BoJack Horseman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Horseman.
BoJack Horseman
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de la série
Titre original BoJack Horseman
Genre Série d'animation pour adultes, Dramédie, Satire, Humour noir, Sitcom animée (en)
Création Raphael Bob-Waksberg
Production Sampson
Acteurs principaux Will Arnett
Aaron Paul
Amy Sedaris
Alison Brie
Musique Grouplove & Jesse Novak
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Netflix
Nb. de saisons 5
Nb. d'épisodes 60 + 1 spécial
Durée 25 minutes
Diff. originale – en production
Site web http://www.netflix.com/WiMovie/70300800

BoJack Horseman est une série télévisée d'animation américaine créée par Raphael Bob-Waksberg et mise en ligne depuis le sur Netflix dans tous les pays francophones.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La série prend place dans un monde où les humains et les animaux anthropomorphiques vivent côte à côte. Elle se focalise particulièrement sur une sitcom fictive des années 1990, Horsin' Around (VF : Galipettes en famille), où BoJack Horseman incarnait le personnage principal. De nos jours, on le suit alors qu'il tente de retrouver la célébrité avec une autobiographie écrite par sa nègre littéraire, Diane NGuyen. BoJack jongle entre une vie de débauche et des amis souvent encombrants : Princess Carolyn, tour à tour sa petite amie, son ex-petite amie et son agent, Todd Chavez, qui habite chez lui et se considère comme son colocataire, et Mr. Peanutbutter, son ami et ennemi à la fois, héros d'une sitcom du même style et de la même époque que BoJack, mais ayant toujours du succès.

Personnages[modifier | modifier le code]

Protagonistes[modifier | modifier le code]

  • BoJack Horseman (VO : Will Arnett ; VF : Benoît Grimmiaux) – Cheval anthropomorphique de 50 ans, il a joué dans la sitcom à succès Horsin' Around pendant 9 ans avant l'annulation de son show. Accablé par la frustration et le dégoût de soi, il est complètement perdu et néglige sa vie depuis qu'il a perdu le succès. Il cultive son amertume et reste rancunier depuis la fin de l'émission et déteste ce qu'il est devenu. Il espère que la publication de sa biographie lui fera connaître le succès à nouveau et le sortira de l'impasse afin de réaliser son rêve : tourner l'adaptation de la vie de Secrétariat, son idole de jeunesse, poussé au suicide après avoir été banni à vie de la course professionnelle pour paris illégaux. Bojack se sent également coupable d'avoir laissé tomber son ancien associé Herb Kazzaz, chassé par la télévision après la révélation de son homosexualité alors qu'il lui avait promis un soutien public.
  • Princess Carolyn (VO : Amy Sedaris ; VF : Marcha Van Boven) – Une chatte persane rose qui se présente comme l'ex-petite amie et l'agent de BoJack, quand elle ne retombe pas dans ses bras entretemps. Elle se targue de savoir parfaitement séparer vie personnelle et vie privée quand il s'agit de BoJack.
  • Diane Nguyen (VO : Alison Brie ; VF : Josephine de Renesse) - C'est la nègre littéraire américo-vietnamienne de BoJack. Intellectuelle incomprise qui a fui sa famille à Boston, elle se décrit comme féministe de la troisième vague. Elle et BoJack se lient d'une forte amitié, jusqu'à ce que leur relation devienne tendue après que BoJack a commencé à ressentir des sentiments pour elle.
  • Mr. Peanutbutter (VO : Paul F. Tompkins ; VF : Bruno Georis) – Rival de BoJack via leurs rôles dans des sitcoms à succès des années 1990, est un chien anthropomorphique qui est aussi le petit ami de Diane (puis son mari). Malgré leur concurrence, il prend soin de BoJack et admire son jeu d'acteur dans Horsin' Around. Son caractère est tour à tour névrosé, gai et énergique. Il doit cependant faire avec son caractère canin prononcé (il lutte pour ne pas aboyer quand quelqu'un sonne à sa porte par exemple) et se montre parfois extrêmement naïf. Mr. Peanutbutter engage Todd comme chauffeur après qu'il a perdu son permis de conduire, du fait de sa sale habitude de conduire la tête passée par la portière et de poursuivre ainsi les facteurs qu'il croise.
  • Todd Chavez (VO : Aaron Paul ; VF : Sébastien Hébrant) – Inconditionnel fainéant au chômage, il est arrivé chez BoJack 5 ans avant le début des événements relatés dans la série, lors d'une soirée, et n'en est jamais reparti. Il se considère comme le colocataire de BoJack. BoJack a accepté sa présence après que Todd lui a dit que ses parents l'ont mis à la porte de chez eux, n'approuvant pas son « style de vie alternatif », ayant conclu à son homosexualité alors que Todd est juste un fainéant de première catégorie. Bien que celui-ci montre constamment du mépris pour Todd, BoJack se soucie secrètement de lui en lui assurant une pérennité financière tout en sabotant ses plans pour devenir indépendant car il a peur de le perdre. À la fin de la 3e saison, Todd déclare qu'il pense être asexuel.

