Christian Slater

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Slater.
Christian Slater
Description de cette image, également commentée ci-après

Christian Slater en 2004.

Nom de naissance Christian Michael Leonard Slater
Surnom Slates
Naissance (46 ans)
New York, NY, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur et producteur
Films notables Le Nom de la rose
Fatal Games
Pump Up the Volume
Robin des Bois, prince des voleurs
True Romance
Entretien avec un vampire
Broken Arrow
Windtalkers : Les Messagers du vent
Séries notables Mr. Robot

Christian Slater est un acteur et producteur américain, né le à New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et révélation précoce[modifier | modifier le code]

Christian Slater est né dans le monde du spectacle puisque sa mère, Mary Jo Slater, était directrice de casting et son père, Michael Hawkins, comédien de théâtre. Dès l'âge de 7 ans, il se produit dans le soap opera On ne vit qu'une fois puis dans des pièces et des comédies musicales à Broadway.

Son premier succès au cinéma vient à l'âge de 17 ans avec Le Nom de la rose où il accompagne Sean Connery. Le réalisateur Jean-Jacques Annaud évoque la rencontre de Connery, qui était déjà un emblème du cinéma, et de Slater, alors inconnu du grand public, en ces termes : Christian « était star-struck comme il disait, paralysé par la star qu'est Sean Connery. Je lui ai conseillé de faire le contraire justement [...]. Sean aimait beaucoup Christian, il le traitait comme un bambin mais il avait compris que Christian avait beaucoup de répondant. Christian savait très bien son texte, il était très spontané, et le mariage s'est fait très vite[1]. » Dans Le Nom de la Rose, la scène érotique avec Valentina Vargas, qui campe une paysanne, est tournée d'un trait et laisse apparaître une émotion réelle, due au fait que les deux acteurs sont vierges.

Ce rôle lui ouvre de nombreuses portes, qui lui permettront de capitaliser sur son image de jeune homme impulsif et rebelle.

Années 1990 : progression et confirmation commerciale[modifier | modifier le code]

Notamment en 1989, avec Fatal Games, où lui et Winona Ryder campent un couple explosif. Cette comédie noire signée Michael Lehmann est très bien accueillie par le public et la presse ; Ainsi, en 2008, le magazine Empire l'intègre dans sa liste des 500 meilleurs films de tous les temps[2]. Par la suite, il est un jeune pistolero dans Young Guns 2 et partage l'affiche avec Emilio Estevez, Kiefer Sutherland ou encore Lou Diamond Phillips. Cette même année, en 1990, il tient le rôle titre de Pump Up the Volume, celui d'un animateur de radio pirate cynique qui donne à ses auditeurs sa vision du monde et les poussent à s'accepter tels qu'ils sont.

Sa carrière prospère durant ces années 1990, où il enchaîne plusieurs grosses productions, comme le film d'aventures Robin des Bois, prince des voleurs ou encore le drame fantastique Entretien avec un vampire, lui permettant de donner la réplique à des stars de l'époque : Kevin Costner, Brad Pitt et Tom Cruise.

Mais si il porte avec Patricia Arquette l'acclamé True Romance, de Tony Scott, les échecs critiques et commerciaux commencent à se succéder : les films d'action Broken Arrow, de John Woo, face à John Travolta ou encore Pluie d'enfer, face à Morgan Freeman. Quant à la comédie noire Very Bad Things, avec une jeune Cameron Diaz, il divise beaucoup, mais devient culte.

Années 2000-2010 : déclin et passage à la télévision[modifier | modifier le code]

Son aura décline clairement durant les années 2000, même si il tourne beaucoup. À partir de 2005, ses films sont quasi-exclusivement des Direct-to-video. Il finit donc par se tourner vers la télévision.

En 2008, il interprète ainsi le double rôle principal de la série Mon meilleur ennemi. Mais les audiences sont très mauvaises, et la diffusion de ce thriller d'espionnage est arrêtée au bout de quatre épisodes sur les treize commandés.

Il passe donc sur une autre chaine. Le drame fantastique The Forgotten parvient cette fois à rester durant 18 épisodes à l'antenne, diffusés entre 2009 et 2010, mais n'échappe pas à l'arrêt prématuré.

Il accepte donc de partager l'affiche d'une comédie télévisuelle avec une poignée de jeunes acteurs : Breaking In connaît deux saisons sur la chaîne Fox, entre 2011 et 2012, où il joue de son image d'ex-héros d'action indestructible et imperturbable.

Cette visibilité lui permet de participer à deux projets d'envergure au cinéma : d'abord en évoluant dans le thriller d'action Du plomb dans la tête, porté par Sylvester Stallone ; puis surtout en intégrant la distribution chorale réunie par Lars von Trier pour son diptyque Nymphomaniac. Il y joue le père de Joe, personnage principal interprété par Charlotte Gainsbourg.

Il persiste à la télévision en l'année suivante avec la série policière Mind Games, dont il partage l'affiche avec un autre acteur de cinéma, Steve Zahn. Mais là encore, le programme est un échec, et disparait de l'antenne au bout des 13 épisodes commandés.

C'est l'année suivante qu'il parvient enfin à revenir au premier plan. Le rôle-titre de la série thriller Mr. Robot, lui permet de renouer avec une fiction adulte et noire : il y joue en effet le chef d'un réseau d'hackers anarchistes, donnant la réplique au jeune acteur portant la série, Rami Malek. Cette cinquième tentative sera la bonne. La série est acclamée par la critique, et la performance de l'acteur dans la première saison est récompensée par un Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle dans une série, une mini-série ou un téléfilm, lors de la 73ème cérémonie des Golden Globes, en janvier 2016.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Longs métrages d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, plusieurs comédiens doublent Christian Slater. Parmi les plus fréquents, il y a Jean-Philippe Puymartin[4], Xavier Béja[4] et Damien Boisseau[4] qui l'ont doublé respectivement à sept, cinq et quatre reprises.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Carton du doublage français sur le DVD zone 2.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.allocine.fr/article/dossiers/cinema/dossier-18410201/?page=9&tab=0%7C Dossier Allociné sur Jean-Jacques Annaud et les rencontres décisives de sa carrière (La communauté de l'Annaud).
  2. (en) « The 500 Greatest Movies of All Time », Empire (consulté le 28 novembre 2012)
  3. a, b, c et d « Filmographie de l'actuer » sur IMDb
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t et u « Comédiens ayant doublé Christian Slater en France » sur RS Doublage, consulté le 10 novembre 2012, m-à-j le 18 octobre 2015.
  5. « Fiche du doublage français du film Bobby » sur Doublagissimo, consulté le 17 novembre 2012
  6. Le doublage québécois a été conservé lors de la sortie du film en DVD zone 2.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]