George Wells Beadle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beadle.
image illustrant une personnalité image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant une personnalité américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

George Wells Beadle
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
PomonaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Prix Nobel de physiologie ou médecineVoir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Médaille Thomas Hunt Morgan (en)
Prix William Procter pour les réalisations scientifiques (en)
Prix Nobel de physiologie ou médecine
Prix Albert-Lasker pour la recherche médicale fondamentale ()Voir et modifier les données sur Wikidata

George Wells Beadle, né le à Wahoo dans le Nebraska aux États-Unis et mort le (à 85 ans), est un scientifique américain, spécialiste en génétique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né de parents agriculteurs dans le Corn Belt, Beadle poursuit des études d'agronomie à l'Université Cornell. Par la suite, il travaille beaucoup sur la génétique du maïs.
Une polémique acharnée l'oppose longtemps, jusqu'à leur mort en 1989, à Paul Christoph Mangelsdorf au sujet de l'origine génétique du maïs cultivé. La théorie de Beadle, selon laquelle le maïs descend de la téosinte, semble confirmée par les dernières découvertes en biologie moléculaire et en hypothèse un gène - une enzyme.

Il est président de l'université de Chicago de 1961 à 1968.

Il est notamment lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine en 1958, prix qu'il partage avec Edward Lawrie Tatum et Joshua Lederberg pour ses travaux sur la biochimie de la génétique du champignon Neurospora.

Liens externes[modifier | modifier le code]