Personnages récurrents[modifier | modifier le code]

  • Pinky Pingouin (VO : Patton Oswalt ; VF : Benoit Vandorslaer) – Propriétaire d'une petite maison d'édition, Pinky espère que la biographie de BoJack lui permettra de sauver son entreprise et de pouvoir récupérer son droit de garde de ses enfants. Devant l'incapacité de BoJack à tenir ses délais, il lui assigne Diane comme écrivaine fantôme espérant récupérer son investissement.
  • Sarah Lynn (VO : Kristen Schaal ; VF : Marie-Line Landerwyn) (saisons 1 à 3) – Sarah a commencé sa carrière d'actrice en jouant la plus jeune fille de BoJack. Elle a toujours considéré le cheval comme étant un père de substitution hors-plateau. La fin de la série et sa puberté vont la conduire à une carrière de chanteuse pop qui va accumuler tous les excès possibles en matière de drogues et de comportements scandaleux. Son passage à ses trente ans consacre la fin de sa carrière de pop-star pour adolescentes attardées, ce qui réveille ses traumatismes adolescents où négligée par BoJack, elle a entrepris un chemin d'auto-destruction ponctué de nombreux séjours en cure de désintoxication. Après une courte passade sexuelle avec BoJack (qui échappe de peu à un scandale médiatique), elle se lie avec Andrew Garfield que BoJack apprécie car son nom lui permet d'essayer de faire des blagues au sujet du chat du comics homonyme. Après avoir tenté de se désintoxiquer, Sarah succombe à une crise cardiaque.
  • Herb Kazzaz (VO : Stanley Tucci ; VF : Benoit van Dorslaer) (saison 1) – Herb est l'ancien mentor de BoJack, le producteur qui a lancé sa carrière en lui décrochant son premier grand rôle dans la série Horsin' Around. Surpris dans un lieu de drague homosexuel et arrêté par la police, il est lâché par sa chaîne de télévision qui ne veut pas avoir affaire avec un tel scandale. Demandant l'aide de BoJack pour qu'il lui permette de garder son emploi, il l'obtient mais BoJack le trahit quand la direction lui fait comprendre que la série sera annulée s'il apparait publiquement à ses côtés. Leur relation amicale s'interrompt pendant 18 ans. Ayant appris que Herb avait contracté un cancer du rectum, BoJack tente de renouer le contact et de faire amende honorable. Après avoir laissé Bojack défendre sa cause, Herb le chasse, lui déclarant qu'il ne pourra jamais pardonner une telle trahison. La décision de Herb s'explique également par le fait que ce dernier était secrètement amoureux de son ami, l'ayant tendrement embrassé un soir de succès avant de faire croire à un geste d'alcoolique. Herb parvient en début de saison 2 à se défaire de son cancer mais il meurt d'un choc anaphylactique après avoir été accidentellement enseveli sous une masse de cacahuètes.
  • Vincent Adultman (VO : Alison Brie ; VF : Marie-Line Landerwyn) (saisons 1 et 2) – Pour tout le monde, Vincent est un homme adulte, faisant un travail d'adulte. Pas pour BoJack qui est le seul à voir qu'il n'est qu'un gosse de 10 ans dissimulé sous un imperméable trop grand pour lui dans la grande tradition du slapstick et du burlesque. BoJack est consterné de voir Carolyn en être amoureuse sans comprendre sa vraie nature.
