du XIXe siècle, elle a finalement été démolie et remplacée par une église neuve achevée en 1861. De style néoroman, c'est un pastiche maladroit d'une église romane. Elle abrite par contre de nombreux éléments de mobilier classés au titre des objets[19],[20].
  • Saut-de-loup, rue de la Commanderie au hameau du Vaumion.
  • Lavoir du Vaumion.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Ambleville dans les arts[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Ambleville

Les armes d'Ambleville se blasonnent ainsi :

Fascé d'argent et de gueules de huit pièces au lion morné de sable, couronné d'or et brochant sur le tout


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Victor Le Ronne, « Notice sur la chapelle Saint-Léonard du Vaumion », Commission des antiquités et des arts du département de Seine-et-Oise, Versailles, vol. 20,‎ , p. 79-90 (ISSN 1146-9994, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Flixecourt », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le ).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.capeutservir.com/postaux/
  2. « Communes limitrophes d'Ambleville (Val-d'Oise) » sur Géoportail..
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Liste des communes composant l'aire d'attraction d'Paris », sur insee.fr (consulté le ).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. Hippolyte Cocheris, Conservateur de la Bibliothèque Mazarine, Conseiller général du département de Seine-et-Oise, Dictionnaire des anciens noms des communes du département de Seine-et-Oise, 1874
  9. Site officiel du PNR du Vexin français - Les communes du Parc
  10. Loi no 64-707 du 10 juillet 1964 portant réorganisation de la région parisienne, JORF no 162 du 12 juillet 1964, p. 6204–6209, fac-similé sur Légifrance.
  11. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Réélue pour le mandat 2014-2020 : « Ambleville : Martine Sorel réélue », La gazette du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne).
  13. « Procès-verbal du conseil municipal du 28 mai 2020 » [PDF], Comptes rendus du conseil municipal, sur http://www.ambleville.org (consulté le ).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  17. a et b « Château d'Ambleville », notice no PA00079974, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  18. « Parc du château d'Ambleville », notice no IA95000011, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. Bernhard Duhamel, Guide des églises du Vexin français : Ambleville, Paris, Éditions du Valhermeil, , 344 p. (ISBN 2-905684-23-2), p. 38-39.
  20. Jean-Loup Corbasson, Pascal Goutrat et Stéphane Gasser, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Ambleville », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. II,‎ , p. 524-526 (ISBN 2-84234-056-6).
  21. Amédée-Louis-Alexandre Trudon des Ormes, « Liste des maisons et de quelques dignitaires de l'ordre du Temple en Syrie, en Chypre et en France d'après les pièces du procès », dans Charles-Jean-Melchior de Vogüé, Revue de l'Orient latin, vol. VI., Paris, Ernest Leroux, (réimpr. 1964) (ISSN 2017-716X, lire en ligne), p. 158.
    cf. (la) Jules Michelet, Le procès des Templiers, vol. 2, Paris, Imprimerie nationale, coll. « Documents inédits sur l'histoire de France », , 540 p. (lire en ligne), p. 336, « preceptor de Puteolis ».
    .