Wallace Beery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wallace Beery
Description de cette image, également commentée ci-après

Wallace Beery vers 1914 à Chicago

Nom de naissance Wallace Fitzgerald Beery
Naissance
près de Smithville, Comté de Clay, Missouri
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 64 ans)
Beverly Hills, Californie
États-Unis
Profession Acteur
Films notables Le Dernier des Mohicans
Robin des Bois
L'Esprit de la chevalerie
Les Mendiants de la vie
Le Champion
L'Île au trésor
Viva Villa !

Wallace Beery (et non Wallace Berry[1]) est un acteur américain né le près de Smithville, dans le comté de Clay, dans le Missouri et mort d'une crise cardiaque le à Beverly Hills, en Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Noah Webster Beery (1856-1937) et de Frances Margaret Fitzgerald (1859-1931), Wallace Beery est né près de Smithville, dans le comté de Clay, dans le Missouri[2]. Il était le plus jeune d'une fratrie de trois garçons, et ses frères William[3] et Noah devinrent, comme lui, acteurs.

La famille Berry quitte la ferme familiale dans les années 1890 et déménage à proximité Kansas City (Missouri), où le père devient officier de police.

Wallace Beery fréquente l'école Chase à Kansas City et prend, dans le même temps,des leçons de piano, mais montrant peu d'intérêt pour les études, il fugue à deux reprises, la première fois il quitte l'école et trouve un emploi à Kansas City pour trier des moteurs d'essuie-glace, mais il rentre à la maison familiale après une courte période. La seconde fois, à l'âge de seize ans, il rejoint le cirque des frères Ringling comme assistant à l'entraînement des éléphants. Il le quittera deux ans plus tard après avoir été griffé par un tigre, pour rejoindre New York où il se fait connaître à Broadway.

Wallace Beery rejoint son frère Noah à New York en 1904, et parvient à trouver du travail comme chanteur, et se produisant tant que baryton dans des pièces d'opéra-comique à Broadway ainsi que dans des pièces de Summer stock theatre (en). Son rôle le plus notable de cette période, pour lequel il obtient de bonnes critiques fut en 1907, quand il a joué dans The Yankee Tourist. En 1913, il déménage à Chicago pour travailler pour The Essanay Film Manufacturing Company, pour lesquels il interprète le rôle de Sweedie dans une série de films tels que Golf Champion 'Chick Evans' Links with Sweedie, Sweedie the Swatter, Sweedie and the Lord, Sweedie Learns to Swim, Sweedie's Hero, Sweedie, The Swedish Maid ou encore Sweedie Goes to College, avec sa femme Gloria Swanson. Plus tard, il travaille également pour The Essanay Film Manufacturing Company, lorsque celle-ci s'installe à Niles en Californie.

Beery a commencé à jouer les méchants, et en 1917 il incarne Pancho Villa dans Patria alors que celui-ci était encore vivant et actif au Mexique. Beery reprend le rôle dix-sept ans plus tard, dans Viva Villa ! de Jack Conway, sorti en 1934, l'un des plus grands succès de la MGM.

Parmi les films muets notables que Wallace Beery a tournés, on peut citer :La Petite Américaine (The Little American), de Cecil B. DeMille dans lequel il interprète le rôle d'un soldat allemand pour lequel il n'est pas crédité ; The Virgin of Stamboul, de Tod Browning (1920) ; Le Dernier des Mohicans (The Last of the Mohicans) de Clarence Brown et Maurice Tourneur (1920) ; The Round-Up, de George Melford 1920, avec Roscoe Arbuckle ; Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse (The Four Horsemen of the Apocalypse) de Rex Ingram (1921) ; Robin des Bois (Robin Hood), d'Allan Dwan avec Douglas Fairbanks (1922) dans lequel il est Richard Cœur de Lion, qu'il incarnera à nouveau l'année suivante dans L'Esprit de la chevalerie (Richard, the Lion-Hearted) de Chester Withey ; Le Monde perdu (The Lost World) de Harry O. Hoyt (1925) dans lequel il interprète le rôle du professeur Challenger ; Vaincre ou mourir (Old Ironsides) de James Cruze (1926) ; Now We're in the Air de Frank R. Strayer (1927) ; Casey at the Bat de Monte Brice (1927) ; Les Mendiants de la vie (Beggars of Life), de William A. Wellman (1928), avec Louise Brooks.

Wallace Beery a été marié deux fois, d'abord avec Gloria Swanson, avec laquelle il a tourné quelques films, mais le mariage n'a pas survécu à sa consommation d'alcool et à ses abus en tous genres, puis avec Rita Gorman.

Il était le frère de Noah Beery, et l'oncle de Noah Beery Jr..

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Années 1910[modifier | modifier le code]

Années 1920[modifier | modifier le code]

Années 1930[modifier | modifier le code]

Années 1940[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

À noter[modifier | modifier le code]

Ses traits ont servi de modèle au dessinateur Morris dans la création du personnage de Hank Bully, conducteur de diligence, dans l'album La Diligence (1968).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Erreur assez fréquente. On la trouve par exemple dans une citation faite par O. Todd, André Malraux, une vie, éd. Gallimard, 2001, p. 321.
  2. Lawrence O. Christensen, Dictionary of Missouri Biography, University of Missouri Press, 1999
  3. Biographie de William C. Beery

Liens externes[modifier | modifier le code]