  • Beatrice Horseman (VO : Wendie Malick) – la mère de BoJack. Fille de bonne famille, elle a connu une enfance difficile après la mort de son frère ainé tué en Normandie, ce qui a provoqué à la fin la lobotomisation de sa mère incapable de faire son deuil. Elle fut contrainte d'épouser Butterscotch après que ce dernier l'a mise enceinte. Elle ne manqua jamais de dénigrer son mari et lui faire sentir son infériorité de classe et son incapacité à finir son roman à chaque occasion. Beatrice est à la retraite et vit dans une maison pour personnes âgées. Elle n'a que peu de relations avec BoJack qui lui reproche sa froideur et son inhumanité envers lui. À la sortie du livre de BoJack, Beatrice se rend compte du mal qu'elle a fait et s'excuse auprès de son fils, lui rappelant cependant que rien ne pourra réparer les dommages faits.
  • Butterscotch Horseman (VO : Will Arnett ; VF : Benoît Grimmiaux) – Le père de BoJack. Ecrivain en devenir, Butterscotch a séduit Béatrice après avoir squatté une de ses fêtes. Attirée par son coté mauvais garçon, Béatrice a quitté ses proches pour partager sa vie avec lui malgré les disputes provoquées par les différences sociales. Butterscotch est contraint de travailler pour le père de Béatrice et de l'épouser après avoir mis Béa enceinte et qu'elle ait refusé d'avorter « comme les autres ». Coureur de jupons invétéré, joueur et alcoolique, Butterscotch finit par ne plus supporter sa femme et la quitte un moment avant de revenir. Butterscotch se caractérise aussi par sa grande froideur envers BoJack, lui reprochant ses échecs mais ne le guidant pas pour l'aider à progresser. Il considère par ailleurs toute forme d'aide ou de facilité de « communiste » et de « pédérastique ». Butterscotch meurt peu de temps après avoir fait une fille à l'aide ménagère de sa femme.
  • Rutabaga Rabbitowitz (VO : Ben Schwartz) (saison 2 et 3) – Agent de l'entreprise où travaille Carolyn. Insatisfait dans son mariage, il songe au divorce afin de séduire Carolyn dont il est amoureux, l'aidant avec des informations qu'il est le seul à connaître afin de favoriser sa carrière.
  • Tom Jumbo-Grumbo (VO : Keith Olbermann ; VF : Benoit van Dorslaer) – Une baleine bleue, présentateur du journal télévisé de MSNBC. Il consacre régulièrement des flashs spéciaux sur les mésaventures des stars de Hollywoo en les déformant pour provoquer le scandale et faire de bonnes audiences.
  • Wanda Pierce (VO : Lisa Kudrow) (saison 2) – Wanda fut victime dans les années 1980 d'un accident qui l'a laissée dans le coma pendant trente ans. À son réveil, le monde ne semble pas avoir changé tant que cela car elle retrouve rapidement un poste de directrice de chaîne de télé. BoJack tombe amoureux d'elle au premier regard, aidé par le fait qu'elle ne l'a pas connu quand il était célèbre. Il l'invite rapidement à venir vivre avec lui, ce qu'elle accepte, ne supportant plus sa sœur aînée qui reste sa seule famille. Au début de la saison 3, on apprend que Wanda est partie pour Detroit prendre un nouveau poste.

