James Gandolfini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
James Gandolfini
Description de cette image, également commentée ci-après
James Gandolfini en 2011.
Nom de naissance James Joseph Gandolfini, Jr.
Surnom James Gandolfini
Naissance
Westwood, (New Jersey),
Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 51 ans)
Rome, (Latium), Drapeau de l'Italie Italie
Profession Acteur, producteur
Films notables True Romance
Terminal Velocity
USS Alabama
Get Shorty
8 millimètres
In the Loop
Welcome to the Rileys
Séries notables Les Soprano

James Gandolfini, né James Joseph Gandolfini, Jr[1] le à Westwood, dans le New Jersey et décédé le à Rome, est un acteur et producteur américain. Il est principalement connu pour avoir incarné le chef de la mafia Tony Soprano dans la série télévisée Les Soprano, diffusé sur HBO de 1999 à 2007.

Au cinéma, ses rôles notables sont un homme de main de la mafia dans True Romance, le lieutenant Bobby Dougherty dans USS Alabama et le maire de New York dans L'Attaque du métro 123. Il a également joué le rôle d'un cascadeur dans la comédie Get Shorty et prêt sa voix à l'impulsif « Wild Thing Carol » dans le film d'aventures Max et les Maximonstres. Sa prestation dans la comédie dramatique All About Albert, Gandolfini a reçu à titre posthume de nombreux éloges critiques et distinctions, dont une nomination au Screen Actors Guild et au Boston Society of Film Critics Award du meilleur acteur dans un second rôle.

En 2007, Gandolfini produit Alive Day Memories: Home from Iraq, un documentaire dans lequel il a interviewé des anciens combattants blessés de la Guerre en Irak et en 2010, Wartorn: 1861-2010, qui examine l'impact du syndrome de stress post-traumatique des soldats et des familles dans plusieurs guerres dans l'histoire américaine de 1861 à 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

James Gandolfini est né à Westwood, dans le New Jersey[2]. Sa mère, Santa (née Penna), cantinière d'école, est née aux États-Unis, et a grandi à Naples, en Italie[3]. Son père, James Gandolfini Sr., originaire de Borgotaro est maçon puis gardien-chef de la Paramus Catholic High School dans le New Jersey[3],[4]. Il obtient la médaille Purple Heart au cours de la Seconde Guerre mondiale[5].

Ses parents sont de fervents catholiques et parlent l'italien à la maison. En raison de l'influence de ses parents, il développe un fort sentiment d'être italien et visite régulièrement l'Italie[4],[6].

James Gandolfini grandit à Park Ridge, New Jersey, et est diplômé de Park Ridge High School en 1979, où il a pratiqué le basket-ball et joué dans des pièces de théâtres scolaires[7].

Il obtient un diplôme en communication de l'université Rutgers, à New Brunswick, où il a travaillé comme videur dans un pub sur le campus[8].

James Gandolfini a également travaillé comme barman et manager de boîte de nuit avant de s'engager dans la carrière d'acteur.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1992, il joue six mois à Broadway dans la pièce On the Waterfront (Sur les Quais). Ensuite, il assume un rôle dans plusieurs films, notamment True Romance en 1993, Terminal Velocity en 1994, Get Shorty en 1995 et Le Témoin du Mal en 1998.

Parcours[modifier | modifier le code]

Sa carrière décolle véritablement grâce à David Chase, créateur de la série Les Soprano, qui lui propose le rôle de Tony Soprano, rôle initialement prévu pour Ray Liotta. Son interprétation magistrale, toute en nuances, d'un homme puissant, impitoyable mais tourmenté, qui jongle entre sa vie criminelle et sa vie de famille, lui vaudra trois Emmy Awards dans la catégorie « Meilleur acteur dans une série dramatique ». Gandolfini gagnait plus d'un million de dollars par épisode et le magazine Entertainement Weekly l'a classé 42e dans le classement Greatest TV Icon of All Time[réf. nécessaire].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2007, Gandolfini produit un documentaire sur les vétérans de la guerre en Irak. Il y interviewe dix soldats qui racontent comment ils se sont adaptés à leur nouvelle vie après la guerre et qui décrivent le jour le plus tragique de leur existence.

Ce documentaire a été diffusé sur la chaîne HBO aux États-Unis.

Décès[modifier | modifier le code]

L'acteur meurt d'une crise cardiaque le 19 juin 2013 à Rome, alors qu'il est en voyage en Italie, pour recevoir un prix au Festival du film de Taormine en Sicile[9],[10].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

James Gandolfini en 2006.

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, James Gandolfini fut régulièrement doublé par Gabriel Le Doze et Patrice Melennec en alternance. Il a été également doublé à plusieurs reprises par Luc Florian (3 fois), Bernard-Pierre Donnadieu, Patrick Raynal et Bernard Métraux (2 fois pour les trois).

Au Québec, il a été doublé à plusieurs reprises par Benoit Rousseau. Auparavant, Mario Desmarais l'avait doublé à trois reprises.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Crédité Jim Gandolfini au générique.
Références
  1. « James Gandolfini Is Dead at 51; a Complex Mob Boss in 'The Sopranos' », The New York Times (consulté le 5 décembre 2015)
  2. (en) « James Gandolfini », sur hbo.com (consulté le 22 mai 2007).
  3. a et b (en) « Youtube interview of James Gandolfini – Inside the Actors Studio, 2004 », Youtube.com, (consulté le 11 avril 2010).
  4. a et b (en) « This Is James Gandolfini, He's Not Tony, The Actor Behind The Sopranos Mob Boss Is More Like "A 260-Pound Woody Allen" », sur CBS News, (consulté le 11 avril 2010).
  5. (en) John Heilpern, « Out to Lunch: Curtains for Gandolfini », Vanity Fair, .
  6. (en) Encyclopædia Britannica, « James Gandolfini – Britannica Online Encyclopedia », Britannica.com (consulté le 11 avril 2010).
  7. (en) Jeff Goldman/The Star-Ledger, « Yearbook photos of James Gandolfini acting, playing basketball at Park Ridge High School », sur NJ.com, New Jersey On-Line LLC, (consulté le 20 juin 2013).
  8. (en) « James Gandolfini », sur AskMen.com, IGN Entertainment, Inc, (consulté le 20 juin 2013).
  9. « Mort de James Gandolfini, mythique Tony Soprano », sur Le Monde, (consulté le 20 juin 2013).
  10. (en) « James Gandolfini dead at 51: The Sopranos star dies in Italy following suspected heart attack », sur The Daily Mail, (consulté le 20 juin 2013).
  11. a, b, c, d, e et f « Comédiens ayant doublé James Gandolfini en France », sur RS Doublage, .
  12. « Fiche du doublage français du « Mexicain » », sur VoxoFilm (consulté le 20 juin 2013).
  13. « Fiche doublage français du « Dernier Château » », sur VoxoFilm (consulté le 20 juin 2013).
  14. « Comédiens ayant doublés James Gandolfini au Québec », sur Doublage.qc.ca (consulté le 22 avril 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]