Invités[modifier | modifier le code]

Production et casting[modifier | modifier le code]

Will Arnett prête sa voix à BoJack Horseman, le personnage principal. Le casting inclut aussi Amy Sedaris, Alison Brie, Paul F. Tompkins et Aaron Paul en guest-star.

Les critiques télévisées se sont avérées au départ très mitigées du fait de la méthodologie des critiques américaines vis-à-vis des séries Netflix qui consistait à ne regarder que les premiers épisodes d'une saison avant d'écrire un article, ce qui donne des commentaires très défavorables comme la critique de la saison 1 par le site AV.Club. Cependant, par le biais d'un bouche-à-oreille dithyrambique entre internautes, la série a trouvé un public et, après moins d'une semaine en ligne, une nouvelle saison est annoncée par Netflix pour 2015. La saison 3 rencontrant également le succès, une saison 4 est annoncée pour 2017[1]. En septembre 2017, Netflix annonce que la série est prolongée pour une cinquième saison[2]. La cinquième saison est sortie en 2018

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2014)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 1 de BoJack Horseman.
  1. L'Histoire de BoJack, chapitre 1 (The BoJack Horseman Story, Chapter One)
  2. BoJack crache sur l'armée (BoJack Hates the Troops)
  3. Muffin à épines (Prickly-Muffin)
  4. Zoe ou Zelda ? (Zoës and Zeldas)
  5. On ne choisit pas sa famille (Live Fast, Diane Nguyen)
  6. Une histoire de D (Our A-Story is a "D" Story)
  7. La Grosse Dépression (Say Anything)
  8. Le Télescope (The Telescope)
  9. Le Sabotage (Horse Majeure)
  10. Un pauvre canasson (One Trick Pony)
  11. Une fin déprimante (Downer Ending)
  12. Plus tard (Later)
  13. Sabrina's Christmas Wish (épisode spécial Noël)

Deuxième saison (2015)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 2 de BoJack Horseman.
  1. Un canapé tout neuf (Brand New Couch)
  2. 30 ans de retard (Yesterdayland)
  3. La Chasse au trésor (Still Broken)
  4. Surprise ! (After the Party)
  5. Roule ma poule (Chickens)
  6. Le Mot en trop (Higher Love)
  7. La Face cachée d'oncle Hanky (Hank After Dark)
  8. Révélations (Let's Find Out)
  9. Ça tourne ! (The Shoot)
  10. La Secte de l'impro (Yes And)
  11. L'Escapade de L.A. (Escape from L.A.)
  12. La croisière s'amuse (Out to Sea)

Troisième saison (2016)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 3 de BoJack Horseman.
  1. Un rêve se réalise (Start Spreading The News)
  2. La Série de BoJack Horseman (The BoJack Horseman Show)
  3. BoJack tue (BoJack Kills)
  4. Comme un poisson hors de l'eau (Fish Out of Water)
  5. L'Amour et/ou le Mariage (Love And/Or Marriage)
  6. Tchak-tchak pan-pan (Brrap Brrap Pew Pew)
  7. Désabonnez-moi (Stop the Presses)
  8. Vieille Connaissance (Old Acquaintance)
  9. La meilleure chose qui te soit jamais arrivée (Best Thing That Ever Happened)
  10. C'est toi (It's You)
  11. Faut pas déconner, mec ! (That's Too Much, Man!)
  12. Ça s'est bien passé (That Went Well)

Quatrième saison (2017)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 4 de BoJack Horseman.
  1. M. Peanutbutter candidat (See Mr. Peanutbutter Run)
  2. La Vieille Baraque de Sugarman (The Old Sugarman Place)
  3. L'Épisode de Todd ! (Hooray! Todd Episode!)
  4. Commencez la fracture hydraulique (Commence Fracking)
  5. Toutes mes condoléances (Thoughts and Prayers)
  6. Connard de merde (Stupid Piece of Sh*t)
  7. Sous terre (Underground)
  8. Le Juge (The Judge)
  9. Ruthie (Ruthie)
  10. Super, la vie californienne ! (lovin that cali lifestyle!!)
  11. La Flèche du temps (Time's Arrow)
  12. Quelle heure il est (What Time Is It Right Now)

Cinquième saison (2018)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 5 de BoJack Horseman.
  1. La scène de l'ampoule (The light bulb scene)
  2. Un été de chien (The dogs days are over)
  3. Obsolescence programmée (Planned obscolescence)
  4. Bojack féministe (Bojack the feminist)
  5. L'histoire d'Amélia Earhart (The Amelia Earheart Story)
  6. Le churro gratuit (Free Churro)
  7. INT. SOUS (INT. SUB)
  8. Les petites amies de Peanutbutter (Mr. Peanutbutter's Boos.)
  9. De l'histoire ancienne (Ancient History)
  10. La tête dans les nuages (Head in the cloud)
  11. Série en péril (The showstopper)
  12. Série annulée (The stopped show)

Autour de la série[modifier | modifier le code]

Le déroulement des épisodes se fait de façon classique pour une série comique. Une scène pré-générique, dont un élément réapparait au cours des premières scènes de l'épisode proprement dit, le générique (composé par Patrick Carney, du groupe The Black Keys) et l'épisode proprement dit. Il n'y a pas de scène post-générique.

La série a un caractère feuilletonnant, les relations entre les personnages évoluant au fil des douze épisodes de la première saison. Chaque épisode comporte une aventure qui lui est propre mais la situation matérielle et professionnelle des personnages suit une progression tout au long de la saison.

Les amateurs de détails peuvent constater la présence sur les murs et dans les jardins des habitations de parodies de chefs-d’œuvre artistiques. De la Naissance de Vénus à la peinture américaine contemporaine, les grandes œuvres sont présentes avec un des personnages de la série représentée en lieu et place d'un personnage originel du chef-d'œuvre. Bojack lui-même figure ainsi sur une parodie de Pool with Two Figures, de David Hockney, derrière son bureau[réf. nécessaire].

Critiques[modifier | modifier le code]

Saison Notes des critiques
Rotten Tomatoes Metacritic
1 56% (18 critiques) 59 (13 critiques)
2 100% (17 critiques) 90 (7 critiques)
3 100% (21 critiques) 89 (12 critiques)
4 94% (16 critiques) /
Moyenne 87,5% 79

Saison 1[modifier | modifier le code]

La première saison de la série se voit dotée d'un 59/100 par le site Metacritic, basé sur 13 critiques, indiquant « critiques mitigées ou moyennes ». Rotten Tomatoes lui accorde 56 % de satisfaction, selon l'avis de 18 critiques. Les votants estimant la série « drôle par moments, mais fade par rapport aux autres séries du même style. »[3].

Cependant, la seconde moitié de la saison reçoit des critiques beaucoup plus positives. Ben Travers de Indiewire estime qu'une raison possible des commentaires mitigés sur le show vient du fait que les critiques se basent seulement sur la première moitié de la saison, alors que la seconde moitié change radicalement de ton et développe un sens plus sombre et plus profond. Ce changement est tellement drastique qu'il donne lieu à un changement de politique chez Indiewire qui décide d'effectuer des critiques uniquement sur des saisons entières de séries sur Netflix, au lieu de seulement se baser sur les six premiers épisodes, ce qui expliquerait la note C+ de BoJack Horseman[4].

La série a commencé avec un succès moyen sur Netflix mais le bouche à oreille favorable et l'accroissement de l'audience ont convaincu le groupe de commander trois semaines après son lancement une seconde saison sortie en juin 2015.

Saison 2[modifier | modifier le code]

Sur Rotten Tomatoes la deuxième saison obtient une cote d'approbation de 100%, sur la base de 17 critiques, avec une note moyenne de 8,9/10. La critique consensuelle du site indique « BoJack Horseman trouve vraiment son sens dans cette saison 2, évoluant vers une comédie ambitieuse qui mélange sensiblement l'humour avec du drame sombre et nuancé »[5]. Sur Metacritic, la saison réalise un score de 90/100, sur la base de 7 critiques, signifiant « acclamation universelle »[6].

Le critique de divertissement Marc Snetiker écrit : « BoJack has become one of TV’s best meta-skewers of Hollywoo[Traduire passage] »[réf. nécessaire].

Saison 3[modifier | modifier le code]

Grâce au succès perpétuel de la série, une troisième saison, composée elle aussi de douze épisodes, est sortie en 2016.

Rotten Tomatoes donne à la troisième saison un taux d'approbation de 100%, sur la base de 23 avis, avec une note moyenne de 9,2/10 et résume « la troisième saison de BoJack Horseman poursuit sa série comme l'un des plus drôles et plus déchirants spectacles à la télévision »[7]. Sur Metacritic, la saison reçoit un score de 89 sur 100, basé sur 12 commentaires, indiquant « acclamation universelle »[8].

Le quatrième épisode de cette saison est considéré comme l'un des meilleurs de la série et l'un des meilleurs épisodes de l'année 2016[9],[10],[11]. Time Magazine le classe à la première place des meilleurs épisodes télévisés de 2016[12].

Saison 4[modifier | modifier le code]

Rotten Tomatoes donne à la quatrième saison un taux d'approbation de 94%, sur la base de 16 avis, avec une note moyenne de 8,93/10[13].

IGN donne une note de 8,7/10, soulignant que la série « réaffirme sa façon de mettre en lumière dans les parts les plus sombres de la vie » mais cette saison 4 qui multiplie les arcs narratifs « donne certains des meilleurs moments de la série et d'autres qui ne défendent pas leur place[14]. » IndieWire considère le 11e épisode, Time's Arrow, qui montre les souvenirs de la mère de BoJack rendus confus par la démence, comme le meilleur de la saison[15],[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Annonce du renouvellement pour une saison 4 sur le Twitter officiel », sur Twitter officiel de BoJack Horseman, (consulté le 1er août 2016).
  2. Sylvain Trinel, « Netlif renouvelle BoJack Horseman pour une cinquième saison », sur ign.com, (consulté en septembre 2017)
  3. (en) « BoJack Horseman: Season 1 (2014) », Rotten Tomatoes (consulté le 8 septembre 2014)
  4. (en) Ben Travers, « 7 New Netflix Shows to Binge Watch in July 2015 - Indiewire », Indiewire, (consulté le 16 janvier 2016)
  5. (en) « BoJack Horseman: Season 2 (2015) », Rotten Tomatoes (consulté le 22 juillet 2015)
  6. (en) « BoJack Horseman – Season 2 », Metacritic (consulté le 28 avril 2015)
  7. (en) « BoJack Horseman: Season 3 (2016) », Rotten Tomatoes (consulté le 9 août 2016)
  8. « BoJack Horseman » (consulté le 9 août 2016)
  9. (en) « BoJack Horseman goes underwater and hits its high-water mark in a tour de force episode »
  10. (en) « This BoJack Horseman Episode Is a Must-Watch, Even If You’ve Never Seen the Show »
  11. (en) « "BoJack Horseman" (2014) : Episodes Rated by IMDb User Rating »
  12. (en) « From "Bo-Jack Horseman" to "Black Mirror" »
  13. (en) « BoJack Horseman: Season 4 (2017) », Rotten Tomatoes (consulté le 13 septembre 2017)
  14. (en) « BoJack's back — and still great. », sur IGN
  15. (en) « ‘BoJack Horseman’ Review: Let’s Talk About That Ending, Princess Carolyn, and The Best Episode of Season 4 (page 1) », sur IndieWire
  16. (en) « ‘BoJack Horseman’ Review: Let’s Talk About That Ending, Princess Carolyn, and The Best Episode of Season 4 (page 2) », sur IndieWire

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]